Élection présidentielle de Polynésie française de février 2009

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 2008 Drapeau de la Polynésie française 2013 Suivant
Élection présidentielle polynésienne 2009
Type d’élection Élection présidentielle polynésienne 2009
Corps électoral et résultats
Inscrits 57
Votants au 1er tour 57
57 %  0
Votants au 2d tour 57
57 %
Oscar Temaru 2015.jpg Oscar Temaru – Union pour le développement, la stabilité et la paix
Voix au 1er tour 24
42 %
Voix au 2e tour 37
65 %
Gaston Tong Sang Marché Papeete.JPG Gaston Tong Sang – O Porinetia To Tatou Ai'a
Voix au 1er tour 20
35 %
Voix au 2e tour 20
35 %
Édouard Fritch Marché Papeete.JPG Edouard Fritch – Tahoeraa Huiraatira
Voix au 1er tour 12
21 %
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Sandra Levy-Agami – indépendante
Voix au 1er tour 1
2 %
Président de la Polynésie française
Sortant Élu
Gaston Tong Sang
O Porinetia To Tatou Ai'a
Oscar Temaru
Union pour le développement, la stabilité et la paix

Une élection présidentielle s'est tenue en Polynésie française le 11 février 2009. Elle fit suite à la démission du Président Gaston Tong Sang, en amont d'une motion de censure parlementaire prévue à son encontre[1]. Le Président de la Polynésie française est élu par le Parlement.

Premier tour[modifier | modifier le code]

Quatre députés se portèrent candidats. Oscar Temaru, candidat de l'Union pour le développement, la stabilité et la paix, obtint 24 voix - les 18 de son parti, et les voix des six députés du groupe Ora te Fenua de Jean-Christophe Bouissou. Gaston Tong Sang, du parti O Porinetia To Tatou Ai'a, obtint 20 voix. Edouard Fritch (Tahoeraa huiraatira) obtint 12 voix, dont celles des neuf députés de son parti. Sandra Levy-Agami, candidate indépendante, n'obtint que sa propre voix. Aucun candidat n'ayant atteint la majorité absolue (29 voix), un second tour eut lieu[2].

Second tour[modifier | modifier le code]

Le second tour, qui se déroula le même jour, opposa Oscar Temaru à Gaston Tong Sang. Temaru fut élu avec 37 voix, contre 20 pour son rival[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]