Ligne St-Gingolph–Bouveret–Monthey–St-Maurice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ligne du Tonkin
Saint-Gingolph – Saint-Maurice
Ligne de St-Gingolph à St-Maurice
Image illustrative de l’article Ligne St-Gingolph–Bouveret–Monthey–St-Maurice
Un train Colibri au terminus de St-Gingolph
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Gares desservies Saint-Gingolph, Le Bouveret, Monthey, Saint-Maurice
Historique
Mise en service 1859 – 1886
Électrification 1946 – 1954
Caractéristiques techniques
Longueur 28 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification 15 kV – 16,7 Hz
Pente maximale 15 
Nombre de voies Voie unique
Trafic
Propriétaire CFF
Exploitant(s) RegionAlps, CFF Cargo
Trafic Regio, Marchandises

La ligne St-Gingolph–Bouveret–Monthey–St-Maurice est la partie suisse de la ligne du Tonkin qui permet de relier Genève au Valais via la rive sud du lac Léman. Contrairement au parcours français, le trafic n'a jamais été interrompu, tant voyageur que marchandise.

Historique[modifier | modifier le code]

Le , mise en service de la ligne Le Bouveret - Saint-Maurice, sans inauguration. Trois aller-retour quotidiens ont lieu[1]. La ligne est propriété, et exploitée, par la Compagnie de la Ligne d'Italie (LI)[2].

Il faudra attendre le , soit plus de 25 ans, pour voir le premier train du PLM relier Évian-les-Bains au Bouveret.

Après la seconde Guerre mondiale, l'électrification de la ligne en 15000 V 16.7 Hz est mise en service en deux étapes[3] :

Gares et haltes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Nouvelliste
  2. RegionAlps "Tonkin 150 ans"
  3. Hans G. Wägli, Réseau ferré suisse, AS Verlag, (ISBN 3-905111-21-7)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]