Coupe du monde féminine de football 2023

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Coupe du monde féminine de football 2023
Description de l'image Coupe du monde féminine de football 2023 (logo).svg.
Généralités
Sport Football féminin
Organisateur(s) FIFA
Édition 9e
Lieu(x) Drapeau de l'Australie Australie
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Date Du 20 juillet au 20 août 2023
Participants 32
Épreuves 64 rencontres
Site(s) 10 stades
Site web officiel Site officiel

Palmarès
Tenant du titre États-Unis (4)

Navigation

La Coupe du monde féminine de football 2023 est la neuvième édition de la Coupe du monde féminine de football, une compétition organisée par la FIFA et qui réunit un nombre record de trente-deux sélections féminines. Elle se déroule en Australie et en Nouvelle-Zélande du au .

Préparation de l’événement[modifier | modifier le code]

Pays exprimant leur candidature pour accueillir la compétition[modifier | modifier le code]

Les pays suivants montrent un intérêt pour organiser la Coupe du monde :

Le , la FIFA dévoile la liste des neuf nations candidates à l'organisation de la coupe du monde[7] :

Le , toutes les nations à l'exception de la Bolivie confirment leur participation à la procédure de candidature[9].

Le , la liste est restreinte à quatre candidatures, tandis que l'Australie et la Nouvelle-Zélande ont soumis une candidature conjointe. Le Brésil retire sa candidature le , deux semaines avant le vote en raison d'une incapacité à fournir des garanties du gouvernement fédéral en raison de "l'austérité économique et fiscale" résultant de la pandémie de COVID-19. Il apporte son soutien à la candidature de la Colombie. Le Japon retire sa candidature le en soutien à la candidature de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande.

Les deux candidatures restantes sont donc :

Désignation du pays hôte[modifier | modifier le code]

Le Conseil de la FIFA officialise le processus décisionnel de sélection du pays organisateur le [10] :

  • après le dépôt des candidatures jusqu'au , la FIFA évalue les dossiers reçus et rejette toutes les candidatures ne répondant pas aux exigences minimales ;
  • en février 2020, la FIFA publie les rapports d'évaluation des candidatures ;
  • en mars 2020, le Conseil choisit le ou les pays organisateurs, le résultat des votes étant rendu public.

Après la décision du Comité exécutif de la FIFA d'étendre la compétition à 32 équipes le , le calendrier est amendé[11] :

  • en août 2019, une circulaire est envoyée aux associations membres de la FIFA avec un délai de réponse court pour que les associations candidates confirment leur intérêt et que d'autres associations puissent se manifester ;
  • après le dépôt des candidatures jusqu'en décembre 2019, la FIFA évalue les dossiers reçus et rejette toutes les candidatures ne répondant pas aux exigences minimales ;
  • en avril 2020, la FIFA publie les rapports d'évaluation des candidatures ;
  • le , le Conseil choisit la candidature commune de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande comme pays hôtes de la compétition[12],[13].

Villes et stades retenus[modifier | modifier le code]

Les villes hôtes, sites et capacités suivantes ont été inclus dans le dossier de candidature soumis à la FIFA[14].

Australie[modifier | modifier le code]

Sydney Brisbane Melbourne
Stadium Australia[Note 1] Sydney Football Stadium[Note 1] Brisbane Stadium[Note 1] Melbourne Rectangular Stadium[Note 1]
Capacité : 83 500 Capacité : 42 512 Capacité : 52 263 Capacité : 30 052
Sydney-Galaxy-homebush.jpg SydneyFootballStadium Aug2022 Pre-open.jpg Suncorpstadium071006a.JPG AAMI Park 2015 AFC Asian Cup Iran v Bahrain.jpg
Perth
Carte de l'Australie
City locator 4.svg
Sydney
City locator 4.svg
Brisbane
City locator 4.svg
Melbourne
City locator 4.svg
Perth
City locator 4.svg
Adélaïde
Adelaide
Perth Rectangular Stadium[Note 1] Hindmarsh Stadium[Note 1]
Capacité : 22 225 Capacité : 18 435
Nib Stadium.jpg Hindmarsh Stadium Panorama from Away End, October 2016.jpg

Nouvelle-Zélande[modifier | modifier le code]

Auckland Wellington Dunedin
Eden Park Wellington Regional Stadium[Note 1] Dunedin Stadium[Note 1]
Capacité : 48 276 Capacité : 39 000 Capacité : 28 744
Eden Park with statue.jpg All Whites v Peru 11 November 2017.jpg Dunedin Forsyth Barr Stadium.JPG
Hamilton
Carte de la Nouvelle-Zélande
City locator 4.svg
Wellington
City locator 4.svg
Auckland
City locator 4.svg
Dunedin
City locator 4.svg
Hamilton
Waikato Stadium
Capacité : 25 111
Hamilton 03.jpg

Camps de base des équipes[modifier | modifier le code]

Les camps de base seront utilisés par les 32 équipes nationales pour séjourner et s'entraîner avant et pendant le tournoi de la Coupe du monde féminine. La FIFA a annoncé les hôtels et les sites d'entraînement des 29 nations participantes qualifiées le 11 décembre 2022, les 3 équipes qualifiées restantes sélectionnant leurs camps de base après le tournoi des barrages.

Équipe Hôtel Lieu d'entraînement
Afrique du Sud InterContinental Hotel Wellington Poriua Park
Allemagne Mercure Kooindah Waters Central Coast Regional Sporting & Recreation Complex
Angleterre Crowne Plaza Terrigal Pacific Central Coast Stadium
Argentine Novotel Auckland – Ellerslie Michaels Avenue Reserve, Auckland
Australie Rydges Brisbane – South Bank Queensland Sport and Athletics Centre
Brésil Best Western Hotel North Lakes Moreton Bay Central Sports Complex
Canada Mercure Melbourne – Doncaster Olympic Park, Heidelberg West
Chine Pullman Hotels and Resorts Adelaide Croatian Sports Centre, Adelaide
Colombie Mercure Sydney – Liverpool Marconi Stadium
Corée du Sud Rydges Campbelltown Campbelltown Stadium
Costa Rica Distinction Christchurch Hotel Ngā Puna Wai Sports Hub
Danemark DoubleTree by Hilton Perth – Waterfront Kingsway Reserve
Espagne Copthorne Palmerston North Massey Sport Institute Palmerston
États-Unis Sofitel Auckland Viaduct Harbour Bay City Park
France Grand Mercure Hills Lodge Valentine Sports Park 1
Haïti Rendezvous Hotel Perth Scarborough Percy Doyle Reserve
Italie Grand Millennium Auckland Shepherds Park
Jamaïque Novotel Melbourne Preston Victorian State Football Centre
Japon Rydges Latimer Christchurch Christchurch Stadium
Maroc Lancemore Mansion Hotel Werribee Park Galvin Park Reserve
Nigeria Sofitel Brisbane Central Lions Stadium
Norvège M Social Auckland Seddon Fields
Nouvelle-Zélande Pullman Auckland Hotel & Apartments Keith Hay Park
Pays-Bas Trinity Wharf – Tauranga Bay Oval
Panama The Playford Adelaide – MGallery Adelaide United Training Centre
Philippines Mövenpick Hotel Olympic Park Auckland
Portugal Waipuna Hotel and Conference Centre Māngere Centre Park
République d'Irlande Emporium Hotel South Bank Goodwin Park
Suède NZCIS Accommodation Wellington NZ Campus of Innovation & Sport
Suisse Distinction Dunedin Hotel Tahuna Park
Viêt Nam Rydges Auckland Fred Taylor Park
Zambie Novotel Hamilton – Tainui Korikori Park

Acteurs de la Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Équipes qualifiées[modifier | modifier le code]

En tant que pays organisateur, l'équipe d'Australie est qualifiée d'office pour sa huitième participation à une phase finale de Coupe du monde, après les éditions 1995, 1999, 2003, 2007, 2011, 2015 et 2019.

En tant que pays organisateur, l'équipe de Nouvelle-Zélande est qualifiée d'office pour sa sixième participation à une phase finale de Coupe du monde, après les éditions 1991, 2007, 2011, 2015 et 2019.

Le bureau du Conseil de la FIFA officialise le 24 décembre 2020 la répartition des places par continent[15].

Les 32 équipes nationales qualifiées pour la phase finale par confédération et par expérience
Europe (UEFA)
11 à 12 places
Amérique du Sud (CONMEBOL)
3 à 5 places
Afrique (CAF)
4 à 6 places
Océanie (OFC)
1 place dont une au pays hôte
Amérique du Nord, Centrale et Caraïbes (CONCACAF)
4 à 6 places
Asie (AFC)
6 places dont une au pays hôte

Arbitres[modifier | modifier le code]

Le , la Commission des arbitres de la FIFA publie le choix des 33 arbitres et 57 arbitres assistants.

Confédération Arbitres
AFC Drapeau de l'Australie Kate Jacewicz
Drapeau de la Corée du Sud Kim Yu-jeong
Drapeau de la Corée du Sud Oh Hyeon-jeong
Drapeau de l'Australie Casey Reibelt
Drapeau du Japon Yoshimi Yamashita
CAF Drapeau du Togo Vincentia Amedome
Drapeau du Maroc Bouchra Karboubi
Drapeau d'Afrique du Sud Akhona Makalima
Drapeau du Rwanda Salima Mukansanga
CONCACAF Drapeau du Costa Rica Marianela Araya
Drapeau du Canada Marie-Soleil Beaudoin
Drapeau du Canada Myriam Marcotte
Drapeau du Honduras Melissa Borjas
Drapeau du Mexique Katia García
Drapeau des États-Unis Ekaterina Koroleva
Drapeau des États-Unis Tori Penso
CONMEBOL Drapeau du Brésil Edina Alves Batista
Drapeau du Venezuela Emikar Calderas Barrera
Drapeau du Chili María Belén Carvajal
Drapeau de l'Uruguay Anahi Fernandez
Drapeau de l'Argentine María Laura Fortunato
OFC Drapeau de la Nouvelle-Zélande Anna-Marie Keighley
UEFA Drapeau de la Roumanie Iuliana Demetrescu
Drapeau de l'Italie Maria Sole Ferrieri Caputi
Drapeau du pays de Galles Cheryl Foster
Drapeau de la France Stéphanie Frappart
Drapeau de l'Espagne Marta Huerta de Aza
Drapeau de la Finlande Lina Lehtovaara
Drapeau de la Croatie Ivana Martinčić
Drapeau de l'Ukraine Kateryna Monzul
Drapeau de la Suède Tess Olofsson
Drapeau de la Suisse Esther Staubli
Drapeau de l'Angleterre Rebecca Welch
Confédération Arbitres Assistants
AFC Drapeau de l'Australie Joanna Charaktis
Drapeau de la République populaire de Chine Xie Lijun
Drapeau de l'Iran Mohammadreza Abolfazli
Drapeau du Japon Makoto Bozono
Drapeau du Japon Naomi Teshirog
Drapeau du Kirghizistan Ramina Tsoi
Drapeau de la Corée du Sud Kim Kyoung-min
Drapeau de la Corée du Sud Lee Seul-gi
Drapeau de la Corée du Sud Park Misuk
Drapeau de la Palestine Heba Saadia
CAF Drapeau du Cameroun Carine Atezambong Fomo
Drapeau du Kenya Mary Njoroge
Drapeau du Mali Fanta Kone
Drapeau du Maroc Soukaina Hamdi
Drapeau du Maroc Fatiha Jermoumi
Drapeau de Maurice Queency Victoire
Drapeau de la Zambie Diana Chikotesha
CONCACAF Drapeau du Canada Chantal Boudreau
Drapeau du Honduras Shirley Perello
Drapeau de la Jamaïque Stephanie Yee Sing
Drapeau du Mexique Enedina Caudillo
Drapeau du Mexique Karen Diaz Medína
Drapeau du Mexique Sandra Ramirez
Drapeau du Suriname Mijensa Rensch
Drapeau des États-Unis Felisha Mariscal
Drapeau des États-Unis Brooke Mayo
Drapeau des États-Unis Kathryn Nesbitt
CONMEBOL Drapeau de l'Argentine Daiana Milone
Drapeau de l'Argentine Mariana de Almeida
Drapeau du Brésil Neuza Back
Drapeau du Brésil Leila Moreira da Cruz
Drapeau du Chili Loreto Toloza
Drapeau du Chili Leslie Vásquez
Drapeau de la Colombie Mary Blanco Bolívar
Drapeau de l'Équateur Monica Amboya
Drapeau du Venezuela Migdalia Rodríguez Chirino
OFC Drapeau de la Nouvelle-Zélande Sarah Jones
Drapeau des Samoa Maria Salamasina
UEFA Drapeau de la Croatie Sanja Rođak-Karšić
Drapeau de Chypre Polyxeni Irodotou
Drapeau de la Tchéquie Lucie Ratajová
Drapeau de l'Angleterre Natalie Aspinall
Drapeau de l'Espagne Guadalupe Porras Ayuso
Drapeau de l'Estonie Karolin Kaivoja
Drapeau de la France Élodie Coppola
Drapeau de la France Michelle O'Neill
Drapeau de l'Allemagne Katrin Rafalski
Drapeau de la Grèce Chrysoula Kourompylia
Drapeau de la Hongrie Anita Vad
Drapeau de l'Irlande Michelle O'Neill
Drapeau de l'Italie Francesca Di Monte
Drapeau des Pays-Bas Franca Overtoom
Drapeau de la Pologne Paulina Baranowska
Drapeau de la Roumanie Mihaela Tepusa
Drapeau de la Suisse Susanne Küng
Drapeau de l'Ukraine Maryna Striletska

Arbitres pour l'assistance vidéo à l'arbitrage[modifier | modifier le code]

Le La FIFA a annoncé que 19 arbitres assistants vidéo (VAR) avaient été nommés. Pour la première fois en Coupe du Monde Féminine, la Commission des Arbitres de la FIFA a nommé six arbitres assistantes vidéo.

Confédération Arbitres VAR
AFC Drapeau du Qatar Abdulla Al-Marri
Drapeau de l'Australie Chris Beath
Drapeau de Singapour Muhammad Taqi
CONCACAF Drapeau du Canada Carol Anne Chenard
Drapeau du Canada Drew Fischer
Drapeau du Nicaragua Tatiana Guzman
Drapeau des États-Unis Armando Villarreal
CONMEBOL Drapeau de l'Argentine Salomé Di Iorio
Drapeau du Brésil Daiane Muniz dos Santos
Drapeau de la Colombie Nicolás Gallo
Drapeau du Venezuela Juan Soto
UEFA Drapeau de la Belgique Ella De Vries
Drapeau de l'Allemagne Marco Fritz
Drapeau de l'Angleterre Sian Massey-Ellis
Drapeau de l'Italie Massimiliano Irrati
Drapeau des Pays-Bas Pol van Boekel
Drapeau de l'Espagne Alejandro Hernández Hernández
Drapeau de l'Espagne Juan Martínez Munuera

Phase finale[modifier | modifier le code]

Tirage au sort[modifier | modifier le code]

Le tirage au sort de la phase finale du Mondial 2023 a lieu le à l'Aotea Centre à Auckland[16]. À l'heure du tirage au sort, trois participants restent à déterminer. Les équipes en question, qui se qualifieront lors des barrages intercontinentaux en février 2023 et dont l'identité n'est pas encore connue, sont placées dans le chapeau 4 en vue du tirage.

Le tirage au sort est effectué de sorte que chaque groupe contienne des équipes venant de confédérations différentes, à l'exception de l'Europe (un groupe pouvant contenir deux équipes européennes) et éventuellement de l'une ou l'autre des autres confédérations qui, en fonction des résultats des barrages intercontinentaux à venir, peut être représentée par deux équipes dans un groupe.

Répartition des équipes avant le tirage au sort[17],[18]
Chapeau 1 Chapeau 2 Chapeau 3 Chapeau 4

Nouvelle-Zélande
Australie
États-Unis
Allemagne
Suède
Angleterre
France
Pays-Bas

Canada
Espagne
Brésil
Japon
Norvège
Italie
Chine
Corée du Sud

Danemark
Suisse
Colombie
République d'Irlande
Argentine
Viêt Nam
Costa Rica
Jamaïque

Nigeria
Philippines
Afrique du Sud
Maroc
Zambie
Barr. intercont. A (= Portugal)
Barr. intercont. B (= Haïti)
Barr. intercont. C (= Panama)

Composition des huit groupes pour le premier tour
Groupe A Groupe B Groupe C Groupe D
Nouvelle-Zélande Australie Espagne Angleterre
Norvège Canada Japon Chine
Suisse République d'Irlande Costa Rica Danemark
Philippines Nigeria Zambie Haïti
Groupe E Groupe F Groupe G Groupe H
États-Unis France Suède Allemagne
Pays-Bas Jamaïque Italie Corée du Sud
Viêt Nam Brésil Argentine Colombie
Portugal Panama Afrique du Sud Maroc

Premier tour[modifier | modifier le code]

Le format du premier tour est celui d'un tournoi toutes rondes simple. Chaque équipe joue un match contre toutes les autres équipes du même groupe.

  • Victoire : 3 points ;
  • Match nul : 1 point ;
  • Défaite : 0 point.

En cas d'égalité de points entre équipes dans un groupe, les critères de classement sont utilisés suivant:

  1. la meilleure différence de buts ;
  2. le plus grand nombre de buts ;

Sur la base des deux critères susmentionnés, si deux équipes ou plus restent à égalité, elles sont départagées suivant :

  1. le plus grand nombre de points obtenus entre les équipes concernées ;
  2. la meilleure différence de buts particulière entre les équipes concernées ;
  3. le critère disciplinaire suivant le barème négatif : 1 point pour un avertissement non suivi d'une expulsion, 3 points pour le second avertissement dans un même match entraînant une expulsion, 4 points pour une expulsion directe, 5 points pour un avertissement suivi plus tard d'une expulsion directe ;

(si le départage n'est pas possible après épuisement de tous les critères, un tirage au sort est effectué en dernier recours)

À l'issue de ce classement, le premier et le deuxième de chaque groupe sont qualifiés pour les huitièmes de finale.

Abréviations
  • Pts : nombre de points
  • J : nombre de matchs joués
  • G : nombre de matchs gagnés
  • N : nombre de matchs nuls
  • P : nombre de matchs perdus
  • BP : nombre de buts marqués (« buts “pour” »)
  • BC : nombre de buts encaissés (« buts “contre” »)
  • Diff : différence de buts (BP-BC)
  • Classement
  • Équipe qualifiée
  • Équipe éliminée

Équipe en caractère gras = Équipe qualifié

  • Rencontre :

Équipe en caractère gras = Équipe victorieuse

Groupe A[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Nouvelle-Zélande PO 0 0 0 0 0 0 0 0
2 Norvège 0 0 0 0 0 0 0 0
3 Suisse 0 0 0 0 0 0 0 0
4 Philippines 0 0 0 0 0 0 0 0
1re journée
Match 1 Nouvelle-Zélande - Norvège Eden Park, Auckland


Match 3 Philippines - Suisse Dunedin Stadium, Dunedin

2e journée
Match 17 Nouvelle-Zélande - Philippines Wellington Regional Stadium, Wellington


Match 18 Suisse - Norvège Waikato Stadium, Hamilton

3e journée
Match 33 Suisse - Nouvelle-Zélande Dunedin Stadium, Dunedin


Match 34 Norvège - Philippines Eden Park, Auckland

Groupe B[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Australie PO 0 0 0 0 0 0 0 0
2 Canada 0 0 0 0 0 0 0 0
3 République d'Irlande 0 0 0 0 0 0 0 0
4 Nigeria 0 0 0 0 0 0 0 0
1re journée
Match 2 Australie - République d'Irlande Sydney Football Stadium (2022), Sydney


Match 4 Nigeria - Canada Melbourne Rectangular Stadium, Melbourne

2e journée
Match 19 Canada - République d'Irlande Perth Rectangular Stadium, Perth


Match 22 Australie - Nigeria Brisbane Stadium, Brisbane

3e journée
Match 35 Canada - Australie Melbourne Rectangular Stadium, Melbourne


Match 36 République d'Irlande - Nigeria Brisbane Stadium, Brisbane

Groupe C[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Espagne 0 0 0 0 0 0 0 0
2 Japon 0 0 0 0 0 0 0 0
3 Costa Rica 0 0 0 0 0 0 0 0
4 Zambie 0 0 0 0 0 0 0 0
1re journée
Match 5 Espagne - Costa Rica Wellington Regional Stadium, Wellington


Match 6 Zambie - Japon Waikato Stadium, Hamilton

2e journée

Match 20 Espagne - Zambie Eden Park, Auckland

Match 21 Japon - Costa Rica Dunedin Stadium, Dunedin

3e journée
Match 37 Japon - Espagne Wellington Regional Stadium, Wellington


Match 38 Costa Rica - Zambie Waikato Stadium, Hamilton

Groupe D[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Angleterre 0 0 0 0 0 0 0 0
2 Chine 0 0 0 0 0 0 0 0
3 Danemark 0 0 0 0 0 0 0 0
4 Haïti 0 0 0 0 0 0 0 0
1re journée
Match 7 Angleterre - Haïti Brisbane Stadium, Brisbane


Match 8 Danemark - Chine Perth Rectangular Stadium, Perth

2e journée
Match 25 Angleterre - Danemark Sydney Football Stadium (2022), Sydney

Match 26 Chine - Haïti Hindmarsh Stadium, Adélaïde


3e journée
Match 39 Chine - Angleterre Hindmarsh Stadium, Adélaïde


Match 40 Haïti - Danemark Perth Rectangular Stadium, Perth

Groupe E[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 États-Unis 0 0 0 0 0 0 0 0
2 Pays-Bas 0 0 0 0 0 0 0 0
3 Viêt Nam 0 0 0 0 0 0 0 0
4 Portugal 0 0 0 0 0 0 0 0
1re journée
Match 9 États-Unis - Viêt Nam Eden Park, Auckland


Match 10 Pays-Bas - Portugal Dunedin Stadium, Dunedin

2e journée
Match 23 États-Unis - Pays-Bas Wellington Regional Stadium, Wellington


Match 24 Portugal - Viêt Nam Waikato Stadium, Hamilton

3e journée
Match 41 Portugal - États-Unis Eden Park, Auckland


Match 42 Viêt Nam - Pays-Bas Dunedin Stadium, Dunedin

Groupe F[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 France 0 0 0 0 0 0 0 0
2 Jamaïque 0 0 0 0 0 0 0 0
3 Brésil 0 0 0 0 0 0 0 0
4 Panama 0 0 0 0 0 0 0 0
1re journée
Match 11 France - Jamaïque Sydney Football Stadium (2022), Sydney


Match 13 Brésil - Panama Hindmarsh Stadium, Adélaïde

2e journée
Match 28 France - Brésil Brisbane Stadium, Brisbane


Match 29 Panama - Jamaïque Perth Rectangular Stadium, Perth

3e journée
Match 43 Panama - France Sydney Football Stadium (2022), Sydney


Match 44 Jamaïque - Brésil Melbourne Rectangular Stadium, Melbourne

Groupe G[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Suède 0 0 0 0 0 0 0 0
2 Italie 0 0 0 0 0 0 0 0
3 Argentine 0 0 0 0 0 0 0 0
4 Afrique du Sud 0 0 0 0 0 0 0 0
1re journée
Match 12 Suède - Afrique du Sud Wellington Regional Stadium, Wellington


Match 14 Italie - Argentine Eden Park, Auckland

2e journée
Match 27 Argentine - Afrique du Sud Dunedin Stadium, Dunedin


Match 30 Suède - Italie Wellington Regional Stadium, Wellington

3e journée
Match 45 Argentine - Suède Waikato Stadium, Hamilton


Match 46 Afrique du Sud - Italie Wellington Regional Stadium, Wellington

Groupe H[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Allemagne 0 0 0 0 0 0 0 0
2 Corée du Sud 0 0 0 0 0 0 0 0
3 Colombie 0 0 0 0 0 0 0 0
4 Maroc 0 0 0 0 0 0 0 0
1re journée
Match 15 Allemagne - Maroc Melbourne Rectangular Stadium, Melbourne


Match 16 Colombie - Corée du Sud Sydney Football Stadium (2022), Sydney

2e journée
Match 31 Allemagne - Colombie Sydney Football Stadium, Sydney


Match 32 Corée du Sud - Maroc Hindmarsh Stadium, Adélaïde

3e journée
Match 47 Corée du Sud - Allemagne Brisbane Stadium, Brisbane


Match 48 Maroc - Colombie Perth Rectangular Stadium, Perth

Tableau final[modifier | modifier le code]

  Huitièmes de finale Quarts de finale Demi-finales Finale
 
 
  Eden Park, Auckland     Wellington Regional Stadium, Wellington     Eden Park, Auckland     Stadium Australia, Sydney
 
  1A
 
  2C  
 
  Sydney Football Stadium (2022), Sydney
     
  1E
  Eden Park, Auckland
  2G  
 
  Wellington Regional Stadium, Wellington
     
  1C
  Stadium Australia, Sydney
  2A  
 
  Stade Rectangulaire de Melbourne, Melbourne
     
  1G
  Lang Park, Brisbane
  2E  
 
  Stadium Australia, Sydney
   
  1B
   
  2D  
 
  Hindmarsh Stadium, Adélaïde
     
  1F
  Stadium Australia, Sydney
  2H  
 
  Lang Park, Brisbane
     
  1D
   
  2B   Match pour la 3e place
 
  Stade Rectangulaire de Melbourne, Melbourne Lang Park, Brisbane
     
  1H
   
  2F  
 

Huitièmes de finale[modifier | modifier le code]

Match 49 1A - 2C Eden Park, Auckland

(-)

Match 50 1C - 2A Wellington Regional Stadium, Wellington

(-)

Match 51 1E - 2G Sydney Football Stadium (2022), Sydney

(-)

Match 52 1G - 2E Stade Rectangulaire de Melbourne, Melbourne

(-)

Match 53 1B - 2D Stadium Australia, Sydney

(-)

Match 54 1D - 2B Lang Park, Brisbane

(-)

Match 55 1F - 2H Hindmarsh Stadium, Adélaïde

(-)

Match 56 1H - 2F Stade Rectangulaire de Melbourne, Melbourne

(-)

Quarts de finale[modifier | modifier le code]

Match 57 Match 49 - Match 51 Wellington Regional Stadium, Wellington

(-)

Match 58 Match 50 - Match 52 Eden Park, Auckland

(-)

Match 59 Match 53 - Match 55 Lang Park, Brisbane

(-)

Match 60 Match 54 - Match 56 Stadium Australia, Sydney

(-)

Demi-finales[modifier | modifier le code]

Match 61 Match 57 - Match 58 Eden Park, Auckland

(-)

Match 62 Match 59 - Match 60 Stadium Australia, Sydney

(-)

Match pour la troisème place[modifier | modifier le code]

Match 63 L61 - L62 Lang Park, Brisbane

(-)

Finale[modifier | modifier le code]

Match 64 W61 - W62 Stadium Australia, Sydney

(-)

Aspects socio-économiques de la Coupe du monde[modifier | modifier le code]

La compétition est sponsorisée par plusieurs entrerises, soit parce qu'elles sont des sponsors institutionnels de la FIFA comme Adidas, Coca-Cola, Wanda, VISA ou Xero, soit parce qu'elles sont des sponsors spécifiques pour la compétition soit au niveau mondial, Calm, Globant, Qatar Airways et TikTok, soit dans les pays organisateurs, Commonwealth Bank, Inter Rapidisimo, Jacob's Creek.

Début février 2023, il se murmure que la FIFA serait sur le point se signer un accord de sponsoring avec Visit Saidi, l'office de tourisme de l'État saoudien. Immédiatement les gouvernements australiens et néo-zélandais dénoncent cette possibilité et demande à la FIFA « d'éclaircir rapidement la situation ». En effet les deux pays organisateurs soulèvent le bilan désastreux de l'Arabie saoudite en matière de droits des femmes[19]. Après avoir tout d'abord trouvé un accord pour suspendre l'accord avec ce sponsor, la FIFA annonce le , au lendemain de la réélection de Gianni Infantino que l'Arabie saoudite ne sponsorisera pas la compétition[20]. Ce sponsoring aurait été en contradiction avec les attentes des participantes et du public. L'attaquante américaine Alex Morgan souligne le fait qu'il aurait été déplacé que ce pays sponsorise la Coupe du monde alors que les femmes saoudiennes « ne peuvent même pas avoir un emploi sans l'autorisation de leur tuteur masculin »[21].

Diffuseurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h Pour des raisons de politique de la FIFA, le stade sera connu sous un nom commun lors de la compétition.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en)australia-bid-fifa-womens-world-cup-2023
  2. (en)japan-to-bid-for-2023-womens-world-cup
  3. (en)Thailand-prepares-to-bid-for-FIFA-Womens-World-Cup
  4. (en)New Zealand Football seek to host Fifa Women's World Cup in 2023
  5. (es)Colombia se postula para ser sede del Mundial Femenino 2023
  6. (en)South Africa line up 2023 Women's World Cup bid
  7. (en) « Record number of member associations move forward with 2023 bidding process », sur Fifa.com, (consulté le )
  8. La Corée du Sud a exprimé son intérêt pour une candidature commune avec la Corée du Nord.
  9. « Procédure de candidature : huit associations membres confirment leur intérêt », sur fr.fifa.com,
  10. « Le Conseil de la FIFA prend des décisions clés pour les prochaines compétitions internationales », sur fr.fifa.com, (consulté le )
  11. « Approbation à l’unanimité de l'élargissement de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ à 32 équipes », sur fr.fifa.com, (consulté le )
  12. « La Coupe du monde féminine 2023 aura lieu en Australie et en Nouvelle-Zélande », sur www.lequipe.fr, (consulté le )
  13. « L’Australie et la Nouvelle-Zélande hôtes de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023™ », sur Fifa.com, (consulté le )
  14. (en) « "As One. Australia and New Zealand bidding to host the FIFA Women's World Cup 2023™" », sur fifa.com, (consulté le )
  15. « Point sur la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ et les compétitions masculines de jeunes », sur fr.fifa.com, (consulté le )
  16. « Football. Le tirage au sort du Mondial 2023 féminin aura lieu le  », sur ouest-france.fr, Ouest-France, (consulté le ).
  17. « Coupe du monde féminine 2023. Chapeaux, horaire, chaînes TV… Tout savoir sur le tirage au sort », sur ouest-france.fr, Ouest-France, (consulté le ).
  18. « Procédure de tirage au sort Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Australie & Nouvelle-Zélande 2023 » [PDF], sur fifa.com (consulté le ).
  19. « Australie et Nouvelle-Zélande interpellent la FIFA sur le sponsoring saoudien de la Coupe du monde féminine 2023 », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le ).
  20. « L'Arabie saoudite ne sponsorisera pas la Coupe du monde féminine 2023 », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le ).
  21. « L'Australie refuse un accord de sponsoring entre la FIFA et l'Arabie saoudite pour la Coupe du monde féminine », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le ).
  22. (en)FIFA extending TV deals through 2026 World Cup with CTV, TSN and RDS
  23. (en) Richard Sandomir, « Fox and Telemundo to Show World Cup Through 2026 as FIFA Extends Contracts », sur The New York Times, (consulté le )
  24. (en) Ryan Parker, « 2026 World Cup TV rights awarded without bids; ESPN 'surprised' », sur Los Angeles Times, (consulté le )
  25. (ch) CCTV, « 中国女足迎接密集赛程 全力以赴踢好每一场比赛 », sur sports.cctv.com,‎ (consulté le )
  26. (ja) Spocafe, « 2023年FIFA女子W杯(ワールドカップ)開催日はいつ?放送や視聴方法について紹介 », sur spocafe.jp,‎ (consulté le )
  27. (en) BBC, « FIFA Women's World Cup 2023 », sur bbc.com, (consulté le )
  28. RTBF, « La Coupe du monde féminine de football 2023, ce sera sur la RTBF! », sur rtbf.be, (consulté le )
  29. (es) PALCO23, « La Rfef pacta con Rtve la retransmisión de los partidos de la selección femenina hasta 2023 », sur palco23.com, (consulté le )
  30. (nl) Voetbalkalender, « Oranje Vrouwen op tv: Leeuwinnen op welke zender? Uitzendschema Leeuwinnen bij NOS, Eurosport en op ESPN », sur voetbalkalender.nl, (consulté le )