Robert Bartko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Robert Bartko
Image illustrative de l'article Robert Bartko
Informations
Nom Bartko
Prénom Robert
Date de naissance 23 décembre 1975 (38 ans)
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Spécialité poursuite
Équipe professionnelle
2001-2002
2003-2004
2009-2012
Telekom
Rabobank
LKT Brandenburg
Principales victoires
médaille d'or, Jeux olympiques Champion olympique de la poursuite individuelle (2000)
médaille d'or, Jeux olympiques Champion olympique de la poursuite par équipes (2000)
Arc en ciel.png Champion du monde de la poursuite individuelle (1999, 2005 et 2006)
Arc en ciel.png Champion du monde de la poursuite par équipes (1999)

Robert Bartko est un coureur cycliste allemand né le 23 décembre 1975 à Potsdam, dans le Brandebourg. Spécialiste de la poursuite, il a été champion olympique de poursuite individuelle et par équipes lors des Jeux olympiques de 2000 à Sydney, et champion du monde de ces deux spécialités. Passé au cyclisme sur route entre 2001 et 2004, il rejoint en 2009 l'équipe LKT Brandenburg jusqu'en 2012. Il arrête sa carrière de cycliste début 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière sur piste[modifier | modifier le code]

Spécialiste de la poursuite, Bartko remporte ses premiers succès en 1998. Cette année-là, il remporte à domicile, à Berlin, une manche de la Coupe du monde en poursuite par équipes et une en poursuite individuelle, participant ainsi à la victoire de l'Allemagne au classement général de la Coupe du monde. La même année, à Bordeaux, il devient vice-champion du monde de poursuite par équipes derrière l'Ukraine, et obtient la médaille du bronze de la poursuite individuelle derrière les Français Philippe Ermenault et Francis Moreau ;

Au cours des deux années suivantes, Bartko s'affirme comme le meilleur spécialiste de la poursuite au monde. En 1999, à Berlin, il remporte les titres de la poursuite individuelle et par équipes. En 2000, il remporte les deux mêmes épreuves aux Jeux olympiques.

Devenu double champion olympique sur la piste, Bartko se dirige vers la route pendant quatre ans. Il revient en 2004, et remporte d'emblée une manche de la Coupe du monde à Moscou, et la médaille de bronze au championnats du monde en poursuite individuelle. En 2005 et 2006, il remporte deux nouveaux titres de champion du monde de poursuite individuelle, devenant le deuxième coureur le plus titré de l'histoire en poursuite professionnelle après Hugh Porter. Il obtient encore une médaille d'argent mondiale l'année suivante.

À partir de son retour en 2004, Bartko se consacre aussi à d'autres spécialités. Il pratique ainsi la course à l'américaine, dont il remporte une manche de Coupe du monde en 2008-2009, et dont il devient champion d'Europe en 2009, et deux fois champion d'Allemagne. Il court également des courses de six jours, où il remporte 21 victoires, dont trois consécutives à Gand avec son partenaire belge Iljo Keisse[1].

Carrière sur route[modifier | modifier le code]

Bartko passe professionnel sur route en 2001, après les Jeux olympiques de Sydney, afin de se donner de nouvelles ambitions après ses deux titres olympiques. Il rejoint l'équipe allemande Telekom, où il se spécialise dans les contre-la-montre : en deux ans, il se place neuf fois dans les dix premiers de contre-la-montre, sans toutefois obtenir de victoires. Pour sa deuxième saison, il remporte sa première victoire, lors d'une étape en ligne du Tour de Basse-Saxe. Cette victoire et sa cinquième place lors du contre-la-montre lui permettent d'obtenir la deuxième place finale derrière Olaf Pollack. Ses facultés de rouleur lui permettent d'obtenir des places d'honneur sur de courtes courses par étapes, comme le Tour du Danemark, qu'il termine septième, et surtout le Tour des Pays-Bas, qu'il termine cinquième grâce à sa deuxième place dans le contre-la-montre, à une seconde de Víctor Hugo Peña. La même année, il participe au Tour d'Espagne, qu'il termine 105e.

En 2003, Bartko rejoint la Rabobank. En mai, il termine deuxième du contre-la-montre des Quatre jours de Dunkerque derrière Christophe Moreau, puis troisième de celui du Tour de Belgique, derrière Michael Rogers et Fabian Cancellara, tous deux futurs champions du monde de la spécialité. Il parvient à préserver cette place sur la route, et termine sur le podium du Tour de Belgique. La semaine suivante, il remporte son premier contre-la-montre, au Tour de Luxembourg, ce qui lui permet de terminer quatrième du général. En mars 2004, sa deuxième victoire dans un contre-la-montre, lors du prologue des Trois jours de Flandre-Occidentale, avec dix secondes d'avance, lui permet de remporter sa première course par étapes. Malgré cette réussite, il met fin à cette première expérience sur route à la fin de la saison 2004.

À partir de 2006, Bartko court à nouveau régulièrement sur route, et participe notamment chaque année au championnat d'Allemagne du contre-la-montre, qu'il termine sur le podium en 2007. En 2009, il rejoint l'équipe allemande LKT Brandenburg.

En janvier 2014, Bartko annonce qu'il quittera le cyclisme après la course des Six jours de Copenhague (30 janvier-4 février 2014). Il remporte cette course conjointement avec Marcel Kalz.

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • 2004
    • 1er de la poursuite individuelle à Moscou
  • 2006-2007
    • 1er de la poursuite individuelle à Moscou
  • 2009-2010
    • 2e de l'américaine à Manchester

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Championnats d'Allemagne[modifier | modifier le code]

Victoires en Six jours[modifier | modifier le code]

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Bartko au Grand Prix de Francfort 2009

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Sur route[modifier | modifier le code]

Année 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009
Classement UCI[2] 1347e 898e 1454e 1155e 202e 286e 385e
Europe Tour[3] 958e 1192e 967e NC 1211e

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bjorn Haake, « Bartko the track specialist », sur cyclingnews.com,‎ 7 décembre 2008 (consulté le 1er mars 2010)
  2. « 2005 UCI Road Rankings », UCI (consulté le 28 février 2010)
  3. « Classement Pro-Tour », sur mémoire-du-cyclisme.eu (consulté le 28 février 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :