Amandine Henry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Henry.
Amandine Henry
Image illustrative de l'article Amandine Henry
Amandine Henry en avril 2012
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Olympique lyonnais
Numéro -
Biographie
Nom Amandine Chantal Henry
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance (28 ans)
Lieu Lille (France)
Taille 1,71 m (5 7)
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Saisons Club
2000-2001 Drapeau : France OSM Lomme
2001-2004 Drapeau : France Iris Club de Lambersart
Parcours professionnel1
Saisons Club 0M.0(B.)
2004-2005 Drapeau : France FCF Hénin-Beaumont 020 (11)
2005-2007 Drapeau : France CNFE Clairefontaine 032 (22)
2007-2016 Drapeau : France Olympique lyonnais 206 (45)
2016-2017 Drapeau : États-Unis Portland Thorns 022 0(2)
2017 Drapeau : France Paris SG 006 0(3)
Sélections en équipe nationale2
Années Équipe 0M.0(B.)
2004-2005 Drapeau : France France U17 008 0(3)
2006-2007 Drapeau : France France U19 018 0(6)
2006 Drapeau : France France U20 005 0(1)
2009- Drapeau : France France 061 0(6)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 11 juillet 2017

Amandine Henry est une joueuse de football française née le à Lille. Après une saison en en 2016-2017 avec les Portland Thorns aux États-Unis, elle rejoindra en janvier 2018 l'équipe de l'Olympique lyonnais avec laquelle elle a déjà évolué pendant 9 saisons. Amandine Henry joue au poste de milieu de terrain et est capitaine de l'Équipe de France Féminine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et Débuts Professionnels (2004-2007)[modifier | modifier le code]

Amandine Henry commence le football dès l'âge de cinq ans à L'OSM Lomme et à IRIS CLUB de Lambersart. Elle évolue en équipe mixte jusqu'à l'âge de 12-13 ans.

Elle commence sa carrière professionnelle au FCF Hénin-Beaumont en 2004 où elle inscrit onze buts en vingt matchs.

La saison suivante, elle s'engage avec le CNFE Clairefontaine où elle réalise une excellente saison avec vingt-deux buts en trente deux matchs.

Succès à l'Olympique-Lyonnais (2007-2016)[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2007-2008, Amandine Henry rejoint l'Olympique Lyonnais alors champion en titre de Division 1. Elle obtient son premier titre de championne de France et joue ses deux premiers matchs de Ligue des Champions.

Les saisons 2008-2009 et 2009-2010, lui permettent d'avoir un temps de jeu plus important. Elle s'impose comme une titulaire dans le club lyonnais. Elle dispute la finale de Ligue des Champions face au 1. FFC Turbine Potsdam au Stade Coliseum Afonso Pérez de Getafe. Le match se terminant sur un score nul et vierge au bout de la prolongation, la séance de tirs aux buts décide du vainqueur de la compétition. C'est le club allemand qui s'impose sept tirs aux buts à six. Lors de cette séance, elle rate le quatrième tir au but des lyonnaises. Malgré cet échec, grâce à ses prestations solides et régulières, elle obtient sa première sélection avec l'Équipe de France le 22 avril 2009 (victoire 2-0).

Lors de la saison 2010-2011, Amandine Henry dispute dix-huit matchs de Division 1 et marque cinq buts. Le 26 mai 2011, elle dispute la finale de Ligue des Champions face au 1. FFC Turbine Potsdam au Stade Craven Cottage de Londres. Après leur échec la saison précédente, les lyonnaises prennent leur revanche et s'imposent deux à zéro. Amandine Henry dispute l'intégralité de la rencontre et remporte sa première ligue des champions à l'âge de 22 ans.

Durant la saison 2011-2012, elle dispute trente-quatre matchs avec l'Olympique Lyonnais ce qui en fait une des joueuses les plus utilisées par l’entraîneur Patrice Lair. Le 13 mai 2012, elle dispute la finale de la Coupe de France face au Montpellier Hérault au Stade Jacques-Rimbault de Bourges. Victoire 2 buts à 1 grâce à un doublé de Lotta Schelin. La semaine suivante, elle dispute la finale de la Ligue des Champions face au 1. FFC Francfort au Stade Olympique de Munich. Les lyonnaises s'imposent deux à zéro grâce à des buts d'Eugénie Le Sommer et Camille Abily. Elle remporte sa deuxième Ligue des Champions d'affilée avec Lyon et réalise le triplé Championnat de France, Coupe de France et Ligue des Champions.

