Tabatha Cash

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tabatha et Cash.

Tabatha Cash

Nom de naissance Céline Barbe
Alias
Tabatha Cash
Naissance 27 décembre 1973 (40 ans)[1]
Saint-Denis, Seine-Saint-Denis (France)[1]
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession
Distinctions
Conjoint
Franck Vardon
Caractéristiques physiques
Taille 1,70[1]
Yeux Marrons
Cheveux Bruns
Signes distinctifs
Tatouage sur la partie supéro-externe du sein droit
Carrière
Années d’activité 1992-1994
Nombre de films 61
Films notables
IAFD
AFDB

Céline Barbe, dite Tabatha Cash, née le 27 décembre 1973 à Saint-Denis en banlieue parisienne, est une actrice de films pornographiques française ayant tourné dans 78 films de 1992 à 1994[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Céline Barbe est née d’une mère française et d’un père français d'origine antillaise [3].

Elle grandit dans une cité HLM à Massy puis à Igny (Essonne)[réf. nécessaire].

Elle obtient son baccalauréat et commence un DEUG de droit à l’université d’Assas à Paris. Elle fréquente alors le militant d'extrême droite Serge Ayoub, surnommé « Batskin »[4]. Après être apparue dans des magazines d'adolescentes tels que Jeune et Jolie et OK Podium, elle pose nue dans Newlook (n⁰ 142-1995) à l'âge de dix-huit ans.

Carrière[modifier | modifier le code]

Actrice de films pornographiques[modifier | modifier le code]

En 1992, elle entame une carrière d'actrice de films pornographiques. Son premier film, sous l'identité de Céline Duval, est réalisé par Philippe Cochon pour les productions Starchild. Elle adopte par la suite le pseudonyme de Tabatha Cash qu'elle choisit en allusion à Tabatha, la petite fille de la série américaine Ma sorcière bien-aimée, et qu'elle associe à « cash » qui est sa motivation pour exercer ce métier.

Sa carrière démarre véritablement en mai 1993 lorsqu'elle obtient un Hot d'Or pour sa prestation dans le film Rêves de cuir 2 de Francis Leroi. Elle part ensuite pour les États-Unis et tourne notamment avec Rocco Siffredi dans Casanova de Fred J. Lincoln ou avec Tom Byron et Peter North dans les Folies de Tabatha d'Alex de Renzy. Elle accomplit ensuite une brève carrière en Italie en 1994, tournant notamment dans Marco Polo : La storia mai raccontata, du réalisateur Joe D'Amato et Esclaves au Harem de Luca Damiano. Elle tourne son dernier film « X » en 1994, Les Visiteuses, sous la direction d'Alain Payet.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Downtown Very Brown (2002)
  • Bad Hair Day (2001)
  • Chez Twat (2001)
  • The Best by Private 16: Cumshot De Luxe 2 (1999)
  • Sodomania: Director's Cut Classics 2 (1999)
  • The Best by Private 4: Cumshot De Luxe (1998)
  • Foreign Fucks and Sucks (1998)
  • Creme De Femme: The Video Series (1996)
  • Deep Inside Brittany O'Connell (1996)
  • Diario di Milly, Il (1996)
  • Private Gold 2: Friends in Sex (1996)
  • Tabatha and Her Friends (1996)
  • Wacky World of Ed Powers (1996)
  • Magique Emmanuelle (1995)
  • Parfum d'Emmanuelle, Le (1995)
  • Amour d'Emmanuelle, L' (1995)
  • Marco Polo: La storia mai raccontata (1995)
  • Emmanuelle à Venise (1995)
  • Revanche d'Emmanuelle, La (1995)
  • Éternelle Emmanuelle (1995)
  • Secret d'Emmanuelle, Le (1995)
  • Raï (1995) .... Sahlia
  • Anal Maniacs 3 (1995)
  • Bustin' Out My Best Anal (1995)
  • The Erotic Adventures of Aladdin X (1995)
  • Esclaves au harem (1995)
  • Nasty Girls 6 (1995)
  • Olympus of Lust (1994) (as Celine)
  • Seymore Butts Goes Nuts (1994)
  • Sodomania: The Baddest of the Best (1994)
  • Up and Cummers : The Movie (1994)
  • Les Visiteuses (1994)
  • Adolescenza perversa (1993)
  • Anal Delights 3 (1993)
  • The Anal-Europe Series 3: The Museum of the Living Art (1993)
  • The Anal-Europe Series 4: Anal Recall (1993)
  • The Anal-Europe Series 5: Anal European Vacation (1993)
  • Animal Instinct (1993)
  • Booty Sister (1993)
  • Casanova (1993)
  • Condominio delle moglie, Il (1993)
  • Dr. Butts 3 (1993)
  • Euroslut: French Tart (1993)
  • Facesitters 2 (1993)
  • Gangbang Girl 9 (1993)
  • The Golden Girl: Part One (1993)
  • Ladykiller (1993)
  • More Dirty Debutantes 23 (1993)
  • Night Train (1993)
  • Private Film 1 : Anal Academy (1993)
  • Raunch 6 (1993)
  • Rêves de cuir 2 (1993)
  • Tales from the Zipper (1993)
  • Casa d'appuntamento... puttana dalla testa ai piedi (1992)
  • My Sex Life As a Ghost (1992)
  • Raunch 6: French Kiss (1992)
  • The Sarah Young Collection 6 (1992)
  • Sodomania 3: With Foreign Objects (1992)
  • The Young One: Part Eleven (????)
  • The Young One: Part Nine (????)
  • The Young One: Part Ten (????)

Récompense[modifier | modifier le code]

Après la pornographie[modifier | modifier le code]

Elle coanime pendant la saison 1994-1995 une émission de libre antenne, Le Skyclub, avec le Toubib et Frédérico, sur la station de radio Skyrock[5]. Cette émission, très proche de Lovin'Fun, animée par Doc et Difool sur la station concurrente Fun Radio, fut déprogrammée en juin 1995 car elle ne rencontrait pas le succès escompté. Elle anime la même saison la rubrique « Caméra couchée », dans laquelle elle s’amuse à draguer les passants masculins dans la rue, pour l'émission C'est pas le vingt heures, diffusée sur Canal+.

Elle apparaît au cinéma en 1995 dans la comédie banlieusarde Raï de Thomas Gilou, où elle interprète au côté de Samy Naceri le rôle d'une jeune Algérienne devenue « la meuf la plus puissante de la cité »[6].

Après avoir mis fin à sa carrière d’actrice, elle devient journaliste pour la revue Hot Vidéo dont elle épouse le rédacteur en chef, Franck Vardon, le 7 janvier 1995. Elle mène alors une vie de mère de famille aux États-Unis à Sarasota (Floride), éloignée des médias.

En janvier 2014, son mari Franck Vardon décède. Elle est alors nommée directrice de publication de cette revue en remplacement de son défunt mari en août 2014[7] et elle revient alors en France travailler à Levallois-Perret au siège de sa société[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c personal biography
  2. Selon l’Internet Adult Film Database
  3. Le cinéma X, Éditions la Musardine, sous la direction de Jacques Zimmer, 2002, p. 302.
  4. Entretien avec Serge Ayoub
  5. (en) Philip Malcolm, Waller Thody, Howard Evans, Michelle Pepratx-Evans « Le Franglais », Continuum International Publishing Group,‎ 1995 (consulté le 23-06-2010).
  6. (en) Alec G. Hargreaves, Mark McKinney « Post-colonial Cultures in France », Routledge,‎ 1997 (consulté le 16-11-2008).
  7. « L'ex-star du porno Tabatha Cash va diriger la revue «Hot Vidéo» », sur 20 minutes,‎ 22/08/2014
  8. « Tabatha Cash, mamma porno », sur Libération,‎ 10/09/2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]