Camille Abily

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Camille Abily
Image illustrative de l’article Camille Abily
Avec l'équipe de France en juillet 2011.
Biographie
Nom Camille Anne Françoise Abily
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance (33 ans)
Lieu Rennes, France
Taille 1,68 m (5 6)
Période pro. 2000 - 2018
Poste Milieu offensif
Parcours junior
Saisons Club
1990-1994Drapeau : France Jeanne d'Arc Bruz
1994-1999Drapeau : France FC Bruz
1999-2000Drapeau : France SC Le Rheu
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2000-2001Drapeau : France Saint-Brieuc FF 020 00(4)
2001-2002Drapeau : France La Roche ESOF 021 00(3)
2002-2003Drapeau : France CNFE Clairefontaine 017 00(5)
2003-2006Drapeau : France Montpellier HSC 090 0(21)
2006-2009Drapeau : France Olympique lyonnais 078 0(48)
2009-2010 Drapeau : États-Unis Los Angeles Sol 018 00(8)
2009-2010 Drapeau : France Paris SG 013 0(12)
2010 Drapeau : États-Unis FC Gold Pride 018 00(1)
2010-2018 Drapeau : France Olympique lyonnais 248 (161)
Total 5230(263)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2001 Drapeau : France France -18 ans004 00(0)
2001-2017 Drapeau : France France 183 0(37)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 11 juillet 2018

Camille Abily (de nom complet Camille Anne Françoise Abily[1]) est une footballeuse internationale française née le 5 décembre 1984 à Rennes. Durant sa carrière, elle évolue au poste de milieu de terrain offensif et prend sa retraite sportive à l'issue de la saison 2017-2018.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Camille débute la pratique du football chez les jeunes à la Jeanne d'Arc Bruz de 1990 à 1994, puis évolue successivement au FC Bruz (club formé en 1994 par la fusion entre la Jeanne D'Arc et l'Union Sportive Bruz) DE 1994 à 1999 et enfin au SC Le Rheu (situés tous les deux à quelques kilomètres de Rennes) de 1999 à 2000.

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Des débuts prometteurs (2000-2003)[modifier | modifier le code]

Elle fait ses débuts en 1re division avec le Stade Briochin le 17 septembre 2000 face à La Roche où elle inscrit son 1er but dès sa première apparition.

Elle évolue par la suite dans ce club, puis au CNFE Clairefontaine où elle côtoie quelques futures coéquipières en club ou en sélection comme Sarah Bouhaddi, Élise Bussaglia, Sandrine Dusang, Laura Georges, Laure Lepailleur, Ophélie Meilleroux ou encore Élodie Thomis.

La découverte du haut niveau avec Montpellier (2003-2006)[modifier | modifier le code]

Camille joue par la suite à Montpellier lors de la saison 2003-2004, où elle remporte ses premiers trophées, avec deux championnats de France de Division 1, un Challenge de France et celui de la meilleure joueuse du championnat en 2006. Elle atteint cette même année les demi-finales de la Coupe féminine de l'UEFA (élimination 3-3 au score cumulé face à Francfort, par la règle des buts à l'extérieur).

La confirmation avec Lyon (2006-janvier 2009)[modifier | modifier le code]

Elle rejoint l'Olympique lyonnais lors de la saison 2006-2007, et remporte une nouvelle fois deux championnats, un Challenge de France et le titre de meilleure joueuse du championnat en 2007. Comme dans son précédent club, elle atteint une nouvelle fois les demi-finales de la coupe d'Europe en 2008 (élimination 1-1 au score cumulé face à Umeå).

Le rêve américain et l'intermède parisien (février 2009-septembre 2010)[modifier | modifier le code]

Célébration de la victoire de la WPS 2010.

En février 2009[2], elle décide de quitter l'OL en pleine saison pour la franchise de Los Angeles Sol aux États-Unis pour inaugurer la Women's Professional Soccer, nouvelle ligue professionnelle américaine. Le 29 mars 2009, elle inscrit une nouvelle fois son 1er but pour sa première apparition, avec le second but pour son équipe lors du match inaugural du championnat contre Washington Freedom à la 87e minute (victoire 2-0). Elle manque la finale du championnat (perdue 1-0 contre le Sky Blue FC) pour cause de préparation à l'Euro féminin 2009.

Le 2 octobre 2009, le Paris Saint-Germain annonce la signature de Camille Abily, de son ancienne coéquipière à Lyon et amie, Sonia Bompastor[3], sous forme de prêt jusqu'au début de la prochaine saison aux États-Unis. Le 9 janvier 2010, le FC Gold Pride annonce avoir obtenu son transfert en provenance de Los Angeles Sol. Elle rejoint donc sa nouvelle équipe en mars[4], après la fin de son prêt au PSG.

Elle se voit repositionnée dans un rôle de milieu défensif, où elle inscrit un but et délivre six passes décisives en 18 matchs. Contrairement à l'année précédente, elle joue et remporte la finale du championnat contre Philadelphia Independence (victoire 4-0)[5].

