Chemin de fer Aigle-Ollon-Monthey-Champéry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ligne C
Aigle–Ollon–Monthey–Champéry
des Transports publics du Chablais (TPC),
ancienne chemin de fer Aigle-Ollon-Monthey-Champéry (AOMC)
AOMC Beh 592.JPG
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Villes desservies Aigle, Monthey, Champéry
Historique
Mise en service 1907 – 1908
Caractéristiques techniques
Longueur 23,138[1] km
Écartement Voie métrique (1,000 m)
Pente ou rampe maximale (adh/crém) 65 / 135 ‰
Crémaillère De type Strub sur 3.659 km
Trafic
Propriétaire Transports Publics du Chablais
Exploitant(s) Transports Publics du Chablais
Trafic Régional
Vieux automotrice de l'ancien MCM BCFeh 4/4 6 No 6 au Chemin de fer-musée Blonay-Chamby (BC)
Navette de l'AOMC en gare d'Aigle
L'AOMC en gare d'Aigle, de nuit

La ligne C Aigle-Ollon-Monthey-Champéry est une ligne de chemin de fer suisse longue de 23 km, à voie unique et à écartement métrique, reliant la gare d'Aigle à Champéry via Ollon et Monthey.

L'ancienne chemin de fer Bex-Villars-Bretaye (BVB) fait partie depuis 1999 des Transports Publics du Chablais (TPC) qui comprend:

La gare de départ d'Aigle CFF est commune aux chemins de fer Aigle-Leysin (AL) et chemin de fer Aigle-Sépey-Diablerets (AOMC).

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 1857 : arrivée de la ligne Lausanne - Simplon à Aigle
  • 1907 : ouverture de la ligne Aigle - Monthey par le Chemin de fer Aigle–Ollon–Monthey (AOM), le 2 avril
  • 1908 : ouverture de la ligne Monthey - Champéry par le Chemin de fer Monthey–Champéry–Morgins (MCM), le 1er février
  • 1909 : ouverture de la liaison vers la gare CFF depuis la ville
  • 1946 : fusion des deux compagnies AOM et MCM et création de l'AOMC
  • 1976 : suppression du tronçon Monthey-Ville – Monthey CFF (11 juillet, 0,5 km)
  • 1986 : inauguration de la nouvelle gare de Monthey-Ville, 100 m avant l'ancienne. L'emplacement laissé libre par la démolition de cette dernière est aujourd'hui la rue du Théâtre
  • 1991 : prolongation jusqu'à l'ouest de Champéry, départ du téléphérique
  • 1999 : regroupement de l'ASD, de l'AL, du BVB et de l'AOMC pour former les TPC
  • 2001 : ouverture du dépôt en Châlex
  • 2001 : mise en service des automotrices Beh 4/8 numéro 591 et 592
  • 2006 : ouverture du tronçon direct longeant les voies CFF entre En-Châlex et la gare CFF d'Aigle
  • 2007 : construction de deux nouveaux quais en gare d'Aigle pour faciliter les correspondances avec les trains CFF
  • 2009 : Adoption d'une nouvelle livrée vert pomme et beige pour l'ensemble des véhicules des TPC, mais avec application progressive au fur et à mesure des révisions et des nouvelles acquisitions. La première rame dotée de cette nouvelle livrée est une composition de l'AL avec l'automotrice BDeh 4/4 n° 312 et la voiture pilote Bt n°362.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Longueur : 23 km dont 3,6 km à crémaillère
  • Voie métrique
  • Pente maximum : 13,5 %
  • Passagers : 725 000 en 2004
  • Matériel : 5 rames modernes, 9 automotrices…
  • Taux de couverture : 18 % par les billets
  • Subvention : 7,1 millions de francs suisses en 2005

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Livre "Les chemins de fer des Alpes vaudoises et du Bas-Valais" par Gaston Maison, publié en 1979.
  • Revue "Voies Ferrées", avec article "Verdict pour les secondaires romans, par William LACHENAL, n° 5 de mars-avril 1981.
  • Revue "Connaissance du Rail", avec article sur "Quoi de neuf aux TPC ?", de William LACHENAL, n° 354-355 d'octobre-novembre 2010.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche technique des compagnies, numéro spécial Histoire de mai 2003 dans TPC News, Transports Publics du Chablais, consulté le 31 mars 2012.
  2. www.evequoz.ch

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]