Adrien Quatennens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Adrien Quatennens
Adrien Quatennens en 2017.
Adrien Quatennens en 2017.
Fonctions
Député français
En fonction depuis le
(7 mois et 28 jours)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 1re du Nord
Législature XVe (Cinquième République)
Groupe politique FI
Prédécesseur Bernard Roman
Biographie
Date de naissance (27 ans)
Lieu de naissance Lille (Nord, France)
Nationalité Française
Parti politique PG (depuis 2013)
FI (depuis 2016)
Profession Conseiller de clientèle (EDF)

Adrien Quatennens, né le [1] à Lille, est un homme politique français. Avant son mandat de député, il exerçait le métier de conseiller clientèle entreprises pour EDF à Lille[réf. nécessaire].

Proche de Jean-Luc Mélenchon, membre de La France insoumise, il est élu député de la première circonscription du Nord lors des élections législatives de 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

D’abord passionné de musique, lui-même batteur et guitariste, c’est durant ses années de lycéen qu’Adrien Quatennens s’engage en politique. En 2006, il milite contre le contrat première embauche (CPE) et rejoint les manifestations lilloises. Parallèlement, il s’investit dans plusieurs actions associatives essentiellement autour de la question du mal logement et réalise notamment des maraudes à Lille pour venir en aide aux personnes sans domicile.

En 2008, il obtient un baccalauréat économique et social et entame une licence d’économie et de gestion à l’université de Lille 1. Sympathisant de la Ligue Communiste Révolutionnaire (LCR), il s’intéresse au fondement du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) sans y adhérer pour autant. Il rejoint l’association altermondialiste ATTAC et fait la connaissance de militants du Parti de Gauche (PG) au moment de la fondation de ce dernier après la sortie de Jean-Luc Mélenchon du Parti Socialiste (PS). Alors conseiller régional et membre fondateur du Parti de Gauche (PG) dans le Nord, Laurent Matejko le repère.

Après avoir validé sa première année de licence, il multiplie les petits boulots étudiants, essentiellement dans la grande distribution avant de passer un BTS en apprentissage chez EDF qui débouchera sur son embauche comme conseiller clientèle pour les entreprises et les professionnels. Il s’engage pleinement en 2012 lors de la campagne de Jean-Luc Mélenchon comme candidat du Front de Gauche (FDG) et adhère au Parti de Gauche (PG) à l’issue de cette campagne. Très vite remarqué au sein du Parti, il anime rapidement les campagnes à Lille. Il est élu en 2014 au Conseil National du Parti de Gauche (PG) où il fait  notamment la connaissance d’Eric Coquerel, Alexis Corbière et Jean-Luc Mélenchon. Il se présente aux élections municipales de 2014 à Lille sur la liste du Front de Gauche (FDG) emmenée par un candidat du Parti Communiste Français (PCF), Hugo Vandamme.

En septembre 2014, il est élu co-secrétaire du Parti de Gauche (PG) pour la métropole lilloise. Il organise les campagnes et s’investit dans les négociations pour fédérer l’opposition de gauche face à François Hollande. En mars 2015, les listes communes du Front de Gauche (FDG) et d’Europe-Ecologie-Les-Verts (EELV) réalisent des scores encourageants dans la métropole lilloise aux élections départementales. Cette même année, Adrien Quatennens participe aux discussions pour la constitution des listes aux élections régionales. Souhaitant pérenniser l’alliance du Front de Gauche (FDG) et d’Europe-Ecologie-Les-Verts (EELV) et l’élargir à des listes citoyennes, il se heurte à un échec, le communiste Fabien Roussel et l’écologiste Sandrine Rousseau décidant de mener l’élection séparément. Avec le Parti de Gauche (PG), Adrien Quatennens soutient la candidate écologiste dans le cadre de la liste « Le Rassemblement » mais il n’est pas candidat. Cette séquence achèvera de le convaincre des limites de la stratégie de « rassemblement de la gauche », de l’inertie de certains appareils et de la nécessité de rompre avec le cadre des cartels de partis du type Front de Gauche (FDG).

Changement de méthode en 2016, il s’engage avec Jean-Luc Mélenchon dans le lancement le mouvement La France Insoumise (FI) à Lille et organise localement la campagne de ce dernier à l’élection présidentielle de 2017 hors cadre de partis. Initiateur des premiers groupes d’appui à Lille, il développe rapidement le mouvement et voit de nombreux nouveaux venus grossir les effectifs militants. Il suit le pilotage de la campagne pour la grande région Hauts de France et organise la Convention Programmatique Nationale du mouvement à Lille en Octobre 2016. Le programme « L’avenir en commun » se donne pour objectif de « fédérer le peuple » autour du traitement de 4 grandes urgences : urgence démocratique, urgence sociale, urgence écologique et urgence pour la paix.

Fin 2016, il propose sa candidature pour les élections législatives de 2017 sur la première circonscription du Nord et obtient l’investiture du mouvement La France Insoumise (FI). Au premier tour de l’élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon obtient un score de 19,58%. A Lille, il est en tête avec 30%.

Aux élections législatives de juin 2017, dans une circonscription à priori acquise au Parti Socialiste (PS), et face à 24 autres candidats dont l’ancien ministre PS François Lamy, proche de Martine Aubry, Adrien Quatennens réalise deux prestations médiatiques remarquées lors de débats face aux principaux candidats. Dans la continuité de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon, sa campagne est une campagne de terrain avec de nombreux volontaires engagés avec ses côtés. Il totalise un score de 19,38 % et se hisse au second tour face au référent départemental du mouvement En Marche (LREM), Christophe Itier 32,61%, candidat soutenu par le Président de la République Emmanuel Macron. Avec un retard de 13 points au premier tour, après une campagne de terrain intensive et malgré une forte abstention, Adrien Quatennens remporte l’élection avec 50,11% des suffrages exprimés. Il est député de la première circonscription du Nord (Lille, Loos et Faches-Thumesnil) depuis le 18 juin 2017.

Son collègue et ami Ugo Bernalicis l’emporte quant à lui face à la candidate d’En Marche (EM) sur la deuxième circonscription du Nord. Ils rejoignent ensemble l’Assemblée Nationale et le groupe parlementaire de La France Insoumise présidé par Jean-Luc Mélenchon et composé de 17 députés.

Adrien Quatennens se fait très vite remarquer par son travail et son éloquence au sein de la Commission des Affaires Sociales où il siège à l’Assemblée Nationale. Son discours d’une demi-heure le 10 juillet à la tribune de l’Assemblée le fait notamment remarquer par les médias. Depuis cette date, il est régulièrement l’invité politique des matinales et des émissions à la télévision comme à la radio (France Info, France Inter, France Culture, RTL, Europe 1, Sud Radio, RMC, Radio Classique, France 2, BFM TV, C News, LCI, LCP, Public Sénat, C8…) pour réagir à l’actualité et mettre en avant les propositions de La France Insoumise (FI) devenue principale force d’opposition à Emmanuel Macron.

Comme la plupart des députés de son groupe, Adrien Quatennens fait partie des députés les plus actifs de l’Assemblée Nationale, intervenant régulièrement et en particulier sur les sujets relatifs aux travaux de sa commission (droit du travail, précarité / pauvreté, santé, handicap…). Il est également vice-président du groupe d'amitié France-Grèce de l'Assemblée nationale. Très actif sur les réseaux sociaux, son travail de député peut aussi être suivi de près grâce à sa chaine YouTube. Il poursuit également son engagement de terrain en circonscription en s’investissant particulièrement auprès des associations, des syndicats et des salariés en lutte. Il donne régulièrement des conférences politiques à l’initiative d’associations dans les universités et conserve un rôle d’animation politique au sein du mouvement La France Insoumise (FI) qui s’efforce, par un renouvellement des pratiques autour de l’auto-organisation, de lutter contre l’abstention.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]