Service Pyjama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Service Pyjama est un service de transport en commun effectuant des courses de nuit dans plus de 40 communes du canton de Vaud.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1990, le groupe Contact Jeunesse de la ville de Lausanne demande la possibilité de mettre sur place un service de transports en commun permettant aux jeunes de rentrer chez eux après une soirée en ville. Un groupe de réflexion est alors créé[1]. Il est notamment question d'étudier différents aspects : les prix doivent être abordables, et le service ne doit pas être déficitaire pour les sociétés de transports.

Ainsi, en , à la suite d'une association entre les TL et le groupe Contact Jeunesse, les premiers «bus-pyjamas» circulent. Les courses sont taxées d'un supplément de 2,00 CHF en plus d'un titre de transport valable.

En 1994, la compagnie du chemin de fer Lausanne-Échallens-Bercher crée les « trains-pyjamas ». Ce sont des trains qui circulent la nuit du vendredi au samedi ainsi que celle samedi au dimanche pour permettre aux fêtards de rentrer[A 1]. Un système de financement par les communes membres de l'association Lausanne Région et alors introduit[1]. Le regroupement « bus-pyjamas » et des « trains-pyjamas » ainsi que la reprise de l'ensemble par Corel[2] aboutit à la création du Service Pyjama.

En 1997, le financement par les communes est de 40 cts par habitant pour les communes membres de l'association Lausanne Région, 35 cts par habitant pour la commune de Lausanne et 50 cts par habitant pour les communes non-membres de l'association qui sont desservies par le Sercice Pyjama[1].

En ...[Quand ?], les CFF rejoignent à leur tour le Service Pyjama.

La popularité du service est croissante. En 2006, le service atteint une fréquentation de 75 517 voyageurs[B 1].

Par la suite, en 2008, pour simplifier le lieu des départs avec le LEB, tous les bus TL partant de la place Saint-François, changent de lieu de départ pour la gare de Lausanne-Flon[B 1].

Le prix du billet fixé dès le début en 1992 à 2,00 CHF ne va pas changer jusqu'en où le prix est augmenté à 4,00 CHF avec le passage à l'horaire 2011 pour les CFF et le LEB.

Avec l'introduction du nouvel horaire, le 15 décembre 2013, les CFF et le LEB intègrent leurs courses de nuit à l'offre globale et ne perçoivent plus de taxe supplémentaire pour ces dernières. Les deux compagnies cèdent l'appellation Service Pyjama à l'exclusivité des TL, qui pour ses lignes de bus, maintient la surtaxe de nuit[3],[4].

Depuis le , la surtaxe de 4 CHF est supprimée et le départ de l'ensemble des ligne se fait place Saint-François et non plus à la gare de Lausanne-Flon[5].

Description[modifier | modifier le code]

Le Service Pyjama est depuis 2013 un service de nuit uniquement proposé par les Transports publics de la région lausannoise.

Pour profiter de ce service, les passagers doivent être titulaires d'un titre de transport valable. Ce dernier étant soit un abonnement général des CFF ou alors un abonnement ou billet de la communauté tarifaire Mobilis.

Communication[modifier | modifier le code]

Dans sa communication au public, le Service Pyjama utilise deux slogans[6] :

  • « Après la fête... assure le retour » ;
  • « ...Laisse ta voiture à la maison et sors tranquille » .

De plus, le public visé est un public de jeunes adultes. Sur son site Internet, le Service Pyjama utilise la deuxième personne du singulier pour transmettre du contenu et de l'information. Néanmoins, il va de soi que le service n'est pas réservé aux jeunes adultes et tout le monde peut l'utiliser.

Les lignes[modifier | modifier le code]

no  Départ Destination Heure de départ 1 Heure de départ 2 Heure de départ 3
N1 Place Saint-François Froideville h 30 h 0 h 30
N2 Place Saint-François Lucens h 30 h 0 h 30
N3 Place Saint-François Servion h 30 h 0 h 30
N4 Place Saint-François Mex h 30 h 0 h 30
N5 Place Saint-François Préverenges h 30 h 0 h 30
N6 Place Saint-François Lutry h 30 h 0 h 30

Services similaires[modifier | modifier le code]

Le Service Pyjama est principalement orienté sur la ville de Lausanne. D'autres agglomérations disposent aussi de services de nuits similaires. Il y a notamment :

  • Pyjam'Bus pour la région morgeoise. Ce service est assuré par la compagnie MBC[7] ;
  • Noctambus pour la région genevoise. Ce service est assuré par les TPG, et une des lignes remonte jusqu'à Nyon[8] ;
  • Le bus du Petit Prince pour la Riviera vaudoise. Ce service est assuré par la compagnie VMCV[9] ;
  • Nightbird pour la Suisse qui est le service nocturne de transport par bus des CFF. Ce service est assuré par les compagnies CarPostal et CFF[10] .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c [Lettre d'information no 1 (page consultée le 14 janvier 2012)]
  2. [Service Pyjama (page consultée le 14 janvier 2012)]
  3. LC, « Le Service Pyjama rattaché aux TL », Lausanne-Cités, no 1689,‎ , p. 5 (lire en ligne, consulté le 27 décembre 2013)
  4. « Amélioration de l’offre Pyjama en 2014 » [html], sur t-l.ch, (consulté le 27 décembre 2013)
  5. « Les nuits du week-end on vous ramène ! », sur https://www.t-l.ch (consulté le 28 décembre 2018)
  6. [Description du service (page consultée le 14 janvier 2012)]
  7. [Horaires Pyjam'Bus (page consultée le 14 janvier 2012)]
  8. [Site Internet de Noctambus (page consultée le 14 janvier 2012)]
  9. [Informations sur le bus du Petit Prince (page consultée le 14 janvier 2012)]
  10. [Nightbird - le bus des oiseaux de nuit (page consultée le 14 janvier 2012)]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Dehanne, Michel Grandguillaume, Gérald Hadorn, Sébastien Jarne, Anette Rochaix et Jean-Louis Rochaix, Chemins de fer privés vaudois 1873 - 2000, Belmont, La Raillère (anciennement BVA), (ISBN 978-2-88125-011-8)
  1. p. 240
  • Collectif, Desserte nocturne vaudoise : Pour un réseau efficace de transports publics de nuit, Lausanne, Citrap-vaud, (lire en ligne)
  1. a et b p. 5(8)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]