Kadidiatou Diani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Kadidiatou Diani
Image illustrative de l’article Kadidiatou Diani
Kadidiatou Diani en 2015
Situation actuelle
Équipe Paris Saint-Germain
Numéro 11
Biographie
Nationalité Française
Naissance (27 ans)
Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne)
Taille 1,68 m (5 6)
Poste Attaquante
Parcours junior
Années Club
2005-2007 ES Vitry
2007-2010 US Ivry
2010-2014 FCF Juvisy
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2011-2017 FCF Juvisy 089 (30)
2017- Paris Saint-Germain 107 (49)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2010-2012 France -17 ans 030 (12)
2013-2014 France -19 ans 018 0(7)
2014 France -20 ans 005 0(1)
2014- France 069 (16)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 6 juin 2021

Kadidiatou Diani, née le à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), est une footballeuse internationale française évoluant au poste d'attaquante au Paris Saint-Germain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Fille d'une famille d'origine malienne, Kadidiatou Diani, à tout juste dix ans, met la misère aux garçons de son quartier et est repérée par Serge Vaast, éducateur à l'ES Vitry. Après avoir convaincu sa mère de faire du football, à condition que les bulletins scolaires soient bons, elle devient la première fille à porter le maillot de l'ES Vitry. Par la suite, en 2007, elle rejoint à l'US Ivry[1].

Carrière en club[modifier | modifier le code]

FCF Juvisy[modifier | modifier le code]

À quinze ans, elle intègre le club de Juvisy et le CNFE Clairefontaine[1]. Quelques mois après son arrivée, elle fait ses débuts en D1 féminine avec Juvisy lors d'un match contre Yzeure le [2]. En progression, elle marque dix buts lors de la saison 2015-2016, mais elle ne sent pas totalement épanouie. En parallèle du foot, elle fait une formation de puéricultrice de crèche[1].

Paris Saint-Germain[modifier | modifier le code]

En 2017, convaincu par le potentiel de la joueuse, Patrice Lair, entraîneur du PSG, veut la faire venir tout de suite et le Paris Saint-Germain paye 150 000 euros, plus gros transfert de l'histoire du football féminin, pour racheter ses deux ans de contrat. Signant pour trois ans dans un club intégralement professionnel, elle ne se consacre plus qu'au foot et parvient alors à réellement progresser[1].

Diani en contre SKN St. Pölten en Ligue des champions.

Après une première saison au PSG correcte, Diani passe un cap sous la direction d'Olivier Echouafni et connaît une belle saison 2018-2019 à l'issue de laquelle elle devient meilleure passeuse du championnat avec onze passes décisives[1]. Son association avec Marie-Antoinette Katoto s'avère fructueuse, cette dernière finissant meilleure buteuse avec vingt-deux réalisations.

Très convoitée, en , elle prolonge son contrat avec le PSG jusqu'en 2023 et se voit doter d'un salaire record pour le club parisien[3]. En , elle est élue meilleure joueuse du mois en D1 Arkema[4]. En , elle intègre le comité directeur de l'UNFP, le syndicat de joueurs professionnels[5]. À l'issue de la saison 2020-2021, elle devient championne de France avec le PSG, une première pour le club, et est également élue à deux reprises meilleure joueuse de la saison aux Trophées UNFP et aux Trophées de la D1 Arkema[6],[7].

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

France -17 ans[modifier | modifier le code]

Au printemps 2012, Kadidiatou Diani est retenue dans l'équipe de France U-17 lors du Championnat d'Europe des -17 ans. Elle inscrit 2 buts au cours de la phase finale qui voit l'Équipe de France s'incliner en finale face à l'Allemagne[8].

En , Kadidiatou Diani est à nouveau sélectionnée pour la Coupe du monde des moins de 17 ans 2012. Lors des phases de poule, Diani permet à l'équipe de France d'obtenir un match nul 1-1 contre la Corée du Nord en inscrivant le but français à la 60e minute. Pour le dernier match du groupe de la France, celle-ci bat la Gambie 10 buts à 2, avec notamment un nouveau but de Diani. Dans le tour final du tournoi, après une qualification en quart de finale aux tirs au but contre le Nigeria[9], la France s'en remet à nouveau à Kadidiatou Diani, qui marque un doublé en demi-finales face au Ghana (2-0)[10], puis le tir au but décisif en finale face à la Corée du Nord (1-1, 7-6 aux t.a.b.) permettant à la France de devenir championne du monde U17[1].

France -19 ans[modifier | modifier le code]

En 2013, elle est intégrée au groupe de l'équipe de France féminine des moins de 19 ans.

Cette sélection se qualifie pour le Championnat d'Europe de la catégorie, qui se dispute en au Pays de Galles, grâce à son parcours en qualification pendant lequel Diani s'illustre en inscrivant deux buts, contre la Suisse et la Belgique.

