David Reinhardt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
David Reinhardt
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Compositeur, guitariste, guitariste de jazzVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Parentèle
Django Reinhardt (grand-père)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Instrument
Genres artistiques
Site web

David Reinhardt, né le à Longjumeau, est un guitariste français de jazz manouche.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Babik Reinhardt et le petit-fils de Django Reinhardt.

Il fait ses premières armes à l'âge de six ans accompagné de son père Babik aux Djangodor en 1993. Depuis, il joue dans de nombreuses formations de jazz manouche avec notamment le nouveau trio gitan de Christian Escoudé (où il reprend la place de son père), mais aussi Noé Reinhardt, Romane, Stochelo Rosenberg...

Parallèlement, il a créé le David Reinhardt Trio en 2008. Le trio actuel, avec Yoann Serra à la batterie et Florent Gac à l'orgue Hammond, s'éloigne beaucoup du style manouche.

En 2015, David rentre à l'école biblique ressentant un appel à prêcher la bonne nouvelle, il se prépare à être pasteur, mais n'abandonne pas pour autant la musique[1].

David Reinhardt a collaboré étroitement avec Étienne Comar pour la réalisation du film Django[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Samy Daussat : Bloc-Notes
  • 2008 : Christian Escoudé : 20 Ans de Trio Gitan (Nocturne)
  • 2009 : Samy Daussat Trio : La petite famille, invité David Reinhard
  • 2010 : 100 ans de Reinhardt : Django, Babik, David (Cristal Records)
  • 2010 : Une Histoire en cours (Label Ouest)

Il a également participé aux compilations Jazz manouche publiées chez Wagram Music :

Publications[modifier | modifier le code]

  • Méthode de guitare manouche  : DVD pédagogique réalisé avec Samy Daussat et produit par les éditions Coups de pouces.
  • Babik l'enfant du voyage  : Livre CD dans la collection « les contes du Musée de la Musique » réalisé avec Costel Nitescu et Richard Manetti[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Laurence MUNIER, « Portrait / La route toute tracée de David Reinhardt », Vosges Matin,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. Pascal Thibaut, « Ouverture de la 67e Berlinale qui dit « oui à la vie » », sur rfi.fr, (consulté le ).
  3. http://davidreinhardt.fr/biographie/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]