Aller au contenu

Équipe de Belgique féminine de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Équipe de Belgique féminine
Écusson de l' Équipe de Belgique féminine
Généralités
Confédération UEFA
Couleurs Noir, jaune et rouge
Surnom Red Flames
Stade principal Stade Eneco, Louvain
Classement FIFA en stagnation 18e (15 mars 2024)[1]
Personnalités
Sélectionneur Ives Serneels
Capitaine Tessa Wullaert
Plus sélectionnée Janice Cayman (148)
Meilleure buteuse Tessa Wullaert (83)
Rencontres officielles historiques
Premier match
( France, 2-1)
Plus large victoire 19-0, Arménie
()
Plus large défaite 1-9, Espagne
()
0-8, Norvège
()
Palmarès
Coupe du monde Phases finales : 0
Championnat d’Europe Phases finales : 2
Quart de finale en 2022
Ligue des nations Phases finales : À confirmer
Jeux olympiques Phases finales : 0

Maillots

Domicile

Extérieur

Actualités

Pour la compétition en cours, voir :
Éliminatoires du Championnat d'Europe féminin de football 2025

L 'équipe de Belgique féminine de football, aussi appelée les Red Flames (par analogie avec l'équipe masculine les Diables rouges) bien qu'elle joue en jaune à l'extérieur (et en noir et rouge à domicile), représente la Belgique sur la scène internationale de football féminin. Elle est placée sous l'égide de la Royal Belgian Football Association (RBFA). L'équipe de Belgique s'est qualifiée pour la première fois de son histoire à une compétition majeure lors de l'Euro 2017.

En 2022, elle remporte la Pinatar Cup à San Pedro del Pinatar (Espagne).

L'entraîneur actuel est Ives Serneels assisté de Tamara Cassimon (entraîneur adjoint) et de Sven Cnudde (entraîneur des gardiens).

Histoire[modifier | modifier le code]

Les débuts (1976-1984)[modifier | modifier le code]

La Belgique joue son premier match contre la France le au Stade Auguste Delaune à Reims en France. Le match se termine par une victoire 2-1. Un an après ces débuts, l'équipe belge joue contre la Suisse (2-2) et la France (1-1). L'année suivante, la Belgique joue à nouveau contre la Suisse et la France, ce sont deux victoires 1-0 et 2-0. Une autre victoire suit contre la Yougoslavie avec 1-0. La première défaite de l'équipe est contre l'Angleterre 3-0, suivie d'une autre 2-0 contre la France ainsi d'un match nul 2-2 contre les Pays-Bas. Les années suivantes, la Belgique joue principalement contre les mêmes équipes.

Les premiers tournois (1984-1989)[modifier | modifier le code]

La Belgique participe, pour la première fois, aux qualifications pour le Championnat d'Europe de 1984. Les Belges sont versées dans le groupe 4 avec les Pays-Bas, le Danemark et l'Allemagne de l'Ouest. La campagne débute par une victoire 3-2 sur les Pays-Bas, mais continue avec une défaite 1-0 contre le Danemark et un match nul 1-1 contre l'Allemagne de l'Ouest. L'équipe belge finit dernière de son groupe après une défaite 5-0 contre les Pays-Bas et termine par deux matchs nuls : 2-2 contre le Danemark et 1-1 contre l'Allemagne de l'Ouest.

La deuxième tentative de qualification est pour le Championnat d'Europe de 1987. Les Belges sont dans le groupe 3 avec la France, les Pays-Bas à nouveau et la Suède. Leurs matchs contre la France sont une victoire 3-1 et une défaite 3-1. Leurs matches contre leurs deux autres adversaires sont quatre défaites : 3-1 et 3-0 contre les Pays-Bas, et 5-0 et 2-1 contre la Suède.

La Belgique est proche de la qualification pour le Championnat d'Europe de 1989. Les Belges sont dans le Groupe 4 avec quatre autres équipes: la Tchécoslovaquie, la France, l'Espagne et la Bulgarie. Sur huit matchs, elles l'emportent deux fois, font match nul quatre fois et perdent deux fois, avec 7 buts et 4 contre. Cela leur vaut la troisième place du groupe, ce qui n'est pas suffisant pour la qualification.

La stagnation (1990-2011)[modifier | modifier le code]

L'équipe belge subit une série de mauvais résultats de 1990 à 2011. Les Belges n'ont même pas gagné la moitié de leurs matches dans les campagnes de qualification pendant cette période, sauf une. Cette exception notable a été les éliminatoires de la Coupe du monde de 2003, où elles ont remporté cinq matchs et ont subi une seule défaite. La Belgique termine à égalité avec l'Écosse, mais avec une moins bonne différence de buts. C'est pourtant la meilleure performance de la Belgique lors des éliminatoires de la Coupe du monde (jusqu'en 2015) et a été suivie du pire: elles ont perdu les huit matchs lors des éliminatoires de Coupe du monde de 2007. Lors des qualifications du Championnat d'Europe, leurs meilleures performances au cours de cette période sont lors de l'édition de 1995 et de l'édition 2009.

L'amélioration (2011-présent)[modifier | modifier le code]

2024.

Une ère de victoires débute lorsque Ives Serneels remplace Ann Noë comme entraîneur en 2011. Serneels améliore le rendement de l'équipe lors des campagnes de qualification pour le Championnat d'Europe 2013 et la Coupe du monde 2015 , les deux fois, les Belges finissent troisièmes de leur groupe (juste au-delà de la qualification). Entre les deux campagnes, l'équipe de football féminin belge adopte le surnom de "Red Flames". À la suite des améliorations, la Fédération investit plus en 2015, ciblant les qualifications de 2017. Après un début réussi dans leur groupe de qualification, l'équipe a été invitée à jouer l'Algarve Cup au Portugal, l'une des manifestations internationales les plus prestigieuses du football féminin. L'équipe finit deuxième, derrière l'Angleterre, dans son groupe de qualification pour l'Euro 2017, ce qui est suffisant pour se qualifier pour la première fois pour une compétition continentale ou mondiale.

Placées dans le groupe A, celui des Pays-Bas, la nation hôte de l'épreuve, les Belges sont a priori l'équipe la plus faible du groupe. Pourtant, malgré une élimination au 1er tour, la Belgique aura étonné pour son baptême de feu dans une compétition majeure en posant de sérieux problèmes au Danemark et aux Pays-Bas, deux adversaires qui s'affronteront en finale pour le titre, concédant de très courtes défaites et en démontrant de belles qualités dans le jeu (respectivement 0-1 et 1-2). Les Red Flames se sont même offert le luxe de battre la Norvège (2-0), finaliste de la précédente édition continentale, lors de la 2e journée des phases de poules grâce à des réalisations de Elke Van Gorp et Janice Cayman, laissant la dernière place du groupe à leurs victimes d'un soir.

Les Red Flames ne parviennent pas à intégrer la phase finale de la coupe du monde 2019. En , la Belgique se qualifie pour l'Euro 2022 en terminant à la première place de son groupe, devant la Suisse, qui l'avait privée de la coupe du monde 2019 lors des matchs de barrages[2].

En 2022, la Belgique remporte la Pinatar Cup, tournoi amical organisé en Espagne, en battant la Russie aux tirs au but[3],[4].

L'Euro 2022 est ensuite une réussite sur le plan comptable pour la Belgique qui parvient à s'extirper du premier tour et à atteindre le stade des quarts de finale pour la première fois de son histoire, à l'occasion de sa 2e participation à la phase finale continentale. Les Red Flames ont en effet terminé 2e du groupe D derrière la France, favorite du groupe contre laquelle elles concèdent une courte défaite (1-2), mais devant l'Islande et l'Italie après un match nul sur le score de 1-1 contre cette première et une victoire 1-0 contre cette deuxième (quart de finaliste sortante du Mondial 2019), lors du dernier match. Le tout est conjugué à l'absence de victoire des Islandaises contre les Françaises, quant à elles déjà assurées de terminer à la première place du groupe, dans l'autre rencontre (1-1). Cette qualification historique est rendue possible par les performances de la gardienne belge Nicky Evrard, qui s'est illustrée en repoussant deux penalties lors des deux premiers matchs (contre l'Islande et la France)[5]. La Belgique est ainsi opposée en quart de finale à la Suède, première du groupe C et médaillée d'argent lors du tournoi olympique de Tokyo[6]. Les Belges s'inclinent sur le score de 0-1 en fin de rencontre et voient leur parcours s'arrêter à ce stade de la compétition[7].

En , la Belgique échoue contre le Portugal en match de barrage comptant pour la qualification de la coupe du monde 2023. Battue sur le score de 2-1, la Belgique voit une nouvelle fois une première participation au tournoi lui échapper[8].

Compétitions officielles[modifier | modifier le code]

Championnat d'Europe[modifier | modifier le code]

  • 1984 : Qualifications - 4e groupe 4
  • 1987 : Qualifications - 4e groupe 3
  • 1989 : Qualifications - 3e groupe 4
  • 1991 : Qualifications - 4e groupe 3
  • 1993 : Qualifications - 3e groupe 1
  • 1995 : Qualifications - 3e groupe 7
  • 1997 : Qualifications - 1er groupe 5, vainqueur en barrage promotion/relégation, non qualifiée pour la phase finale
  • 2001 : Qualifications - 1er groupe 5, battue en barrage promotion/relégation, non qualifiée pour la phase finale
  • 2005 : Qualifications - 5e groupe 2
  • 2009 : Qualifications - 4e groupe 4
  • 2013 : Qualifications - 3e groupe 3
  • 2017 : Phase finale - Phase de groupes - 3e groupe A
  • 2022 : Phase finale - Quart de finale
  • 2025 : À venir

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Qualifications - 4e groupe 3
  • 1995 : Qualifications - 3e groupe 7
  • 1999 : Qualifications - 4e groupe 4
  • 2003 : Qualifications - 2e groupe 5
  • 2007 : Qualifications - 5e groupe 3
  • 2011 : Qualifications - 3e groupe 8
  • 2015 : Qualifications - 3e groupe 5
  • 2019 : Qualifications - 2e groupe 6, battue en barrage, non qualifiée pour la phase finale
  • 2023 : Qualifications - 2e groupe F, battue en barrage, non qualifiée pour la phase finale

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

1996-2024 : Non qualifiée

Tournois[modifier | modifier le code]

Cyprus Cup[modifier | modifier le code]

Algarve Cup[modifier | modifier le code]

Pinatar Cup[modifier | modifier le code]

Arnold Clark Cup[modifier | modifier le code]

Compétitions non officielles[modifier | modifier le code]

Mundialito[modifier | modifier le code]

Évolution du classement FIFA[modifier | modifier le code]

2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022 2023
en stagnation 27 en stagnation 27 en diminution 31 en diminution 33 en diminution 34 en augmentation 32 en augmentation 29 en diminution 35 en augmentation 32 en augmentation 27 en stagnation 27 en augmentation 26 en diminution 28 en augmentation 25 en augmentation 22 en augmentation 21 en augmentation 17¹ en stagnation 17¹ en diminution 20 en stagnation 20 en augmentation 18

¹ La 17e place est le meilleur classement que la Belgique ait jamais eu.

Sélectionneurs[modifier | modifier le code]

Joueuses emblématiques[modifier | modifier le code]

Sélection actuelle[modifier | modifier le code]

Voici la liste des joueuses sélectionnées pour les deux rencontres des éliminatoires de l'Euro 2025 contre l'Espagne le et contre le Danemark le .

Effectif et encadrement de l'équipe de Belgique au 5 avril 2024
Joueurs     Encadrement technique
P. Nom Date de naissance Sél. But(s) Club Depuis
1 G Lichtfus, LisaLisa Lichtfus  (24 ans) 4 0 Dijon FCO 2023
2 D Philtjens, DavinaDavina Philtjens  (35 ans) 121 10 Sassuolo 2008
3 D Humartus, LoredanaLoredana Humartus  (20 ans) 0 0 Standard de Liège -
4 D Tysiak, AmberAmber Tysiak  (24 ans) 25 5 West Ham United 2020
5 A Wijnants, SarahSarah Wijnants  (24 ans) 38 3 RSC Anderlecht 2017
6 A De Caigny, TineTine De Caigny  (27 ans) 96 40 RSC Anderlecht 2014
7 D Iliano, IsabelleIsabelle Iliano  (27 ans) 9 0 Club YLA 2014
8 M Delacauw, FéliFéli Delacauw  (22 ans) 26 0 Fortuna Sittard 2021
9 A Wullaert, TessaTessa Wullaert  (31 ans) 130 82 Fortuna Sittard 2011
10 M Vanhaevermaet, JustineJustine Vanhaevermaet  (32 ans) 58 7 Everton FC 2013
11 A Cayman, JaniceJanice Cayman  (35 ans) 146 48 Leicester City 2007
12 G Lemey, DiedeDiede Lemey  (27 ans) 9 0 Fortuna Sittard 2019
13 M Ampoorter, ValescaValesca Ampoorter  (20 ans) 5 0 OH Louvain 2023
14 A Blom, JassinaJassina Blom  (29 ans) 32 10 UDG Tenerife 2014
15 A Gelders, NoémieNoémie Gelders  (27 ans) 1 0 Standard de Liège 2019
16 M Mertens, ZeniaZenia Mertens  (23 ans) 3 0 OH Louvain 2021
17 A Janssens, JillJill Janssens  (20 ans) 22 2 TSG 1899 Hoffenheim 2021
18 M Teulings, JarneJarne Teulings  (22 ans) 13 2 Fortuna Sittard 2020
19 D Kees, SariSari Kees  (23 ans) 25 4 OH Louvain 2021
20 M Detruyer, MarieMarie Detruyer  (20 ans) 15 3 OH Louvain 2021
21 G Maes, RietRiet Maes  (22 ans) 0 0 La Gantoise -
22 D Deloose, LauraLaura Deloose  (31 ans) 89 4 RSC Anderlecht 2015
23 M Missipo, KassandraKassandra Missipo  (26 ans) 58 1 Sassuolo 2016
Sélectionneur
Sélectionneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
Entraîneur(s) des gardiens
Kinésithérapeute(s)
Médecin(s)



Légende


Récemment appelées[modifier | modifier le code]

Les joueuses suivantes ne font pas partie du dernier groupe appelé mais ont été retenues en équipe nationale lors des 12 derniers mois.

Pos. Nom Date de naissance Sél. Buts Club Dernier appel
DF Constance Brackman (22 ans) 3 0 Standard de Liège vs Hongrie, 27 février 2024
DF Jody Vangheluwe (27 ans) 18 0 Club YLA vs Hongrie, 27 février 2024
ML Chloé Vande Velde (27 ans) 28 2 ADO La Haye vs Hongrie, 27 février 2024
AT Yana Daniels (32 ans) 48 7 Liverpool vs Hongrie, 27 février 2024
AT Lisa Petry (23 ans) 5 0 KRC Genk vs Hongrie, 23 février 2024
GB Nicky Evrard Blessure (29 ans) 69 0 Chelsea vs Pays-Bas, 5 décembre 2023
DF Shari Van Belle (24 ans) 13 0 Standard de Liège vs Pays-Bas, 5 décembre 2023
AT Sarah Wijnants Blessure (24 ans) 37 3 RSC Anderlecht vs Pays-Bas, 5 décembre 2023
AT Welma Fon (22 ans) 5 0 Standard de Liège vs Pays-Bas, 5 décembre 2023
AT Amy Littel (20 ans) 0 0 KVC Westerlo vs Pays-Bas, 5 décembre 2023
DF Laura De Neve Blessure (29 ans) 64 3 RSC Anderlecht vs Angleterre, 31 octobre 2023
AT Hannah Eurlings Blessure (21 ans) 30 6 OH Louvain vs Pays-Bas, 22 septembre 2023
DF Michelle Colson (25 ans) 2 0 Rangers vs Pays-Bas, 2 juillet 2023
AT Elena Dhont (26 ans) 35 4 FC Twente vs Pays-Bas, 2 juillet 2023
AT Ella Van Kerkhoven (30 ans) 24 13 La Gantoise vs Pays-Bas, 2 juillet 2023

Le staff[modifier | modifier le code]

Nom Fonction
Staff technique
Ives Serneels Entraîneur principal
Tamara Cassimon Adjoint
Kris Van Der Haegen Adjoint
Sven Cnudde Entraîneur des gardiens
Cédric Lehance Préparateur physique
Moussa El Habchi Analyste vidéo
Hubert De Neef Team Manager
Rudy Vanderelst Team Manager
Staff médical
Elke Van den Steen Médecin
Kris Vanderlinden Médecin
Fabienne Van De Steene Physiothérapeute
Jan Van der Jeugt Physiothérapeute
Gino Devriendt Nutritionniste

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]