Retour gagnant à Lyon (octobre 2010-2018)[modifier | modifier le code]

En 2012 sous le maillot de l'Olympique lyonnais

Le 28 août 2010, Jean-Michel Aulas annonce le retour de Camille Abily à l'Olympique lyonnais[6], mais elle termine d'abord la saison de la Women's Professional Soccer où son départ de Gold Pride est officiellement annoncé le 27 septembre.

Elle revient donc à l'OL début octobre 2010, son retour sera finalement gagnant, car elle remporte son troisième championnat de France avec l'OL et surtout la Ligue des champions féminine de l'UEFA, où elle est même désignée « joueuse du match » lors de la finale remportée face au Turbine Potsdam (2-0).

La saison 2011-2012 est certainement la plus aboutie de sa carrière, où elle réalise un triplé inédit en France en remportant d'abord la Coupe de France contre le Montpellier HSC (2-1), puis pour la deuxième année d'affilée la Ligue des champions, où elle inscrit le second but de la rencontre contre le FFC Francfort (2-0) d'une reprise de volée lobée d'environ 25 mètres, alors que la gardienne allemande avait déserté son but ; de plus, elle est à nouveau élue « joueuse du match » et termine co-meilleure buteuse de la compétition avec Eugénie Le Sommer (9 buts). Enfin, elle décroche le Championnat de France, après la victoire contre le FCF Juvisy (3-0) lors du tout dernier match de la saison, considéré comme la « finale du championnat ».

Durant la saison 2012-2013, avec un triplé inscrit lors du match contre le FC Vendenheim (victoire 13-0), Camille devient la 3e joueuse de l'histoire du club à franchir la barre symbolique des 100 buts marqués (après Sandrine Brétigny et Lotta Schelin), toutes compétitions confondues.

La saison 2014-2015 lui offre encore un doublé Coupe-Championnat, et elle devient la joueuse la plus titrée en France (10 championnats et 8 coupes de France).

Camille Abily 2016
À l'entrainement de l'Olympique lyonnais, en 2016

Saison parfaite en 2015-2016 avec un nouveau triplé obtenu avec l'OL. Elle remporte avec son club, le Championnat de France, la Coupe de France et la Ligue des Champions, à l'issue de la séance de tirs au but face aux redoutables Allemandes du VfL Wolfsbourg. Elle remporte pour la troisième fois de sa carrière le titre européen suprême.

Lors de la saison 2016-2017, à l'issue du match de championnat de D1 au FCF Juvisy Essonne (victoire 1-0) le 15 février 2017, Camille devient la joueuse la plus capée de l'histoire du club avec 279 apparitions, détrônant Louisa Cadamuro-Necib. Elle ajoute de nouveau les trois trophées à son palmarès à l'issue de la saison, remportant la Coupe de France et la Ligue des Champions face aux joueuses du PSG au bout des tirs au but.

Pour sa dernière saison professionnelle, elle devient la première joueuse du club à franchir la barre des 300 apparitions toutes compétitions confondues le 28 octobre 2017 contre le Lille OSC (victoire 6-0). Elle remporte son 11e championnat de France de D1 avec l'OL (le 13e de sa carrière, record français) et dispute le dernier match de sa carrière contre le VfL Wolfsbourg en finale de la Ligue des champions, où elle inscrit le dernier but à 4 minutes de la fin de la rencontre (victoire 4-1).

Camille détient à ce jour le record du nombre de matchs disputés toutes compétitions confondues pour une joueuse à l'Olympique lyonnais avec 326 apparitions, celui de la meilleure buteuse du club en Ligue des champions féminine avec 43 buts et celui du plus grand nombre d'apparitions dans cette même compétition avec 81 matchs (14 avec Montpellier et 67 avec l'OL).

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Camille effectue sa première apparition en équipe de France le 26 septembre 2001 face aux Pays-Bas (victoire 3-1). Elle inscrit son 1er but avec les Bleues le 28 février 2007 face à la Chine (victoire 2-0).

Elle participe à son premier grand tournoi lors de l'Euro féminin 2005 avec une élimination au premier tour, puis en 2009 en Finlande, où elle marque deux buts dans la compétition, face à l'Islande (victoire 3-1) et contre la Norvège (1-1). En quarts de finale, elle réussit son tir au but face aux Pays-Bas, mais ne peut empêcher l'élimination de la France (défaite 5-4).

Durant la Coupe du monde 2011 en Allemagne, elle inscrit son seul but de la compétition face au Canada (victoire 4-0). En quarts de finale face à l'Angleterre, son tir au but est repoussé par la gardienne, mais se qualifie après la victoire des Bleues (4-3) et sera même élue « joueuse du match ». Par la suite, elle termine à la 4e place de cette compétition, après la défaite contre la Suède (1-2).

Lors des Jeux olympiques 2012 et du match France-Corée du Nord (victoire 5-0), Camille fête sa 100e sélection en remplaçant Sandrine Soubeyrand à la 62e minute de jeu. Elle devient la 9e joueuse à franchir ce cap symbolique.

Lors de la SheBelieves Cup 2017, remportée par l'équipe de France, elle inscrit deux buts (dont un penalty) dans le dernier match qui voit la victoire nette 3-0 contre les USA, pays organisateur.

Pour son dernier tournoi en sélection lors de l'Euro féminin 2017, dans le dernier match de la phase de groupes, elle y inscrit le but de la qualification en quarts de finale face à la Suisse à la 76e minute (1-1), mais la France se fera éliminer au tour suivant face à l'Angleterre sur le score de 1-0. Elle met fin à sa carrière internationale dans la foulée et compte 183 sélections et 37 buts en équipe nationale (3e joueuse la plus capée et 5e meilleure buteuse de l’histoire en sélection à ce jour).

Statistiques[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques de Camille Abily au 31 mai 2018[7]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B C M B M B
2000-2001 Drapeau de la France Stade briochin N1A 20 4 - - - - - 20 4
Sous-total 20 4 - - - - - 20 4
2001-2002 Drapeau de la France La Roche ESOF N1A 21 3 - - - - - 21 3
Sous-total 21 3 - - - - - 21 3
2002-2003 Drapeau de la France CNFE Clairefontaine Division 1 17 5 - - - - - 17 5
Sous-total 17 5 - - - - - 17 5
2003-2004 Drapeau de la France Montpellier HSC Division 1 22+3 4+0 0 0 - - - 25 4
2004-2005 Drapeau de la France Montpellier HSC Division 1 22 9 3 1 UWC 5 0 30 10
2005-2006 Drapeau de la France Montpellier HSC Division 1 21 4 5 3 UWC 9 0 35 7
Sous-total 68 17 8 4 - 14 0 90 21
2006-2007 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 22 17 4 3 - - - 26 20
2007-2008 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 21 8 4 1 UWC 9 5 34 14
2008-2009 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 13 9 0 0 UWC 5 5 18 14
Sous-total 56 34 8 4 - 14 10 78 48
2009 Drapeau des États-Unis Los Angeles Sol WPS 18 8 - - - - - 18 8
Sous-total 18 8 - - - - - 18 8
2009-2010 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Division 1 13 12 0 0 - - - 13 12
Sous-total 13 12 0 0 - - - 13 12
2010 Drapeau des États-Unis FC Gold Pride WPS 17+1 1+0 - - - - - 18 1
Sous-total 18 1 - - - - - 18 1
2010-2011 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 19 12 4 0 WCL 7 1 30 13
2011-2012 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 22 15 5 3 WCL 8 9 35 27
2012-2013 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 21 20 4 6 WCL+CI1 9+2 5+0 36 31
2013-2014 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 19 13 6 4 WCL 2 1 27 18
2014-2015 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 19 12 6 5 WCL 2 3 27 20
2015-2016 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 19 10 4 3 WCL 8 3 31 16
2016-2017 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 19 10 2 0 WCL 9 5 30 15
2017-2018 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 21 9 5 6 WCL 8 6 34 21
Sous-total 159 101 36 27 - 53 33 248 161
Total sur la carrière 390 185 52 35 - 81 43 523 263
1 Les matchs de la Mobcast Cup 2012 sont mentionnés, mais la compétition n'ayant pas de caractère officiel, les matchs joués ne sont pas considérés comme officiels et donc exclus du suivi des statistiques.

En sélection[modifier | modifier le code]

Camille Abily avec l'équipe de France en .

Le tableau suivant dresse les statistiques de Camille Abily en équipe de France par année.

Sélection Année Statistiques
Matchs Buts
Drapeau : France France 2001-2002 2 0
2004-2005 11 0
2005-2006 13 0
2006-2007 13 6
2007-2008 7 2
2008-2009 4 1
2009-2010 13 6
2010-2011 14 5
2011-2012 18 3
2012-2013 20 0
2013-2014 20 5
2014-2015 16 1
2015-2016 13 2
2016-2017 13 4
2017-2018 6 2
Total 183 37


Tableau réalisé d'après les statistiques et les rapports de matchs officiels de la Fédération Française de Football[8].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En sélection[modifier | modifier le code]

Drapeau : France Équipe de France U19 :


Drapeau : France Équipe de France :

En club[modifier | modifier le code]

Drapeau : France Montpellier HSC :





Drapeau : France Olympique lyonnais :

Drapeau : États-Unis Los Angeles Sol :

Drapeau : États-Unis FC Gold Pride :

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

  • Élue meilleure joueuse du championnat de France (trophée UNFP) en 2006 et en 2007.
  • Lion d'or (meilleur sportif lyonnais) en 2011[9].
  • Nommée dans la liste FIFA des 10 meilleures joueuses mondiales de l'année en 2016[10].

Record[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]