Velay Express

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Velay Express
Image illustrative de l'article Velay Express
Gare du Chambon-sur-Lignon.

Pays France
Type d'association loi 1901
Création Association en 1986
Train touristique en 1994
Écartement de voie 1 mètre (voie métrique)
Ligne exploitée Raucoules-Brossette-Saint-Agrève
Site internet http://www.velay-express.fr

Le Velay Express, précédemment appelé Voies ferrées du Velay (VFV), est un chemin de fer touristique et historique, situé sur les départements de la Haute-Loire et de l'Ardèche. Il est géré par l'association VFV, au statut loi de 1901, qui fait circuler des trains touristiques sur la ligne, à voie métrique, de Raucoules-Brossette à Saint-Agrève, section de l'ancien réseau du Vivarais, en Auvergne. La ligne était auparavant exploitée jusqu'à Dunières, mais cette dernière section a été fermée en 2015.

Offre touristique[modifier | modifier le code]

Les VFV organisent également des manifestations, comme le festival vapeur en mai 2011.

Velay Express propose diverses offres qui peuvent être consultées dans les offices du tourisme du Chambon-sur-Lignon, de Montfaucon, de Saint-Agrève et de Tence, ainsi que sur le site internet de Velay Express[1].

De mai à décembre, il existe un service régulier de trains touristiques sur la ligne de Raucoules-Brossette à Saint-Agrève[1]. Velay Express propose également, sur réservation, d'organiser des trains spéciaux pour les groupes[1].

Historique[modifier | modifier le code]

La gare d'échange de Dunières avec le « grand réseau » au début du XXe siècle
La gare de Montfaucon lorsqu'elle était encore desservie par le train.

La ligne entre Raucoules-Brossette et Saint-Agrève est construite en plusieurs sections, au rythme de l'avancement du réseau du réseau du Vivarais-Lozère. Les ouvertures des tronçons ont lieu durant l'année 1902[2].

  • Le 31 octobre 1968, la section Raucoules-Brossette-Saint-Agrève ferme, comme tout le réseau du Vivarais.
  • Le 16 août 1970, cette section est remise en service pour les trains touristiques par la Compagnie des chemins de fer régionaux (CFR) .
  • En 1985, la CFR arrête l'exploitation de ligne entre Raucoules-Brossette-Saint-Agrève.
  • En 1993, l'association VFV se voit confier le tronçon de Dunières à Tence[3].
  • Le , le tronçon de Tence à Saint-Agrève est inauguré.
  • Au mois de , les travaux de dépose du tronçon Dunières – Raucoules débutent sur la commune de Dunières pour laisser place à la voie verte (Via Fluvia) qui reliera le Rhône à la Loire [4].

Ligne de Raucoules-Brossette à Saint-Agrève[modifier | modifier le code]

La ligne de chemin de fer de Raucoules à Saint-Agrève, d'une longueur de 27 km, est située sur le plateau du Velay à des altitudes pouvant atteindre plus de 1 000 m. Elle constitue l'un des trois accès ferroviaire de ce plateau, les deux autres étant les lignes Lavoûte-sur-Loire-Yssingeaux et Le Cheylard-Saint-Agrève, anciennes lignes du réseau du Vivarais. La section de Dunières à Raucoules n'est plus desservie par l'actuelle compagnie Velay Express.

La ligne actuelle dessert les gares de

L'ensemble de la ligne est la propriété d'un syndicat intercommunal et confié à l'association VFV pour une utilisation touristique[5].

Dans le cadre de l'aménagement d'une voie verte, la « Communauté de Communes du Pays de Montfaucon » a décidé de reprendre la plate-forme de la voie ferrée entre Dunières et Raucoules. Le service ferroviaire a donc cessé entre ces deux gares, et la voie ferrée a disparu, déposée[6]. L'exploitation du chemin de fer touristique s'est recentrée sur la section Raucoules – Saint-Agrève.

Afin de faciliter la maintenance du matériel de l'association, la construction d'un nouveau dépôt-atelier a été entrepris en 2015 sur le site de Raucoules[7], avec la réhabilitation du bâtiment voyageurs de cette gare.

Ambulant postal[modifier | modifier le code]

Timbre à date crénelé d'ambulant postal sur la partie de Saint-Agrève à La Voulte daté du 8 août 1908.

Un service d' ambulant postal a fonctionné sur cette ligne avant la guerre 14. Les lettres étaient déposées dans les gares et, dans le train, un employé oblitérait la lettre avec un timbre à date rond à créneaux, typique des cachets d'ambulants postaux français du début du XXè siècle.

Matériel roulant ferroviaire[modifier | modifier le code]

Locomotives à vapeur[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Locotracteurs diesel[modifier | modifier le code]

  • Locotracteur no 62 de 1946, ex-CFD Charentes puis CFD Lozère, issu de la transformation de la locomotive Fives Lille, 130T no 62 de 1891
  • Locotracteur no 70 de 1948, ex-CFD Charentes puis CFD Lozère, issu de la transformation de la locomotive Cail, 130T no 70 de 1891

Autorails[modifier | modifier le code]

Automotrices[modifier | modifier le code]

Remorques d'autorail[modifier | modifier le code]

La remorque messagerie Billard RM30, en gare de Tence.

Voitures & wagons[modifier | modifier le code]

Un train en gare de Raucoules-Brossettes, avec au premier plan deux voitures ex-Réseau breton.
Le wagon tombereau G 5662.

Wagons de marchandises, origine CFD Vivarais

  • Hf 36, wagon plat;
  • Ht 136, wagon plat à traverse mobile;
  • F 148, wagon couvert;
  • K 4080, wagon couvert;
  • G 5140, wagon tombereau;
  • G 5662, wagon tombereau;
  • Htv 6583, wagon plat à traverse pivotante;
  • 1611, plat à bogies, ex voiture AAB 1611,
  • 1659, plat à bogies, ex voiture CCC 1659,

Wagon de marchandises, origine hors CFD

  • Gb 656, wagon couvert, ex-K 595 puis K 656, SIG 1919, ex-GFM, (Suisse)

Matériel de service[modifier | modifier le code]

  • Draisine Billard, no 16 ex Réseau breton, restaurée en état de marche
  • Draisine type DU 49 provenant des CFTA et arrivée en avril 2017. À voie normale elle sera adaptée pour la voie métrique.
  • Gv 5631 wagon ballastière, ex tombereau CFD Gv 5631,
  • Wagon-grue CFD no 11 à deux essieux, construit par De Dietrich en 1889 pour le réseau du CFD Vivarais
  • Bourreuse Plasser & Theurer type UNIMA 1, acquise en 2019 auprès du Chemins de fer du Jura, (Suisse)
  • Draisine Robel (de) type 54.12 no 91, équipée d'une grue hydraulique, achetée en 2020 au Appenzeller Bahnen, (Suisse)

Matériel ayant quitté la ligne[modifier | modifier le code]

Wagon exposé dans l'ancienne gare d'Affieux en Corrèze

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Horaires Tarifs », sur velay-express.net (consulté le ).
  2. « Historique du réseau du CFD Vivarais », sur asso-vfv.net (consulté le ).
  3. Facs, revue Chemins de Fer Régionaux no 327 (consulté le 14/08/2009)
  4. « Dunieres Montfaucon.....Raucoules c'est le début de la fin ! », sur passion-metrique.net (consulté le )
  5. Source Office du tourisme Haut Pays du Velay (consulté le 14/08/2009)
  6. « Voie verte Raucoules/Dunières/Riotord (Haute-Loire / Auvergne) / Historique et projet d’extension », sur cc-paysdemontfaucon.fr (consulté le )
  7. « Le dépôt-atelier de Raucoules en construction », sur velay-express.net (consulté le )
  8. Notice no PM43000685, base Palissy, ministère français de la Culture
  9. Notice no PM45000768, base Palissy, ministère français de la Culture
  10. a et b « Velay-Express réceptionne une locomotive et une voiture-salon », sur leprogres.fr (consulté le )
  11. Notice no PM43000987, base Palissy, ministère français de la Culture
  12. « arrivée du De Dion-Bouton 204 au CFA », sur passion-metrique.net (consulté le )
  13. Notice no PM43000986, base Palissy, ministère français de la Culture
  14. Source site VFV, « L’autorail 313 a été remis en état d’origine en 2001 après 2 500 heures de travail bénévole et 5 années d’immobilisation. »
  15. Christine Cartier, « VFV. Le retour de la vapeur en Auvergne, sur la ligne Dunière - Saint-Agrève », dans La Vie du Rail, no 3311, du 18 mai 2011 p. 20
  16. Youtoube vidéo Velay Express - Arrivée de l'automotrice 503
  17. Notice no PM43000988, base Palissy, ministère français de la Culture
  18. a b et c « transfert des remorques », sur passion-metrique.net (consulté le )
  19. Notice no PM43000989, base Palissy, ministère français de la Culture
  20. Les Voies Ferrées du Velay > Le matériel remorqué
  21. Notice no PM45000764, base Palissy, ministère français de la Culture
  22. http://www.polier.ch/page/bahnen/rhb/personen/b2200/b2208.htm

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Arrivetz, Pascal Bejui, Les Chemins de fer du Vivarais, Grenoble, Presses et Editions ferroviaires, 1986
  • Pascal Bejui, Christophe Etiévant, Vincent Piotti, Le réseau du Vivarais au temps des CFD, Editions La Régordane, 2008 (puis nouvelle édition en 2011)
  • « Retour sur le réseau du Vivarais », éditorial, Chemins de fer régionaux et tramways, no 327, juillet 2008.
  • « Haute-Loire. Les Voies ferrées du Velay », Les voies métriques de France en 2008, Connaissance du rail, no 324-325, 2008, pp. 25-30.
  • « Voies Ferrées du Velay : un parfum de CFD », par Nicolas Schou, Chemins de fer touristiques, Rail Passion, no 127, mai 2008, pp. 84-85.
  • Bernard Collarey, « Le Vivarais et les Voies ferrées du Velay : deux touristiques aux confins du Massif central », Rail Passion (hors série),‎ , p. 58-71 (ISSN 1261-3665)
  • François Collardeau, Pascal Bejui, Vivarais, Velay, les trains du renouveau, Editions La Régordane, 2011
  • Claude Wagner, Les chemins de fer du Vivarais et du Velay au fil du temps, 1886-2015, Éditions LR Presse, 2016
  • Il y a 50 ans : la fin du CFD Vivarais, Chemins de fer régionaux et Tramways, bimestriel de la F.A.C.S no 389, septembre/octobre 2018

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]