Toni Kroos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Toni Kroos
Image illustrative de l’article Toni Kroos
Toni Kroos sous les couleurs du Real Madrid lors d'un match de Ligue des champions (2018).
Situation actuelle
Équipe Real Madrid
Numéro 8
Biographie
Nationalité
Allemande
Naissance (34 ans)
Greifswald (Allemagne de l'Est)
Taille 1,83 m (6 0)
Période pro. 2007-2024
Poste Milieu relayeur
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
1997-2002 Greifswalder SV
2002-2006 Hansa Rostock
2006-2007 Bayern Munich
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2007-2014 Bayern Munich 205 0(24)
2009-2010 Bayer Leverkusen 048 0(10)
2014-2024 Real Madrid 462 0(28)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2005-2007 Allemagne -17 ans 036 0(18)
2009 Allemagne -19 ans 005 00(3)
2008-2009 Allemagne espoirs 010 00(2)
2010-2024 Allemagne 108 0(17)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour :

Toni Kroos, né le à Greifswald (République démocratique allemande), est un footballeur international allemand qui joue au poste de milieu de terrain au Real Madrid.

Formé au Bayern Munich, le milieu de terrain remporte plusieurs titres avec le club bavarois dont trois championnat d'Allemagne et une Ligue des Champions en 2013 avant de rejoindre l'Espagne en 2014.

Au Real Madrid, Kroos devient rapidement titulaire indiscutable. Il remporte quatre championnat d'Espagne et quatre nouvelles Ligue des Champions en 2016, 2017, 2018 et 2022.

En sélection, Toni Kroos fait ses débuts avec l'équipe A d'Allemagne en 2010 après s'être déjà fait remarquer pour ses performances chez les jeunes. Titulaire lors de la Coupe du monde 2014 au Brésil, il est l'un des acteurs-clé du parcours de la Mannschaft dans la compétition inscrivant notamment deux buts lors de la demi-finale Brésil-Allemagne remportée 7-1 par son équipe avant d'être sacré champion du monde en finale contre l'Argentine (1-0). Les années suivantes sont plus ternes et Kroos décide de prendre sa retraite internationale à l'issue de l'Euro 2021. Trois ans plus tard, il revient en sélection en vue du championnat d'Europe disputé à domicile.

Le 21 mai 2024, Toni Kroos annonce, dans un post Instagram, sa fin d'aventure avec le Real Madrid et sa fin de carrière après l'Euro 2024 avec la Mannschaft.

Il est le grand frère de Felix Kroos un ancien joueur de football qui évolue au même poste que lui.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parcours chez les jeunes[modifier | modifier le code]

Toni Kroos commence sa carrière au Greifswalder SC où il joue sous les yeux de son père alors entraineur jeunes. Il quitte le club en 2002 pour suivre son père au Hansa Rostock alors que son frère Felix évolue déjà dans l'équipe réserve du club. Avec l'équipe des -17 ans du Hansa Rostock, il termine vice-champion d'Allemagne. Kroos quitte en 2005 son club pour partir en terre bavaroise. Convoité par Schalke 04, Chelsea et Manchester United, il rejoint le Bayern de Munich pour une somme inconnue mais qualifiée par le président de Rostock « d'exorbitante ». Ce transfert est très médiatisé en Allemagne et Toni Kroos est rapidement présenté par les médias comme l'un des plus grands espoirs du football allemand, alors qu'il n'a même pas seize ans. Les dirigeants du Bayern Munich ne tarissent pas d'éloges sur le jeune joueur ; Uli Hoeness annonçant même que le maillot numéro 10 serait réservé à Kroos.

Depuis 2004, il fait partie des sélections de jeunes de l'équipe nationale : équipe des -16 ans, -17 ans, -19 ans et -21 ans. Il a brillé lors de l'Euro des moins de 17 ans avec l'équipe d'Allemagne de 2006 et l'a amenée jusqu'en demi-finale. Il inscrit son unique but sur penalty lors du match d'ouverture face au pays organisateur, la Belgique. Toni Kroos est aussi depuis son arrivée, la plaque tournante et le meneur de jeu du Bayern des -19 et de l'Allemagne des -17, pour lesquels il a joué 24 matchs et inscrit 9 buts. Participant au championnat espoir allemand, le jeune numéro 8 du Bayern survole la compétition et est l'auteur de 9 buts en 16 rencontres, participant ainsi activement à la première place au classement général.

Durant l'Euro des moins de 17 ans 2007, l'Allemagne échoue au premier tour mais se qualifie pour le mondial qui se déroule quelques mois plus tard via un match de barrage face à la Hollande. Le numéro 10 allemand a inscrit 3 buts dans ce tournoi. Le capitaine de l'équipe allemande mène son équipe vers les demi-finales et chute face au futur champion nigérian. À la fin de la compétition, Kroos a reçu le « Ballon d'or » du meilleur joueur du tournoi de la FIFA. Avec des statistiques impressionnantes (5 buts et 4 passes décisive), le milieu offensif termine deuxième meilleur buteur et meilleur passeur du tournoi.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Bayern Munich (2007-2014)[modifier | modifier le code]

Toni Kroos dispute son premier match professionnel lors de la 7e journée de la Bundesliga 2007-2008 face au FC Energie Cottbus. Rentré à 18 minutes du terme, il délivre deux passes décisives pour Miroslav Klose qui alourdit le score à 5-0. Il récidive lors de son 3e match, en coupe de l'UEFA, contre l'Étoile Rouge de Belgrade en retournant cette fois une situation compromise quand, rentré à la 81e lorsque son équipe était menée 1-2, il décernera deux coups francs victorieux dans les dernières minutes du match, l'un dévié par Miroslav Klose et l'autre directement dans les buts serbes.

Le , peu après ses 18 ans, Toni Kroos signe durant la trêve hivernale son premier contrat professionnel qui le lie avec le club bavarois jusqu'en 2012. Le transfert est annoncé par le manager, Uli Hoeness, après une victoire 7-2 du Bayern sur une sélection chinoise.

Prêt au Bayer Leverkusen (2009-2010)[modifier | modifier le code]

Le , Kroos qui n'arrive pas à avoir de temps de jeu dans le club bavarois, est prêté au Bayer Leverkusen pour une durée de une saison et demie, les dirigeants espérant réitérer la même opération que celle menée avec Philipp Lahm, prêté au VfB Stuttgart pour s'aguerrir et s'imposer comme titulaire dans le onze bavarois par la suite. C'est sous ces nouvelles couleurs qu'il marque son premier but en championnat, le contre le VfL Wolfsburg. La saison 2009-2010 est un succès sur le plan personnel pour Kroos, qui doit revenir au Bayern Munich pour la saison suivante, où il aura néanmoins fort à faire pour s'imposer dans l'entrejeu bavarois à la place du capitaine Van Bommel (en 4-4-2).

Retour au Bayern Munich (2010-2014)[modifier | modifier le code]

Lors de la première partie de saison 2010-2011, les blessures à long terme des titulaires Arjen Robben et Franck Ribéry propulsent Kroos dans le 11 de départ, sur le côté gauche où il alterne le bon et le moins bon, comme toute son équipe, décimée par les blessures. Il ouvre son compteur de buts contre le SC Fribourg, lors de la 10e journée de Bundesliga, d'une superbe frappe de 20 mètres en pleine lucarne.

Quand Franck Ribéry revient dans le onze type, Toni Kroos recule en milieu de terrain aux côtés de son capitaine Mark van Bommel, tandis que Bastian Schweinsteiger se place derrière les avants-centres. Au printemps 2011, malgré une saison en demi-teinte, Toni voit son contrat avec le Bayern Munich prolongé jusqu'en 2015, démontrant ainsi la confiance que lui portent les dirigeants bavarois[1].

L'arrivée pour la saison 2011-2012 du coach Jupp Heynckes est bénéfique au jeune milieu de terrain : en effet, il a déjà évolué sous les instructions de celui-ci lors de son prêt au Bayer Leverkusen. De fait, Kroos joue bien plus que sous Louis van Gaal, que ce soit derrière l'avant-centre, auquel cas Thomas Müller glisse sur un côté comme avec la Mannschaft où plus en retrait aux côtés de Bastian Schweinsteiger. Excellent centreur, il possède également une belle vision de jeu et n'hésite pas à apporter le surnombre dans la surface adverse, où sa lourde frappe de balle à mi-distance fait des ravages. Il est dorénavant l'un des meilleurs éléments du Bayern de Munich[2].

Real Madrid (2014-2024)[modifier | modifier le code]

Saison 2014-2015[modifier | modifier le code]

Le , Toni Kroos s'engage pour six ans avec le Real Madrid pour 25 millions d'euros, hors bonus[3]. Son arrivée renforce la qualité technique du milieu de terrain madrilène qui comprend notamment Luka Modrić, Xabi Alonso et Ángel Di María[4], les deux derniers quittant cependant le club durant le mois d'août. Toni Kroos joue son premier match sous ses nouvelles couleurs du lors de la Supercoupe d'Europe. Le Real Madrid l'emporte 2-0 face à un autre club espagnol : le FC Séville. Toni Kroos remporte ainsi son premier trophée sous les couleurs madrilènes. Le , il marque son premier but à l'occasion d'une victoire 5 buts à 1 contre le Rayo Vallecano.

Saison 2015-2016[modifier | modifier le code]

Au milieu de la saison, Rafael Benítez est remplacé par Zinédine Zidane, sous la direction duquel Toni Kroos continue de jouer un rôle de premier plan. Zinédine Zidane a même mentionné que Toni Kroos pourrait "marquer une époque" à Madrid, l'appelant "la signature parfaite". Il remporte la Ligue des champions en étant titulaire lors de la finale face au voisin de l'Atlético Madrid.

Saison 2016-2017[modifier | modifier le code]

Il termine la saison 2016-2017 par un doublé historique avec le Real Madrid, remportant ainsi la Liga Santander et la Ligue des champions.

Saison 2017-2018[modifier | modifier le code]

Il remporte la Ligue des champions pour la troisième année de suite. Il fut le joueur le plus utilisé par Zinédine Zidane.

Saison 2018-2019[modifier | modifier le code]

Le , il remporte la Coupe du monde des clubs de la FIFA 2018 après que son équipe eut battu le club Al-Aïn Club sur le score de 4-1. il est le premier joueur de l'histoire à gagner 5 fois ce trophée (une fois avec le Bayern et quatre fois avec le Real). En ligue des champions, le Real perd en huitième de finale face l'Ajax Amsterdam de Frenkie de Jong. Annoncé sur le départ, l'international allemand prolonge son contrat jusqu'en 2023[5].

Saison 2019-2020[modifier | modifier le code]

Le , il joue son 100e match en Ligue des champions face à Galatasaray et marque le seul but de la rencontre (1-0), qui correspond à son quinzième but avec le Real[6]. A l’occasion des demi-finales de la Supercoupe d’Espagne, le Real Madrid a surclassé Valence (3-1) grâce, notamment, à un but sur corner direct de Toni Kroos en première période. Quelques jours plus tard, il remporte la Supercoupe en battant l'Atlético de Madrid. Le , face à Villarreal pour la 37e journée de la Liga Santander, le Real est mathématiquement champion d'Espagne devant le Barça. Kroos sera encore une fois une pièce maîtresse du Real. Cependant en ligue des champions, le Real est encore éliminé en huitième de finale, cette fois ci par Manchester City. Kroos termine la saison avec 9 buts et 10 passes décisifs toutes compétitions confondus .

Saison 2020-2021[modifier | modifier le code]

Titulaire lors des deux premiers matchs du Real Madrid en Liga contre la Real Sociedad (0-0) et le Betis Séville (3-2), Toni Kroos a dû laisser ses partenaires contre les Verdiblancos. Le milieu de terrain allemand restera éloigné des terrains à cause d'une blessure et d'une déchirure à la fesse gauche. Kroos marque son premier but de la saison face à l'Athletic Club.

Après un début de saison compliqué, Kroos délivre de nombreuses bonnes performances, il marque un but contre l'Athletic Bilbao et délivre 2 passes décisives contre le Deportivo Alavés, puis récidive en délivrant une passe à Marco Asensio, le match suivant. Le 6 février 2021, il écope de son 5e carton jaune contre SD Huesca, il est donc suspendu pour le match contre Getafe soit son deuxième match de suspension de la saison après le match retour de la sélection allemande contre l'Ukraine. De retour de suspension, il est le meilleur joueur du match suivant contre Valence CF (victoire 2-0) durant lequel, il délivre une passe décisive pour Karim Benzema et inscrit le deuxième but du Real.

Le 10 avril, Kroos marque sur coup franc contre le FC Barcelone, permettant à son équipe de gagner 2-1 et de reprendre la tête de la Liga[7]. Dans une saison où Kroos reste associé au milieu de terrain à Casemiro et Luka Modrić[7], le Real finit deuxième de Liga derrière l'Atlético de Madrid.

Saison 2021-2022[modifier | modifier le code]

Atteint d'une pubalgie, il manque le début de la saison. Le , il commence la saison en Ligue des champions, lors de son entrée en jeu contre le FC Sheriff Tiraspol (défaite 1-2). Le , il retrouve sa place de titulaire et marque son premier but de la saison contre Rayo Vallecano (victoire 2-1).

Auteur d'un très bon début de saison, Kroos est de plus en plus critiqué, mais l'allemand garde la confiance de Carlo Ancelotti. Titulaire pendant tous les matchs à élimination directe, le 28 mai, Kroos remporte sa cinquième Ligue des champions de l'UEFA en battant Liverpool Football Club record qu'il partage avec Cristiano Ronaldo, Karim Benzema et Luka Modrić. Sur le plan individuel, il aura joué 45 matchs pour 3 buts et pour autant de passe décisif.

Saison 2022-2023[modifier | modifier le code]

Malgré le départ de Casemiro à Manchester United, la concurrence sera rude avec l'arrivée d'Aurélien Tchouaméni et la montée en puissance d'Eduardo Camavinga, néanmoins Toni Kroos reste titulaire. Le 10 août, il devient le premier joueur de l’histoire du football moderne à remporter la Supercoupe de l'UEFA à cinq reprises. Étincelant en ce début de saison, il est élu homme du match face au Celtic FC à l'occasion de la première journée des phases de poules de la Ligue des champions.

Le , il délivre sa première passe décisive de la saison sur coup franc pour Antonio Rüdiger. Il récidive trois jours plus tard en Ligue des champions face au RB Leipzig. Le , Toni Kroos reçoit son premier carton rouge de sa carrière professionnelle, face au Girona FC. Le , il marque son premier but de la saison face au Cádiz CF, il délivre par la même occasion une nouvelle passe décisive et sera désigné homme du match (2-1).

Le , Toni Kroos remporte sa sixième Coupe du monde des clubs faisant de lui le joueur le plus titré, battant en finale Al Hilal (5-3). Trois jours plus tard, il est touché par une gastro-entérite et il manque deux matchs de Liga. Le Real Madrid échoue en demi-finale face à Manchester City en s'inclinant lourdement 4-0 au match retour. De plus, les Merengues finissent à la deuxième place du championnat espagnol derrière le rival, le FC Barcelone.

Le , Toni Kroos prolonge son contrat au Real Madrid pour une saison supplémentaire[8],[9],[10].

Saison 2023-2024[modifier | modifier le code]

Tout comme Modric, Kroos n'est plus titulaire au profit de l'arrivée de Jude Bellingham notamment, mais l'Allemand reste convaincant et reste titulaire en Ligue des champions. Le 24 septembre, il marque son premier but de la saison face à l'Atlético de Madrid (défaite 1-3). Le 3 octobre, Kroos réalise sa 100e apparition en Ligue des champions pour le club, en étant titulaire lors de la victoire 3-2 de Madrid à l'extérieur contre Naples.

De retour à son meilleur niveau, Kroos redevient une nouvelle fois une pièce essentielle de Carlo Ancelotti. Son expérience et sa qualité de passe sont toujours un atout important pour le Real[11]. De plus, son duo au milieu de terrain avec Valverde est très efficace et le club espagnol se hisse en demi finale de la Ligue des Champions après avoir battu le champion en titre Manchester City[12]. Il retrouve son ancien club, le Bayern Munich. Le 30 avril, lors de la demi-finale aller à l'Allianz Arena, il s'illustre une fois encore par ses qualités de conservation de balle et d'orientation dans le jeu en délivrant une passe décisive magistrale à la 24e minute à Vinícius Jr. Durant ce même match, il se voit confié le brassard de capitaine à la sortie de Nacho, avant d'être lui-même remplacé à la 76e minute par Brahim Diaz, et de céder à son tour le brassard à Modrić qui remplaçait Bellingham[13]. Avant la demi-finale retour, ses statistiques de passes lors de cette saison, que ce soit en Ligue des champions ou en championnat, montrent son excellent niveau de performance dans ce domaine de jeu[14]. Alors qu'une prolongation de contrat était discutée avec Madrid, un communiqué du Real annonce qu'il préfère prendre sa retraite sportive à la fin de la saison et après l'Euro 2024 qui se déroulera dans son pays[15].

Le 21 mai 2024, il annonce sa retraite sportive à la fin de la saison[16].

En sélection[modifier | modifier le code]

Avec les moins de 17 ans[modifier | modifier le code]

Lors de la Coupe du monde des moins de 17 ans de la FIFA, en 2007, Toni Kroos est élu meilleur joueur de la compétition et se classe troisième du classement des buteurs avec cinq réalisations (5 buts et 5 passes décisives).

Coupe du monde 2010[modifier | modifier le code]

En janvier 2010, Kroos est convoqué pour la première fois en équipe senior d'Allemagne, pour un entraînement à Sindelfingen. Il dispute son premier match le 3 mars 2010, face à l'Argentine de Messi (défaite 1-0).

Kroos a été sélectionné dans l'équipe de 23 joueurs de Joachim Löw pour la Coupe du Monde de la FIFA 2010 en Afrique du Sud. Il a fait ses débuts en Coupe du Monde de la FIFA lors du dernier match de phase de groupes de l'Allemagne contre le Ghana, remplaçant Bastian Schweinsteiger à la 80e minute, l'Allemagne menant 1-0. Il fait des entrées lors de tous les matchs suivants. L'Allemagne est éliminé en demi finale face à l'Espagne (1-0).

Euro 2012[modifier | modifier le code]

Toni Kroos commence l'Euro 2012 en tant que remplaçant. Il est titulaire lors de la demi-finale qui voit l'Allemagne s'incliner contre l'Italie.

Coupe du monde 2014[modifier | modifier le code]

Pendant la campagne de qualification de l'Allemagne pour la Coupe du monde de la FIFA 2014, Kroos a marqué ses deux premiers buts internationaux en compétition lors d'une victoire 6-1 contre l'équipe nationale de la république d'Irlande à Dublin[17],[18],[19]. Le 6 septembre 2013, il a marqué le deuxième but de l'équipe lors d'une victoire 3-0 contre l'équipe nationale d'Autriche.

Kroos a été sélectionné dans l'équipe d'Allemagne pour la Coupe du monde de football 2014[20],[21],[22]. Lors du premier match de l'équipe, une victoire 4-0 contre le Portugal, Kroos a débuté au milieu de terrain et a délivré une passe décisive à Mats Hummels pour le deuxième but de l'Allemagne[23]. Ensuite, en quart de finale, le seul but marqué par Mats Hummels contre la France est venu de son coup franc[24]. En demi-finale contre le pays hôte, le Brésil, Kroos a marqué deux buts en deux minutes (24' et 26'), soit le doublé le plus rapide de l’histoire de la Coupe du monde. Lors de cette même rencontre lors de la victoire 7-1 de l'Allemagne[25], il a également enregistré sa quatrième passe décisive du tournoi, en faisant une passe à Thomas Müller pour le premier but, et a été nommé homme du match par la FIFA[26]. Kroos a été surnommé "Garçom" ("serveur" en portugais) par les Brésiliens pour avoir précisément délivré la plupart des passes aux attaquants[27].

