Sébastien Cauet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Sebastian Coe.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cauet.
Page d'aide sur les redirections « Cauet » redirige ici. Pour le joueur de football, voir Benoît Cauet.
Sébastien Cauet
Image illustrative de l'article Sébastien Cauet
Sébastien Cauet en 2013.

Nom de naissance Sébastien Maurice Jean Cauet
Date de naissance 28 avril 1972 (42 ans)
Lieu de naissance Saint-Quentin
Nationalité Drapeau de la France Française
Émissions Cauetivi
La Méthode Cauet
Pas d'vacance pour Cauet !
ça va s'Cauet
C'Cauet
Bienvenue chez Cauet
Cauet fait le tour
Radio NRJ
Chaîne TF1
TF6
NRJ 12
Site internet www.cauet.fr

Sébastien Maurice Jean Cauet, dit Cauet (né le 28 avril 1972 à Saint-Quentin) est un animateur-producteur français de radio et de télévision, également DJ, humoriste, imitateur[1] et chanteur. Il a passé son enfance à Marle (Aisne).

Carrière[modifier | modifier le code]

Animateur radio[modifier | modifier le code]

Sébastien Cauet naît le 28 avril 1972 à Saint-Quentin. Fils d'ouvriers de la sucrerie de Marle[2], il débute sa carrière de DJ dès l'âge de 15 ans aux côtés de Sylvestre Blondelle qui deviendra Mista Sly (anciennement DJ SLY)[3] sur la radio 91,4 rebaptisée NRL, Nouvelle Radio de Laon (puis Radio Fréquence Laon)[4]. Il anime également des soirées disco en extérieur le weekend. Son premier nom de micro était Sébastien, signature jingle de toutes ses émissions. Il réalise ensuite plusieurs passages sur diverses radios locales (dont CSM Picardie). En 1991, il rejoint le réseau national M40, tout d'abord en tant que stagiaire de Fabrice Revault et Joachim Garraud au studio de production, ensuite à l'antenne où il remplace l'animateur de nuit. En 1993[5], Benoît Sillard, alors PDG de Fun Radio, l'engage en tant qu'assistant d'Arthur, dont il se sépare après un mois pour devenir animateur à part entière sur Fun Radio où il présente la libre antenne[4], la matinale et la nuit des auditeurs (avec Difool, Arnold ou Bill). Le 27 janvier 1995, Cauet fait dans sa matinale une mauvaise plaisanterie sur le camp de concentration d'Auschwitz. Il est alors suspendu d'antenne, puis licencié de Fun Radio pour faute grave, avec une clause de non-concurrence d'un an[6]. En août 1995, il rejoint Skyrock en remplacement de Tabatha Cash pour une émission de 18 h à 20 h 30[6]. L'émission ne durera qu'une semaine car Fun Radio invoque la clause de non-concurrence. Le 1er janvier 1996, il reprend la matinale de Skyrock (6 h-9 h), avec Miko[7]. À la rentrée 1998, il lance Le Gros Zafternoon sur NRJ de 17 h à 20 h[8]. Puis Christophe Sabot, dirigeant de NRJ Group, propose à Sébastien Cauet le poste de directeur d'antenne d'une radio du NRJ Group, Rire & Chansons. Il modernise progressivement l'antenne et augmente l'audience de la station[4]. En décembre 1999, tout en restant directeur d'antenne de Rire & Chansons, il accède aux fonctions de directeur d'antenne de NRJ, poste qu'il occupe jusqu'à avril 2000[9]

En 2000, il quitte NRJ pour Europe 2 où il est directeur d'antenne d'août 2000 à avril 2001[7]. En avril 2001, il commence la présentation du Morning de Cauet[10] sur Europe 2 (6 h-9 h) avec Miko, Boudine, Caro, Sylvain. L'émission est un succès[5] avec 2 millions d'auditeurs[11]. En 2002, la matinale est prolongée jusqu'à 10 h[12] avec une nouvelle équipe : Cécile, Miko, Cartman et Piètre[4]. En 2002, grâce à ce succès, Le Morning de Cauet sur Europe 2 (en public) est diffusé chaque vendredi sur MCM (CaueTivi)[11]. En juillet 2004, Cauet quitte Europe 2. En octobre 2004, Cauet fait son grand retour sur Fun Radio avec toute son équipe pour animer Le morning de Cauet de 6 h à 10 h[13]. L'émission en public (CaueTivi) du vendredi passe de MCM à TF6 et en Belgique francophone est diffusée sur Plug TV. Le 27 novembre 2004, il réalise le « plus long morning du monde », restant 35 heures à l'antenne et battant le record d'Arthur sur Europe 2[14], mais sans le faire homologuer[non neutre] par le Guiness Book. En 2008, après quatre ans passés sur l'antenne de Fun Radio, Cauet et la station décident d'un commun accord de ne pas renouveler le contrat. L'animateur rejoint alors Virgin Radio à la rentrée 2008[15] (ex Europe 2 où il avait déjà travaillé) afin d'y animer pendant 1 an Cauet se lâche sur Virgin Radio de 6 h à 9 h, toujours avec la même équipe. Bruno Guillon le remplace à la rentrée 2009[16].

En 2010, Cauet fait son retour à la radio même si, de 2009 à 2010, il était sociétaire de l'émission Les Grosses Têtes de Philippe Bouvard, sur la radio RTL. Le 23 août 2010, il rejoint en effet NRJ en animant C'Cauet, de 21 h à minuit, avec Enora Malagré et Piètre. L'équipe est également constitué de Julie, Jeff, Gueguette, Marion, Justin et Jérémy. Il succède à MIKL et son « Émission Sans Interdit ». Cauet fait remonter les scores d'audience sur la tranche 21 h-minuit.

Il continue son émission à la rentrée 2011 sur NRJ malgré le début de son spectacle Picard for Ever en janvier 2012. Enora Malagré quitte l'équipe après 1 an sur NRJ et rejoint Cyril Hanouna le matin sur Virgin Radio.

Animateur télé[modifier | modifier le code]

Le 2 octobre 1993, Sébastien Cauet commence sa carrière télévisuelle en animant en compagnie de Laurent Boyer le concert Dance Machine 1 diffusé sur M6 (chaîne appartenant au groupe RTL comme Fun Radio). Il coprésente ensuite la troisième (11 juin 1994), la quatrième[17] (23 septembre 1994) et la cinquième édition[18] (4 février 1995) de Dance Machine[19]. Sur M6, il anime aussi pendant un an sa propre émission musicale quotidienne (lundi, mardi, jeudi, vendredi) à partir du 26 septembre 1994 : Allo Cauet.

En 2003, en plus des retransmissions de ses émissions radio sur MCM, Cauet entre à TF1. Après la diffusion du pilote le 23 juin 2003, le vrai début du nouveau talk-show La Méthode Cauet a lieu le 11 septembre 2003. L'émission est produite par sa société de production Be Aware ainsi que par Loribel (société de Bataille et Fontaine) avant de n'être produite que par Be Aware. Durant les premières saisons, le talk-show réalise de forts taux d'audience le jeudi en deuxième partie de soirée sur TF1[11]. Cauet surfe alors sur le succès de sa Méthode avec Cauet retourne la télé, diffusé en prime time sur TF1 à trois reprises : 7 juillet 2006, 24 mars 2007 et 9 mai 2008. Cette émission a pour objet de parodier des émissions, des séries, publicités. Il présente aussi Pas de vacances pour Cauet, une émission en seconde partie de soirée l'été où Cauet et son équipe testent les jobs d'été à différents endroits : la Côte d'Azur le 17 août 2006, la Corse le 16 août 2007 et les États-Unis lors de 3 numéros en août 2008.

En 2006, Cauet connaît un premier échec sur TF1. Ayant obtenu de Disney la licence des droits du Muppet Show, il produit sans succès[5] l'émission Muppets TV (diffusée d'octobre à décembre 2006 sur TF1) ; il assurait la voix de Kermit la grenouille[20]. Entre le 7 janvier 2008 et le 15 février 2008, Cauet anime La Cauetidienne sur TF1 de lundi au vendredi à 17h35. Si l'émission fait parler d'elle à cause des frasques de Cauet (il se blesse sur le tournage de l'émission[21]), elle n'atteint pas ses objectifs d'audience et est vite arrêtée[22]. Fin juin 2008, à la suite du transfert radiophonique de Cauet de Fun Radio à Virgin Radio, CaueTivi s'arrête sur TF6, l'émission ne pouvant suivre l'animateur sur sa nouvelle station[5]. En décembre 2008, en raison du déclin de l'audience, La Méthode Cauet s'arrête. 'Durant l'été 2009, TF1 propose néanmoins un best of du talk-show[5]. Cauet reprend sur TF1 ensuite en 2009 l'émission mythique Tournez Manège. Après une première saison du 28 septembre 2009 au 29 janvier 2010, une deuxième saison est programmée à partir du 25 octobre 2010 toujours de 18h à 19h. Faute d'audience, l'émission s'arrête le vendredi 17 décembre 2010[23]. Entre temps, Cauet a tenté de relancer un talk-show sur TF1. À partir de mars 2010, entouré de chroniqueurs comme Christophe Beaugrand et Christine Bravo, il anime ainsi Ça va s'Cauet le jeudi en deuxième partie de soirée[24]. Mais faute d'audience, l'émission s'arrête fin mai 2010.

Cauet fait son retour à la télévision depuis le 19 novembre 2011 le samedi après-midi, sur la chaine de la TNT NRJ 12, avec une émission de talk-show intitulée Bienvenue chez Cauet. Depuis mercredi 25 avril 2012, cette émission est diffusée le mercredi soir aux alentours de 23 h 15. Bienvenue chez Cauet n'est pas renouvelé en 2013.

À partir de septembre 2014, il fera son retour sur NRJ 12, avec un nouveau jeu, Chéri, t'es le meilleur, qui sera diffusé à 18 h ou à 19 h par slaves, en alternance avec d'autres programmes. Il animera également une dizaine de prime-times événementiels (qui n'auront rien à voir avec son jeu). Il continuera toujours son émission C'Cauet sur NRJ, qui sera toutefois avancée d'une heure (de 19 h à 22 h).

Vie privée[modifier | modifier le code]

Son enfance est marquée par le décès de sa mère alors qu’il n’a que 10 ans, et son père meurt quand il a 20 ans. Le grand regret de sa vie est que ses parents ne l’aient pas vu accéder à la célébrité[25]. Il s'est confié à Sophie Davant dans Toute une histoire sur les deux drames de sa vie[26]. Au sujet de sa mère, il déclare : « Le décès de ma mère, c'est le cancer et elle est partie assez rapidement. Je me souviens de tout concernant cette période, presque minute par minute. L'annonce, les conséquences de ce qui allait se passer après, l'enterrement... », se rappelle-t-il. Concernant la mort de son père, il explique : « Il a fallu que j'arrête mon école de commerce car je n'avais plus d'argent et je vous passe les détails d'un enterrement à gérer quand on a 20 ans. Mais vous n'avez pas le temps de pleurer car il faut que le lendemain vous fassiez les papiers pour le rapatriement du corps, faire paraître une annonce dans le journal pour l'enterrement... Tout ce qu'en théorie vous ne devriez pas faire à 20 ans. »[27].

Depuis vingt ans, il est marié à Virginie, avec qui il a deux enfants, Valmont et Ivana[28].

Animateur de télévision[modifier | modifier le code]

  • 1993 - 1995 : Dance Machine (M6)
  • 1994 - 1995 : Allô Cauet ? (M6)
  • 2003 - 2008 : La Méthode Cauet (TF1)
  • 2003 - 2004 : Le meilleur de Cauet (MCM)
  • 2004 - 2008 : CaueTivi (TF6)
  • 2006 - 2008 : Cauet retourne la télé ! (TF1)
  • 2006 - 2008 : Pas de vacances pour Cauet ! (TF1)
  • 2008 : La Cauetidienne (TF1)
  • 2008 : Cauet fait le tour de... (TF6)
  • 8 août 2009 : 50 images étonnantes, vrai ou faux ? (avec Jacques Legros) (TF1)
  • 2009 - 2010 : Tournez manège ! (TF1)
  • 2010 : Ça va s'Cauet (TF1)
  • 2011 - 2013 : Bienvenue chez Cauet (NRJ12)
  • 2012 : Cauet fait le tour de Marseille (TF6)
  • 2013 : Le plus grand fan (TF6)
  • 2014- : Chéri, t'es le meilleur ! (NRJ12)

Comédien[modifier | modifier le code]

Après avoir doublé Jack Black dans la version française de la bande-son du film Rock Academy (2003)[29] et prêté sa voix dans la version française des films Garfield[30] en août 2004 et Garfield 2 en juillet 2006[31], il obtient un mini-rôle d'acteur en septembre 2006 (sa présence à l'écran ne durant que quelques minutes) dans le film de Charlotte de Turckheim, Les Aristos (Maître Convert, huissier de justice libidineux)[32].

DJ[modifier | modifier le code]

Sébastien Cauet est l'auteur d'une compilation de musiques mixées Le mix de Cauet sortie en juillet 2007 et réalise le "Mix de Cauet" (aussi appelé "Cauet Mix"), un ensemble de soirées organisées dans différents clubs de France et de Belgique[33],[34],[35],[36]

One-Man-Show[modifier | modifier le code]

En janvier 2012, Sébastien Cauet se produit dans un One Man show au Palais des Glace à Paris nommé « Picard For Ever »[37].

Le 30 avril 2013, Cauet termine sa tournée à Saint Quentin (02) dans l'Aisne (sa ville natale), l’émission est passé en direct le soir sur la 12e chaine de la TNT NRJ 12. Enregistrée également pour une sortie DVD.

Chef d'entreprise[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Be Aware.

Comme beaucoup d'animateurs-producteurs, Sébastien Cauet a créé ses propres sociétés de productions. Ses activités étant variées (télévision, radio, presse, produits dérivés), il a fait le choix de créer une structure par activités spécialisés, toutes avec le terme « Be Aware », rendu célèbre par Jean-Claude Van Damme[38].

Presse[modifier | modifier le code]

Via la société en participation Guts, cofondée avec Gérard Ponson et Hachette Filipacchi Médias[39], Cauet lance en mars 2006 le magazine Guts en formule hebdomadaire. La publication est arrêtée en août 2006 lorsque la commission paritaire de la presse prive le magazine de son certificat d'inscription[40], arguant que Guts est un titre « d'autopromotion » pour l'animateur « omniprésent en couverture et à l'intérieur », certains membres allant jusqu'à dire que certains numéros portaient atteinte à la dignité humaine du fait de « l'indigence de certaines rubriques »[41]. Cette décision n'interdit pas le magazine mais le prive de nombreuses aides nécessaires à sa profitabilité, au premier rang desquelles la TVA presse à taux réduit.

Guts ayant ensuite obtenu son numéro de commission paritaire, Guts est de retour en kiosque depuis le mois d'octobre 2006, en bimestriel. Sébastien Cauet ne participe plus à Guts depuis le mois de décembre 2007 au minimum[42].

