Difool

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Difool (homonymie).

David Massard

Description de cette image, également commentée ci-après

Difool (à gauche) et le Doc (à droite), dans les studios de Fun Radio en 1993.

Nom de naissance David Massard
Alias
Difool
Naissance 11 janvier 1969 (45 ans)
Firminy, Loire
Nationalité Française
Profession Animateur sur Skyrock
Autres activités
Directeur général de l'antenne de Skyrock

David Massard, connu sous le pseudonyme de Difool, est animateur de radio français. Il est né le 11 janvier 1969 à Firminy, près de Saint-Étienne.

Difool anime deux émissions de radio sur Skyrock : une le matin intitulée Le Morning de Difool et une autre le soir intitulée Radio libre. Il est également directeur général de l'antenne de Skyrock[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fin 1981, il commence à faire de la radio sur Radio Centre Ville, une radio de Saint-Étienne. Radio Centre Ville est rebaptisée M'Radio, elle s'adressait aux 15-34 ans, et ce fut la principale radio de stéphanoise. Il participa ensuite à une émission sur M6 qui devait élire le meilleur animateur FM de France. Il n'a pas gagné mais a été bien classé.

Par la suite, en 1990, Difool envoya des cassettes à Skyrock, NRJ, RMC et Fun Radio. Seule cette dernière lui répondit : le directeur de l'antenne de l'époque avait besoin d'un animateur pour le week-end et la nuit. Il l'engagea donc et c'est à cette époque que fut choisi pour David Massard le pseudonyme de « Difool », du nom d'un personnage de bande dessinée (John Difool, héros de l'Incal de Moebius et Alejandro Jodorowsky). À cette époque en effet, les animateurs de la station choisissaient leur pseudonyme dans cet univers.

Il fut ensuite actif en semaine et anima les dédiFun, lancement de chanson par des dédicaces envoyées par les auditeurs. Par la suite Benoît Sillard, PDG de Fun Radio de 1989 à 1998, lui proposa une émission inspirée de « love-line », concept américain réunissant un animateur de radio, un docteur et des auditeurs parlant de leur problèmes de cœur ou autres états d'âme. Difool accepta et anima Lovin' Fun avec le pédiatre Christian Spitz, surnommé « le Doc ». Les premiers mois, Difool anima à la suite le Difooloir, émission de 22h à minuit où il délirait et plaisantait avec des auditeurs. Cependant elle s'arrêta au bout de deux mois car elle rencontrait des problèmes avec le CSA. Peu après, Arthur, alors sur la même radio, abandonna l'émission du matin, le Morning, et Difool la reprit. Pendant six mois, il anime la tranche de 6h à 9h et le 19h-22h mais finit par abandonner l'émission matinale. Difool reste jusqu'en 1996 sur les ondes de Fun Radio.

C'est alors que Pierre Bellanger, fondateur et ancien président de Skyrock, lui propose de rejoindre sa station. Il devient alors directeur d'antenne nationale et locale, sans pour autant prendre le micro, en raison d'une clause de son contrat avec Fun Radio qui lui interdit d'être animateur sur une radio concurrente pendant un an après son départ.

Il revient cependant à l'antenne en 1997 et anime la Radio libre de 21 h à minuit avec Tidav (P'tit David), Marie et Florent (tous deux standardistes), une émission qui dit laisser la parole aux auditeurs. Elle est un véritable succès. En 2000, Tidav les quitte et est remplacé par Romano, coanimateur et ami. À la rentrée 2000, Michaël Youn, KTL et Sophie Gaillard stoppent le morning. Difool le reprend en direct d'un appartement à Courbevoie et anime ainsi deux émissions par jour. À l'origine, l'émission du matin ne devait durer qu'un mois, puis s'arrêter au terme de la saison 2000–2001 mais l'émission rencontra un tel succès auprès des auditeurs qu'elle a été maintenue l'année suivante. David Massard est actuellement animateur et directeur général de l'antenne de Skyrock.

Le 12 avril 2011, il apprend à l'antenne l'éviction du directeur général mais aussi de son ami, Pierre Bellanger de son poste, avec pour remplaçant Marc Laufer, avec prise de fonctions immédiate. S'ensuit alors un mouvement de solidarité à son initiative et celle de Fred, pour soutenir et défendre la Radio Libre.

En 2013, lors du débat sur le mariage pour tous en France, Difool s'engage en faveur de la réforme et participe à une soirée organisée en partenariat avec Skyrock le 27 janvier 2013 au théâtre du Rond-Point[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fred Musa : "Difool, c'est notre Zidane à nous", Le Monde, 16 juillet 2014
  2. Mariage gay : la riposte du gouvernement