Championnat de Belgique de football 1960-1961

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Division 1
1960-1961
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) URBSFA
Édition 58e
Lieu(x) Drapeau de la Belgique Belgique
Date du
au
Participants 16
Matchs joués 240 matches
Statut des participants Amateur
Hiérarchie
Hiérarchie 1er niveau
Niveau inférieur Division 2

Palmarès
Tenant du titre K. Lierse SK
Promu(s) en début de saison 2:
K. SC Eendracht Aalst
Patro Eisden
Vainqueur R. Standard CL
Relégué(s) 2:
Patro Eisden
R. CS Verviétois
Buts 696 buts
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Belgique Victor Wégria
FC Liégeois

Navigation

Le championnat de Belgique de football 1960-1961 est la 58e saison du championnat de première division belge. Son nom officiel est « Division 1 ».

Après un premier tour perturbé par de nombreuses remises, quatre équipes se détachent en tête du classement. Deux sont basées à Bruxelles, le Sporting Anderlechtois et le Daring Club de Bruxelles, les deux autres sont les deux clubs liégeois, le Standard et le FC Liégeois. Le Daring lâche prise le premier, tandis que le Standard décroche ses deux derniers poursuivants lors des deux dernières journées. Le Lierse, champion en titre, loupe complètement sa saison et ne termine qu'à la douzième place.

En fin de tableau, les deux places de relégables sont longtemps occupées par les promus du Patro Eisden et le RCS Verviers. Lors des dix dernières rencontres, ces deux équipes prennent des points et réduisent leur retard sur les clubs classés juste devant eux et parviennent à entretenir le suspense. Malheureusement, le réveil est trop tardif pour ces eux équipes, qui quittent définitivement la Division 1 après une seule saison pour Eisden et vingt pour Verviers, dont cinq consécutivement.

L'Union Saint-Gilloise devient cette saison le troisième club à atteindre le cap des cinquante saisons de présence dans la plus haute division nationale. Sauvé de peu en fin de parcours, le matricule 10 est désigné pour représenter la Belgique en Coupe des Villes de Foires la saison suivante.

Clubs participants[modifier | modifier le code]

Seize clubs prennent part à ce championnat, soit le même nombre que lors de l'édition précédente. Ceux dont le matricule est mis en gras existent toujours aujourd'hui.

Clubs participant à la saison 1960-1961 du championnat de Division 1
# Nom[note 1] Mat. Ville Stades Entraîneur[note 2] En D1 depuis (série) Total en D1 Saison précédente
1 Koninklijke Sportclub Eendracht Aalst 90 Alost Stade Pierre Cornelis ? 1960-1961 (1re) 6e Division 2 : 1er
2 Royal Sporting Club Anderlechtois 35 Anderlecht Stade Émile Versé Drapeau : France Pierre Sinibaldi 1935-1936 (24e) 30e 2e
3 Royal Antwerp Football Club 1 Anvers Bosuilstadion Drapeau : Autriche Viktor Havlicek 1901-1902 (52e) 57e 8e
4 Royal Beerschot Athletic Club 13 Anvers Kiel Drapeau : République populaire de Hongrie Béla Sárosi 1907-1908 (46e) 52e 4e
5 Royal Football Club Brugeois 3 Bruges De Klokke Drapeau : République populaire roumaine Norberto Höfling 1959-1960 (2e) 39e 13e
6 Royal Daring Club de Bruxelles 2 Molenbeek Stade Edmond Machtens Drapeau : France André Riou 1959-1960 (2e) 40e 11e
7 Royal Olympic Club Charleroi 246 Montignies-sur-Sambre Stade de la Neuville Drapeau : République populaire roumaine Emerich Grunbaum 1956-1957 (5e) 20e 10e
8 Patro Eisden 3434 Eisden ? ? 1960-1961 (1re) 1re Division 2 : 2e
9 Association Royale Athlétique La Gantoise 7 Gentbrugge Stade Jules Otten Drapeau : Belgique Louis Verstraeten 1936-1937 (22e) 33e 9e
10 Royal Football Club Liégeois 4 Rocourt Stade Vélodrome Oscar Flesch Drapeau : France Jean Cornili 1945-1946 (16e) 32e 5e
11 Royal Standard Club Liège 16 Sclessin Stade de Sclessin Drapeau : République populaire de Hongrie Géza Kalocsay 1921-1922 (37e) 42e 7e
12 Koninklijke Lierse Sportkring 30 Lierre Herman Vanderpoortenstadion Drapeau : Belgique Hubert D'Hollander 1953-1954 (8e) 26e 1er
14 Union Saint-Gilloise Société Royale 10 Forest Stade Joseph Marien ? 1951-1952 (10e) 50e 6e
13 Koninklijke Sint-Truidense Voetbalverening 373 Saint-Trond Stayenveld Drapeau : Belgique Raymond Goethals 1957-1958 (4e) 4e 12e
15 Royal Club Sportif Verviétois 8 Verviers Stade du Panorama Drapeau : Belgique Joseph Pannaye 1956-1957 (5e) 20e 14e
16 Waterschei Sportvereniging THOR 553 Genk Stade André Dumont Drapeau : Belgique André Bollen 1957-1958 (4e) 6e 3e

Localisation des clubs[modifier | modifier le code]

Localisation des clubs bruxellois[modifier | modifier le code]

Brussels-Main-Football-Stadiums-2.png
Les 3 cercles bruxellois sont :
(5) R. Daring CB
(6) R. SC Anderlechtois
(7) Union Saint-Gilloise SR

Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

Les équipes liégeoises en tête[modifier | modifier le code]

Trois formations se détachent lors des cinq premières journées : le Standard de Liège, le Daring Club de Bruxelles et le Club Liégeois. Anderlecht débute par une large victoire (0-7) à l'Olympic de Charleroi, mais concède ensuite deux partages. Les moins bonnes entames sont celles de Saint-Trond et de l'Antwerp, qui ne marquent que trois points, alors que le Patro Eisden et Verviers n'en ont marqué qu'un seul.

Les « Rouches » creusent l'écart avec leurs poursuivants pendant les dix premières journées, profitant des contre-performances de leurs rivaux contre des équipes moins bien classées. Anderlecht ne parvient pas à suivre le rythme et concède une défaite à Sclessin (2-1), suivie d'un partage à Verviers, en lutte pour le maintien. Le Standard subit sa première défaite à son dixième match sur le terrain de La Gantoise (2-1) et voit le FC Liège, victorieux du Patro Eisden (3-1) revenir à un point. Anderlecht revient à trois points de la première place, à égalité de points avec la surprenante Eendracht Alost.

Une fin de premier tour perturbée[modifier | modifier le code]

La suite du premier tour est perturbée par des remises et voit les leaders perdre des points tour à tour. Le Standard s'incline à deux reprises, à domicile contre Waterschei puis en déplacement au Daring, chaque fois sur le score de 2-1. Le FC Liégeois n'en profite pas vraiment et ne gagne qu'une rencontre face au Beerschot, concédant deux partages contre Alost et l'Antwerp. Anderlecht, troisième, s'impose à Eisden mais partage contre le Club Brugeois et perd sur le terrain du Beerschot.

À la mi-saison, le classement est fortement affecté par ces remises. Le FC Liégeois, qui a disputé treize rencontres, est en tête avec 19 points, suivi par cinq équipes à seize points : le Standard (12 matches joués), Alost (13 matches joués) et le Daring (13 matches joués), le Beerschot (14 matches joués) et Anderlecht (13 matches joués), ce dernier comptant toutefois une victoire de moins que les quatre autres.

Classement le
P Clubs J P V P Clubs J P V P Clubs J P V P Clubs J P V
1. FC Liégeois 13 19 8 X 2. Beerschot AC 14 16 7 X 9. Union St-Gilloise 13 12 6 X 13. FC Brugeois 12 10 1
2. Standard CL 12 16 7 X 6. SC Anderlechtois 13 16 6 X 10. Lierse SK 12 12 6 X 14. Antwerp FC 13 9 3
2. Eendracht Aalst 13 16 7 X 7. THOR Waterschei 13 14 6 X 11. Olympic Charleroi 12 12 4 X 15. CS Verviétois 12 7 2
2. Daring CB 13 16 7 X 8. ARA La Gantoise 13 13 5 X 12. St-Truidense VV 13 11 4 X 16. Patro Eisden 13 5 1

Reprise difficile pour les équipes de tête[modifier | modifier le code]

Après la trêve, le FC Liégeois vit un hiver difficile en concédant trois partages face à La Gantoise, Anderlecht et le Daring, conjugués à une défaite face aux rivaux du Standard de Liège, à qui ils doivent laisser la première place et face à Waterschei. À la mi-février, Anderlecht occupe la première place, avec un point d'avance sur Liège et deux sur le Standard, qui compte toutefois deux matches de retard.

En bas de classement, Verviers et Eisden sont toujours bloqués aux deux dernières places. S'ils parviennent à récolter quelques points ci et là, cela s'avère insuffisant pour rattraper les équipes juste devant eux.

Positions le
Top 6 ... Bottom 6
P Clubs J P V P Clubs J P V
1. SC Anderlechtois 20 27 10 X ... X 11. FC Brugeois 19 18 4
2. FC Liégeois 20 26 10 X ... X 12. St-Truidense VV 19 17 6
3. Standard CL 18 25 10 X ... X 13. Olympic Charleroi 18 17 5
4. Daring CB 20 20 9 X ... X 14. Union St-Gilloise 20 16 8
5. Beerschot AC 20 23 10 X ... X 15. Patro Eisden 20 10 3
6. Eendracht Aalst 20 23 9 X ... X 16. CS Verviétois 18 9 3

Printemps décisif[modifier | modifier le code]

Le mois de mars donne lieu à de nombreuses rencontres d'alignement, resserrant les rangs en haut du classement. Au début du mois, les deux équipes liégeoises sont en tête avec trente points, les deux cercles bruxellois suivant avec 29 unités. Le Standard profite de ces matches pour reprendre la pole-position. À la fin du mois, quatre équipes peuvent encore prétendre au titre de champion : le FC Liégeois, le Standard de Liège, le Sporting Anderlechtois et le Daring de Bruxelles, chacune ayant occupé à un moment ou l'autre la tête du championnat. Lors de la 25e journée disputée le 26 mars 1961, le FC Liégeois reprend la tête à la faveur de sa victoire 2-0 face au Lierse, conjuguée au partage du Standard sur le terrain du FC Brugeois (1-1).

La lutte pour le maintien semble relancée car l'Union Saint-Gilloise stagne à la quatorzième place mais les deux menacés se neutralisent, chacun l'emportant à domicile sur l'autre. À la mi-mars, les « Unionistes » n'ont plus que quatre points d'avance sur le premier siège basculant

Positions le
Top 6 ... Bottom 6
P Clubs J P V P Clubs J P V
1. Standard CL 24 34 13 X ... X 11. St-Truidense VV 24 21 8
2. SC Anderlechtois 24 33 13 X ... X 12. Olympic Charleroi 24 21 5
2. FC Liégeois 14 33 13 X ... X 13. ARA La Gantoise 24 20 6
4. Daring CB 24 29 11 X ... X 14. Union St-Gilloise 24 19 9
5. Eendracht Aalst 25 24 9 X ... X 15. CS Verviétois 24 15 5
6. THOR Waterschei 24 25 11 X ... X 16. Patro Eisden 24 14 5

La quinzième journée de compétition, prévue à l'origine à la fin du mois de décembre 1960, est décalée après la trentième et dernière journée. Les dernières rencontres d'alignement sont jouées au début du mois d'avril et permettent au Standard de redépasser le FC Liégeois. Le Daring lâche prise le premier après être resté cinq matches sans victoires (quatre défaites et un nul) et doit laisser filer le trio de tête. Le Standard profite du partage du FC Liégeois sur le terrain de Bruges pour prendre un peu d'avance avant les trois dernières journées. Les « Rouches » comptent alors respectivement deux et trois points d'avance sur les « Snag & Marine » et les « Mauves ».

Lors de la 29e journée, la 28e effectivement disputée, le Standard est contraint au partage par Waterschei (1-1) et Anderlecht est battu à domicile par le Patro Eisden (0-1), rendant mathématiquement impossible la conquête d'un nouveau titre. Le FC Liégeois, victorieux de l'Eendracht Alost (3-1), revient à un point du leader. Mais cet espoir ne dure qu'une semaine pour le « matricule 4 », qui s'incline à l'Antwerp le week-end suivant (3-2), tandis que le Standard s'impose largement devant le Daring (7-0) et s'assure d'un nouveau titre de champion de Belgique.