Partenaires[modifier | modifier le code]

  • Maxime Dormeau (auteur)
  • Miko (coanimateur/producteur)
  • Jean-Pierre Dannic dit "Piètre" (coanimateur/auteur) : Actuel
  • Julie Brochu-Thomassin (coanimatrice) : Actuel
  • Jean-Francois Legrand dit "Jeff", (batteur/cascadeur et homme à tout faire dans C'Cauet/assistant dans Bienvenue chez Cauet) : Actuel
  • Philippe Husson (auteur) : Actuel
  • Gaëtan Serais dit "Gueguette" (auteur/coanimateur) : Actuel
  • Fabien Didier (auteur)
  • Sylvain Serrano dit "Sylvanus", "Syl20" (Régisseur/"astrologue"/standardiste/assistant)
  • Marion Gagnot (coanimatrice de l'émission C'Cauet sur NRJ) (Animatrice de la rubrique "Marion teste ton mec" de l'émission C'Cauet sur NRJ) : Actuel
  • Jérémy Démitra (réalisateur de l'émission C'Cauet sur NRJ) : Actuel
  • Maxime Lesne dit "Jean-Moul" (producteur et réalisateur des vidéos de Cauet) : 2012 à 2014
  • Frédéric Rall (sound designer) : Actuel
  • Amir Laïeb (assistant émission) : Actuel

Polémiques[modifier | modifier le code]

  • Lors de l'émission en direct du 27 janvier 1995, il est l'auteur d'une plaisanterie sur les camps de concentration en présentant un lieu de villégiature bon marché nommé Auschwitz et composé des vieilles maisons à retaper. Afin de se justifier face au scandale engendré par cette déclaration, il évoque la pression que fait peser sur lui sa direction, et la difficulté de faire rire son public chaque jour en utilisant la provocation sans dépasser certaines limites. Il adresse une lettre d'excuses au Grand-rabbin de France, qui l'accepte[43]. En 2004, à la suite des propos tenus par Cauet neuf ans plus tôt sur les camps d'extermination[44], Arthur se fait licencier de Fun Radio qu'il souhaitait quitter[réf. nécessaire] (mais pas de TF1, chaîne dont il partage pourtant l'antenne avec Cauet) et rejoint Europe 2.
  • Cauet est attaqué en justice par Omar Harfouch pour des propos tenus en direct dans l'émission Cauetivi jugés diffamatoires et racistes. L'avocat de Cauet a déclaré que cette attaque 3 mois après les faits, constituait « une volonté d'occuper le terrain médiatique estival » de la part d'Omar Harfouch. Le propos présumé raciste évoquait, de manière humoristique, la possibilité qu'Omar Harfouch puisse « acheter le kébab au coin de la rue » pour manger un kébab. Cauet est condamné à 500 € avec sursis (qu'il n'a donc pas versés puisqu'il n'a pas recidivé)[45].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Chansons[modifier | modifier le code]

À noter la participation de Miko et Cartman dans le clip de Martin Solveig, Rejection.

CD audio[modifier | modifier le code]

(classés par ordre chronologique)

Livres[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Biographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.youtube.com/watch?v=KxfMXbXpaRs
  2. http://www.dailymotion.com/video/x90da9_thierache-cauet-fait-son-tour_news
  3. Ils se rencontrent au Lycée Paul Claudel à Laon
  4. a, b, c et d (fr) « Biographie », sur toutelatele.com
  5. a, b, c, d et e (fr) « Biographie », sur tvmag.com
  6. a et b (fr) « Cauet remplace Tabatha Cash sur Skyrock. Il avait été viré de Fun radio pour avoir tourné Auschwitz en dérision », sur liberation.fr,‎ 23 août 1995
  7. a et b (fr) « Europe 2 - Cauet nommé directeur des programmes », sur radioactu.com,‎ 26 août 2000
  8. (fr) « NRJ - Le zafternoon de Cauet », sur radioactu.com,‎ 17 août 1998
  9. (fr) « NRJ - Cauet quitte la direction de l'antenne », sur radioactu.com,‎ 29 avril 2000
  10. (fr) « Europe 2 - Retour de Cauet à l'antenne », sur radioactu.com,‎ 18 avril 2001
  11. a, b et c (fr) « Cauet, le talk-sot de TF1 », sur libération.fr,‎ 27 mars 2004
  12. (fr) « Europe 2 - Nouvelle grille de programmes », sur radioactu.com,‎ 25 février 2002
  13. (fr) « Fun Radio - La première de Cauet », sur radioactu.com,‎ 1er octobre 2004
  14. (fr) « Fun Radio - Plus de 35 heures d'antenne pour Cauet », sur radioactu.com,‎ 27 novembre 2004
  15. (fr) « Cauet quitte Fun Radio et rejoint Virgin Radio », sur ozap.com,‎ 12 juin 2008
  16. (fr) « Bruno Guillon à la matinale de Virgin Radio », sur jeanmarcmorandini.com,‎ 12 juin 2009
  17. (fr) Extrait de Dance Machine 4 avec Sébastien Cauet sur le site dailymotion.com
  18. (fr) Extrait de Dance Machine 5 avec Sébastien Cauet sur le site dailymotion.com
  19. (fr) « Les concerts Dance Machine », sur dance.machine.free.fr
  20. (fr) « Le Muppets TV" », sur tvmag.com,‎ 29 octobre 2006
  21. (fr) « Cauet brûlé au 3è degré », sur http://blog.telestar.fr,‎ 7 février 2008
  22. (fr) « TF1 misait sur l'échec de Cauet », sur lepoint.fr,‎ 31 janvier 2008
  23. (fr) « TF1 stoppe Tournez Manège », sur tvmag.com,‎ 12 décembre 2010
  24. (fr) Julien Mielcarek, « Cauet : "J'ai onze émissions pour convaincre" », sur Ozap.com,‎ 23 mars 2010
  25. « http://www.voici.fr/bios-people/sebastien-cauet »
  26. « http://www.youtube.com/watch?v=va8o000mfwA »
  27. « http://www.purepeople.com/article/cauet-orphelin-a-20-ans-c-est-violent-mais-on-n-a-pas-le-temps-de-pleurer_a143827/1#lt_source=external,manual,manual »
  28. « http://www.purepeople.com/article/cauet-severe-avec-ses-deux-enfants-l-autorite-ca-me-connait_a120269/1#lt_source=external,manual »
  29. a et b (fr) Interviews Cauet par le site objectif-cinema.com à propos de Rock Academy
  30. a et b (fr) Distribution du film Garfield sur allocine.fr
  31. a et b (fr) Distribution du film Garfield 2 sur allocine.fr
  32. (fr) Distribution du film Les Aristos sur Allociné.fr
  33. (fr) Voir le Mix de Cauet au Palm Club de Cannes sur soonnight.com
  34. (fr) Voir le Mix de Cauet au Studio 88 d’Aix-en-Provence sur soonnight.com
  35. (fr) Voir le Mix de Cauet à la Villa Bivona sur soonnight.com
  36. (fr) Voir le Mix de Cauet à la Storia sur soonnight.com
  37. Picard For Ever
  38. (fr) Jean Claude Van Damme est "aware"
  39. (fr) « Lagardère rattrapé par une boîte secrète », sur liberation.fr,‎ 30 avril 2010
  40. (fr) « Guts » : Cauet victime de lui-même, sur 20minutes.fr,‎ 23 août 2006
  41. (fr) « Guts suspend sa parution », sur strategies.fr,‎ 21 août 2006
  42. source : JDD (Journal Du Dimanche) daté du 6 janvier 2008, confirmation : Medias, le magazine sur France 5 daté du 22 novembre 2008
  43. (fr) « Cauet n'arrête pas son char », sur parismatch.com,‎ 21 septembre 2009
  44. (fr) « Arthur, Cauet et Auschwitz », sur lexpress.fr
  45. (fr) Article sur l'amende avec sursis influée à Sébastien Cauet pour ses propos tenus envers Omar Harfouch sur le site Melty.fr
  46. (fr) Article de Jean-Marc Morandini du 11 mars 2008
  47. (fr) Distribution du film Les Aristos sur allocine.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]