Saint-Cosme (Haut-Rhin)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Haut-Rhin
Cet article est une ébauche concernant une commune du Haut-Rhin.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Cosme.
Saint-Cosme
La mairie.
La mairie.
Blason de Saint-Cosme
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haut-Rhin
Arrondissement Altkirch
Canton Masevaux
Intercommunalité C.C. de la porte d'Alsace
Maire
Mandat
Joël Wies
2014-2020
Code postal 68210
Code commune 68293
Démographie
Population
municipale
95 hab. (2014)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 40′ 57″ nord, 7° 03′ 50″ est
Altitude Min. 319 m – Max. 391 m
Superficie 2,71 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Saint-Cosme

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Saint-Cosme

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Cosme

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Cosme

Saint-Cosme est une commune française située dans le département du Haut-Rhin, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Saint-Cosme (en allemand : Sanct-Cosmann) est un village situé dans le Sundgau, à l'extrême sud-ouest de l'Alsace, à la limite du Territoire de Belfort. Belfort se trouve à 20 km tandis que Mulhouse est distante de 30 km.

La commune domine la vallée du Traubach et son paysage est composé essentiellement de cultures (64 %) et de prairies (11 %). La forêt occupe près d'un quart de la superficie.

L'accessibilité est assurée par la route départementale 32, qui traverse le village du nord au sud et se raccorde à la RN 83 à hauteur d'Eteimbes. La gare la plus proche est celle de Dannemarie à 10 km sur la ligne Strasbourg-Mulhouse-Lyon.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Bellemagny au nord, Guevenatten à l'est, Bréchaumont au sud et Vauthiermont à l'ouest.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Rector in Engelmanswilr sancti Cosme (1441), S. Gosman (1576), S. Cosman (1579).
  • En allemand : Sanct-Cosman[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XVe siècle, Saint-Cosme ou Engelmanswiller formait une paroisse du décanat du Sundgau.

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Saint-Cosme

Les armes de Saint-Cosme se blasonnent ainsi :
« D'azur à l'église d'argent couverte de gueules ajourée de sable, soutenue par un mur à trois contreforts d'argent, maçonnés de sable. »[2]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Joël Wies    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 95 habitants, en augmentation de 10,47 % par rapport à 2009 (Haut-Rhin : 1,52 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
102 126 148 99 100 92 94 97 104
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
95 94 80 66 77 72 54 54 53
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
54 50 51 57 51 48 51 60 58
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
43 38 36 41 45 66 84 86 95
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Côme et Saint-Damien[modifier | modifier le code]

L'église a été reconstruite en 1782 et possède un clocher-porche gothique du XIIe siècle avec clocher en bâtière. Le dernier niveau du clocher remonterait au XVe siècle. La nef a été reconstruite au XVe. L'église est ceinte d'un cimetière protégé par un mur de fortifications remontant au XIVe siècle.

Côté mobilier, on trouve des fonts baptismaux datés de 1625, mais l'ensemble des pièces remonte essentiellement aux XVIIIe et XIXe siècles.

L'église, côté sud-est.
L'église, côté sud-ouest.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire topographique du département du Haut-Rhin - Georges Stoffel (1868)
  2. Archives Départementales du Haut-Rhin
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :