Xbox

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour la seconde Xbox, voir Xbox 360.
Xbox
Xbox

Fabricant Microsoft
Type Console de salon
Génération Sixième

Date de sortie Icons-flag-us.png
Icons-flag-jp.png
Icons-flag-eu.png
Fin de production 2008
Processeur 733 Mhz (x86) Intel Pentium III
Média DVD,CD, téléchargement
Contrôleurs Manette de jeu, télécommande

Casque, micro

Service en ligne Xbox Live
Unités vendues Monde : 24,65 millions[1]
Drapeau : États-Unis 15,77 millions
Drapeau : Europe 7,17 millions
Drapeau : Japon 0,53 millions
Jeu le plus vendu Halo 2 (8,49 millions d'exemplaires)

Logo Xbox

Xbox
Xbox 360 Suivant

La Xbox de Microsoft est une console de jeux vidéo sortie aux États-Unis le . Microsoft fait avec elle ses premiers pas dans ce secteur, après avoir collaboré avec Sega pour porter Windows CE sur Dreamcast, et après avoir développé depuis plusieurs années des jeux Microsoft Game Studios et des accessoires de jeux vidéo SideWinder pour les PC sous Windows.

La différence avec un PC est qu'une Xbox ne peut à l'origine exécuter que des programmes Xbox provenant d'un média au format propriétaire Microsoft sur DVD, format qui n'est lisible que par le lecteur DVD de la Xbox.

La console, dont les principales concurrentes sont la PlayStation 2 et la Gamecube, fait partie de la sixième génération.

Microsoft cherche à faire évoluer la Xbox, d'abord consacrée uniquement au jeu vidéo, vers une station multimédia interactive en ligne et lance fin 2002 le Xbox Live. La Xbox 360 lui succède fin 2005. Le support de la console Xbox par Microsoft s'est arrêté en mars 2009 aux États-Unis et en avril 2010 en France[2].

La console possède un catalogue de plus de 825 jeux, avec des séries comme Halo, Star Wars et Fable. Le dernier jeu Xbox, sorti uniquement aux États-Unis en 2008, est Madden NFL 09. Le dernier jeux sorti en Europe en 2007 est Xiaolin Showdown.

Développement[modifier | modifier le code]

La Xbox a été initialement développée en interne par une petite équipe de Microsoft, incluant Kevin Bachus, Seamus Blackley et Ted Hase.

Microsoft a plusieurs fois repoussé la conception de la console. La console a été révélée à la fin de l'année 1999 par des interviews du directeur de Microsoft Bill Gates. Il déclara qu'un appareil multimédia était essentiel pour la convergence multimédia dans les temps modernes du divertissement numérique. Le 10 mars 2000, le « X-box project » est officiellement confirmé par Microsoft dans un article de presse. En janvier 2001, la console est présentée lors du E3 par Bill Gates.

Selon le livre Smartbomb d'Heather Chaplin et Aaron Ruby, le succès remarquable de la PlayStation de Sony aurait inquiété Microsoft à la fin des années 1990. Le marché grandissant du jeu vidéo semblait perturber le marché du PC que Microsoft dominait et sur lequel se basait la majorité de ses revenus. Une entrée dans le monde des jeux vidéo diversifiait la ligne de produits Microsoft, qui s'était jusqu'alors concentrée uniquement sur des logiciels.

Dean Takahashi, dans son livre Opening the Xbox, affirme que la Xbox aurait été nommée au départ « DirectX-box », pour montrer l'usage du DirectX dans la technologie de la console. La direction a finalement retenu le nom « Xbox » comme nom final pour la console. La console fait également allusion au DirectX par la forme « X » du logo et la forme géante « X » sur la console.

J Allard de Microsoft, était responsable du hardware et du développement logiciel du système, Ed Fries était responsable du développement de jeux sur la plate-forme, et Mitch Koch était responsable des ventes. Les trois se référaient à Robbie Bach. Cette équipe a aussi été responsable de la console Xbox 360.

À l'occasion des 10 ans de la console, Microsoft proposait de télécharger gratuitement sur le xbox live, à partir de la xbox 360, une animation spéciale anniversaire pour Avatar, et a lancé un pack anniversaire sur xbox 360 appelé « 10 ans de Xbox anniversary bundle ».

Le matériel[modifier | modifier le code]

La carte mère Xbox des premières versions.

Le processeur principal est un Intel Pentium III modifié, cadencé à 733 MHz. Le processeur est soudé à la carte mère; ceci a permis d'optimiser l'API de la console pour ce processeur et d'accélérer les performances.

La console est dotée de 64 Mo de mémoire vive unifiée (partagée par les différents composants) de technologie DDR. La mémoire unifiée permet aux développeurs de pouvoir choisir eux-mêmes la quantité de mémoire qu'ils veulent attribuer aux différentes parties de leur application (programme, son, image, vidéo, etc.). Généralement les consoles ont trois types de mémoire, chacune étant spécialisée dans un domaine.

Le processeur graphique est fabriqué par Nvidia. Son nom est NV2a. Ce GPU est un GeForce 3 modifié. Cette carte graphique permet le Pixel Shading, le Vertex Shading, elle peut appliquer un Anti-aliasing, elle gère le Bump-mapping et le Multi-texturing. Le système sonore est aussi fabriqué par nVidia. Il est capable de générer un son numérique spatial (en « trois dimensions ») grâce aux technologies Dolby® Digital 5.1 (AC3).

La Xbox calcule entre 115 millions et 125 millions de polygones par seconde. En temps réel, la console de jeu peut afficher entre 8 et 15 millions de polygones par seconde, ce qui en fait la console la plus puissante de sixième génération[3].

Le DVD est le support principal des jeux de la Xbox. Elle permet de lire des DVD si elle est équipée de la télécommande et de l'adaptateur infrarouge (qui se branche sur un port manette). Il existe quatre marques de lecteurs en fonction des années de production : Thomson, Samsung, Philips, LG-Hitachi, avec deux versions différentes pour les Samsung et Philips.

La première version de la console était fabriquée en Europe, en Hongrie, et la manette en Indonésie. À partir de 2003, l'ensemble était fabriqué en Chine.

Les développeurs et les testeurs de jeux pouvaient disposer de consoles Xbox appelées « developpement kit » et « debug kit ». Par rapport à la console de série, ces consoles disposaient de logiciels spéciaux, d'une interface spécifique et de 128 Mo de Ram.

La console a été vendue dans de nombreux packs différents, dans des versions limitées comme le pack Ciné X-Men 2[4] et dans des versions collectors, comme la version transparente Crystal et la version Halo translucide verte.

Des éléments nouveaux[modifier | modifier le code]

  • de sauvegarder un nombre très important de parties,
  • d'optimiser les chargements des jeux,
  • de stocker les téléchargements de jeux, de vidéos et de niveaux à partir du Xbox Live,
  • de ripper des CD audio pour l'écoute à partir du disque dur, et de créer des playlists pour une lecture pendant des jeux compatibles, comme Project Gotham Racing 2.

Après modification de la console, il est possible de mettre un disque dur IDE de PC. Exemple : un disque dur de 200, 300 ou 500 Go.

  • La HD : la console Xbox est HD. La fonctionnalité a été désactivée sur les consoles européennes car à l'époque, les télévisions HD étaient rares en Europe. Il est possible de réactiver la fonction en modifiant la console. Définitions : 480p, 720p, 1080i. Microsoft proposait à la vente un câble officiel Xbox HD en YUV. Les jeux Xbox sont pour la plupart développés en SD, il y a une petite quantité de jeux développés en HD.
  • Le Wi-Fi : il existe un accessoire externe officiel (comme sur Xbox 360) permettant de faire fonctionner la console en Wi-Fi. L'accessoire est compatible et fonctionne sur Xbox 360.

Les périphériques[modifier | modifier le code]

Manette Xbox Duke
Manette Xbox S Slim

La Xbox possède 4 ports manettes. Ces ports manettes, sont des ports USB modifiés où peuvent se brancher des accessoires tels que des volants, des télécommandes, et des clefs USB et des claviers (uniquement sur une console modifiée, sauf le jeu Phantasy Star Online pour ce qui concerne le clavier).

  • Les manettes, pour contrôler la console et jouer aux jeux,

(Il y a 2 types de manettes : l'original « Duke » , et la manette S « Slim », plus petite et plus légère, proche de celle de la Xbox 360. La manette S « Slim » n'était à l'origine destinée qu'au marché japonais.

  • Les cartes mémoires, s'insérant dans la manette, pour transporter les sauvegardes,

(Les capacités varient en fonction des cartes des différents constructeurs).

  1. croisés ; pour connecter 2 Xbox entre elles,
  2. droits ; pour connecter votre Xbox à un Hub qui pourra accueillir plusieurs Xbox.
  • Des volants pour les jeux de courses sont sortis sur Xbox. Le prix et les fonctions de chaque modèle varient en fonction des fabricants. Exemple : Le volant Forza Motorsport.
  • Des sticks d'arcades sont également disponible sur Xbox. Ils reproduisent les boutons des bornes d'arcades. Il existe un modèle officiel.
  • Il y a aussi la manette spéciale Steel Battalion.

Le Xbox Live[modifier | modifier le code]

La Xbox est la 1ère console compatible avec le Xbox Live. Aussi appelé Live, ce service de jeu en ligne créé par Microsoft permet de connecter la console à Internet. Il est sorti fin 2002 aux États-Unis puis en mars 2003 en Europe. Il permet aux joueurs du monde entier de pouvoir s'affronter sur les jeux compatibles. Le Xbox Live peut également être utilisé pour télécharger du contenu (gratuit ou payant) ou des démos, et pour acheter des jeux complets. Le Xbox Live ajoute également un élément important au jeu en ligne: la possibilité de dialoguer avec les autres joueurs grâce à un micro-casque, permettant ainsi de parler stratégie avec ses équipiers ou de défier ses adversaires. Il y a eu aussi une déclinaison du Xbox Live, le XSN, qui permettait d'avoir un classement mondial sur une gamme de jeux de sport estampillés Microsoft.

On distingue trois versions du Xbox Live : la version 1.0 étant celle de la première console de Microsoft, s'étendant d'octobre 2002 à mai 2010. Puis vint la seconde version, apparue lors du lancement de la Xbox 360, de décembre 2005 à novembre 2008. Puis la troisième et dernière du version du XBL (3.0) fut mise en service en même temps que le NXE - ou Nouvelle Expérience Xbox -, depuis mi-novembre 2008.

Début février 2010, la firme de Redmond a déclaré son désir d'arrêter les serveurs de l'ensemble des jeux de la Xbox proposant une fonctionnalité au Live - soit 550 jeux environ. Cette décision fut argumentée et mûrement réfléchie selon Microsoft, car cette première version du Xbox Live - appelée 1.0 - empêcherait d'apporter de nouvelles fonctionnalités aux versions ultérieures, comme dépasser la limite des 100 personnes ajoutées à la liste d'amis. Le XBL 1.0 a fermé officiellement le 15 avril 2010 à minuit, privant de facto les 11 000 personnes l'utilisant encore.

Cependant le jour suivant, une trentaine irréductible personnes seraient encore connectées au Xbox Live malgré sa fermeture, sur le jeu Halo 2, jeu le plus joué en ligne sur cette console. En effet, tant que les utilisateurs restent en ligne avant l'arrêt définitif des serveurs, ces derniers ne peuvent s'auto-terminer tant que ces joueurs demeurent connectés à celui-ci.

Ainsi le 24 avril, Microsoft déclare que douze « résistants » jouent actuellement en ligne à ce jeu et, à la surprise générale, encourage cet acte et le qualifie d'héroïque. Hélas, les consoles doivent rester en fonctionnement jusqu'à une déconnexion involontaire de leur FAI, de leur simple chef ou de la surchauffe de l'appareil. Finalement, le joueur Apache N4sir quitta Halo 2 à 23h19 le 10 mai 2010, ce qui fait de lui le dernier véritable membre du premier Xbox Live et mit fin officieusement à ce service quelques minutes plus tard.

Les ventes[modifier | modifier le code]

Pour se donner les moyens de ses ambitions, Microsoft présente la console la plus puissante du marché. Mais son prix élevé à ses débuts freine les ventes initiales face à une concurrence qui privilégie les jeux plutôt que la console elle-même. Microsoft décide de revoir le prix de sa console pour être plus concurrentiel face à la PlayStation 2. En 2006, elle n'est plus vendue en raison de la place de plus en plus importante prise par sa sœur Xbox 360.

D'après le rapport annuel de Microsoft en 2005[5], 22 millions de Xbox ont été fournies aux revendeurs, dépassant vers la fin de sa carrière la Game Cube avec 21 millions. Le 10 mai 2006, Microsoft publie un rapport[6] indiquant que le chiffre définitif de vente de la Xbox est de plus de 24 millions de consoles (dont environ 17 millions aux États-Unis et au Canada, 7 millions en Europe et 500 000 au Japon).

Historique des prix :

Europe (taxes incluses)

Les jeux[modifier | modifier le code]

Microsoft mettait en avant que la console disposait de la plus large ludothèque pour son lancement (l'architecture de la console est proche des ordinateurs PC, à processeur Intel avec le système d'exploitation Windows, ceci permettant une programmation avec une version optimisée de l'API DirectX, standard connu de développement des jeux sous Windows). Les développeurs ayant déjà travaillés sur des jeux PC peuvent être efficaces rapidement. Les conversions PC/Xbox sont simplifiées.

Parmi les titres phares disponibles au lancement de la console, il y a : Dead or Alive 3, Oddworld 3, Project Gotham Racing et Halo. La console possède un catalogue de plus de 825 jeux, avec des jeux comme Halo 2, Star Wars: Knights of the Old Republic, Forza Motorsport, et Fable.

La console possède de nombreux remakes de la console Dreamcast, Microsoft ayant à l'époque signé un accord pour lancer des jeux avec Sega. ex. : Panzer Dragoon Orta, Crazy Taxi, Nba 2K2, Nfl 2K2, Shenmue II, Deadly Skies, Jet set Radio Future, etc ...

La console possède des jeux en exclusivité, comme Steel Battalion. Ce jeu a la particularité de fonctionner avec une manette géante de 40 boutons et 2 joysticks. Sa suite Steel Battalion : Line of Contact permet de jouer en réseau.

Le système d'exploitation[modifier | modifier le code]

Le système d'exploitation de la Xbox est basé sur un kernel de Windows 2000 tournant en mode réel. Il propose une interface en mouvement sur fond vert avec un fond musical électronique et industriel.
La console repose sur une architecture proche de celle d'un PC. Après modification de la console, il est possible d'installer un autre système d'exploitation : Linux.
À l'origine, seuls les logiciels signés électroniquement par Microsoft pouvaient être utilisés sur Xbox; cette limitation a pu être déverrouillée par les développeurs du projet Xbox-Linux via l'implantation d'un « exploit » ou d'une puce électronique. Xbox-Linux est légal, Microsoft n'ayant jamais engagé de procédure contre le projet. Après le portage de Linux, FreeBSD et NetBSD ont été portés sur la Xbox. De nombreux types de systèmes différents peuvent être installés. Il est possible d'installer du contenu HD avec une interface semblable à la Xbox 360.

La Xbox est capable de faire fonctionner des émulateurs en SD et en HD pour jouer à des jeux Nintendo, Sega, Playstation, Atari, Snk, Laserdisc, Borne d'Arcade, etc. Elle peut aussi lancer Windows et se connecter à internet.

Successeur[modifier | modifier le code]

Pack collector Xbox 360 mentionnant la rétrocompatibilité Xbox

La Xbox 360 est la deuxième console de jeux vidéo de Microsoft, développée en coopération avec IBM, ATI, Samsung et SiS. Elle succède à la Xbox.
La console est compatible avec une partie des jeux Xbox par rétro-compatibilité. Cette compatibilité ne nécessite pas obligatoirement un disque dur, mais au moins de graver un CD ou une clé USB pour installer la mise à jour, afin d'y stocker les patches nécessaires au fonctionnement des jeux Xbox. Ces jeux bénéficieront d'un upscaling HD. La Xbox 360 nomment ces jeux « Xbox d'origine », « 1re Xbox » ou « Xbox 1re génération ». Certains des jeux Xbox sont disponibles en téléchargement sur le Xbox Live, comme Halo: Combat Evolved. Ce jeu est également ressorti en remake sous le nom Halo: Combat Evolved Anniversary pour fêter les 10 ans de la console et du jeu.

Il est aussi possible de jouer en liaison multiconsole entre la console Xbox et la console Xbox 360.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]