Lors de la saison 2012-2013, elle dispute trente-six matchs dont vingt matchs de Division 1. Le 3 octobre 2012, lors du 16e de finale retour de Ligue des Champions face au club de Vantaa (victoire 5-0) elle inscrit le deuxième but lyonnais à la 40e minute de jeu sur une frappe lointaine. Trois semaines plus tard, lors du huitième de finale aller face aux russes du FK Zorkiy (victoire 9-0), elle inscrit un doublé avec une frappe du pied gauche en lucarne à la 53e minute et un penalty à la 84e minute. Lors de cette rencontre, elle joue 90 minutes et tire sur la barre transversale à la 14e minute. Son tir étant repris par Camille Abily pour l'ouverture du score. Le 17 novembre 2012, lors de la rencontre de Division 1 face au Paris Saint-Germain (victoire 1-0), elle inscrit le but victorieux qui permet aux lyonnaises de confirmer leur place de leader du championnat. Le 23 mai 2013, elle joue la finale de la Ligue des Champions face au Vfl Wolfsburg au Stade Stamford Bridge de Londres. C'est le club allemand qui s'impose 1 à 0 après un but de Martina Müller sur penalty à la 73e minute de jeu.

Durant la saison 2013-2014, elle dispute vingt-six matchs avec l'Olympique Lyonnais. Le 14 novembre 2013, les lyonnaises sont éliminées prématurément en Ligue des Champions par le 1. FFC Turbine Potsdam. Après une victoire un à zéro en Allemagne, les joueuses de Patrice Lair perdent 1-2 au Stade Gerland et sont donc éliminées dès les huitièmes de finale. Lors de cette double confrontation, Amandine Henry dispute l'intégralité des deux rencontres. Le 15 décembre 2013, elle inscrit un doublé lors de la victoire quatre à zéro de l'Olympique lyonnais sur le terrain de Juvisy. C'est après des corners de Megan Rapinoe à la 36e minute et de Louisa Necib à la 52e minute qu'elle trouve le chemin des filets de la tête. Le 7 juin 2014, elle remporte la Coupe de France après une victoire deux buts à zéro face au Paris Sain-Germain à la MM Arena du Mans. Elle remporte troisième Coupe de France de suite avec Lyon.

Lors de la saison 2014-2015, Amandine Henry dispute dix-neuf rencontres de Championnat de France pour un but marqué. Le 12 novembre 2014, les lyonnaises sont éliminées prématurément de la Ligue des Champions comme lors de la précédente édition. Après un match nul un partout au Stade Charléty, les joueuses de l'Olympique Lyonnais perdent un à zéro à domicile malgré une nette domination. Elles sont éliminées au même stade de la compétition que la saison précédente. Lors de cette double confrontation, Amandine Henry dispute l'intégralité des deux rencontres. Le 21 février 2015, les lyonnaises prennent leur revanche face aux parisiennes en championnat avec une victoire 4-0 à l'extérieur et assure quasiment leur neuvième titre de Division 1 d'affilée. Lors de cette rencontre, Amandine Henry joue 72e minute puis et remplacée par Corine Petit. Le 18 avril 2015, elle dispute la finale de la Coupe de France face au Montpellier Hérault au Stade de Épopée à Calais. Les lyonnaises s'imposent deux buts à un et remportent leur 4e Coupe de France consécutive. Amandine Henry dispute l'intégralité de la rencontre.

Durant la saison 2015-2016, elle dispute 13 matchs de championnat de France et marque à 6 reprises. Malgré des blessures au dos, au mollet et une pubalgie, Amandine Henry reste une des pièce maîtresse de l'effectif lyonnais et du système de jeu de Gérard Prêcheur. Lors de la 2e journée de championnat face à Nîmes (victoire 9-0), elle inscrit un doublé sur deux passes d'Amel Majri à la 6e et 55e minute de jeu. Le 13 mars 2016, elle inscrit un coup-franc à la 86e minute lors de la rencontre de Division 1 face à l'ESOF Vendée La Roche-sur-Yon (victoire 5-0). Deux semaines plus tard, elle participe au premier match des joueuses de l'Olympique Lyonnais dans le Parc OL. Lors de ce 1/4 de finale de Ligue des Champions face au SK Slavia Pragues (victoire 9-1), elle reprend un ballon qui termine sur la transversale avant que Griedge M'Bock ne pousse ce ballon au fond des filets. Amandine Henry est remplacée par Ève Périsset à la 79e minute de jeu. Lors de l'avant dernière journée de championnat face à l'ASJ Soyaux (victoire 5-1), elle inscrit un superbe coup-franc à la 84e minute. Cette victoire permet aux joueuses de Lyon d'obtenir leur dixième titre de championne de France consécutif ; le neuvième pour Amandine Henry. Le 15 mai 2016, elle dispute la finale de la Coupe de France face au Montpellier Hérault au Stade des Alpes de Grenoble. Les lyonnaises s'imposent deux buts à un après avoir concédé l'ouverture du score d'Andressa Alves dès la 2e minute. Elle remporte sa cinquième Coupe de France d'affilée avec Lyon. Le 26 mai 2016, elle dispute la finale de la Ligue des Champions face au Vfl Wolfsburg au Stade Reggio Emilia. Comme souvent cette saison, Amandine Henry est repositionnée au poste de défenseure centrale par l'entraîneur Gérard Prêcheur pour cette rencontre. Le match se terminant sur le score nul de un partout au bout de la prolongation, la séance de tirs aux buts décide du vainqueur de la compétition. Ce sont les lyonnaises qui s'imposent quatre tirs au buts à trois après le penalty vainqueur de la japonaise Saki Kumagai. Lors de cette saison, Amandine Henry remporte sa troisième Ligue des Champions avec le club de Lyon. L'Olympique Lyonnais réalise le triplé Championnat de France, Coupe de France et Ligue des Champions.

L'Aventure Américaine à Portland (2016-2017)[modifier | modifier le code]

Amandine Henry finit d'abord sa saison avec Lyon avant de rejoindre milieu 2016 le club des Portland Thorns en pleine saison, et va donc disputer la National Women's Soccer League (NWSL), le championnat des États-Unis.

Elle s'est engagée avec les Thorns pour deux ans, et s'impose très vite comme une titulaire indiscutable de cette équipe au poste de milieu défensif.

Amandine profite d'une trêve dans le championnat américain début 2017 pour jouer durant deux mois au Paris Saint-Germain. Dès mars 2017, elle retourne aux Etats-Unis pour préparer sa saison avec les Thorns, dont le premier match a lieu en avril.

Le 14 octobre 2017, Amandine Henry remporte la National Women's Soccer League avec l'équipe féminine de Portland Thorns contre North Carolina(1-0). Elle décide de quitter les États-Unis à l'issu de ce championnat pour revenir à l'Olympique Lyonnais[1].

Carrière en Sélection[modifier | modifier le code]

Avec les Jeunes (2007-2008)[modifier | modifier le code]

Elle joue en équipe de France des moins de 19 ans et en équipe de France des moins de 20 ans. Elle est la capitaine de l'équipe nationale des moins de 19 ans qui atteint les demi-finales de l'Euro 2007.

Débuts avec les Bleues (2008-2010)[modifier | modifier le code]

Elle honore sa 1re sélection le 22 avril 2009 dans un match amical face à la Suisse (victoire 2-0). Lors de cette rencontre elle fête par la même occasion sa première titularisation.

Elle participe au Championnat d'Europe 2009 avec les Bleues organisée en Finlande. Elle joue le quart de finale face aux Pays-Bas au poste de milieu défensive au côté de Camille Abily. Le match se terminant sur un score nul et vierge au bout de la prolongation, la séance de tirs aux buts décide du vainqueur de la rencontre. Ce sont les Néerlandaises qui s'impose cinq tirs aux buts à quatre. Lors de cette séance, elle réussit le troisième tir au but des françaises.

Le 5 mai 2010, lors d'un match amical face à la Suisse (victoire 2-0), elle inscrit son premier but à la 29e minute sur une passe d'Eugénie Le Sommer.

Période d’Absence (2010-2013)[modifier | modifier le code]

Elle est considérée par tous les observateurs comme l'une des meilleures joueuses mondiales à son poste mais est la grande absente de la sélection de Bruno Bini en vue des Jeux olympiques 2012.

Le le sélectionneur Bruno Bini la convoque pour la première fois depuis l'année 2010 pour le match amical contre la Finlande (1er juin 2013)[2]. Lors de cette rencontre, elle est titulaire aux côtés d'Elise Bussaglia et est remplacée à la 78e minute par Jessica Houara D'Hommeaux (victoire 3-0).

Elle participe ensuite à la phase finale du Championnat d'Europe de football féminin 2013. Lors de cette compétition Amandine Henry, dispute le troisième match de phase de groupe de l'équipe de France face à l'Angleterre (victoire 3-0). Comme lors de l'édition 2009, les Bleues sont éliminées en quart de finale aux tirs aux penaltys. Défaite face aux Danemark 1-1 (2-4 Tab).

Retour et Titulaire (2014-...)[modifier | modifier le code]

L'arrivée de Philippe Bergeroo au poste de sélectionneur permet à Amandine Henry d'avoir un temps de jeu plus important. Elle est un élément essentiel du dispositif des Bleues.

En 2015, elle participe à la Coupe du monde de football féminin. Au cours de celle-ci, elle marque notamment l'un des plus beau but de la compétition contre le Mexique[3](victoire 5-0).L'équipe de France s'incline en quart de finale face à l'Allemagne aux tirs aux buts (4-5 Tab) après un match nul un partout. Elle est par la suite sélectionnée au sein d'une liste de huit joueuses candidates au titre de Ballon d'Or de la Coupe du monde féminine[4]. Elle remporte finalement le Ballon d'Argent, qui récompense la deuxième meilleure joueuse de la compétition[5].

Le 1er décembre 2015, lors d'un match de qualification pour le Championnat d'Europe 2017 face à la Grèce (victoire 3-0). Elle fête sa 48e sélection en équipe de France en ouvrant le score dès la 12e minute. Lors de cette rencontre, elle est capitaine de la sélection nationale pour la première fois.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Avec l'Olympique lyonnais
Avec le Portland Thorns
Avec l'équipe de France

Statistiques détaillées[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques de Amandine Henry au 8 décembre 2017[6]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B C M B M B
2004-2005 Drapeau de la France FCF Hénin-Beaumont D1 20 11 - - - - - 20 11
Sous-total 20 11 - - - - - 20 11
2005-2006 Drapeau de la France CNFE Clairefontaine D1 16 11 - - - - - 16 11
2006-2007 Drapeau de la France CNFE Clairefontaine D1 16 11 - - - - - 16 11
Sous-total 32 22 - - - - - 32 22
2007-2008 Drapeau de la France Olympique lyonnais D1 4 0 - - WCL 2 1 6 1
2008-2009 Drapeau de la France Olympique lyonnais D1 7 1 4 1 WCL 1 0 12 2
2009-2010 Drapeau de la France Olympique lyonnais D1 10 2 3 1 WCL 6 0 19 3
2010-2011 Drapeau de la France Olympique lyonnais D1 18 5 2 1 WCL 9 0 29 6
2011-2012 Drapeau de la France Olympique lyonnais D1 21 8 6 0 WCL 7 1 34 9
2012-2013 Drapeau de la France Olympique lyonnais D1 20 5 5 4 WCL+CI1 8+2 3+0 35 12
2013-2014 Drapeau de la France Olympique lyonnais D1 20 3 3 1 WCL 3 0 26 4
2014-2015 Drapeau de la France Olympique lyonnais D1 19 1 5 1 WCL 4 0 28 2
2015-2016 Drapeau de la France Olympique lyonnais D1 13 6 1 0 WCL 5 0 19 6
Sous-total 132 31 29 9 - 45 5 206 45
2017-2018 Drapeau de la France Olympique lyonnais D1 0 0 0 0 WCL 0 0 0 0
Sous-total 0 0 0 0 - 0 0 0 0
Total sur la carrière 184 64 29 9 - 45 5 258 78
1 Les matchs de la Mobcast Cup 2012 sont mentionnés, mais la compétition n'ayant pas de caractère officiel, les matchs joués ne sont pas considérés comme officiels et donc exclus du suivi des statistiques.

En sélection[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant dresse les statistiques de Camille Abily en équipe de France par année[7].

Sélection Année Statistiques
Matchs Buts
France 2008-2009 2 0
2009-2010 8 1
2010-2011 2 0
2012-2013 1 0
2013-2014 14 2
2014-2015 18 1
2015-2016 4 2
2016-2017 11 0
2017-2018 9 3
Total 69 9

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :