Robert Barlow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Robert Barlow
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Personne liée
Distinctions

Robert Hayward Barlow, né le et mort le premier ou le , est un écrivain américain, anthropologue et historien du Mexique ancien, expert en nahuatl.

Il collabora avec H. P. Lovecraft sur plusieurs nouvelles et fut son exécuteur testamentaire[pourquoi ?].

Biographie[modifier | modifier le code]

Le père de Robert Barlow, Everett D. Barlow, est un militaire de carrière qui a servi en France pendant la Première Guerre mondiale[1] et fait, ensuite, de nombreux séjours en hôpital psychiatrique.

À treize ans, Robert écrit à Howard Phillips Lovecraft : c'est le début d'une correspondance qui se poursuit, jusqu’au décès de l’écrivain en 1937. Les récits de Barlow sont influencés par Lovecraft. Après le décès de Lovecraft, Robert Barlow n’écrit plus de nouvelle fantastique et poursuit un cursus d’art au Kansas City Art Institute, sous la direction de Thomas Hart Benton. Mais, en 1938, il abandonne ses études et part en Californie. Il s’inscrit à l’université de Berkeley où, sous la direction d’Alfred Louis Kroeber, de Paul Radin et de Carl Sauer, il obtient un bachelor en 1942 et devient l'année suivante chercheur associé au département d’anthropologie. Il se consacre alors à l'étude des manuscrits aztèques préhispaniques et coloniaux, et dans le déchiffrement de leurs hiéroglyphes curvilignes. Mexico devient, à partir de 1943, sa résidence permanente.

Publications[modifier | modifier le code]

  • El primer colegio de América, Santa Cruz de Tlaltelolco, 1944 México, Centro de estudios franciscanos, 1944, 110 p.
  • Tlatelolco, fuentes e historia ; Mexico, 1989, editores, Jesús Monjarás-Ruiz, Elena Limón, María de la Cruz Paillés H. / México, D.F. : Instituto Nacional de Antropología e Historia, 526 p.
  • The extent of the empire of the Culhua Mexica, / Berkeley, 1919, Univ. of California Press, 141 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Déléage « La transmigration de Robert H. Barlow », Les Temps Modernes, 2018/4 (n° 700), p. 121-164. DOI : 10.3917/ltm.700.0121. URL : https://www.cairn.info/revue-les-temps-modernes-2018-4.htm-page-121.htm

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Déléage (trad. Sarah Stréliski), « La transmigration de Robert H. Barlow », Les Temps modernes, no 700,‎ , p. 121-164 (DOI 10.3917/ltm.700.0121).
  • (en) Stephen J. Jordan, « H. P. Lovecraft in Florida », Lovecraft Studies, West Warwick, Necronomicon Press, nos 42-43,‎ , p. 32-45.
  • (en) S. T. Joshi, Lovecraft and a World in Transition : Collected Essays on H.P. Lovecraft, New York, Hippocampus Press, , 645 p. (ISBN 978-1-61498-079-7, présentation en ligne), « R. H. Barlow and the Recognition of H. P. Lovecraft », p. 539-547.

Liens externes[modifier | modifier le code]