Bellemagny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bellemagny
La mairie.
La mairie.
Blason de Bellemagny
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Haut-Rhin
Arrondissement Altkirch
Canton Dannemarie
Intercommunalité Communauté de communes de la porte d'Alsace
Maire
Mandat
Christian Bilger
2014-2020
Code postal 68210
Code commune 68024
Démographie
Gentilé Barovillarois, Barovillaroises
Population
municipale
192 hab. (2011)
Densité 91 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 41′ 26″ N 7° 04′ 05″ E / 47.6905555556, 7.06805555556 ()47° 41′ 26″ Nord 7° 04′ 05″ Est / 47.6905555556, 7.06805555556 ()  
Altitude Min. 320 m – Max. 397 m
Superficie 2,1 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Bellemagny

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Bellemagny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bellemagny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bellemagny

Bellemagny est une commune française située dans le département du Haut-Rhin, en région Alsace.

Ses habitants sont appelés les Barovillarois et les Barovillaroises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Bellemagny fait partie du canton de Dannemarie et de l'arrondissement d'Altkirch. Le village est situé sur un carrefour reliant les bourgs d'Eteimbes, Bretten et Saint-Cosme. Il est traversé par la route départementale 32.

Cours d'eau[modifier | modifier le code]

  • le Steinbach
  • le Traubach

Histoire[modifier | modifier le code]

Bellemagny fait partie au Moyen Âge de la seigneurie autrichienne de Belfort puis de Ferrette jusqu'en 1648 date de la signature du Traité de Westphalie. De 1800 à 1870, la commune dépend de l'arrondissement de Belfort et du canton de Fontaine. Elle fait ensuite partie de la commune de Saint-Cosme de 1941 à 1944 avec laquelle elle ne forme qu'une seule paroisse.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom peut provenir de l'ancien français « belle magny », « belle maison ». Mais compte tenu de la forme ancienne « Baronewillare » (796) puis des formes ultérieures, on peut penser que le terme « belle » est une mauvaise interprétation d'un nom d'homme germanique Baro- devenu Ber- puis, dans les formes françaises bel-. La forme germanique la plus récente, Bernetzwiller en serait l'illustration. À noter que le toponyme alsacien -willer est souvent traduit le long de la frontière linguistique par le toponyme -magny : Mortzwiller est ainsi désigné au XVIe siècle sous le nom romand de Mormaigny et Romagny est désigné en allemand sous le nom de Willern.

  • Baronewillare (796), Barozwilr (1331), Bernsweiler (1576), Bernetzweiler (1579), Bernhardsweiler (1581), Bellemagny (1793).
  • Bernetzwiller en allemand[1], Baretswiller en alsacien.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Bellemagny

Les armes de Bellemagny se blasonnent ainsi :
« Parti, à dextre d'or à la maison d'azur au colombage de sable et au toit de gueules, à senestre d'azur à l'ostensior d'or, à la lunule d'argent. »[2]

Culture[modifier | modifier le code]

Une fête musicale a lieu tous les ans le dernier samedi du mois de juin, et se nomme « La Barovillageoise».

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Thierry Roy    
mars 2014 en cours Christian Bilger    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 192 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
157 136 125 124 146 135 125 119 131
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
120 142 183 188 202 222 245 137 166
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
177 170 173 223 146 151 156 179 172
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
112 124 125 122 157 177 187 187 191
2011 - - - - - - - -
192 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Couvent des Sœurs de l'Adoration Perpétuelle (1859)[modifier | modifier le code]

La chapelle du couvent.

Couvent des bénédictines adoratrices fondé en 1859 par le Père Joseph Aloyse Faller. La chapelle et les bâtiments forment un ensemble très imposant qui n'échappe pas au regard des passants. La congrégation est divisée en trois provinces : la française, l'autrichienne, la bavaroise. En plus de la maison-mère de Bellemagny, il existe encore, de la même congrégation, dans le diocèse de Strasbourg, l'institution Sainte-Anne à Lutterbach.

Chapelle de la Mère-des-Douleurs (1870)[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire topographique du département du Haut-Rhin - Georges Stoffel (1868)
  2. Archives Départementales du Haut-Rhin
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011


Liens externes[modifier | modifier le code]