Jean Picollec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean Picollec
Création 1978
Dates clés 14-12-1993 - immatriculation de la société
Fondateurs Jean Picollec
Forme juridique Société à responsabilité limitée
Siège social Paris
Activité Autres activités d'édition (code 5819Z)
Produits Actualité, Histoire, Bretagne, Politique, Littérature
SIREN 393273677
SIREN 393273677[1]Voir et modifier les données sur Wikidata

Chiffre d'affaires 161 000 € en 2007

comptes récents non disponibles

Jean Picollec Éditeur[2] est une maison d'édition française[3],[4], fondée en 1978 par l'éditeur du même nom.

Le fondateur[modifier | modifier le code]

Jean Picollec
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (82 ans)
Pseudonyme
Yann BeuzecVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique
Distinction

Fils d'un marin-pêcheur[5], né le [6] à Port-Lyautey, Jean Picollec grandit à Concarneau[7] et reçoit en 1956 le premier prix au concours général d'histoire[8]. En cité universitaire à Antony, il est colocataire de Lionel Jospin[9]. Cofondateur de Pour une jeune Europe en 1968, il entre à Défense de l'Occident avec François Duprat en 1967[10] et est membre du bureau politique d'Ordre nouveau sous le pseudonyme « Yann Beuzec » jusqu'en 1971[11],[12]. Il commence une thèse, abandonnée, sur le mouvement breton durant la Seconde Guerre mondiale[9].

Embauché aux éditions Larousse en 1966 comme chargé des études de marché[7], où il reste six ans, puis cofonde en 1972 les éditions Alain Moreau[9] avant de lancer sa propre structure en 1978[7]. De 1987 à 1992, à la demande de Vincent Bolloré, Jean Picollec exerce, tout en continuant à gérer sa propre société, des fonctions dirigeantes aux éditions La Table Ronde, qu'il contribue dès lors à redresser[13].

En 1999, il signe pour s'opposer à la guerre en Serbie la pétition « Les Européens veulent la paix »[14], initiée par le collectif Non à la guerre[15].

En 2012, il fait partie des parrains du projet Notre antenne, qui donnera naissance en 2014 à TV Libertés[16].

Les éditions[modifier | modifier le code]

À la fois généraliste et spécialisée, la maison d'édition publie des ouvrages de nature variée, notamment des documents d’histoire contemporaine, mais aussi des ouvrages consacrés à la Bretagne, que Jean Picollec définit comme une « bibliothèque celtique ». Jean Picollec a publié des ouvrages d'auteurs comme Jacques Vergès[17], Jean-André Faucher[18], Gwenn-Aël Bolloré[19], Jean Bothorel[20] ou Irène Frain[21],[7],[22].

En 2001, Picollec connaît un important succès de librairie avec Au nom d'Oussama ben Laden, ouvrage de Roland Jacquard[23] consacré aux réseaux du terrorisme islamiste. Rédigé avant les attentats du 11 septembre 2001, le livre voit ses ventes profiter de l'événement et est ensuite traduit dans de nombreux pays[24]. Jean Picollec a ensuite publié en 2004, du même auteur et sur le même sujet et coécrit avec Atmane Tazaghart, Ben Laden, la destruction programmée de l'Occident.

En 2004, REFLEXes classe Jean Picollec parmi les « petites maisons d'édition droitières qui publient à intervalles plus ou moins réguliers des auteurs nationalistes militants »[25].

Auteurs publiés[modifier | modifier le code]

Parmi les auteurs publiés :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. OpenCorporates, (base de données web)Voir et modifier les données sur Wikidata
  2. « identité et bilans », sur www.societe.com (consulté le 12 juin 2019)
  3. Annuaire des maisons d'édition françaises sur republique-des-lettres.fr (consulté le 7 juin 2009)
  4. Salon du livre 2009
  5. Anne-Laure Walter, « Picollec, les Bretons d'abord », Livres Hebdo, no 1230, 13 septembre 2019, p. 33.
  6. notice BnF no FRBNF12161735.
  7. a b c et d Télégramme 2008.
  8. « Jean Picollec », sur libercf.wordpress.com.
  9. a b et c « Jean Picollec : Ben Laden, mon bienfaiteur », sur letelegramme.fr, .
  10. Pierre-André Taguieff, Sur la Nouvelle Droite : jalons d'une analyse critique, Paris, Descartes et Cie, 1994, p. 146 (ISBN 2-910301-02-8).
  11. Laurent de Boissieu, « Pour une Jeune Europe (PJE) », sur france-politique.fr.
  12. Serge Dumont, Joseph Lorien et Karl Criton, Le Système Le Pen, Anvers, EPO, 1985, p. 89 (notice BnF no FRBNF36628410).
  13. « Vincent Bolloré, le Français qui veut se payer l'Italie », Le Point, 9 mai 2003
  14. « Liste des personnalités signataires de l'Appel », sur nonguerre.chez.com.
  15. Renaud Dély, « L'extrême droite ratisse large contre les frappes de l'Otan. Le «Collectif non à la guerre» a tenu une réunion proserbe hier soir », sur liberation.fr, .
  16. Lettre de Gérard Marin en , suivie d'une liste de parrains du projet.
  17. Je défends Barbie, 1988
  18. Dictionnaire maçonnique, 1984
  19. Histoires troubles, 1993
  20. Le Bal des vautours, 1996
  21. Les Contes du cheval bleu les jours de grand vent, 1980
  22. Livres Hebdo : Bolloré revient sur ses relations avec Sarkozy
  23. Jean Picollec sur Bibliomonde
  24. C dans l'air
  25. « Les pets et la plume », sur reflexes.samizdat.net, .

Liens externes[modifier | modifier le code]