Union européenne d'espéranto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Union européenne (homonymie).

Union européenne d'espéranto

Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association régie par les dispositions du Titre III de la loi belge du 27 juin 1921 sur les associations sans but lucratif, les associations internationales sans but lucratif et les fondations (articles 46 à 57)
But Coordonner et encourager des activités des espérantophones en Europe
Zone d’influence Drapeau de l’Union européenne Europe
Fondation
Fondation 1977
Identité
Siège 1050 Bruxelles
Avenue Louise 405 b-9
Président Seán Ó Riain
Secrétaire général Zlatko Tišljar
Affiliation internationale Association mondiale d'espéranto
Méthode - Organisation de conférences et colloques sur les sujets divers traitant de la diversité culturelle et linguistique de l'Europe et de l'Union européenne en particulier
- Financement de la participation de jeunes Européens à ces réunions internationales
- Offres de services multilingues dans l'utilisation du réseau électronique internet, qui permettront la réalisation et la stabilisation de la garantie d'égalité linguistique
Slogan Por efika kaj maldiskriminacia komunikado
(Pour une communication efficace et sans discrimination)
Site web http://europo.eu

L'Union européenne d'espéranto (en espéranto : Eŭropa Esperanto-Unio ou EEU) est une association espérantophone européenne de droit belge qui se fixe pour but "la coordination et l'encouragement des activités des espérantophones en Europe, spécialement auprès des instances politiques et culturelles de l'Union européenne, en étudiant et en créant les conditions favorables au progrès de ces activités ; la contribution à la garantie de l'égalité des droits linguistiques pour toutes les langues parlées en Europeofficielles, minoritaires ou régionales ; raffermir la conscience européenne chez les citoyens de l'Union européenne."[1]

Actions[modifier | modifier le code]

Au cours du congrès Universel d'Espéranto de 2011 à Copenhague EEU a pris les résolutions suivantes:

1) EEU proclame l'année 2012 « Année de Tibor Sekelj » à l'occasion du centenaire de sa naissance .

« Tibor Sekelj est non seulement un éminent espérantiste aux nombreux mérites mais aussi un écrivain au succès exceptionnel qui a vu ses 20 ouvrages traduits dans de nombreuses langues; un tiers des originaux était écrit en espéranto. C'était un explorateur, un géographe, un archéologue, un ethnologue, un muséologue, un journaliste, un cinéaste, un alpiniste, un aventurier et par conséquent l'espérantiste le plus connu en dehors du mouvement espérantiste. Il a fondé des dizaines d'associations et une quarantaine de sociétés espérantistes principalement en Asie et en Amérique du Sud. »

— Universala Kongreso en Kopenhago kaj agado de EEU , Zlatko Tišljar

2) EEU a lancé une initiative populaire européenne de proposition de loi à la Commission européenne pour que « l'UE officialise le chant de l'hymne européen dans la langue neutre espéranto dans le texte traditionnel de EEU, membre de la Plateforme Citoyenne pour le Multilinguisme créée par la Commission Européenne en 2009. ». La proposition est rejetée par la Commission[2].

Membres effectifs[modifier | modifier le code]

Réunion de l'EEU à l'UK 2003.

Selon les statuts de l'association, il ne peut y avoir comme membre qu'une seule association de chaque pays.

Congrès[modifier | modifier le code]

Le 6ème congrès de l'Union européenne d'espéranto (en espéranto : Kongreso de Eŭropa Esperanto-Unio ou KEEU) eu lieu en août 2004 à Bilbao en Espagne. Y ont pris part 284 espérantophones venant de 24 pays. La résolution de Bilbao invite, entre autres, les parlementaires européens à créer un groupe inter-partis sur l'égalité des droits linguistiques. Il y eut plusieurs conférences et excursions. Lors de l'ouverture du congrès, Michael Cwik fit une conférence sur le thème : "Union européenne : L'espéranto pour un monde multilingue" (en espéranto : Eŭropa Unuiĝo: Esperanto por multlingva mondo). D'autres conférences sur : l'histoire du mouvement ouvrier basque (A. del Barrio) ; des points de vue sur l'Union européenne de pays étant hors de l'Union (A. Nikolaeva) ; les aspects juridiques de l'élargissement de l'Union (Rafaela Urueña) ; de quelle Europe voulons nous ou avons nous besoin (Michael Cwik).

Le 7e congrès eu lieu en juillet/août 2007 à Maribor en Slovénie. Y ont pris part 256 espérantophones, dont deux membres du Parlement européen (Margareta Handzlik de Pologne et Ljudmila Novak de Slovénie). Pour la première fois, le congrès avait pour thème un problème non-linguistique : l'eau.

Liste des congrès[modifier | modifier le code]

Année dates Ville Pays Participants Pays
10 2014 6-12/07 Rijeka Drapeau de la Croatie Croatie
9 2012 16-20/07 Galway[3] Drapeau de l'Irlande Irlande 157 28
8 2009 28/05-02/06 Herzberg am Harz Drapeau de l'Allemagne Allemagne 400[4] 23
7 2007 28/07-04/08 Maribor Drapeau de la Slovénie Slovénie 256 29
6 2004 08 Bilbao Drapeau de l'Espagne Espagne 284 24
5 2002 Vérone Drapeau de l'Italie Italie ?
4 2000 Ostende Drapeau de la Belgique Belgique ?
3 1997 Stuttgart Drapeau de l'Allemagne Allemagne ?
2 1995 Paris Drapeau de la France France > 400
1 1992 Vérone Drapeau de l'Italie Italie ?

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Extrait de l'article 3 des statuts de l'association.
  2. http://ec.europa.eu/citizens-initiative/public/documents/589
  3. Le thème du congrès était "Apprendre des langues dans l'UE: apprendre plus, coûter moins"
  4. Congrès commun avec Germana Esperanto-Asocio

Liens externes[modifier | modifier le code]