Laura Georges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Laura Georges
image illustrative de l’article Laura Georges
Avec le Bayern Munich en février 2018.
Biographie
Nom Laura Stéphanie Georges[1]
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance (33 ans)
Lieu Le Chesnay (France)
Taille 1,72 m
Période pro. 2003-2018
Poste Défenseur central
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
1996-2002 Drapeau : France Paris Saint-Germain
2002-2003 Drapeau : France CNFE Clairefontaine
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2003-2004 Drapeau : France Paris Saint-Germain 019 0(1)
2004-2007 Drapeau : États-Unis Boston College Eagles 047 0(2)
2007-2013 Drapeau : France Olympique lyonnais 160 0(7)
2013-2018 Drapeau : France Paris Saint-Germain102 0(9)
2018 Drapeau : Allemagne Bayern Munich 001 0(0)
Total 329 (19)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2001 Drapeau : France France -18 ans 004 0(0)
2002 Drapeau : France France -19 ans005 0(0)
2001-2018Drapeau : France France 188 0(7)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 1er juin 2018

Laura Georges, née le au Chesnay (Yvelines), est une ancienne footballeuse internationale française[2] évoluant au poste de défenseur central.

Après avoir débuté au club du Paris Saint Germain, elle part étudier et jouer pour l'université de Boston Collège en 2004, d'où elle revient diplômée d'un Bachelor en communication. Elle jouera à son retour pour Lyon durant six ans et revient en 2013 au Paris Saint-Germain. Avec plus de 180 sélections, Laura Georges est une des cadres de l'équipe de France féminine. Elle est transférée au Bayern Munich en janvier 2018. Elle annonce sa retraite footballistique le 24 mai 2018 soit 17 ans de carrière professionnelle.

Depuis le , elle est secrétaire générale de la Fédération française de football[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

D'ascendance guadeloupéenne, Laura Georges commence le football en 1997, à l'âge de 12 ans au club du Paris Saint-Germain. Depuis son enfance, elle s’entraînait avec son père, grand passionné de football et son frère, dans le parc du Château de Versailles. Après des études au collège Pierre de Nolhac à Versailles, elle rejoint la faculté Léonard de Vinci avant de partir pour les États-Unis à Boston. À l'intersaison 2007, elle rentre en France et rejoint l'Olympique lyonnais, tout en poursuivant son cursus étudiant en effectuant un Master Marketing, Communication et Stratégies commerciales à l'INSEEC Lyon.

Passée en 2013 au PSG après six ans à Lyon, elle déclare regretter le manque d'assiduité personnelle du président Nasser Al-Khelaïfi auprès de la section féminine[4], ce qui a eu des conséquences positives au niveau de la section féminine.

En effet, depuis, les filles ont été en stage au Qatar pour la première fois depuis la présidence qatari du club et ont même pu jouer une rencontre de Ligue des Champions contre Glasgow City au Parc des Princes, antre des hommes du club.

Laura est une joueuse de caractère et de poigne sur le terrain, se donnant toujours à 200% et c'est la raison pour laquelle, elle est surnommée "LE ROC".

Elle est reconnue par les supporters comme une joueuse sympathique, généreuse, donnant toujours de son temps. Elle est également reconnue pour son franc-parler et notamment pour défendre la pratique de son sport et le manque d'implication de certains médias quand il s'agit de parler du football dit féminin.

Le 14 mai 2015, malgré une blessure, elle a participé à la finale de la Ligue des Champions, avec son club du Paris St Germain. Mais le club perd la finale de dernière minute contre Francfort (2-1). Le 5 janvier 2018, on apprend son départ du Paris Saint-Germain, pour le Bayern Munich.

En sélection[modifier | modifier le code]

Elle effectue sa première apparition en équipe de France le 26 septembre 2001 face aux Pays-Bas. Au 30 juin 2011, elle compte 120 sélections et 3 buts en équipe nationale[5]. Elle a participé aux Coupes du monde 2003 (à 19 ans) et 2011 ainsi qu'aux Championnats d'Europe 2005 et 2009.

Elle participe en 2015, au Canada, à sa 3e coupe du monde. Elle forme avec Wendie Renard la charnière centrale de l'équipe de France durant toute la compétition qui se termine le soir du 26 juin 2015, en quart de finale face à l'Allemagne (1-1, t.a.b : 6-5).

À ce jour, elle est la joueuse (en activité) la plus capée de l'Equipe de France féminine avec 182 sélections (Septembre 2017). Le 15 septembre 2017, lors du match de l'Equipe de France face au Chili (1er match de l'ère Diacre), elle récupère, après plusieurs années, son brassard de Capitaine de Bleues.

Le 22 mai 2018, âgée 33 ans, elle annonce sa retraite sportive.

Reconversion[modifier | modifier le code]

Depuis le , elle est secrétaire générale de la Fédération française de football[3].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Statistiques[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques de Laura Georges au 1er juin 2018
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B C M B M B
2003-2004 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Division 1 19 1 - - - - - 19 1
Sous-total 19 1 - - - - - 19 1
2004 Drapeau des États-Unis Eagles de Boston College NCAA 13 1 - - - - - 13 1
2005 Drapeau des États-Unis Eagles de Boston College NCAA 18 0 - - - - - 18 0
2006 Drapeau des États-Unis Eagles de Boston College NCAA 16 1 - - - - - 16 1
Sous-total 47 2 - - - - - 47 2
2007-2008 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 18 0 4 0 C1 10 0 32 0
2008-2009 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 20 1 3 1 C1 6 1 29 3
2009-2010 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 16 1 1 0 C1 6 0 23 1
2010-2011 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 18 0 3 0 C1 6 0 27 0
2011-2012 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 14 0 3 0 C1 5 1 22 1
2012-2013 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 18 2 4 0 C1+MC1 5+2 0+0 29 2
Sous-total 104 4 18 1 - 38 2 160 7
2013-2014 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Division 1 19 5 3 0 C1 2 0 24 5
2014-2015 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Division 1 16 2 2 0 C1 7 0 25 2
2015-2016 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Division 1 12 1 4 0 C1 4 0 20 1
2016-2017 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Division 1 17 0 6 1 C1 8 0 31 1
2017-2018 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Division 1 2 0 - - - - - 2 0
Sous-total 66 8 15 1 - 21 0 102 9
2017-2018 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich 1. Frauen-Bundesliga 1 0 - - - - - 1 0
Sous-total 1 0 0 0 - 0 0 1 0
Total sur la carrière 237 15 33 2 - 59 2 329 19
1 Les matchs de la Mobcast Cup 2012 sont mentionnés, mais la compétition n'ayant pas de caractère officiel, les matchs joués ne sont pas considérés comme officiels et donc exclus du suivi des statistiques.

En sélection[modifier | modifier le code]

Avec la sélection aux Jeux Olympiques 2012 de Londres.
Sélection Année Statistiques
Matchs Buts
Drapeau : France France 2001 4 0
2002 1 0
2003 12 0
2004 9 0
2005 14 2
2006 14 0
2007 6 0
2008 7 0
2009 16 0
2010 9 0
2011 19 1
2012 18 2
2013 12 1
2014 15 0
2015 11 0
2016 6 0
2017 12 1
2018 3 0
Total 188 7

Palmarès[modifier | modifier le code]

En sélection[modifier | modifier le code]

Drapeau : France Équipe de France U19 :


Drapeau : France Équipe de France :

En club[modifier | modifier le code]

Drapeau : France Olympique lyonnais :

Drapeau : France Paris Saint-Germain :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« List of Players - France » [PDF], sur fifa.com, , p. 11
  2. « Laura Georges l'étoile montante », sur leparisien.fr (consulté le 13 août 2014)
  3. a et b « Le nouveau Comité exécutif », sur www.fff.fr, (consulté le 22 septembre 2017)
  4. Anthony Hernandez, « PSG-Lyon : la guerre des dames », lemonde.fr, (consulté le 9 novembre 2014)
  5. « Laura Georges en équipe nationale », sur fff.fr (consulté le 30 juin 2011)
  6. Ludovic Bruneau, « Coupes - Lyon s'impose et s'offre le doublé (2-0) - FFF », (consulté le 27 mai 2015)
  7. UEFA, « Francfort, un 4e sacre au sommet - UEFA Women's Champions League - News - UEFA.com », (consulté le 22 mai 2015)