Pendant cette compétition, Diani joue plusieurs matchs, et inscrit trois buts, dont un doublé salvateur en demi-finale contre l'Allemagne, alors qu'elle était remplaçante au coup d'envoi[11]. La France s'impose dans ce match deux buts à un, et finit par s'imposer en finale deux buts à zéro contre l'Angleterre à l'issue des prolongations[12]. Titulaire, Diani joue les cent-vingt minutes du match.

À l'été 2014, elle est retenue dans l'équipe de France U-20 pour la Coupe du monde des -20 ans au Canada.

France[modifier | modifier le code]

Diani connaît sa première sélection en équipe de France A face à la Nouvelle-Zélande le au Stade Francis-Le-Basser à Laval, et marque son premier but (2-1)[13]. Elle participe à l'Euro 2017, et porte le numéro 20.

Le , elle inscrit un doublé en amical face aux championnes du monde américaines[13]. Le , elle est convoquée parmi les 23 pour disputer la Coupe du monde 2019[14]. Sa capacité de percussion et sa puissance athlétique en font l'une des révélations de cette Coupe du monde avec une efficacité qui reste à parfaire.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Paris Saint-Germain

En sélection[modifier | modifier le code]

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques de Kadidiatou Diani au 6 juin 2021[2]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M. B. M. B. M. B. Comp. M. B. M. B.
2010-2011 Drapeau de la France FCF Juvisy Division 1 3 0 1 1 - - C1 0 0 4 1
2011-2012 Drapeau de la France FCF Juvisy Division 1 2 0 - - - - - - - 2 0
2012-2013 Drapeau de la France FCF Juvisy Division 1 7 1 1 0 - - C1 5 1 13 2
2013-2014 Drapeau de la France FCF Juvisy Division 1 6 1 1 0 - - - - - 7 1
2014-2015 Drapeau de la France FCF Juvisy Division 1 17 3 2 1 - - - - - 19 4
2015-2016 Drapeau de la France FCF Juvisy Division 1 20 10 3 5 - - - - - 23 15
2016-2017 Drapeau de la France FCF Juvisy Division 1 18 7 3 0 - - - - - 21 7
Sous-total 73 22 11 7 - - - 5 1 89 30
2017-2018 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Division 1 22 6 6 0 - - - - - 28 6
2018-2019 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Division 1 22 13 3 1 - - C1 5 2 30 16
2019-2020 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Division 1 16 12 4 0 1 0 C1 4 2 25 14
2020-2021 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Division 1 19 13 1 0 - - C1 4 0 24 13
Sous-total 79 44 14 1 1 0 - 13 4 107 49
Total sur la carrière 152 66 25 8 1 0 - 18 5 196 79

En sélection[modifier | modifier le code]

Sélection Année Statistiques
Matchs Buts
France 2014 1 1
2015 7 0
2016 12 1
2017 14 0
2018 8 2
2019 12 6
2020 8 3
2021 3 0
Total 63 13

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Matthieu Barberousse, « Coupe du monde : Kadidiatou Diani, la perle de Vitry et des Bleues », sur L'Équipe, (consulté le )
  2. a et b « Fiche de Kadidiatou Diani », sur footoféminin.fr
  3. Stéphane Bianchi, « PSG : Kadidiatou Diani prolonge de trois ans à Paris », sur Le Parisien.fr, (consulté le )
  4. « Kadidiatou Diani récompensée en septembre PSG Canal Supporters », sur PSG Canal Supporters, (consulté le )
  5. Ines Roy-Lewanowicz, « AG de l’UNFP - Le Sommer et Diani à l’honneur », sur L'Équipière, (consulté le )
  6. David Opoczynski, « Les Parisiennes championnes de France : Kadidiatou Diani, la comète de la capitale », sur Le Parisien.fr, (consulté le )
  7. « Les joueuses du PSG, championnes de France, toucheront chacune 40 000 euros de prime », sur France Football, (consulté le )
  8. « Bremer et Diani, meilleures buteuses M17F », sur Uefa.com,
  9. « Feuille de match de Nigeria - France (0:0) », sur Fifa.com,
  10. « Coupe du monde U17 - Finale historique pour la FRANCE ! », sur Footofeminin.fr,
  11. « La France en finale », sur fr.uefa.com,
  12. « Le troisième des Bleuettes », sur fr.uefa.com,
  13. a et b Morgane Huguen, « Équipe de France féminine. Diani a commencé son histoire en Bleue à Laval », sur Ouest-France, (consulté le )
  14. « Coupe du monde féminine de football 2019 : la liste des 23 Bleues sélectionnées, sans Marie-Antoinette Katoto », sur lequipe.fr,
  15. « Kadidiatou Diani meilleure joueuse de la saison », sur lequipe.fr,
  16. « D1 Arkema : Kadidiatou Diani (Paris Saint-Germain) élue joueuse du mois de septembre », sur Le Sport au Féminin, (consulté le )
  17. « L'équipe type de la saison de D1 Arkema avec six Parisiennes et quatre Lyonnaises », sur lequipe.fr, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]