La victoire d'Eisden à Anderlecht lors de la 29e journée, le partage de Verviers au Lierse et la défaite de l'Union au Beerschot relance la course au maintien, les bruxellois ne comptant plus que trois points d'avance avec deux matches encore à jouer. Mais le suspense ne dure là aussi qu'une semaine. Malgré une nouvelle défaite contre Waterschei, l'Union est mathématiquement sauvée car ni Verviers (0-0 contre l'Olympic), ni Eisden (0-5 contre La Gantoise) ne parviennent à s'imposer.

La quinzième journée est alors jouée sans le moindre enjeu. Le Sporting Anderlechtois, déjà assuré de la troisième place, est battu à domicile par La Gantoise (1-2), score qui sera transformé en une défaite 0-5 car les « Mauves » avaient aligné un joueur non-qualifié, en l'occurrence Wilfried Puis, que le club souhaite transférer de l'AS Ostende. Pour le voir à l'œuvre dans l'équipe, les dirigeants décident de l'aligner malgré la sanction prévisible, celle-ci n'ayant aucun impact sur le classement.

Résultats et classement[modifier | modifier le code]

Résultats des rencontres[modifier | modifier le code]

Avec seize clubs engagés, 240 matches sont au programme de la saison[1].

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) AAL AND ANT BEE BRU DAR EIS GAN FCL LIE OLY STA USG STT VER WAT
K. SC Eendracht Aalst 0-0 3-2 1-1 3-1 1-2 2-0 1-1 2-2 1-3 2-2 3-3 2-0 3-0 0-4 3-1
R. SC Anderlechtois 7-0 3-2 1-0 0-0 1-0 0-1 0-5 2-3 4-0 1-1 1-1 3-0 1-0 2-2 3-1
R. Antwerp FC 2-1 0-2 3-0 0-0 2-3 2-2 1-3 3-2 2-1 1-0 1-4 3-1 2-0 4-1 2-2
R. Beerschot AC 9-2 1-0 2-1 2-3 2-1 3-2 2-0 0-2 3-0 3-1 1-2 3-0 1-1 1-0 0-0
R. FC Brugeois 2-2 3-2 1-1 3-2 4-2 3-1 0-1 1-1 4-1 3-0 1-1 1-2 2-0 1-1 0-0
R. Daring CB 0-0 1-0 1-1 1-0 1-0 2-1 3-1 1-1 2-2 1-1 3-1 1-3 0-3 2-0 3-0
Patro Eisden 3-1 0-1 2-0 0-1 1-1 0-1 0-5 1-3 0-2 2-2 0-3 1-1 0-0 3-2 2-1
ARA La Gantoise 1-2 3-1 1-2 3-0 4-1 0-1 1-1 1-1 1-1 1-1 2-1 1-3 3-0 0-2 4-2
R. FC Liégeois 3-1 0-0 1-1 3-2 1-1 0-0 3-1 2-1 2-0 1-1 0-0 2-1 1-0 1-0 0-1
K. Lierse SK 3-1 1-2 2-2 1-1 6-2 3-4 1-0 1-0 1-1 1-0 0-6 3-2 2-0 1-1 3-1
R. Olympic CC 1-1 0-7 2-0 4-1 3-0 2-1 1-0 1-1 0-3 0-0 0-2 1-0 1-2 0-0 1-1
R. Standard CL 3-0 2-1 2-0 1-0 2-2 7-0 4-0 3-1 2-0 2-1 0-0 2-0 1-0 5-2 1-2
Union St-Gilloise SR 5-2 0-2 0-1 1-3 4-1 3-4 4-0 2-1 0-9 4-4 1-0 0-0 3-0 1-0 0-1
K. Sint-Truidense VV 2-2 2-2 1-0 0-0 4-0 1-0 2-0 3-2 1-0 3-1 1-1 0-2 1-0 1-0 0-0
R. CS Verviétois 0-4 0-2 2-2 0-0 0-3 2-1 2-0 2-2 0-1 2-0 0-0 3-3 1-0 1-3 1-3
Waterschei SV THOR 1-0 2-4 3-0 2-3 2-1 2-1 0-2 2-2 0-1 5-0 5-0 1-1 4-0 2-1 4-0
  • Victoire à domicile
  • Match nul
  • Victoire à l'extérieur
  • Note: La rencontre « SC Anderlechtois - AA La Gantoise » (15e journée jouée après la 30e) se termine sur le score de 1-2 en faveur des « Buffalos ». Mais le Comité Sportif inflige une défaite par forfait (0-5) aux « Mauves » car ceux-ci ont aligné un joueur non-qualifié.

Évolution du classement journée par journée[modifier | modifier le code]

Leader du classement journée par journée[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant présente les différentes équipes ayant occupé la première place du classement à la fin de la journée de compétition indiquée, même si certaines rencontres sont reportées. En cas de matches d'alignement disputés entre deux journées, les résultats de ceux-ci impactent les positions au classement au terme de la journée effective suivante. En cas d'égalité de points et de victoires, le leader donné est l'équipe ayant la meilleure différence de buts, même si, pour rappel, ce critère n'est pas pris en compte pour départager les formations en cas de montée ou descente.

Standard de LiègeRoyal Football Club de LiègeStandard de LiègeRoyal Sporting Club AnderlechtStandard de LiègeRoyal Football Club de LiègeDaring Club de BruxellesRoyal Football Club de LiègeStandard de LiègeDaring Club de BruxellesK Waterschei SV THOR GenkRoyal Sporting Club Anderlecht

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 R. STANDARD CL 45 30 18 9 3 67 25 +42
2 R. FC Liégeois 41 30 15 11 4 50 25 +25
3 R. SC Anderlechtois 37 30 15 7 8 56 28 +28
4 R. Beerschot AC 33 30 13 7 10 47 38 +9
5 R. Daring CB 33 30 13 7 10 42 44 -2
6 Waterschei SV THOR 32 30 13 6 11 49 39 +10
7 K. Sint-Truidense VV 31 30 12 7 11 32 33 -1
8 R. FC Brugeois 29 30 9 11 10 45 50 -5
9 R. Antwerp FC 29 30 11 7 12 46 46 0
10 K. SC Eendracht Aalst en augmentation 28 30 9 10 11 47 63 -16
11 ARA La Gantoise 28 30 10 8 12 49 43 +6
12 K. Lierse SK T 28 30 10 8 12 45 58 -13
13 R. Olympic CC 28 30 6 14 10 27 42 -15
14 Union Saint-Gilloise SR 23 30 10 3 17 41 57 -16
15 R. CS Verviétois 19 30 5 9 16 27 51 -24
16 Patro Eisden en augmentation 18 30 6 6 18 26 54 -28
Légende
Abréviations

T : Tenant du titre 1960
en augmentation : club promu de Division 2 depuis la saison précédente

Meilleur buteur[modifier | modifier le code]

Drapeau : Belgique Victor Wégria (R. FC Liégeois), avec 23 buts[2]. Il est le deuxième joueur différent à terminer meilleur buteur à trois reprises, le premier à réussir cette performance lors de trois saisons consécutives.

Classement des buteurs[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous reprend les 21 meilleurs buteurs du championnat, soit les joueurs ayant inscrit dix buts ou plus durant la saison[2].

Classement des 21 meilleurs buteurs de la saison
# Pays Joueur Club Buts Matches joués
1. Drapeau : Belgique Victor Wégria R. FC Liégeois 23 30
2. Drapeau : Belgique Eddy Bertels R. Antwerp FC 19 26
=. Drapeau : République populaire de Hongrie István Sztáni R. Standard CL 19 30
4. Drapeau : Belgique Éric Lambert ARA La Gantoise 18 29
5. Drapeau : République démocratique du Congo André Assaka R. Daring CB 15 27
6. Drapeau : Belgique Antoine Van Poelvoorde SC Eendracht Alost 14 29
=. Drapeau : Belgique Théophile Lolinga K. Sint-Truidense VV 14 30
8. Drapeau : Belgique Maurice Willems ARA La Gantoise 13 26
=. Drapeau : Belgique Roger Claessen R. Standard CL 13 29
=. Drapeau : Belgique Paul Van Himst R. SC Anderlechtois 13 30
11. Drapeau : Belgique Jacques Stockman R. SC Anderlechtois 12 21
=. Drapeau : Belgique Léon Ritzen Waterschei SV THOR 12 22
=. Drapeau : Belgique Lucien Mertens Union Saint-Gilloise SR 12 26
=. Drapeau : Belgique Maximilien Mayunga R. Daring CB 12 30
15. Drapeau : Belgique Frans Drieskens R. Beerschot AC 11 19
16. Drapeau : Belgique Aloïs Goossens K. Lierse SK 10 22
=. Drapeau : Belgique Roger Vangansbeke R. FC Brugeois 10 24
=. Drapeau : Belgique Louis Vanhemelrijck R. Beerschot AC 10 25
=. Drapeau : Belgique Frans Van Roosbroeck K. Lierse SK 10 28
=. Drapeau : Belgique Damasius Mantels Waterschei SV THOR 10 29
=. Drapeau : Belgique Jef Van Gool R. Antwerp FC 10 30

Parcours européen des clubs belges[modifier | modifier le code]

Parcours du Lierse SK en Coupe des clubs champions[modifier | modifier le code]

Pour sa découverte du football européen, le Lierse n'est pas gâté puisqu'il affronte le FC Barcelone dès le tour préliminaire de la Coupe des clubs champions. Malgré deux défaites (2-0 et 0-3), les « Pallieters » réalisent une prestion honorable. Le match retour, en Belgique, est joué au stade du Heysel afin de garantir une meilleure recette.

Parcours de l'Union en Coupe des Villes de Foires[modifier | modifier le code]

L'Union Saint-Gilloise ne réitère pas son exploit de l'édition précédente. Le club bruxellois est éliminé dès les huitièmes de finale, autrement dit le premier tour. Contre l'AS Rome, le match aller au stade Joseph Marien se solde par un partage (0-0), mais le club italien fait la différence au retour (4-1) et élimine l'Union.

Création de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe[modifier | modifier le code]

Une troisième compétition européenne est instaurée. Elle reçoit le nom de Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe. Elle est réservée aux clubs vainqueurs des coupes nationales. La première édition ne regroupe que 10 clubs et est remportée par la Fiorentina qui bat les Glasgow Rangers en finale.

La Coupe de Belgique n'étant pas organisée, aucun club belge ne participe à cette compétition lors des quatre premières éditions.

Récapitulatif de la saison[modifier | modifier le code]

Répartition des clubs partitipants par province
Drapeau de la Région flamande Région flamande (9) Province de Brabant (3)[noteDuModele 1] Drapeau de la Région wallonne Région wallonne (4)
Drapeau de la province d'Anvers Province d'Anvers 3 Drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale Région de Bruxelles-Capitale 3 Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut 1
Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale 1 Drapeau du Brabant flamand Province du Brabant flamand 0 Drapeau de la province de Liège Province de Liège 3
Drapeau de la province de Flandre-Orientale Province de Flandre-Orientale 2 Drapeau de la province du Brabant wallon Province du Brabant wallon 0 Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg 0
Drapeau de la Province de Limbourg Province de Limbourg 3   Drapeau de la province de Namur Province de Namur 0
  1. Au niveau footballistique, la province de Brabant est toujours unitaire malgré sa partition territoriale en 1995.


Admission et relégation[modifier | modifier le code]

Le CS Verviétois et un des promus, le Patro Eisden, sont relégués en Division 2. Ils sont remplacés par le K. FC Diest, promu pour la première fois parmi l'élite, et le R. CS Brugeois, qui retrouve la première division après quinze saisons d'absence.

Débuts en Division 1[modifier | modifier le code]

Un club fait ses débuts dans la plus haute division belge. Il est le 50e club différent à y apparaître.

Changement d'appellation[modifier | modifier le code]

Reconnu « Société Royale » à la fin de la saison, le Waterschei SV THOR adapte son appellation et devient le Koninklijke Waterschei SV THOR.

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Tableau d'honneur
Championnat de Belgique de football 1960-1961
Champion R. Standard CL (2e titre)
Dauphin R. FC Liégeois
Qualifications continentales
Coupe des clubs champions européens 1961-1962 R. Standard CL
Coupe des villes de foires 1961-1962 Union Saint-Gilloise SR
Promotions et relégations
Promus en Division 1 K. FC Diest
R. CS Brugeois
Relégués en Division 2 R. CS Verviétois
Patro Eisden

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le nom des clubs est celui employé à l'époque.
  2. Seul l'entraîneur du club en début de saison est indiqué ici.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) « Uitslagen 1e Nationale - Seizoen 1960-61 », sur Belgian Soccer DataBase (consulté le 28 août 2014)
  2. a et b « Liste des meilleurs buteurs 1960-1961 », sur Belgium Soccer History, (consulté le 23 juin 2014)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire des clubs affiliés à l’URBSFA depuis 1895 et ASBL Foot 100

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]