István Gulyás

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
István Gulyás
István Gulyás
István Gulyás en 1964
Carrière professionnelle
1953 – 1973
Nationalité Drapeau de la Hongrie Hongrie
Naissance
Drapeau : Hongrie Pécs
Décès (à 68 ans)
Drapeau : Hongrie Budapest
Prise de raquette Droitier, revers à une main
Palmarès
En simple
Titres 43[1]
Finales perdues 26
Meilleur classement 8e (04/10/1966)[2]
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple - F(1) 1/16 1/8
Double - 1/16 1/32 -
Mixte 1/8

Istvan Gulyas [3], né le à Pécs en Hongrie et décédé le à Budapest, est un ancien joueur de tennis hongrois.

Il est connu pour avoir atteint la finale des Internationaux de France de tennis en 1966 qu'il perd contre Tony Roche. Suite à une blessure à la cheville de ce dernier la veille de la finale, Gulyas a voulu que le match soit décalé d'un jour[4]. Depuis cet évènement, il est surnommé Monsieur fair-play.

Fin 1966, il est classé 8e meilleur joueur amateur par le journaliste Lance Tingay. En 1973, date de la création du classement ATP, il apparaît à la 128e place (au 13 septembre).

Membre de l'équipe de Hongrie de Coupe Davis entre 1958 et 1971, il compte 34 victoires pour 27 défaites. Il a reçu à titre posthume des mains de son fils un Davis Cup Commitment Award pour son engagement dans la compétition en 2015[5].

Palmarès (partiel)[modifier | modifier le code]

Titres en simple[modifier | modifier le code]

Date Nom et lieu du tournoi Cat. Surface Finaliste Score
1 1966 Open de Monte-Carlo, Monaco Terre (ext.) Drapeau : Tchécoslovaquie Jiří Javorský 6-3, 7-9, 8-6, 6-4
2 08/07/1968 Tournoi de tennis de Düsseldorf, Düsseldorf Grand Prix Terre (ext.) Drapeau : République fédérale d'Allemagne Wilhelm Bungert 6-1, 6-3, 3-6, 7-5

Finales en simple[modifier | modifier le code]

Date Nom et lieu du tournoi Cat. Surface Vainqueur Score
1 1966 Tournoi de tennis de Hambourg, Hambourg Terre (ext.) Drapeau : Australie Fred Stolle 2-6, 7-5, 6-1, 6-2
2 1966 Internationaux de France, Paris G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : Australie Tony Roche 6-1, 6-4, 7-5 Tableau
3 1968 Open d'Amersfoort, Amersfoort Terre (ext.) Drapeau : Afrique du Sud Robert Maud 7-9, 7-5, 6-0, 1-6, 13-11

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
1955 1er tour (1/64) Drapeau : Pologne W. Skonecki 2e tour (1/32) Drapeau : Chili L. Ayala
1956 2e tour (1/32) Drapeau : Australie L. Hoad
1957 2e tour (1/32) Drapeau : Danemark J. Ulrich
1958 1/8 de finale Drapeau : Australie N. Fraser 1er tour (1/64) Drapeau : Royaume-Uni E. Bulmer
1959 2e tour (1/32) Drapeau : Australie N. Fraser 1er tour (1/64) Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie B. Jovanović
1960 3e tour (1/16) Drapeau : Australie N. Fraser 3e tour (1/16) États-Unis J. Frost
1961 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne M. Santana 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis B. Bond
1962 3e tour (1/16) Drapeau : République fédérale d'Allemagne W. Bungert 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne J.L. Arilla
1963 3e tour (1/16) Drapeau : Australie O. Davidson 2e tour (1/32) Drapeau : URSS T. Leius 1/8 de finale Drapeau : États-Unis du Brésil T. Koch
1964 3e tour (1/16) Drapeau : Australie F. Stolle 2e tour (1/32) Drapeau : Venezuela I. Pimentel
1965 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne A. Arilla 1er tour (1/64) Drapeau : Mexique R. Osuna
1966 Finale Drapeau : Australie T. Roche 1er tour (1/64) Drapeau : France D. Contet
1967 1/2 finale Drapeau : Australie R. Emerson 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis du Brésil T. Koch
1968 1/8 de finale Drapeau : États-Unis P. Gonzales 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne A. Gimeno
1969 1/8 de finale Drapeau : Australie K. Rosewall 1er tour (1/64) Drapeau : Royaume-Uni D. Lloyd
1970 2e tour (1/32) Drapeau : Australie D. Crealy 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis C. Richey
1971 1/4 de finale Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Ž. Franulović 1er tour (1/64) Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Ž. Franulović
1972 2e tour (1/32) Drapeau : Tchécoslovaquie J. Hřebec 1er tour (1/64) Drapeau : Afrique du Sud P. Cramer
1973 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis A. Ashe 1er tour (1/64) Drapeau : République fédérale d'Allemagne J. Fassbender
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double (depuis 1968)[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
1968 2e tour (1/16)
Drapeau : République populaire de Hongrie F. Komáromi
Drapeau : Australie P. Dent
Drapeau : Australie B. Giltinan
1er tour (1/32)
Drapeau : Chili L. Ayala
Drapeau : Afrique du Sud G. Forbes
Drapeau : Afrique du Sud A. Segal
1969 3e tour (1/16)
Drapeau : Grèce N. Kalogeropoulos
Drapeau : Afrique du Sud B. Hewitt
Drapeau : Afrique du Sud F. McMillan
1970 3e tour (1/16)
Drapeau : Grèce N. Kalogeropoulos
Drapeau : Australie R. Keldie
Drapeau : Australie R. Ruffels
1971 1er tour (1/32)
Drapeau : Chili P. Rodríguez
Drapeau : France P. Barthes
Drapeau : France J-B. Chanfreau
1972 1er tour (1/32)
Drapeau : Autriche P. Pokorny
Drapeau : États-Unis S. Smith
Drapeau : États-Unis E. van Dillen
  • En dessous du résultat se trouve le nom du partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Istvan Pecs Gulyas sur tennisarchives.com
  2. Stolle ranked second, The Sydney Morning Herald, 5 octobre 1966
  3. En langue hongroise, l'écriture correcte est "Gulyás István" avec le nom avant le prénom.
  4. Istvan Gulyas fait reporter la finale de Roland Garros
  5. Commitment Award presentations continue apace

Liens externes[modifier | modifier le code]