Larnaca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Larnaca
grec moderne : Λάρνακα
Blason de Larnaca
Héraldique
Larnaca
Administration
Pays Drapeau de Chypre Chypre
District Larnaca
Maire
Mandat
Andreas Louroutziatis
2012 -
Démographie
Population 77 902 hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 34° 55′ nord, 33° 38′ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Chypre
Voir sur la carte administrative de Chypre
City locator 14.svg
Larnaca
Géolocalisation sur la carte : Chypre
Voir sur la carte topographique de Chypre
City locator 14.svg
Larnaca
Liens
Site web http://www.larnaka.com/

Larnaca (en grec Λάρνακα / Lárnaka) est une commune chypriote située dans le district de Larnaca.

Sous l'Antiquité, elle est aussi connue sous le nom de Kition en grec (ou Citium en latin).

Géographie[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

La ville est desservie par l'aéroport international de Larnaca. Elle est traversée par les autoroutes A2, A3 et A5 et les routes nationales B2, B3, B4 et B5.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ancienne Kition est probablement fondée au XIIe siècle av. J.-C. par des colons grecs. Elle fait partie des dix cités-royaumes de Chypre. La cité est détruite au XIe siècle av. J.-C. par un tremblement de terre qui détruit les murs cyclopéens. L'installation d'un comptoir phénicien au IXe siècle av. J.-C. renforce la dimension commerciale de la cité. Cette présence s'explique par le refus de Kition de participer à la révolte de l'Ionie, comme les autres cités de l'île. Le stratège athénien Cimon meurt pendant le siège de Kition vers 450-449 av. J.-C..

En 312 av. J.-C., le roi de Macédoine Ptolémée Sôter s'empare de Kition et met à mort Pumiathon, son dernier roi. La ville demeure sous la domination lagide jusqu'à la conquête romaine de Chypre (58 av. J.-C.)

À partir de 1571, l'île de Chypre est prise à la République de Venise par l'Empire ottoman au cours la quatrième guerre vénéto-ottomane. La cité de Larnaca dispose de son propre gouverneur, appelé Kadi. La ville devient le port marchand de l'île, et fait office d'escale obligatoire pour les navires circulants au Levant[1].

La présence du commerce et la position stratégique du lieu incitent les puissances européennes à y installer des consulats structurants les petites communautés marchandes du lieu[2].

Malgré une situation géopolitique intérieure et extérieure complexe, la ville demeure une place commerçante importante jusqu'au XVIIIe siècle[3]. Pour la France, la présence d'un consulat y est stratégique pour son insertion en Méditerranée.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Randonnée[modifier | modifier le code]

Larnaca est une des extrémités du sentier de grande randonnée européen E4, l'autre se situant au cap Saint-Vincent (Portugal).

Jumelage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Faruk Bilici, « Anna Pouradier Duteil-Loizidou (édit.), Consulat de France à Larnaca, documents inédits pour servir à l’histoire de Chypre », Cahiers balkaniques, no 41,‎ (ISSN 0290-7402, lire en ligne, consulté le 10 janvier 2019)
  2. Paul Duvivier, Le consulat français de Chypre à Larnaca, 1660-1710, Reims, Université de Reims, , 303 p., p. 1-265
  3. Lucie Bonato, « Le consulat de France à Larnaca à la fin de la Monarchie de Juillet : la correspondance de Dagobert Fourcade et Théodore Goepp (1840-1849). I. L'organisation de l'institution consulaire. La représentation du gouvernement français », Cahiers du Centre d’Études Chypriotes, vol. 33, no 1,‎ , p. 273–303 (DOI 10.3406/cchyp.2003.1440, lire en ligne, consulté le 10 janvier 2019)
  4. Site pieridesfoundation.com, The Piérides Family