Guy Bricout

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bricout.

Guy Bricout
Illustration.
Fonctions
Député français
En fonction depuis le
(2 ans, 3 mois et 1 jour)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 18e du Nord
Législature XVe (Cinquième République)
Groupe politique LC (2017)
UAI (2017-2019)
UDI (depuis 2019)
Prédécesseur François-Xavier Villain
Conseiller départemental du Nord
En fonction depuis le
(4 ans, 5 mois et 24 jours)
Avec Anne-Sophie Lécuyer
Élection 29 mars 2015
Circonscription Canton de Caudry
Groupe politique Union pour le Nord
Prédécesseur Canton créé
Cinquième vice-président du conseil départemental du Nord
délégué à l’aménagement du territoire

(2 ans, 3 mois et 20 jours)
Élection
Président Jean-René Lecerf
Prédécesseur Martine Filleul[1]
Successeur Christian Poiret
Président de la communauté de communes du Caudrésis - Catésis

(3 ans, 2 mois et 25 jours)
Élection
Prédécesseur Gérard Devaux
Successeur Serge Siméon
Maire de Caudry

(22 ans et 12 jours)
Élection 18 juin 1995
Réélection 11 mars 2001
9 mars 2008
23 mars 2014
Prédécesseur Jacques Warin
Successeur Régine Dhollande (intérim)
Frédéric Bricout
Conseiller général du Nord

(21 ans et 1 jour)
Élection 27 mars 1994
Réélection 18 mars 2001
16 mars 2008
Circonscription Canton de Clary
Prédécesseur Jacques Warin
Successeur Canton supprimé
Biographie
Date de naissance (75 ans)
Lieu de naissance Caudry (France)
Nationalité Française
Parti politique UDI
Diplômé de Université Lille-I
Profession Directeur divisionnaire des impôts
Site web guy-bricout.fr

Guy Bricout
Maires de Caudry

Guy Bricout, né le à Caudry (Nord) est un homme politique français. Il est conseiller départemental du Nord depuis 1994, maire de la ville de Caudry de 1995 à 2017 et député du Nord depuis 2017.

Situation personnelle[modifier | modifier le code]

Études et profession[modifier | modifier le code]

Après des études au lycée du Cateau-Cambrésis et à la faculté des sciences économiques de Lille, Guy Bricout entre en 1964 dans l'administration fiscale. Il y termine sa carrière en 2004 au grade de directeur divisionnaire et de chef de brigade domaine.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Guy Bricout perd son fils Olivier, décédé en février 2012 à l'âge de 47 ans des suites d'un malaise[2].

Son deuxième fils, Frédéric Bricout, lui succède à la mairie de Caudry en , après avoir été conseiller municipal délégué à la communication, à l'organisation d'événementiels et aux associations[3].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Débuts (1971-1994)[modifier | modifier le code]

C'est en 1971, sous le mandat de Henri Lefèvre, que Guy Bricout fait son entrée en politique en devenant conseiller municipal de Caudry. En 1983, il est élu adjoint chargé des finances, de la culture et de la jeunesse, puis en 1989 adjoint chargé des actions économiques et financières sous la mandature de Jacques Warin (PS, élu en 1989).

Mandat départemental (depuis 1994)[modifier | modifier le code]

Élu conseiller général du Nord dans le canton de Clary lors des élections cantonales de 1994, 2001 et celles de 2008, il remporte les élections départementales de 2015 dans le canton de Caudry en binôme avec Anne-Sophie Lécuyer. Au conseil départemental, Guy Bricout siège au sein du groupe « Union pour le Nord », majoritairement composé par des non-inscrits et des UDI-LR.

Du à , il est vice-président du conseil départemental du Nord chargé de l'aménagement du territoire.

Maire de Caudry (1995-2017)[modifier | modifier le code]

En 1995, il se présente aux élections municipales et est élu maire de Caudry. Son mandat sera renouvelé par trois fois.

Sous son administration sont inaugurés le collège Jean Monnet, le lycée Jacquard, la salle des sports des Tullistes, le palais des sports, les deux mini stades, le pôle culturel, le cinéma Le Millénium, la salle du Val du Riot, le funérarium, et réalisés les giratoires de la rue de Saint-Quentin (proximité de la gare) et du Jeune Bois. Il fait refaire à neuf la place du Général de Gaulle, fait réaliser un théâtre, rénover la gare et continue le développement de la commune.

Réélu le 11 mars 2001 avec 72,57 % des voix[4], puis en 2008 où il obtient 68 % des voix au premier tour, il se représente aux élections municipales de 2014[5].

Conformément à la loi du 22 janvier 2014 sur le cumul des mandats, Guy Bricout démissionne de son mandat de maire après le conseil municipal du , démission effective le lendemain[6].

Intercommunalité (2014-2017)[modifier | modifier le code]

Après en avoir été le premier vice-président chargé du développement économique de 2010 à 2014, Guy Bricout préside la communauté de communes du Caudrésis - Catésis à partir d'[7] jusqu'à sa démission en juillet 2017[8], à la fois en raison de son engagement de ne rester que trois ans à la présidence de cette structure intercommunale[7] et de la loi limitant le cumul des mandats, puisqu'il est élu député en .

Député (depuis 2017)[modifier | modifier le code]

Suppléant de François-Xavier Villain lors des élections législatives de 2002, puis réélu à ses côtés en 2007 et 2012 sous le slogan « La passion du territoire », il est élu député dans la dix-huitième circonscription du Nord avec 63,67 % des voix au second tour des élections législatives de 2017[9].

Fin octobre 2017, il relaie à l'Assemblée nationale, avec des députés LR, un amendement portant sur la fiscalité des entrepôts et fourni par le Medef et la Confédération des petites et moyennes entreprises[10],[11],[12].

Détail des mandats et fonctions[modifier | modifier le code]

À l’Assemblée nationale[modifier | modifier le code]

Au niveau local[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Nord no 246, mai 2011, p. 7 [PDF].
  2. Anne Maréchal, « Caudry : la municipalité en deuil après le décès d'Olivier, le fils du maire Guy Bricout », sur L'Observateur du Cambrésis, .
  3. « Frédéric Bricout succède à son père en tant que maire : Ce dimanche matin, le conseil municipal de Caudry élit son nouveau maire, suite à la démission de Guy Bricout des fonctions qu'il occupait depuis 22 ans. Frédéric Bricout, fils du maire sortant, candidat de la majorité municipale a été élu face à Sophie Desreumaux (opposition, PS) », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juillet 2017).
  4. Le Figaro : élections municipales de 2001 à Caudry.
  5. « Municipales 2014 : à Caudry, Guy Bricout répond à ses oppositions ! », sur La Voix du Nord, .
  6. David Laurence, « Guy Bricout démissionne, l’opposition se chamaille... retour sur un conseil pas banal : Il a débuté avec de longs applaudissements, il s’est conclu de la même manière. Mais entre ces deux moments, le conseil municipal de Caudry, vendredi soir, aura été des plus animés. Et marqué par le départ du maire », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 6 août 2017).
  7. a et b Antoine Fichaux, « Guy Bricout est le nouveau président du Caudrésis – Catésis pour trois ans », L'Observateur du Cambrésis, no 1334,‎ , p. 25.
  8. Hélène Harbonnier, « Un nouveau bureau pour présider aux destinées de la 4C : Ce mercredi, en préambule à une réunion-fleuve comme on n’en avait pas vu depuis 2014, la communauté de communes du Caudrésis-Catésis (4C) a accédé au souhait de Guy Bricout, son ancien président, en désignant pour lui succéder Serge Siméon. Le maire du Cateau, qui sera entouré de 10 vice-présidents, a assuré se placer dans la continuité », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 6 août 2017).
  9. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  10. « Quand le Medef livre des amendements clé en main aux députés LR et Modem », Challenges,‎ (lire en ligne, consulté le 22 novembre 2017).
  11. « Ces amendements "made in" Medef présentés par les députés », Marianne,‎ (lire en ligne, consulté le 22 novembre 2017).
  12. « Assemblée nationale ~ PLF pour 2018 (no 235) - Amendement no 293 », sur assemblee-nationale.fr (consulté le 22 novembre 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • André Flament et Patrick Raguet, Histoire de Caudry, Nord Patrimoine Éditions (ISBN 2912961181).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]