Consoles de jeux vidéo de troisième génération

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans l'histoire des consoles de jeux vidéo, la troisième génération représente l'ère des consoles 8 bits. Cette ère est la première après le krach du jeu vidéo de 1983, elle se termine au début des années 1990 avec l'ère des consoles 16 bits. Cette génération commence en 1983 et se termine en 1993.

Les consoles 8 bits[modifier | modifier le code]

La NES

Cette génération est souvent considérée comme la première génération de consoles modernes de jeux vidéo. C'est l'époque des consoles 8 bits, bien que les générations précédentes utilisent elles aussi des microprocesseurs 8 bits, ces consoles sont caractérisées par leur nombre de bits. Cela devient plus tard une mode avec la quatrième génération et les systèmes 16 bits, une mode qui permet aux services marketing de bien marquer la frontière entre chaque époque.

Durant cette troisième génération, la Famicom lancée en 1983 devient très populaire au Japon. La version nord-américaine de la Famicom (la Nintendo Entertainment System ou NES) domine elle aussi son marché, en partie grâce à des accords restrictifs obligeant les développeurs à ne pas porter leurs jeux sur d'autres systèmes. Acclaim triple ses bénéfices après la signature du-dit contrat. Malgré la domination de la NES, la Master System (populaire au Brésil et en Europe) ainsi que l'Atari 7800 sont de sérieux concurrents. La GX-4000 quant à elle est lancée trop tard (en 1990), et subit un échec commercial.

Les nouveautés[modifier | modifier le code]

L'ère des consoles 8 bits voit l'apparition des premiers jeux de rôle ainsi que les premiers jeux à scrolling. L'édition et la censure deviennent monnaie courante lors de la localisation des jeux du Japon à l'Amérique du Nord. De nombreuses séries célèbres par la suite naissent, comme Super Mario, Zelda, Dragon Quest, Metroid, Megaman, Metal Gear, Castlevania, Final Fantasy, Phantasy Star, Bomberman.

Quelques séries ayant débuté à cette époque :

¹ La série Nintendo Wars débute au Japon durant l'ère des consoles 8 bits, mais Nintendo ne sort aucun Nintendo Wars hors du Japon avant la sixième génération. avec Advance Wars. Paradoxalement Advance Wars n'est pas sorti tout de suite au Japon à cause des attentats du 11 septembre 2001.

Comparaison[modifier | modifier le code]

NES/FAMICOM Sega Master System Atari 7800 GX-4000
NES-Console-Set.png Sega-Master-System-Set.png Atati 7800 et manettes (2).jpg AmstradGX4000.jpg
Prix au lancement 14 800¥ (100€) US$200.00 140€ £99
Dates de sorties Drapeau : Japon 15 juillet 1983
Drapeau : États-Unis 18 octobre 1985
Drapeau : Canada Février 1986
Drapeau : Europe 1er septembre 1986 (région B)[1]
Drapeau : Europe 15 mai 1987 (région A)[2]
Drapeau : Australie 1987
Drapeau : Japon Octobre 1985
Drapeau : États-Unis Juin 1986
Drapeau : Royaume-Uni Début 1987
Drapeau : FranceDébut 1987[3]
Drapeau : Europe Septembre 1987
23 juin 1986 1990
Fin de production Septembre 2003 EUR 1996
BR fin 1997
1992 1991
Media Cartouche Cartouche Cartouche Cartouche
Rétrocompatibilité Non Non Oui Non
Accessoires
  • Control Pad
  • Light Phaser
  • Control Stick
  • Rapid Fire Unit
  • Paddle Controller
  • Sports Pad (Power Ball)
  • Aucun
  • Aucun
Ventes 61.91 millions 13 millions 3.77 millions 150 000

Références[modifier | modifier le code]

  1. La région B se composait de la France, de l'Allemagne de l'Ouest, des Pays-Bas, de la Norvège, de la Suède et du Danemark
  2. La région A se composait du Royaume-Uni, de l'Irlande et de l'Italie
  3. Retro Game n°2 (Mook, 2005, p. 100)