Ueberstrass

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ueberstrass
La mairie.
La mairie.
Blason de Ueberstrass
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haut-Rhin
Arrondissement Altkirch
Canton Masevaux
Intercommunalité Communauté de communes Porte d'Alsace-Largue
Maire
Mandat
Bernard Ley
2014-2020
Code postal 68580
Code commune 68340
Démographie
Population
municipale
375 hab. (2014)
Densité 73 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 33′ 11″ nord, 7° 09′ 32″ est
Altitude Min. 354 m – Max. 427 m
Superficie 5,12 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Ueberstrass

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Ueberstrass

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ueberstrass

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ueberstrass

Ueberstrass (prononcé [ybəʁʃtʁas][1]) est une commune française située dans le département du Haut-Rhin, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ueberstrass se situe dans la vallée de la Largue, au nord de Seppois-le-Bas, dans le haut-Sundgau.

Le village est situé dans une région assez vallonnée au bas de la colline du Haulenberg que longe la rue principale.

Le ban communal comporte de nombreux étangs destiné à la pisciculture ou à la villégiature.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Chû-Estrée en franc-comtois, Ìwerstrooss en alemanique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason d'Ueberstrass

Les armes d'Ueberstrass se blasonnent ainsi :
« D'azur à la croix de Malte d'or. »[2]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Bernard Ley    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 375 habitants, en augmentation de 6,53 % par rapport à 2009 (Haut-Rhin : 1,52 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
235 252 258 255 303 291 296 346 344
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
304 324 328 313 293 271 258 260 270
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
271 273 272 240 236 239 255 262 258
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
277 271 274 285 313 312 348 363 375
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

La majorité de la population active travaille en Suisse voisine.

L'agriculture est en perte de vitesse : la principale culture est le maïs, mais il ne reste que deux exploitations se consacrant à l'élevage.

Plusieurs entreprises sont présentes dans le village (pépiniériste, entreprise de sanitaire, menuisier, garagiste, atelier de polissage de boîtes de montres, et électricien).


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La chapelle Notre-Dame du Grunenwald est un lieu de pèlerinage marial renommé.
  • La chapelle Saint-Jean, datée du XVe siècle, est actuellement désaffectée et passablement délabrée[7].
  • L'église Sainte-Thérèse-de-l'enfant-Jésus.
L'église Sainte-Thérèse-de-l'enfant-Jésus.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles de Wikipédia[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]