Jasper Philipsen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Philipsen.
Jasper Philipsen
Saint-Amand-les-Eaux - Paris-Roubaix juniors, 10 avril 2016, départ (B150).JPG
Jasper Philipsen lors du départ du Paris-Roubaix juniors 2016 à Saint-Amand-les-Eaux.
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (21 ans)
MolVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
Équipes professionnelles

Jasper Philipsen, né le à Mol, est un coureur cycliste belge, membre de l'équipe UAE Emirates.

Biographie[modifier | modifier le code]

Catégories de jeune[modifier | modifier le code]

En 2015, Jasper Philipsen devient champion de Belgique du contre-la-montre juniors. Il termine notamment quatrième de Paris-Roubaix juniors et de La Philippe Gilbert Juniors, huitième du championnat d'Europe sur route juniors. En septembre, il se rend à Richmond aux États-Unis pour participer à ses premiers championnats du monde sur route[1]. Dans sa catégorie, il se classe sixième du contre-la-montre et 37e de la course en ligne. À l'issue de cette saison, il est désigné Flandrien junior de l'année[2].

En 2016, il conserve son titre de champion de Belgique du contre-la-montre juniors[3], remporte la Guido Reybrouck Classic, le Grand Prix E3 juniors, l'Étoile du Sud-Limbourg, et termine troisième de Kuurne-Bruxelles-Kuurne juniors. Pour son second Paris-Roubaix juniors, il prend la cinquième place, en ne manquant pas d'afficher sa déception à l'arrivée[4]. Durant ce même printemps, il chute et se fracture le scaphoïde de la Course de la Paix juniors. Après une période de repos, il retrouve la compétition en été, et participe aux championnats d'Europe, où il se classe dix-septième du contre-la-montre[5] et onzième de la course en ligne. Au mois d'octobre, il est de nouveau sélectionné en équipe de Belgique pour les championnats du monde, qui ont lieu à Doha au Qatar. Toujours dans sa catégorie, il prend la dix-huitième place du contre-la-montre. Victime de la chaleur, il fait un malaise après l'épreuve, qui le conduit à l'hôpital. Il renonce ainsi à prendre le départ à la course en ligne[6].

Après ses excellents résultats chez les juniors, il intègre en 2017 l'équipe BMC Development, réserve de la formation WorldTour BMC Racing. Pour sa première saison chez les espoirs, il réalise rapidement de bons résultats en prenant notamment la deuxième place de la Zuidkempense Pijl[7], un interclub belge. Début avril, il se présente au départ du Triptyque des Monts et Châteaux[8]. Il y remporte la deuxième étape au sprint, et prend par la même occasion le maillot blanc de meilleur jeune[9],[10]. Un jour plus tard, grâce à sa cinquième place au contre-la-montre individuel, il prend le maillot de leader à Christopher Lawless. Il termine quatrième de la dernière étape et remporte le classement final, mais également le classement par points et le classement des jeunes. Par la suite, il est à la fois deuxième du Tour des Flandres espoirs et du ZLM Tour et remporte en juin le classement par points et une étape du Tour d'Italie espoirs. En juillet, il s'adjuge la deuxième étape du Tour Alsace et termine huitième du championnat d'Europe sur route espoirs. En deuxième partie de saison, il gagne au sprint la quatrième étape de l'Olympia's Tour et Paris-Tours espoirs.

Passage en professionnel en 2018[modifier | modifier le code]

En 2018, avec l'arrêt de BMC Development, il devient professionnel chez Hagens Berman-Axeon. Il signe plusieurs succès, dont deux étapes et le général du Triptyque des Monts et Châteaux, une étape du Tour d'Italie espoirs et du Tour de l'Utah. Très courtisé, il signe en octobre 2018 un contrat avec l'équipe World Tour UAE Emirates pour la saison 2019[11].

