Anna Löwenstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Loewenstein.

Anna Löwenstein (1951 - ) est une écrivaine britannique écrivant en espéranto.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans les années 1970, elle a travaillé au siège de l'Association mondiale d'espéranto et a fondé une revue féministe sekso kaj egaleco (Sexe et égalité). Son œuvre la plus connue est sans conteste La Ŝtona Urbo (La ville de pierre), roman historique dont l'histoire se déroule au premier siècle après J.C., paru en anglais puis en espéranto. En 2007, elle dirige un ouvrage collectif Rusoj loĝas en Rusujo (Les Russes habitent en Russie) rassemblant seize contributions relatives aux noms de pays en espéranto et prenant le contrepied d'une évolution de l'espéranto tendant à utiliser le suffixe -io plutôt que le suffixe officiel -ujo. En 2008, elle renoue avec le roman historique avec Morto de artisto (Mort de l'artiste).

Elle vit actuellement en Italie avec son mari Renato Corsetti, ancien président de l'Association mondiale d'espéranto (2001-2007), ils ont deux enfants, tout deux espérantophones natifs. Elle est également membre de l'académie d'Espéranto depuis 2001.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La Ŝtona Urbo, Anvers, Flandra Esperanto-Ligo, 1999 (roman originellement écrit en espéranto)
  • Morto de artisto, Anvers, Flandra Esperanto-Ligo, 2008 (roman originellement écrit en espéranto)