Eric Vanderaerden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eric Vanderaerden
Eric VANDERAERDEN.jpg

Eric Vanderaerden au prologue du Tour de France 1993.

Informations
Naissance
Nationalité
Spécialité
Sprinteur
Équipes professionnelles
1983 Aernoudt-Rossin
1984-1986 Panasonic
1987-1989 Panasonic-Isostar
1990-1992 Buckler
1993 WordPerfect
1994-1995 Brescialat
1996 San Marco Group
1996 Palmans
Équipes dirigées
2001-2002 Mapei-Quick Step
2006 Yawadoo-Colba-ABM
2006-2007 DFL-Cyclingnews
2008 Pedaltech-Cyclingnews
2010 Qin
2011 Donckers Koffie-Jelly Belly
Principales victoires
Championnat
MaillotBélgica.svg Champion de Belgique sur route 1984
1 classement annexe de grand tour
Jersey green.svg Classement par points du Tour de France 1986
9 étapes de grands tours
Tour de France (6 étapes)
Tour d'Espagne (3 étapes)
Classiques
Tour des Flandres 1985
Paris-Roubaix 1987

Eric Vanderaerden est un coureur cycliste belge, né le à Herk-de-Stad. Professionnel de 1983 à 1996, il remportera 138 victoires.

Il a notamment remporté le Tour des Flandres, Paris-Roubaix, 5 étapes du Tour de France (ainsi que le classement par point du Tour 1986, mais sans la moindre victoire d'étape cette année-là) et 5 fois les Trois jours de La Panne.

Il a été, au total, sept fois Champion de Belgique : débutant, junior, amateur et professionnel sur route, piste et cyclo-cross.

Il est le père de Michael Vanderaerden et le grand frère de Gert Vanderaerden

Biographie[modifier | modifier le code]

Pour ses débuts professionnels, en 1983, il remporte deux étapes du Tour d'Espagne et le prologue du Tour de France. En 1984, il remporte le championnat de Belgique de cyclisme sur route, deux nouvelles étapes du Tour de France puis Paris-Bruxelles.

En 1985, il remporte Gand-Wevelgem puis le Tour des Flandres. Lors de cette course, un orage éclate dans la deuxième moitié de la course. Le temps est si mauvais que seulement 24 coureurs sont à l'arrivée[1]. L'historien de la course, Rik Vanwalleghem, raconte : « C'était un Ronde légendaire, un de ceux qui écrivent le mot Sport avec un grand S. Il faisait froid comme en Sibérie toute la journée et la pluie tombait par torrents. Sur les 173 partants seulement 24 sont comptés à l'arrivée. Dans ce contexte apocalyptique, Eric Vanderaerden est rentré à l'avant après avoir semblé battu et il a roulé 20 km en tête de la course en solitaire. Impressionnant. »[2]. Vanderaerden, victime d'une crevaison à deux kilomètres du pied du Koppenberg, profite des intempéries et du froid pour remonter tout le peloton, sans quoi il n'aurait pu jouer la gagne. Il déclare à l'arrivée : « Le Tour des Flandres ne serait pas le Tour des Flandres sans ces intempéries typiques. Elles colorent les performances, accentuent les rapports de force entre les coureurs. »[3]. Sur le Tour de France, il remporte deux étapes et porte le maillot jaune.

Il gagne le maillot vert du Tour de France 1986 sans remporter une étape. Il gagne Paris-Roubaix 1987. La suite de sa carrière est moins significative.

Il est le recordman des victoires aux Trois jours de La Panne avec cinq succès.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès amateur[modifier | modifier le code]

Palmarès professionnel[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

11 participations

  • 1983 : non-partant (10e étape), vainqueur du prologue, Jersey yellow.svg maillot jaune pendant 2 jours
  • 1984 : 90e, vainqueur des 10e et 23e étapes
  • 1985 : 87e, vainqueur des 13e et 19e étapes, Jersey yellow.svg maillot jaune pendant 3 jours
  • 1986 : 125e, Jersey green.svg vainqueur du classement par points
  • 1988 : abandon (12e étape), vainqueur de la 2e étape (contre-la-montre par équipes)
  • 1989 : hors-délais (10e étape)
  • 1990 : éliminé (11e étape)
  • 1991 : 127e
  • 1992 : abandon (13e étape)
  • 1993 : abandon (8e étape)
  • 1995 : abandon (10e étape)

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

3 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

4 participations

  • 1983 : abandon, vainqueur des 2e et 11e étapes
  • 1991 : 102e
  • 1992 : 132e, vainqueur de la 17e étape
  • 1994 : 116e

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vanderaerden, la lumière dans le noir sur velochrono.fr
  2. Vanwalleghem, Rik (1998), Het Wonder van Vlaanderen, Pinguin, Belgium, ISBN 90-73322-09-X, p134
  3. Quand le Tour des Flandres se transforme en calvaire climatique sur lavenir.net

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :