Émile Masson junior

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Émile Masson (homonymie) et Masson.
Émile Masson junior
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 95 ans)
LiègeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipes professionnelles
1935 Securitas-La Nordiste
1936 Alcyon
1937 Thomann-Dunlop
1937 Alcyon-Dunlop
1938 Thomann-Dunlop
1938 Alcyon-Dunlop
1939 Alcyon
1945-1948 Alcyon-Dunlop
1949 Alcyon-Dunlop, Mondia et Carrara-Hutchinson
1950 Carrara-Dunlop
1951 Carrara-Hutchinson
Principales victoires
2 championnats :
MaillotBélgica.svg Champion de Belgique (1946-1947)
3 classiques :
Flèche wallonne (1938)
Paris-Roubaix (1939)
Bordeaux-Paris (1946)
1 étape sur les grands tours :
Tour de France (1 étape en 1938)

Émile Masson (né le à Hollogne-aux-Pierres et mort le [1]) est un coureur cycliste belge, professionnel de 1935 à 1939 et de 1945 à 1951.

Au cours de sa carrière il a notamment remporté Paris-Roubaix en 1939 et la Flèche wallonne en 1938. Il est le fils d'un autre coureur cycliste, Émile Masson senior (1888-1973).

Biographie[modifier | modifier le code]

Émile Masson junior devient coureur cycliste professionnel en 1935. Il le reste jusqu'en 1951, excepté entre les années 1940 et 1944. Avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, il remporte deux grandes courses : la Flèche wallonne 1938 et Paris-Roubaix 1939.

Pendant la guerre, Masson a passé quatre années comme prisonnier de guerre en Allemagne. En 1943, il participe au soulèvement du ghetto de Varsovie[citation nécessaire].

En 1946, Émile Masson s'adjuge pour la première fois le championnat de Belgique sur route devant Briek Schotte. Quelques semaines plus tard, il remporté Bordeaux-Paris, 23 ans après son père, Émile Masson senior. Le père et le fils réalisent ce jour-là ensemble le tour d'honneur pour fêter sa victoire dans le Parc des Princes à Paris. En 1947, Masson devient Champion de Belgique pour la deuxième année consécutive.

Après avoir terminé sa carrière de cycliste, il devient journaliste sportif pour Les Sports et La Wallonie. Pendant de nombreuses années, il est président du « Pesant Club Liégeois » et il fait partie de l'organisation de Liège-Bastogne-Liège.

Il meurt à 95 ans, le . À sa mort, il était le doyen des vainqueurs de Paris-Roubaix et de Bordeaux-Paris.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultat sur le Tour de France[modifier | modifier le code]

  • 1938 : 34e, vainqueur d'une étape

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Emile Masson est décédé », sur velochrono.fr,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]