Le 11 juillet, Kroos a été nommé sur la liste des dix joueurs présélectionnés pour le Ballon d'Or de la FIFA, prix récompensant le meilleur joueur du tournoi[28],[29].

L'indice de performance Castrol (Castrol Performance Index), l'analyseur statistique officiel de la Coupe du Monde, a désigné Kroos comme le meilleur joueur de la Coupe du Monde 2014, avec une note de 9,79 sur 10[30].

Kroos est considéré comme le seul joueur originaire de l'ancienne République démocratique allemande à avoir remporté la Coupe du monde[31].

Euro 2016[modifier | modifier le code]

Deux ans après son titre à la Coupe du monde 2014, l'Allemagne est éliminée en demi-finale de l'Euro 2016 par la France. Titulaire à chaque match, il délivre une passe décisive et figure dans l'équipe type de la compétition.

Coupe du monde 2018[modifier | modifier le code]

Il est sélectionné pour disputer le Mondial 2018 disputée en Russie.

Le , six jours après la défaite de la Mannschaft lors du premier match de la phase de groupe du Mondial contre le Mexique (1-0), il sauve l'Allemagne en inscrivant un coup-franc à la 95e minute de jeu face à la Suède (2-1). Il est donc considéré comme le sauveur de la Mannschaft, dont le résultat (1-1) compromettait la qualification en phase finale, d'autant plus que les joueurs allemands évoluaient à 10 contre 11 après l'exclusion de Jérôme Boateng à la 82e minute pour avoir reçu deux cartons jaunes pendant le match. Ces trois points s'avèrent inutiles puisque l'équipe allemande s'inclinera 2-0 lors du dernier match contre la Corée du Sud. L'Allemagne, alors tenante du titre, et Toni Kroos sont éliminés de la compétition.

Ligue des nations 2020-2021[modifier | modifier le code]

Le , Toni Kroos joue son 100e match avec l'Allemagne face à la Suisse (3-3). Durant ce match, il écope d'un carton jaune alors qu'il en a récolté un au match précèdent contre l'Ukraine (victoire 2-1), il est suspendu pour le match retour contre l'Ukraine (victoire 3-1) avant de jouer la débâcle face à l'Espagne (défaite 6-0) qui empêche les Allemands de jouer la demi-finale de Ligue des nations.

Euro 2020[modifier | modifier le code]

Toni Kroos fait partie de la liste des 26 sélectionnés appelés par Joachim Löw à disputer l'Euro 2020, disputé entre juin et juillet 2021. Il est titulaire pendant les trois matchs de poule.

Le , il décide de prendre sa retraite internationale à la suite de l’élimination de l’Allemagne face à l’Angleterre dès les huitième de finale[32].

Euro 2024[modifier | modifier le code]

En février 2024, Toni Kroos annonce avoir été sollicité par le sélectionneur allemand Julian Nagelsmann pour participer à l'Euro 2024 disputé en Allemagne, et avoir accepté de rejoindre l'équipe allemande à compter du rassemblement de mars[33]. Le 23 mars , pour son retour avec la sélection après presque trois ans, Kroos délivre une très belle prestation face à l'Équipe de France en délivrant une passe décisive après 7 secondes de jeu pour Florian Wirtz. En fin de match, le numéro 8 allemand est remplacé sous l'ovation du Groupama Stadium. En mai 2024, il figure dans une liste de 27 joueurs appelés par Julian Nagelsmann pour cet Euro[34].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques détaillées[modifier | modifier le code]

Ce tableau présente les statistiques en carrière de joueur de Toni Kroos[35].

Statistiques de Toni Kroos au [36]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Barrage Europe Supercoupe UEFA Coupe du monde des clubs Total
Division M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d. Comp. M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d.
2008-2009 Drapeau de l'Allemagne Bayer Leverkusen (prêt) Bundesliga 10 1 1 3 0 0 - - - - - - - - - - - - - - - - 13 1 1
2009-2010 Bundesliga 33 9 9 2 0 0 - - - - - - - - - - - - - - - - 35 9 9
Sous-total 43 10 10 5 0 0 - - - - - - - - - - - - - - - - 48 10 10
2007-2008 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 12 0 2 2 0 0 - - - C3 6 1 2 - - - - - - - - - 20 1 4
2008-2009 Bundesliga 7 0 0 1 1 1 - - - C1 1 0 0 - - - - - - - - - 9 1 1
2010-2011 Bundesliga 27 1 4 3 1 1 - - - C1 7 1 0 - - - - - - - - - 37 3 5
2011-2012 Bundesliga 31 4 9 6 1 1 - - - C1 12 2 5 2 0 0 - - - - - - 51 7 15
2012-2013 Bundesliga 23 6 8 3 0 0 1 0 0 C1 9 3 0 - - - - - - - - - 36 9 8
2013-2014 Bundesliga 29 2 4 6 1 2 1 0 0 C1 12 1 2 - - - 1 0 0 2 0 0 51 4 8
Sous-total 130 13 25 21 4 3 2 0 0 - 47 8 7 2 0 0 1 0 0 2 0 0 205 25 35
2014-2015 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 36 2 7 2 0 1 2 0 0 C1 12 0 3 - - - 1 0 0 2 0 2 55 2 13
2015-2016 Liga 32 1 10 - - - - - - C1 12 0 1 - - - - - - - - - 44 1 11
2016-2017 Liga 29 3 12 5 0 1 - - - C1 12 1 1 - - - - - - 2 0 2 48 4 16
2017-2018 Liga 27 5 7 0 0 0 2 0 0 C1 12 0 1 - - - 1 0 0 1 0 0 43 5 8
2018-2019 Liga 28 0 4 4 0 0 0 0 0 C1 8 1 2 - - - 1 0 0 2 0 0 43 1 6
2019-2020 Liga 35 4 5 2 0 2 2 1 0 C1 6 1 1 - - - - - - - - - 45 6 8
2020-2021 Liga 28 3 10 1 0 0 1 0 0 C1 12 0 2 - - - - - - - - - 42 3 12
2021-2022 Liga 28 1 3 3 0 0 2 0 0 C1 12 2 0 - - - - - - - - - 45 3 3
2022-2023 Liga 30 2 4 5 0 0 2 0 0 C1 12 0 2 - - - 1 0 0 2 0 0 52 2 6
2023-2024 Liga 32 1 8 1 0 0 1 0 0 C1 11 0 1 - - - - - - - - - 45 1 9
Sous-total 305 22 70 23 0 4 12 1 0 - 109 5 14 - - - 4 0 0 9 0 4 462 28 92
Total sur la carrière 478 45 153 49 4 7 14 0 0 - 156 13 21 2 0 0 5 0 0 11 0 4 715 62 185

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Statistiques de Toni Kroos au
Saison Sélection Phases finales Éliminatoires CDM Éliminatoires EURO Ligue Nations UEFA Matchs amicaux Total
Compétition M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd
2009-2010 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Coupe du monde 2010 4 0 0 - - - - - - - - - 4 0 0 8 0 0
2010-2011 - - - - - - - 6 0 0 - - - 4 0 0 10 0 0
2011-2012 Euro 2012 4 0 0 - - - 2 0 0 - - - 6 2 1 12 2 1
2012-2013 - - - - 3 2 0 - - - - - - 2 0 0 5 2 0
2013-2014 Coupe du monde 2014 7 2 4 4 1 3 - - - - - - 5 0 2 16 3 9
2014-2015 - - - - - - - 5 1 0 - - - 2 1 1 7 2 1
2015-2016 Euro 2016 6 0 1 - - - 4 0 1 - - - 3 2 0 13 2 2
2016-2017 Coupe des confédérations 2017 - - - 4 1 0 - - - - - - 1 0 0 5 1 0
2017-2018 Coupe du monde 2018 3 1 0 3 0 1 - - - - - - 4 0 0 10 1 1
2018-2019 - - - - - - - 1 0 0 4 1 1 1 0 1 6 1 2
2019-2020 - - - - - - - 4 3 2 - - - - - - 4 3 2
2020-2021 Euro 2020 4 0 0 - - - - - - 5 0 0 1 0 0 10 0 0
2023-2024 Euro 2024 - - - - - - - - - - - - 2 0 2 2 0 2
Total sur la carrière 28 3 5 14 4 4 22 4 3 9 1 1 35 5 7 108 17 20

En sélection[modifier | modifier le code]

Matches internationaux[modifier | modifier le code]


Statistiques en sélection nationale
Sélection Année Matchs Buts
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 2010 13 0
2011 11 2
2012 10 2
2013 7 1
2014 16 4
2015 5 0
2016 10 3
2017 7 0
2018 12 2
2019 5 3
2020 5 0
2021 5 0
2024 1 0
Total 107 17

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Toni Kroos est connu pour la précision de ses passes (passes courtes et longues, des deux pieds)[4], sa technique, sa vision ainsi que ses tirs de loin. Il est d'ailleurs le joueur avec le meilleur pourcentage de passes réussies dans les cinq grands championnats (Espagne, Allemagne, Italie, Angleterre et France). Jonathan Wilson l'a décrit comme « peut-être l'archétype du milieu de terrain offensif moderne » ainsi que « dynamique et travailleur », et l'a félicité pour sa polyvalence et sa force physique entre autres. Sa capacité physique lui permet également d'être à l'aise dans la récupération de la balle[4].

Toni Kroos et ses passes millimétrées sont l'illustration de l'intelligence footballistique. Il occupe souvent le poste de meneur de jeu reculé, au Real Madrid comme en équipe nationale d'Allemagne. Dans un style de « regista » rappelant Andrea Pirlo, Toni Kroos compense sa lenteur par une incroyable capacité à déplacer le jeu au bon moment, au bon endroit.

Toni Kroos est très bon sur coups de pied arrêtés : corner, penalty ou même coup franc. Par exemple, il réalisera un coup franc magistral face à la Suède lors de la Coupe du monde 2018 disputée en Russie qui donnera la victoire aux Allemands. De plus, beaucoup de ses passes décisives sont effectuées sur corner ou sur coup franc.

Sous l'ère Zidane, le trio qu'il forme avec Casemiro et Luka Modrić s'impose dans l'entrejeu madrilène et devient incontournable jusqu'en 2022 et le départ de Casemiro du club. Ces trois joueurs sont complémentaires, Casemiro évoluant plus en retrait dans un rôle plus physique quand Toni Kroos, à sa gauche, régule le jeu de passes madrilène et Luka Modrić fait la différence sur sa qualité technique. Ils sont aussi capables de s'adapter aux évolutions tactiques que proposent leurs entraîneurs successifs[37].

L'ancien capitaine des Pays-Bas Johan Cruyff a déclaré à propos des performances de Kroos lors de la Coupe du monde 2014: "Il fait tout correctement : le rythme de ses passes est excellent et il voit tout. C'est presque parfait"[38].

[modifier | modifier le code]

Sous contrat avec Adidas, Toni Kroos a la particularité de porter le même modèle depuis 2014, la adidas Adipure 11 Pro dans son coloris blanc et bleu[39]. Avouant que cela est dû à de la superstition, le joueur allemand continue de porter sans relâche cette paire[40].

Palmarès et distinctions[modifier | modifier le code]

Palmarès en club et en sélection[modifier | modifier le code]

Titres majeurs remportés par Toni Kroos (33 titres)
Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich (10) Drapeau de l'Espagne Real Madrid (22) Allemagne (1)

Récompenses individuelles[modifier | modifier le code]

Classement au Ballon d'or[modifier | modifier le code]

2014 2015 2016 2017
9e (1.43 %) 21 (0,29%) 17e (0,06 %) 17 (0.71%)

Vie privée[modifier | modifier le code]

Le , il épouse à Palma, sur l'île de Majorque, Jessica Faber avec qui il était en couple depuis 2010. Ils ont trois enfants : Leon (né le ), Amelie (née le ) et Finn (né le ).

Il réside depuis 2014 à Pozuelo de Alarcón, commune chic limitrophe de Madrid, avec sa femme et ses trois enfants. Il possède aussi une propriété à Palma, sur l'île de Majorque.

Kroos est un grand fan de basket-ball, et suit la NBA[42]. Le 15 mai 2020, Kroos et son frère Felix Kroos ont lancé le podcast Simply Luppen, qui paraissait initialement un mercredi sur deux, mais à partir de décembre 2020, il apparaîtra désormais tous les mercredis via un flux Web  sur les plateformes de streaming courantes[43].

Il a clamé à plusieurs reprises son admiration envers le Français Johan Micoud, qu'il considère comme son joueur favori et son modèle[44].

Engagements[modifier | modifier le code]

Le footballeur possède sa propre fondation la Toni Kroos Stiftung (Fondation Toni Kroos) qui s'occupe des enfants handicapés, autistes, malades ou encore déficients mentaux.

Il soutient et finance par de l'argent récolté la campagne d'Angela Merkel lors des élections allemandes de 2017[réf. nécessaire].

Critique envers le Qatar et l'Arabie Saoudite[modifier | modifier le code]

Fin mars 2021, Toni Kroos s'est prononcé avec acharnement sur l'attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar et a critiqué des problèmes tels que les mauvaises conditions de travail et l'homophobie . Kroos ne prône pas le boycott. Comme l'ont fait récemment les équipes nationales des Pays-Bas et de la Norvège, ainsi que la sienne, en affichant des messages pour les droits de l'homme avant le début des matchs internationaux, le joueur du Real Madrid estime qu'il est crucial de mettre en évidence les problèmes au Qatar afin de favoriser le changement[7],[45].

Début 2024, Kroos critiquait le transfert des meilleurs joueurs en Arabie Saoudite dans Sports Illustrated : « En fin de compte, c’est une décision pour l’argent – et contre le football». Le 14 janvier, lors d'un match de finale de la Supercoupe opposant le Real Madrid et le FC Barcelone qui se déroule en Arabie Saoudite, Kroos est copieusement hué à chaque toucher de ballon. Il déclare à la fin du match que "Les sifflets des saoudiens montrent que j'ai dit la vérité"[46],[47].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Toni Kroos prolongé avec le Bayern jusqu'en 2015 », sur L'Équipe, (consulté le )
  2. « Tony Kroos en voulait "plus" pour le Bayern », sur UEFA, (consulté le )
  3. « Kroos 6 ans au Real (off.) », sur L'Équipe, (consulté le )
  4. a b et c Ontiou Dasylva, « Mercato : Toni Kroos au Real Madrid, un transfert en 5 équations », sur eurosport.fr, .
  5. « Officiel : Toni Kroos prolonge au Real Madrid », sur Foot Mercato, (consulté le )
  6. « Ligue des champions: le Real Madrid sauve Zidane à Galatasaray », sur RMC Sport BFM TV, (consulté le )
  7. a b et c AFP, « Ligue des Champions 2021 : Kroos, passes tranchantes et avis tranchés », sur eurosport.fr, .
  8. « Communiqué Officiel : Toni Kroos », sur Real Madrid CF, (consulté le )
  9. Matthieu Margueritte, « Real Madrid : Toni Kroos prolonge jusqu’en 2024 », sur Foot Mercato, (consulté le )
  10. « Officiel : Kroos prolonge avec le Real Madrid », sur Real France, (consulté le )
  11. « Toni Kroos, 34 ans et tous ses plans », sur SOFOOT.com, (consulté le )
  12. « Le Real fait tomber Manchester City aux tirs au but et rejoint les demi-finales de la Ligue des champions », sur L'Équipe (consulté le )
  13. Jean-Sébastien Grond, « Toni Kroos, la passe exceptionnelle ! (vidéo) », sur Sports.fr, (consulté le )
  14. Arthur Merle, « Ligue des champions - Avant Real Madrid - Bayern Munich : Toni Kroos, la bonne passe », sur eurosport.fr, .
  15. Matthieu Margueritte, « Real Madrid : Toni Kroos annonce qu’il prendra sa retraite à la fin de la saison ! », (consulté le )
  16. N.C., « Toni Kroos annonce sa retraite à l'issue de la saison » [archive du ], sur lequipe.fr, (consulté le )
  17. (en) « Germany destroy Ireland in World Cup qualifier in Dublin », sur Eurosport, (consulté le )
  18. (en) Steve Wilson, Match of the Day 365, Random House, (ISBN 978-1-4735-3017-1, lire en ligne)
  19. Adam Shergold, « Road to Rio... the stars racing to Brazil and those who have broken down in battle to qualify for the World Cup », sur Mail Online, (consulté le )
  20. « L'équipe d'Allemagne pour la Coupe du Monde 2014 » [archive du ] Accès payant, sur The Telegraph, (consulté le )
  21. (en) « L'équipe allemande victorieuse de la Coupe du Monde de la FIFA 2014 : où sont-ils maintenant ? », sur bundesliga.com - le site web officiel de la Bundesliga (consulté le )
  22. (en) Rob Goldberg, « Liste de l'équipe d'Allemagne pour la Coupe du monde 2014 : Effectif complet de 26 joueurs et projections du onze de départ », sur Bleacher Report (consulté le )
  23. « Allemagne 4–0 Portugal », BBC, (consulté le )
  24. David Hytner, « France 0–1 Allemagne | Rapport du match de quart de finale de la Coupe du Monde », sur The Guardian, (consulté le )
  25. Ben Knight, « L'Allemagne démolie le Brésil en demi-finale surréaliste de la Coupe du Monde », Deutsche Welle, (consulté le )
  26. « HOMME DU MATCH » [archive du ], FIFA (consulté le )
  27. (de) « "Garçom" Kroos serviert Bälle – WM als Schaufenster » [archive du ], Süddeutsche.de, (consulté le )
  28. « Coupe du Monde 2014 : la Fifa dévoile la liste des nommés pour le Ballon d'Or », BBC, (consulté le )
  29. (en) « L'Allemagne ouvre la voie au Ballon d'Or », sur ESPN.com, (consulté le )
  30. « Classement complet de l'indice Castrol » [archive du ], FIFA (consulté le )
  31. « Le paradoxe de la représentation est-allemande dans l'équipe nationale », sur Bundesliga Fanatic,
  32. « Toni Kroos annonce sa retraite internationale », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  33. avec AFP, « Allemagne : Toni Kroos annonce son grand retour en sélection », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  34. AFP, « Euro 2024 - Liste Allemagne : Nagelsmann a convoqué Kroos mais pas Hummels », sur eurosport.fr, .
  35. (en) « Fiche de Toni Kroos », sur ESPN FC.com
  36. « Fiche de Toni Kroos », sur footballdatabase.eu
  37. Arthur Merle, « Casemiro - Kroos - Modric, la mythique histoire du "Triangle des Bermudes », sur Eurosport, (consulté le ).
  38. (en-GB) Michael Cox, « Brazil have no answer to might of Toni Kroos’s control for Germany », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le )
  39. « On sait enfin pourquoi Kroos joue toujours avec la adidas 11 Pro », sur footpack., (consulté le )
  40. « Toni Kroos, ce joueur qui porte la même paire d'adidas depuis 2014 », sur footpack., (consulté le )
  41. (de) « Fritz-Walter-Medaille für vier deutsche U 19-Europameister », sur dfb.de, Fédération allemande de football (DFB), (consulté le )
  42. (fr-fr) Buschi geht ran: Toni Kroos im ausführlichen Interview Consulté le .
  43. Axel Allag, « Kroos va lancer un podcast avec son frère », sur Football 365, (consulté le )
  44. Alexandre Roux, « Révélé : L'étonnant modèle de Toni Kroos », sur 90min, (consulté le )
  45. « Mondial 2022 - Toni Kroos très virulent contre le Qatar sur les conditions de travail | Goal.com Français », sur www.goal.com, (consulté le )
  46. « "Seul l'argent compte", Toni Kroos encore très critique envers le choix de l'Arabie saoudite », sur RMC Sport Mercato Foot (consulté le )
  47. « "Les sifflets des saoudiens montrent que j'ai dit la vérité", déclare Toni Kroos | Flashscore.fr », sur www.flashscore.fr (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :