Éric Bocquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bocquet.

Éric Bocquet
Illustration.
Fonctions
Sénateurs du Nord
En fonction depuis le
(7 ans et 17 jours)
Élection
Réélection
Groupe politique CRCE
Maire de Marquillies

(22 ans, 5 mois et 2 jours)
Élection 1995
Réélection 2001, 2008, 2014
Prédécesseur Rémi Fénart
Successeur Dominique Dhennin
Biographie
Date de naissance (60 ans)
Nationalité Drapeau de France Français
Parti politique PCF
Fratrie Alain Bocquet
Profession Professeur d'anglais
Site web ericbocquet.fr

Éric Bocquet
Maires de Marquillies

Éric Bocquet est un homme politique français, membre du Parti communiste français, né le 8 novembre 1957. Il est maire de Marquillies jusqu'en 2017 et sénateur du Nord depuis 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Éric Bocquet a été professeur d’anglais pendant trente ans[1]. Il est le frère d'Alain Bocquet, maire de Saint-Amand-les-Eaux[2] et ancien député du Nord.

Fonctions électives[modifier | modifier le code]

Maire[modifier | modifier le code]

Élu maire de Marquillies en 1995, il est réélu à chaque scrutin municipal depuis cette date. Il est également conseiller communautaire de Lille Métropole Communauté urbaine[3]. À l'occasion des élections législatives de 2007, il se présente dans la onzième circonscription du Nord mais est éliminé dès le premier tour en n'obtenant que 5,61 % des suffrages[4].

En 2017, pour se conformer à la législation limitant le cumul des mandats en France, il démissionne de son mandat de maire de Marquillies. Il est remplacé le par Dominique Dhennin[5], tout en restant conseiller municipal de sa commune [6].

Senateur[modifier | modifier le code]

Pour les élections sénatoriales de 2011, il est désigné tête de liste du Parti communiste français dans le département du Nord[7]. Le , il est élu sénateur du Nord. Il est inscrit dans le groupe communiste, républicain et citoyen (CRC)[8] et siège à la commission des finances et à celle des affaires européennes.

De nouveau candidat pour les élections sénatoriales de 2017, aucune banque n'accepte de lui ouvrir un compte de campagne. Des refus qui pourraient s'expliquer par la parution de son livre, Sans domicile fisc, dans lequel il analyse l'évasion fiscale[9]. Il conduit la liste « l'Humain d'abord ! au Cœur de la République » et est réélu le [10].

Il devient secrétaire du Sénat à compter du et il est nommé vice-président de la commission des finances à partir du .

Après l'élection présidentielle de mai 2017, Éric Bocquet et son frère Alain adressent au nouvel élu, Emmanuel Macron, une lettre demandant de plaider pour « l’idée française d’une COP mondiale de la finance et de la fiscalité sous l’égide de l’ONU », proposition avancée dans leur livre Sans domicile fisc[11].

Récompense[modifier | modifier le code]

Le , Alain et Eric Bocquet reçoivent de l’association Anticor un Prix Éthique 2018 pour récompenser leur « combat pour l’égalité des citoyens devant l’impôt »[12].

Mandats[modifier | modifier le code]

Sénateur
Conseiller municipal / Maire

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.cherche-midi.com/auteur/eric-bocquet
  2. Carole Mocellin, « Éric Bocquet, le maire communiste de Marquillies, élu sénateur du Nord », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne)
  3. « Elections sénatoriales : les biographies des élus », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. Résultats des élections législatives de 2007 : Nord (59) - onzième circonscription (résultats officiels)
  5. Raphaëlle Remande, « Dominique Dhennin remplace l’emblématique Éric Bocquet au poste de maire, « on continue le travail ! » : Dominique Dhennin, très connu à Marquillies pour ses engagements associatifs et ancien deuxième adjoint, a été élu maire par 13 voix sur 19, ce lundi soir. C’est lui qui va avoir la lourde tâche de remplacer Éric Bocquet, élu sénateur. On vous raconte la soirée en moments forts. », La Voix du Nord,‎ 121/11/2017 (lire en ligne)
  6. Jean-Charles Gatineau, « Éric Bocquet réélu sénateur: «Je ne vais pas disparaître de mon village» : Réélu sénateur dimanche, Éric Bocquet va devoir quitter son fauteuil de maire pour respecter la loi sur le non-cumul des mandats. Il assure que le nom de son successeur n’est pas encore arrêté alors qu’il restera conseiller municipal, tout en s’occupant de la dette publique. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  7. « Eric Bocquet conduira la liste du PC aux sénatoriales dans le Nord », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne)
  8. qui prend le nom de « groupe communiste, républicain, citoyen et écologiste » (CRCE) en 2017
  9. « Nord: Il dénonce l’évasion fiscale, aucune banque ne veut financer sa campagne électorale », sur www.20minutes.fr,
  10. Résultats des élections sénatoriales 2017 (Nord), site du ministère de l'Intérieur
  11. Les frères Bocquet, parlementaires PCF, interpellent Macron sur la finance et les paradis fiscaux, lavoixdunord.fr, 15 mai 2017
  12. Aurélien Soucheyre, « Ethique en politique. Les frères Bocquet récompensés par l’association Anticor », l'Humanité,‎ (lire en ligne).

Annexes[modifier | modifier le code]

Ouvrage[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]