UAE Emirates : depuis 2019[modifier | modifier le code]

Philipsen remporte sa première victoire sur le World Tour dès janvier 2019, s'imposant au sprint lors de la cinquième étape du Tour Down Under, devant Peter Sagan et Danny van Poppel. Il termine initialement deuxième de l'étape, devancé par Caleb Ewan, mais ce dernier se retrouve disqualifié pour lui avoir asséné des coups de casques dans l'approche du sprint[12]. En février, il décroche une 3e place d'étape sur le Tour de l'Algarve, devancé par Arnaud Démare et Dylan Groenewegen. Il monte également sur la troisième marche du podium lors de la Nokere Koerse. Sur les mois de mars et avril, son équipe lui fait prendre part à de nombreuses classiques World Tour dont le Circuit Het Nieuwsblad (37e), les Strade Bianche (abandon), Milan-San Remo (150e), l'E3 BinckBank Classic (abandon), A travers les Flandres (142e), le Tour des Flandres (abandon) puis Paris-Roubaix (abandon). Enchaînant par un mois de coupure, il reprend la compétition sur le Tour de Californie où, auteur de quatre tops 10, il est seulement précédé par Fabio Jakobsen sur la quatrième étape. En juin, il accumule les jours de course en Belgique, auteur de nombreuses places, sur le Tour de Belgique, 6e du classement général et 2e du classement par points, 5e d'À travers le Hageland, 2e de la Flèche de Heist, 3e du Tour des onze villes ou encore 9e du championnat de Belgique. En juillet, il est retenu pour participer au Tour de France dont il est le benjamin de l'épreuve. Il y réalise trois tops 10 (5e, 6e et 7e d'étape) avant d'abandonner au soir de la onzième étape, son équipe souhaitant le préserver alors que les Pyrénées se profilaient à l'horizon[13]. Le même mois, il est sélectionné pour représenter son pays aux championnats d'Europe de cyclisme sur route[14]. Il s'adjuge à cette occasion la onzième place de la course en ligne[15]. En septembre, il monte sur le podium de la Brussels Cycling Classic (3e) puis du GP de Fourmies (2e), remporté par Pascal Ackermann.

Style et caractéristiques[modifier | modifier le code]

Jasper Philipsen est comparé à Tom Boonen par les médias, dont il partage le lieu de naissance (Mol) et le profil de routier-sprinteur, spécialiste des classiques[16],[17].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Par années[modifier | modifier le code]

Resultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

1 participation

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2017
UCI Europe Tour 154e[18]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Flandrien junior de l'année : 2015[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maxime Segers, « Philipsen a fait le plein de confiance avant Richmond », sur directvelo.com,
  2. a et b « Jasper Philipsen titré Flandrien Junior de l'année », sur directvelo.com,
  3. Maxime Segers, « CB contre-la-montre Juniors : Les réactions », sur directvelo.com,
  4. James Odvart, « Jasper Philipsen à bout de force sur le vélodrome », sur directvelo.com,
  5. Maxime Segers, « Jasper Philipsen : « Rien ne tournait rond » », sur directvelo.com,
  6. « Jasper Philipsen forfait pour la course en ligne juniors », sur rtbf.be,
  7. James Odvart, « Jasper Philipsen : « Frais pour la première fois » », sur directvelo.com,
  8. James Odvart, « BMC mise sur la jeunesse au Triptyque », sur directvelo.com,
  9. James Odvart, « Triptyque des Monts et Châteaux - Et. 2 : Classements », sur directvelo.com,
  10. James Odvart, « La journée parfaite de Jasper Philipsen », sur directvelo.com,
  11. UAE Team Emirates recrute le talentueux Jasper Philipsen
  12. Tour Down Under : le Belge Jasper Philipsen remporte la 5e étape
  13. « Jasper Philipsen, premier coureur belge à quitter le Tour de France », sur rtbf.be, (consulté le 21 septembre 2019)
  14. Quentin Rouillé, « Championnat d’Europe Alkmaar 2019 : Les différentes présélections », sur cyclingpro.net, (consulté le 1er aout 2019)
  15. Nicolas Mabyle, « Championnat d'Europe - Elites Hommes : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 12 aout 2019)
  16. (nl) Jasper Philipsen houdt de voeten stevig op de grond na eerste succesjes
  17. Vélo Magazine du 1er février 2019
  18. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :