Championnat de Belgique de football 2009-2010

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Division 1
2009-2010
Description de l'image Jupilerproleague2008.png.
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) URBSFA
Édition 107e
Lieu(x) Drapeau de la Belgique Belgique
Date du
au
Participants 16
Matchs joués 289 matches[note 1]
Statut des participants Professionnels
Hiérarchie
Hiérarchie 1er niveau
Niveau inférieur Division 2
Palmarès
Tenant du titre Standard de Liège
Promu(s) en début de saison 1:
K. Sint-Truidense VV
Vainqueur R. SC Anderlecht
Relégué(s) 2:
R. Excelsior Mouscron (forfait)
K. SV Roeselare
Buts 800 buts
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Belgique Romelu Lukaku
R. SC Anderlecht

Navigation

Le championnat de Belgique de football 2009-2010 est la 107e saison du championnat de première division belge. Cette saison marque la mise en application d'une réforme du championnat, qui oppose désormais seize équipes en deux phases distinctes. Lors de la première phase, souvent appelée « phase classique », toutes les équipes s'affrontent en matches aller-retour. Au terme des trente journées de championnat, les six premiers s'affrontent en matches aller-retour dans les « Play-offs 1 », les huit équipes suivantes (de la 7e à la 14e place) disputent les « Play-offs 2 » où elles sont réparties en deux groupes de quatre équipes qui s'affrontent en matches aller-retour. L'avant-dernier doit disputer le tour final avec les équipes de deuxième division pour assurer son maintien et enfin, le dernier est directement relégué au niveau inférieur.

En tête durant pratiquement toute la saison, le Sporting Anderlecht décroche haut la main son trentième titre de champion de Belgique à quatre journées de la fin des Play-offs 1.

La lutte pour le maintien est perturbée par la situation financière difficile du Royal Excelsior Mouscron. Le club se met en faillite dans le courant du mois de décembre 2009 et est déclaré forfait pour le championnat, ce qui le place automatiquement en dernière position. Ceci ne changera finalement rien au sort du club, qui cesse définitivement ses activités. La place de barragiste est l'objet d'une lutte entre Roulers, déjà sauvé via le tour final la saison passée et Lokeren, pourtant habitué à jouer le milieu de classement. Finalement, les deux équipes terminent à égalité mais Lokeren compte une victoire de plus, ce qui renvoie Roulers au tour final où il ne parvient pas à assurer son maintien au plus haut niveau.

Sommaire

Réforme du championnat[modifier | modifier le code]

Le 17 mai 2008, un plan de réforme du championnat de Division 1 est adopté par l'Union belge. Le plan fait passer la D1 à 16 clubs au lieu de 18 et adapte son organisation par l'ajout d'une phase de « play-offs » après la phase dite « classique » du championnat de trente journées[1].

Organisation des Play-offs 1[modifier | modifier le code]

Les six premiers sont regroupés en « Play-offs 1 » et conservent la moitié des points obtenus durant la phase classique, arrondie à l'unité supérieure au cas où un club aurait un nombre impair de points après les trente journées de championnat. Ces six clubs s'affrontent en matches aller-retour et l'équipe qui occupe la première place à la fin de ces Play-offs 1 est sacrée championne de Belgique. En cas d'égalité, les critères suivants s'appliquent dans l'ordre pour départager les équipes concernées :

  1. le nombre de points (avec avantage au club qui avait le plus de points à la fin de saison régulière en cas d'égalité en play-offs)
  2. le nombre de matchs gagnés
  3. la différence de buts
  4. le nombre de buts inscrits
  5. le nombre de buts inscrits en déplacement
  6. le nombre de victoires en déplacement
  7. le résultat d'une rencontre test-match ad hoc[1]

Selon le directeur générale de la ProLeague Ludwig Sneyers, le but de cette réforme est de hausser le niveau des joueurs, des équipes et donc du championnat. Cette hausse de niveau devrait être rendue possible par l'augmentation des affrontements entre les meilleurs clubs du championnat (via les play-offs). L'objectif est d'améliorer les résultats des clubs belges dans les compétitions européennes. Les autres buts sont de permettre plus de suspense et une lutte en milieu de classement grâce aux possibilités de qualification pour les play-offs ainsi qu'augmenter les recettes avec deux journées de plus entre les fêtes de fin d'années[1].

Organisation des Play-offs 2[modifier | modifier le code]

Les équipes classées de la septième à la quatorzième place jouent les « Play-offs 2 ». Ces huit équipes sont réparties en deux groupes de quatre selon leur classement final. Les clubs classés 7e, 9e, 12e et 14e forment dans le groupe A, ceux classés 8e, 10e, 11e et 13e forment le groupe B. Dans chaque groupe, les quatre équipes s'affrontent en matches aller-retour. Au terme des six journées de compétition, les vainqueurs des deux groupes disputent la finale des Play-offs 2 pour déterminer quel club accédera au barrage européen[1].

Barrage européen[modifier | modifier le code]

Au terme des deux phases de play-offs, l'équipe classée à la dernière place qualificative pour une coupe européenne en Play-offs 1, normalement la quatrième, doit disputer un match de barrage contre le vainqueur des Play-offs 2 pour assurer sa qualification[1]. Celui-ci se dispute en matches aller-retour.

Relégation[modifier | modifier le code]

Le club qui termine le championnat à la dernière place est automatiquement relégué en Division 2. Celui qui finit quinzième doit disputer le tour final de deuxième division pour assurer son maintien parmi l'élite[1].

Autres adaptations au réglement[modifier | modifier le code]

  1. Après cinq cartes jaunes (et non plus trois) les joueurs sont suspendus une journée. Après dix cartes jaunes, une nouvelle suspension de deux journées es tinfligée et après quinze cartes jaunes, trois journées de suspension sont infligées au joueur concerné.
  2. Si un joueur est exclu d'un match pour deux cartes jaunes, il est suspendu dès le match suivant.
  3. En cas de carte rouge, la procédure de décision et d'appel se déroule au cours de la semaine suivant l'exclusion afin de pouvoir également suspendre le joueur dès le match suivant[1].
  4. Aucun transfert de joueurs, même de l'étranger, n'est possible après la fin de la phase classique du championnat[1].
  5. Les clubs doivent inscrire sur la feuille de match un minimum de six joueurs formés en Belgique[1].

Clubs participants[modifier | modifier le code]

Clubs participant à la saison 2009-2010 du championnat de Division 1
# Nom[note 2] Mat. Ville Stades Entraîneur[note 3] En D1 depuis (série) Total en D1 Saison précédente
1 Royal Sporting Club Anderlecht 35 Anderlecht Stade Constant Vanden Stock Drapeau : Belgique Ariël Jacobs 1935-1936 (73e) 79e 2e
2 Koninklijke Football Club Germinal Beerschot Antwerpen 3530 Anvers Kiel Drapeau : Belgique Aimé Anthuenis 1989-1990 (21e) 21e 13e
3 Cercle Brugge Koninklijke Sportvereniging 12 Bruges Olympiastadion Drapeau : Belgique Glen De Boeck 2003-2004 (7e) 76e 9e
4 Club Brugge Koninklijke Voetbalvereniging 3 Bruges Olympiastadion Drapeau : Pays-Bas Adrie Koster 1959-1960 (51e) 88e 3e
5 Royal Charleroi Sporting Club 22 Charleroi Stade du Mambourg Drapeau : Belgique Stéphane Demol 1985-1986 (25e) 46e 12e
6 Koninklijke Racing Club Genk 322 Genk Fenixstadion Drapeau : Belgique Hein Vanhaezebrouck 1996-1997 (14e) 28e 8e
7 Koninklijke Atletieke Associatie Gent 7 Gand Jules Ottenstadion Drapeau : Belgique Michel Preud'homme 1989-1990 (21e) 71e 4e
8 Koninklijke Voetbalclub Kortrijk 19 Courtrai Guldensporenstadion Drapeau : Belgique Georges Leekens 2008-2009 (2e) 23e 14e
9 Royal Standard de Liège 16 Sclessin Stade de Sclessin Drapeau : Roumanie László Bölöni 1921-1922 (86e) 91e 1er
10 Koninklijke Sporting Club Lokeren Oost-Vlaanderen 282 Lokeren Daknamstadion Drapeau : Serbie Aleksandar Janković 1996-1997 (14e) 33e 7e
11 Yellow Red Koninklijke Voetbalclub Mechelen 25 Malines Achter de Kazerne Drapeau : Belgique Peter Maes 2007-2008 (3e) 60e 10e
12 Royal Excelsior Mouscron 224 Mouscron Le Canonnier Drapeau : Serbie Miroslav Đukić 1996-1997 (14e) 14e 11e
13 Koninklijke Sportvereniging Roeselaere 134 Roulers Schierveldestadion Drapeau : Pays-Bas Dennis van Wijk 2005-2006 (5e) 5e 16e
14 Koninklijke Sint-Truidense Voetbalverening 373 Saint-Trond Stayenveld Drapeau : Belgique Guido Brepoels 2009-2010 (1re) 36e Division 2 : 1er
15 Koninklijke Voetbalclub Westerlo 2024 Westerlo Het Kuipje Drapeau : Belgique Jan Ceulemans 1997-1998 (13e) 13e 6e
16 Sportvereniging Zulte Waregem 5381 Waregem Regenboogstadion Drapeau : Belgique Francky Dury 2005-2006 (5e) 5e 5e

Localisation des clubs[modifier | modifier le code]

Phase classique de la saison[modifier | modifier le code]

Déroulement du championnat[modifier | modifier le code]

Résultats et classements[modifier | modifier le code]

Résultats des rencontres[modifier | modifier le code]

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) AND GBA CSB FCB CHA AAG GNK KOR LOK MAL MOU ROE STT STA WES ZWA
R. SC Anderlecht 1-0 3-2 3-2 2-0 1-1 2-0 1-0 2-0 2-0 FFT 3-1 1-2 1-1 3-0 2-1
K. FC GB Antwerpen 0-5 1-4 1-4 0-0 1-1 1-0 1-0 2-1 1-3 3-2 3-0 4-1 1-1 3-1 1-1
Cercle Brugge K. SV 1-3 1-2 2-3 1-0 1-3 1-0 1-1 4-0 1-1 FFT 2-0 3-1 2-0 2-1 2-2
Club Brugge KV 4-2 1-2 2-1 1-0 1-0 1-1 2-2 2-0 1-1 FFT 1-0 1-0 2-1 2-1 3-1
R. Charleroi SC 0-2 1-0 0-4 1-2 0-2 1-3 3-3 4-1 1-2 FFT 3-0 0-0 2-3 1-1 0-0
K. AA Gent 2-2 0-1 3-1 1-1 2-1 2-1 2-2 4-1 2-1 1-1 5-1 0-1 2-1 1-2 0-2
K. RC Genk 0-2 1-1 2-0 2-0 1-2 1-1 1-1 3-1 1-2 1-2 1-1 0-0 1-0 0-0 2-2
KV Kortrijk 0-2 3-0 3-1 1-4 2-1 1-0 2-1 3-1 2-0 2-2 2-0 0-1 0-2 1-1 1-0
K. SC Lokeren O.-V. 0-4 2-0 1-1 0-1 4-1 0-1 0-2 0-0 2-1 4-1 1-4 1-2 1-3 1-0 1-1
YR KV Mechelen 0-2 1-0 1-2 2-1 1-0 2-5 2-1 1-1 2-0 0-1 3-2 0-2 0-0 4-1 2-1
R. Excelsior Mouscron 1-2 FFT 0-1 1-1 4-1 FFT 2-0 FFT FFT FFT 0-0 2-1 0-0 0-1 FFT
K. SV Roeselaere 1-2 1-1 3-2 2-3 1-3 0-4 1-1 0-2 1-2 1-2 1-2 1-2 1-5 0-0 2-0
K. Sint-Truidense VV 2-1 2-0 1-1 1-1 0-0 1-2 2-4 0-2 2-1 5-2 FFT 2-1 2-0 0-1 1-2
R. Standard de Liège 0-4 2-2 1-1 3-1 1-1 0-2 1-0 3-1 2-0 3-0 FFT 0-1 2-2 1-0 1-1
K. VC Westerlo 0-2 1-1 2-1 1-4 4-0 0-0 0-1 1-1 1-0 2-0 FFT 2-2 2-0 2-0 1-2
SV Zulte-Waregem 0-2 4-0 1-0 1-1 2-2 3-1 2-2 0-2 1-0 4-1 3-1 1-1 2-0 1-1 1-0
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Évolution du classement journée par journée[modifier | modifier le code]

Leader du classement journée par journée[modifier | modifier le code]

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 R. SC Anderlecht 69 28 22 3 3 62 20 +42
2 Club Brugge KV 57 28 17 6 5 52 33 +19
3 K. AA Gent C 49 28 14 7 7 49 30 +19
4 KV Kortrijk 45 28 12 9 7 39 30 +9
5 K. Sint-Truidense VV en augmentation 42 28 12 6 10 35 35 0
6 SV Zulte-Waregem 41 28 10 11 7 39 32 +7
7 YR KV Mechelen 39 28 12 3 13 36 46 -10
8 R. Standard de Liège T S 39 28 10 9 9 38 34 +4
9 Cercle Brugge K. SV[C 1] 38 28 11 5 12 45 40 +5
10 K. FC GB Antwerpen 35 28 9 8 11 30 43 -13
11 K. RC Genk 34 28 8 10 10 33 31 +2
12 K. VC Westerlo 32 28 8 8 12 28 34 -6
13 R. Charleroi SC 23 28 5 8 15 28 45 -17
14 K. SC Lokeren O.-V. 18 28 5 3 20 22 54 -32
15 K. SV Roeselaere 18 28 4 6 18 29 58 -29
16 R. Excelsior Mouscron Forfait[C 2]
Légende
  1. Le Cercle Bruges est automatiquement qualifié pour la prochaine Ligue Europa en tant que finaliste de la Coupe de Belgique car l'autre finaliste, La Gantoise, est déjà qualifié pour les tours préliminaires de la prochaine Ligue des champions.
  2. Le club de Mouscron a été mis en liquidation en cours de championnat et le staff et les joueurs de D1 licenciés. Le club déclare forfait pour trois matches consécutifs et est dès lors considéré forfait pour l'ensemble de la saison. Tous ses résultats sont annulés. Les points acquis par les autres équipes contre Mouscron sont également retirés. Mouscron prend la place de dernier au classement.

Meilleur buteur[modifier | modifier le code]

Drapeau : Belgique Romelu Lukaku (R. SC Anderlecht) avec 13 goals[2]. Il est le 56e joueur belge à être sacré meilleur buteur du championnat.

L'URBSFA décide d'attribuer le titre de meilleur buteur du championnat au terme de la phase classique du championnat, sans tenir compte des buts inscrits en play-offs, où toutes les équipes ne jouent pas le même nombre de rencontres. Ainsi, sur l'ensemble de la saison, l'attaquant camerounais du FC Bruges, Dorge Kouemaha, inscrit quatorze buts mais les trois qu'il inscrit dans les play-offs ne sont donc pas comptabilisés.

Classement des buteurs[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous reprend les ... meilleurs buteurs du championnat, soit les joueurs ayant inscrit dix buts ou plus durant la saison[2].

Classement des ... meilleurs buteurs de la saison
# Pays Joueur Club Buts Matches joués
1. Drapeau : Belgique Romelu Lukaku R. SC Anderlecht 13 21

Play-offs 1[modifier | modifier le code]

Les Play-offs 1 opposent les six premiers du classement à l'issue du championnat. Chaque club reçoit la moitié de ses points, arrondie à l'unité supérieure. Cependant, l'arrondi n'est pas pris en compte lors des règles de départage[1]

Déroulement des Play-offs 1[modifier | modifier le code]

Résultats et classements[modifier | modifier le code]

Résultats des rencontres[modifier | modifier le code]

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) AND FCB AAG KOR STT ZWA
R. SC Anderlecht 2-1 2-2 1-0 4-2 6-0
Club Brugge KV 1-2 1-1 3-0 2-0 3-0
K. AA Gent 1-3 6-2 0-0 0-0 5-0
KV Kortrijk 1-3 2-0 1-2 1-2 2-0
K. Sint-Truidense VV 1-1 0-0 1-1 1-0 1-2
SV Zulte-Waregem 0-0 2-0 1-2 1-2 1-2
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Évolution du classement journée par journée[modifier | modifier le code]

Leader du classement journée par journée[modifier | modifier le code]

Le Sporting Anderlecht entame les Play-offs 1 en tête, avec six points d'avance sur le FC Bruges. Les bruxellois conservent la première place durant toute la durée de la compétition.

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 R. SC ANDERLECHT 59 10 7 3 0 24 9 +15
2 K. AA Gent C 41 10 4 5 1 20 13 +7
3 Club Brugge KV 41 10 3 2 5 14 15 -1
4 K. Sint-Truidense VV en augmentation 34 10 3 4 3 9 10 -1
5 KV Kortrijk 33 10 3 1 6 3 13 -10
6 SV Zulte-Waregem 28 10 2 1 7 7 23 -16
Légende
  •      Champion de Belgique 2010 et qualifié pour la « Ligue des champions » la saison suivante
  •      Club qualifié pour la « Ligue des champions » la saison suivante
  •      Club qualifié pour la « Ligue Europa » la saison suivante
  •      Club devant disputer le barrage européen
  • Abréviations

    C : Vainqueur de la Coupe de Belgique 2009-2010
    en augmentation : club promu de « Division 2 » depuis la saison précédente

Play-offs 2[modifier | modifier le code]

Les Play-offs 2 opposent les équipes classées de la septième à la quatorzième place, réparties en deux groupes de quatre équipes. Les points obtenus en phase classique ne sont pas pris en compte, chaque équipe commence donc avec zéro point.

Groupe A[modifier | modifier le code]

Le Groupe A des Play-offs 2 est constitué par les équipes ayant terminé 7e, 9e, 12e et 14e de la phase classique.

Déroulement du Groupe A des Play-offs 2[modifier | modifier le code]

Résultats et classements[modifier | modifier le code]

Résultats des rencontres[modifier | modifier le code]
Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) CSB LOK MAL WES
Cercle Brugge K. SV 1-1 2-1 2-0
K. SC Lokeren O.-V. 5-3 2-2 3-3
YR KV Mechelen 1-0 3-1 1-3
K. VC Westerlo 4-1 2-0 0-2
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Évolution du classement journée par journée[modifier | modifier le code]

Leader du classement journée par journée[modifier | modifier le code]
KVC Westerlo FC Malines KSC Lokeren

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 K. VC Westerlo 10 6 3 1 2 12 9 +3
2 YR KV Mechelen 10 6 3 1 2 10 8 +2
3 Cercle Brugge K. SV 7 6 2 1 3 9 12 -3
4 K. SC Lokeren O.-V. 6 6 1 3 2 12 14 -2
Légende
  •      Club qualifié pour la « Ligue Europa » la saison suivante
  •      Club qualifié pour la finale des Play-offs 2

Groupe B[modifier | modifier le code]

Le Groupe B des Play-offs 2 est constitué par les équipes ayant terminé 8e, 10e, 11e et 13e de la phase classique.

Déroulement du Groupe B des Play-offs 2[modifier | modifier le code]

Résultats et classements[modifier | modifier le code]

Résultats des rencontres[modifier | modifier le code]
Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) GBA CHA GNK STA
K. FC GB Antwerpen 2-2 1-3 2-2
R. Charleroi SC 0-1 1-2 1-0
K. RC Genk 2-0 3-0 1-0
R. Standard de Liège 3-0 2-0 1-1
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Évolution du classement journée par journée[modifier | modifier le code]

Leader du classement journée par journée[modifier | modifier le code]

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 K. RC Genk 16 6 5 1 0 12 3 +9
2 R. Standard de Liège T S 8 6 2 2 2 8 5 +3
3 K. FC GB Antwerpen 5 6 1 2 3 6 12 -6
4 R. Charleroi SC 4 6 1 1 4 4 10 -6
Légende

Finale des Play-offs 2[modifier | modifier le code]

La finale des Play-offs 2 oppose les deux vainqueurs de groupe, le KVC Westerlo et le KRC Genk, en matches aller-retour. Genk sort vainqueur de cette double confrontation et se qualifie pour le barrage européen.

Date Match Résultat
K. RC Genk - K. VC Westerlo 2-2
K. VC Westerlo - K. RC Genk 0-3
K. RC Genk qualifié pour le barrage européen
K. RC Genk 2 - 2 K. VC Westerlo Cristal Arena
Kevin De Bruyne But inscrit après 83 minutes 83e
Samuel Yeboah But inscrit après 91 minutes 91e
Oleksandr Iakovenko But inscrit après 22 minutes 22e
Elleton Liliu But inscrit après 62 minutes 62e
Spectateurs : 18 125
Arbitrage : Paul Allaerts

K. VC Westerlo 0 - 3 K. RC Genk Het Kuipje
João Carlos Pinto Chaves But inscrit après 4 minutes 4e
Thomas Buffel But inscrit après 70 minutes 70e
Marvin Ogunjimi But inscrit après 80 minutes 80e
Spectateurs : 8 200
Arbitrage : Johan Verbist

Barrage européen[modifier | modifier le code]

Le barrage européen oppose en matches aller-retour le vainqueur des Play-offs 2, le KRC Genk, au dernier club en ordre de qualification pour une compétition européenne en Play-offs 1, Saint-Trond, qui a terminé à la quatrième place. Genk s'impose dans cette double confrontation et se qualifie pour le deuxième tour préliminaire de la prochaine Ligue Europa.

Date Match Résultat
K. RC Genk - K. Sint-Truidense VV 2-1
K. Sint-Truidense VV - K. RC Genk 2-3
K. RC Genk qualifié pour le deuxième tour préliminaire de la Ligue Europa
K. RC Genk 2 – 1 K. Sint-Truidense VV Cristal Arena
Marvin Ogunjimi But inscrit après 21 minutes 21e
Fabien Camus But inscrit après 61 minutes 61e
Ibrahim Sidibe But inscrit après 42 minutes 42e Spectateurs : 22 183
Arbitrage : Jérôme Efong Nzolo

K. Sint-Truidense VV 2 - 3 K. RC Genk Stayen
Ibrahim Sidibe But inscrit après 7 minutes 7e
Hervé Ndjana Onana But inscrit après 80 minutes 80e
Marvin Ogunjimi But inscrit après 21 minutes 21e
Elyaniv Barda But inscrit après 45 minutes 45e
Thomas Buffel But inscrit après 58 minutes 58e
Spectateurs : 10 747
Arbitrage : Johan Verbist

Parcours européens des clubs belges[modifier | modifier le code]

Récapitulatif de la saison[modifier | modifier le code]

Répartition des clubs partitipants par province
Drapeau de la Région flamande Région flamande (12) Province de Brabant (1)[noteDuModele 1] Drapeau de la Région wallonne Région wallonne (3)
Drapeau de la province d'Anvers Province d'Anvers 3 Drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale Région de Bruxelles-Capitale 1 Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut 2
Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale 5 Drapeau du Brabant flamand Province du Brabant flamand 0 Drapeau de la province de Liège Province de Liège 1
Drapeau de la province de Flandre-Orientale Province de Flandre-Orientale 2 Drapeau de la province du Brabant wallon Province du Brabant wallon 0 Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg 0
Drapeau de la Province de Limbourg Province de Limbourg 2   Drapeau de la province de Namur Province de Namur 0
  1. Au niveau footballistique, la province de Brabant est toujours unitaire malgré sa partition territoriale en 1995.


Admission et relégation[modifier | modifier le code]

Forfait général pour toute la saison, le Royal Excelsior Mouscron termine à la dernière place du classement et est automatiquement relégué. Ceci n'aura aucune influence car le club cesse ses activités et est radié des registres de l'Union belge. Avant-dernier, le KSV Roulers doit, comme la saison précédente, disputer le tour final de Division 2 pour assurer son maintien. Il ne parvient pas à remporter cette mini-compétition et est également relégué.

Ces deux clubs sont remplacés la saison prochaine par le Lierse, champion de deuxième division, qui retrouve l'élite après trois saisons, et par la KAS Eupen, vainqueur du tour final, qui accède au plus haut niveau pour la première fois.

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Tableau d'honneur
Championnat de Belgique de football 2009-2010
Champion R. SC Anderlecht (30e titre)
Dauphin K. AA Gent
Coupes et trophées
Vainqueur de la Coupe de Belgique 2009-2010 K. AA Gent
Vainqueur de la Supercoupe de Belgique 2009 R. Standard de Liège
Qualifications continentales
Ligue des champions de l'UEFA 2010-2011 R. SC Anderlecht (Troisième tour préliminaire)
K. AA Gent (Troisième tour préliminaire)
Ligue Europa 2010-2011 Club Brugge KV (Tour de barrages)
K. RC Genk (Troisième tour préliminaire)
Cercle Brugge K. SV (Deuxième tour préliminaire)
Promotions et relégations
Promus en Division 1 K. Lierse SK
K. AS Eupen
Relégués en Division 2 R. Excelsior Mouscron
K. SV Roeselaere

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ce nombre inclus les matches de la phase classique (231 en comptant ceux disputés par Mouscron et annulés ensuite), des Play-offs 1 (30), des deux groupes de Play-offs 2 (deux fois 12), les deux matches de la finale des Play-offs 2 et les deux matches du barrage européen.
  2. Le nom des clubs est celui employé à l'époque.
  3. Seul l'entraîneur du club en début de saison est indiqué ici.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j SNEYERS, Ludwig (directeur général de la ProLeague), propos recueillis par Sport.be, Qu'est-ce qui change et pourquoi ? , Sport.be, 22/06/2009, consulté en ligne le 24/06/2009.
  2. a et b (nl) « Topschutters uit 1e Nationale in 2009-10 », sur BSDB,‎ (consulté le 2 août 2016)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire des clubs affiliés à l'URBSFA depuis 1895 et ASBL Foot 100

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]