Études tsiganes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Études tsiganes est une revue française de sciences sociales consacrée aux Tsiganes et Gens du voyage, créée en 1955, dont une nouvelle série existe depuis 1993. Depuis 1955, la revue "Etudes Tsiganes" fait appel aux meilleurs spécialistes issus de la recherche ou du travail social. Si, dans un premier temps, elle adopte plutôt la forme d'un modeste bulletin d'association paraissant trois à quatre fois par an, elle s'étoffe très vite, notamment en faisant une place de plus en plus grande à la photographie. A partir de1993, elle devient semestrielle et s'organise autour de numéros thématiques : Europe, identité, musique, femmes, mémoire, communication, école, nomadisme… Aujourd'hui, la revue propose une structure plus élaborée avec, autour d'un dossier central, des témoignages, un courrier des lecteurs, des rubriques permanentes apportant des informations diverses sur l'actualité des Tsiganes en Europe et dans le monde, leur musique, les publications scientifiques et la documentation audio-visuelle.

Reconnue, notamment sur le plan international, comme seule revue de référence en langue française dans son domaine de prédilection, "Etudes Tsiganes" se développe plus que jamais comme instrument indispensable d'information rigoureuse et de réflexion à destination des chercheurs, des acteurs sociaux et du public plus vaste des citoyens curieux et engagés.

Historique[modifier | modifier le code]

Fondée en 1955, la revue paraît quatre fois par an.

La revue devient semestrielle à partir de 1993, et propose des numéros thématiques. Elle est éditée par la FNASAT (Fédération nationale des associations solidaires d'action avec les Tsiganes et les Gens du voyage). Elle est dirigée par Alain Reyniers.

La revue a publié des articles de Bernard Provot, Patrick Williams, Rajko Đurić, Jacqueline Charlemagne, Jacques Sigot, Annie Kovacs Bosch, Emmanuel Filhol, Marcel Courthiade, Henriette Asséo, Christian Guyonvarc'h, Claire Auzias, ou encore François de Vaux de Foletier.

Liens externes[modifier | modifier le code]