Robert Förster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Forster.
Robert Förster
Image illustrative de l'article Robert Förster
Informations
Nom Förster
Prénom Robert
Date de naissance 27 janvier 1978 (36 ans)
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Équipe actuelle Unitedhealthcare
Équipe professionnelle
2001-2002
2003-2008
2009-2010
2011-2013
Team Nürnberger
Gerolsteiner
Milram
Unitedhealthcare
Principales victoires
3 étapes dans les grands tours

Tour d'Italie (2 étapes)

Tour d'Espagne (1 étape)

Robert Förster, né le 27 janvier 1978 à Markkleeberg près de Leipzig, est un coureur cycliste allemand professionnel de 2001 à 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

À Leipzig en amateur[modifier | modifier le code]

Né le 27 janvier 1978 à Markkleeberg, Robert Förster est le neveu d'Egon Adler, ancien coureur cycliste médaillé d'argent avec l'équipe d'Allemagne aux Jeux olympiques de 1960 à Rome en contre-la-montre par équipes.

Avec le Team Bunte Berte de Leipzig, il obtient de bons résultats chez les amateurs, notamment des victoires d'étapes au Tour de Bulgarie, de Linz-Passau-Budweis en 1999, au Tour du Cap en 2000, ainsi qu'une troisième place au championnat d'Allemagne espoirs.

Débuts professionnels au Team Nürnberger (2001-2002)[modifier | modifier le code]

Robert Förster fait ses débuts professionnels en 2001 au sein de l'équipe allemande Team Nürnberger, aux côtés de son frère Jörg ; celui-ci ne restera professionnel que deux saisons. Fort de sept succès en deux ans, dont trois étapes du Tour de Saxe, il se révèle comme l'un des espoirs du sprint allemand et est recruté par l'équipe Gerolsteiner en 2003.

La période Gerolsteiner (2003-2008)[modifier | modifier le code]

Dans ses nouvelles couleurs Förster remporte 2 victoires. Il participe au Tour d'Italie avec comme meilleur résultat, une neuvième place sur la 17e étape. En juin, il finit quatrième d'une étape sur le Tour de Suisse. En août, il est engagé sur le Tour du Danemark où il finit deuxième et troisième sur des étapes, il prend également la 20e place du classement général. Une semaine plus tard, il obtient sa première victoire professionnel en remportant le Groningue-Münster, suivi d'une deuxième place sur le Tour de Nuremberg. En fin de saison il remporte une étape sur le Circuit de la Vallée du Rhin.

En 2004, il ne remporte qu'une seule victoire, le Groningue-Münster. Il obtient tout de même une deuxième place sur une étape de Paris-Corrèze et une huitième place sur une étape du Giro.

Lors de la saison 2005, il remporte une victoire d'étape sur le Tour de Basse-Saxe, sa seule de l'année. Cependant il multiplie les podiums sur le Giro, avec deux 3e places à Santa Maria del Cedro et à Milan. Une deuxième place sur une étape du Ster Elektrotoer et une troisième place sur le Tour de France à Nancy. Il termine également deuxième du Championnat d'Allemagne en ligne.

La saison suivante il remporte 6 victoires en gagnant une étape sur le Circuit de la Sarthe, une étape sur le Ster Elektrotoer et deux étapes sur le Tour du Danemark. Il réalise cette même année-là un superbe coup en remportant une étape sur le Tour d'Italie et une étape sur le Tour d'Espagne.

En 2007, il s'impose trois fois, une étape sur la Semaine internationale Coppi et Bartali, une étape sur le Tour d'Allemagne et une nouvelle victoire sur le Giro. Il finit également 5e du Neuseen Classics – Rund um die Braunkohle et 6e du Tour de Münster et du Challenge de Majorque.

En 2008, il gagne quatre fois dont deux étapes sur le Tour de l'Algarve et une étape sur le Tour de Pologne. Il finit aussi 3e du Challenge de Majorque et du Tour de Münster, comme l'année dernière mais à des places différentes. Il obtient également de nombreuses places d'honneurs sur des étapes, deuxième d'une étape du Giro, du Tour de Géorgie et d'une étape sur la Semaine internationale Coppi et Bartali. Il prend aussi la troisième place sur une étape du Tour d'Allemagne. Cependant son équipe disparait suite aux affaires de dopages de Bernhard Kohl et de Stefan Schumacher. Il signe dans la seule équipe allemande restante pour la saison suivante, la Milram.

Chez Milram (2009-2010)[modifier | modifier le code]

Arrivé chez Milram, il ne remporte qu'une victoire sur le Tour de Turquie en début de saison. Il termine également 4e de la Coupe Sels.

En 2010, il termine 10e du Challenge de Majorque et du Tour de Cologne. Il finit également troisième du Grand Prix de l'Escaut.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

3 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

8 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

2 participations

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [PDF] (en) « US Air Force Cycling Classic 2011 », sur airforcecyclingclassic.com (consulté le 30 juin 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :