Finvenkismo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La victoire finale (Fina Venko) est l'idée qu'un jour tous les hommes, ou une grande part de ceux-ci, parleront espéranto comme deuxième langue. Si cela arrive, les résultats mentionnés par exemple dans le Manifeste de Prague seraient visibles. L'expression « Victoire Finale » semblant assez militaire, quelques espérantistes essaient de généraliser l'emploi du terme « Succès final » (Fina Sukceso).

« Desubismo » et « desuprismo »[modifier | modifier le code]

Il existe en principe deux voies vers la fina venko, « soit par le travail des hommes individuellement, i.e. des masses populaires, soit par décret des gouvernements » (Zamenhof, 1910[1]). On appelle la première voie desubismo (d'en bas), la seconde desuprismo (d'en haut). Dans son discours en 1910, Zamenhof exprima l'opinion que « le plus crédiblement, notre affaire sera atteinte par la première voie, car dans notre genre d'affaire, les gouvernements viennent avec leur sanction, et avec leur aide d'ordinaire seulement au moment où tout le monde est déjà entièrement prêt ».

Que signifie « atteindre la Victoire finale » ?[modifier | modifier le code]

Pour les espérantistes, la « Victoire finale » n'est pas qu'une affaire de proclamation politique et d'introduction dans les écoles. Elle nécessiterait de traduire tous les documents qui apparaissent dans une langue nationale. La langue devrait donc sans cesse se battre pour sa position et ne vaincra jamais définitivement.

Essai de redéfinition pour le xxie siècle[modifier | modifier le code]

Un certain nombre d'espérantistes doutent que la définition ci-dessus («… qu'un jour tous les hommes parleront… ») soit vraiment nécessaire, désirable et accordable avec les droits des langues, selon lesquels tout individu peut choisir librement quelle langue utiliser. Ce genre de considérations peut conduire à une nouvelle compréhension du thème et par exemple à cette thèse :

« Le mouvement pour l'introduction de l'espéranto sera définitivement abouti, quand dans toutes les écoles on pourra choisir l'espéranto comme objet d'étude. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La celo, por kiu ni laboras, povas esti atingita per du vojoj: aŭ per laborado de homoj privataj, t.e. de la popolaj amasoj, aŭ per dekreto de la registaroj. » En: Parolado dum la UK 1910

Liens externes[modifier | modifier le code]