KAI T-50 Golden Eagle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

T-50 Golden Eagle
Vue de l'avion.
Un T-50 de l'armée de l'air sud-coréenne en 2015.

Constructeur KAI
Rôle Attaque au sol, entrainement et reconnaissance
Statut Toujours en service
Premier vol
Mise en service
Nombre construits 200 (tous les modèles)[1]
Équipage
2
Motorisation
Moteur General Electric F404-GE-402
Nombre 1
Type Turboréacteur à post-combustion
Dimensions
Envergure 11,62 m
Longueur 12,98 m
Hauteur 4,78 m
Masses
À vide 6 470[2] kg
Maximale 12 300[2] kg
Performances
Vitesse maximale 1 715 km/h (Mach 1,4)
Plafond 16 760 m
Rayon d'action 1 851 km
Facteur de charge +8/-3[2]

Le T-50 Golden Eagle (골든이글) est une famille de chasseurs supersoniques et d’avions d’entraînement avancé sud-coréens, conçu, développé et fabriqué par Korea Aerospace Industries (KAI) depuis la fin des années 1990[3]. Le T-50 est le premier aéronef supersonique construit par la république de Corée qui a entrepris un effort de construction d’une aéronautique et d’une industrie de défense nationales[4]. En 2011, KAI est en cours de mise à niveau de quatre avions d’entraînement T-50 Golden Eagle pour en faire les prototypes de chasseurs multirôles légers désignés FA-50[4].

Conception[modifier | modifier le code]

Le programme du T-50 était initialement destiné à développer un avion d'entraînement, capable de vol supersonique, pour former et préparer les pilotes pour le KF-16 et F-15K, et remplacer les T-38 et A-37 alors en service dans la Force aérienne de la république de Corée.

Le programme mère, nommé KTX-2, a commencé en 1992, mais le ministère des Finances et de l'Économie l'a suspendu en 1995 en raison de contraintes financières. La conception de base de l'avion a été fixée en 1999. Le développement de l'avion a été financé à 70% par le gouvernement sud-coréen, 17% par Korea Aerospace Industries et 13% par Lockheed Martin. Le programme a bénéficié de l’aide de nombreux ingénieurs taïwanais qui étaient des vétérans du programme AIDC F-CK-1 Ching-Kuo.

L'appareil a été officiellement désigné comme le T-50 Golden Eagle en février 2000, la désignation T-50A a été réservée par l'armée américaine pour l'empêcher d'être affectée par inadvertance à un autre modèle d'avion.

L'assemblage final du premier T-50 a eu lieu entre le 15 janvier et le 14 septembre 2001, le premier vol en août 2002 et l'évaluation opérationnelle initiale du 28 juillet au 14 août 2003.

Engagements[modifier | modifier le code]

Le premier engagement de la version multirôle légère a lieu en janvier 2017 avec les premières missions de d'attaque au sol des FA-50 philippins durant la bataille de Marawi. La force aérienne philippine utilisera ensuite ses appareils dans la lutte contre le terrorisme dans le sud-ouest de l'archipel.

Versions[modifier | modifier le code]

Il existe en 9 versions parmi lesquelles[5] :

T-50
Version d'entrainement avancée.
T-50B
Version spécialisée pour la patrouille acrobatique Black Eagles (en) de la Force aérienne de la république de Corée.
T-50I
Version d'entrainement d'exportation pour la Force aérienne de l'armée nationale indonésienne.
TA-50
Version d'entrainement et d'attaque légère.
FA-50
Version multirôle vendue aux Philippines et à l'Irak. KAI continue son développement au début de la décennie 2020[6]:

Pays utilisateurs[modifier | modifier le code]

Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Drapeau de l'Irak Irak
  • Force aérienne irakienne : 24 appareils. Commande de 24 avions FA-50 en pour un montant de 2,1 milliards de dollars[12]. Les premiers sont livrés en [13].
Drapeau de la Thaïlande Thaïlande
  • Force aérienne royale thaïlandaise : 14 appareils. Commande de 4 T-50TH d'entrainement le pour une livraison d'ici [14]. Deuxième commande de 8 passée en 2017 et une troisième de 2 avions en 2021[15].
Deux TA-50 Golden Eagle philippins biplaces en février 2016.
Drapeau des Philippines Philippines

Accidents[modifier | modifier le code]

Corée du sud[modifier | modifier le code]

  • Le , le T-50B no 10-055 de la patrouille Sud-Coréenne des Black Eagles s'écrase contre une montagne à Hoengseong. Un mécanicien aurait oublié une sécurité, bloquant une partie des commandes de vol[20].
  • Le 20 décembre 2015, un T-50 de la Force aérienne de l'armée nationale indonésienne s'écrase à Yogyakarta lors d'un meeting, tuant les deux pilotes.[21]

Indonésie[modifier | modifier le code]

  • Le 10 août 2020, un T-50I sort de la piste durant un exercice d'entrainement, le pilote décède de ses blessures.[22]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « KAI T-50 Golden Eagle » (voir la liste des auteurs).
  1. The Political Economy of Change and Continuity in Korea: Twenty Years after the Crisis, Springer (2018), P. 115
  2. a b et c http://www.koreaaero.com/
  3. Flug Revue, 8 juillet 2004 sur web.archive.org.
  4. a et b (en) "Domestic Light Attack Jets Due in 2013" Korea Times, 30 décembre 2008.
  5. « T-50A for Advanced Pilot Training », sur Lockheed Martin (consulté le )
  6. « AIN: KAI developing upgrades for FA-50 LCA, looks for new and follow-on orders », sur Asia Pacific Defense Journal (consulté le )
  7. (en) http://www.koreatimes.co.kr/www/news/nation/2011/04/205_84554.html
  8. (id) http://www.antaranews.com/berita/253476/t-50-perkuat-tni-au
  9. « L’Indonésie reçoit ses T-50 Golden Eagle ! », sur avia news, (consulté le )
  10. Greg Waldron, "Indonesia receives first pair of T-50i advanced jet trainers", http://www.flightglobal.com, 13 septembre 2013
  11. (en) 최경애, « Korea Aerospace wins US$240 mln trainer jet deal in Indonesia », sur Yonhap News Agency,‎ (consulté le )
  12. « L’Irak commande 24 avions sud-coréens FA-50 Golden Eagle », (consulté le )
  13. Jeremy Binnie, « Iraq takes delivery of first South Korean jets » [archive du ], sur IHS Jane's 360, (consulté le )
  14. « L'armée de l’air thaïlandaise choisit le T-50 de KAI comme avion d'entrainement », sur Le journal de l’Aviation, (consulté le ).
  15. (en) « Thailand confirms plan to buy additional T-50TH aircraft », sur Janes.com (consulté le )
  16. Les Philippines finalisent l’achat du TA-50 coréen, sur info-aviation, le 24 juillet 2012.
  17. Quentin Michaud. Les Philippines comptent acheter 12 FA-50 sur Air & Cosmos, le 15 juillet 2013.
  18. (en) « Philippines acquires 1st supersonic fighter jets in a decade amid sea feud with China », sur Fox News, (consulté le ).
  19. (en) « Philippines reopens Subic Bay as military base to cover South China Sea », sur The Guardian, (consulté le ).
  20. [1]
  21. (en) Agence France-Presse, « Indonesia T-50 fighter jet crashes, 2 pilots killed — reports », sur INQUIRER.net, (consulté le )
  22. (en) Journal JakartaPost, « Air Force confirms death of pilot after plane skids off runway »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]