Peter Velits

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Peter Velits
Image illustrative de l'article Peter Velits
Tour de France 2009
Informations
Nom Peter Velits
Date de naissance 21 février 1985 (29 ans)
Pays Drapeau de la Slovaquie Slovaquie
Équipe actuelle BMC Racing
Spécialité Rouleur[1]
Grimpeur
Contre-la-montre
Équipe professionnelle
2004
2005-2006
2007
2008-2009
2010
2011
2012-2013
2014-
Dukla Trenčín
Konica Minolta
Wiesenhof-Felt
Milram
HTC-Columbia
HTC-Highroad
Omega Pharma-Quick Step
BMC Racing
Principales victoires
Championnats

médaille d'or, monde Champion du monde du contre-la-montre par équipes 2012, 2013 et 2014
MaillotSlovakia.svg Champion de Slovaquie du contre-la-montre (2012, 2013 et 2014)
1 étape dans un grand tour

1 étape du Tour d'Espagne 2010

Peter Velits, né le 21 février 1985 à Bratislava, est un coureur cycliste slovaque, membre de l'équipe BMC Racing. Son frère jumeau Martin est également cycliste professionnel, au sein de la formation Omega Pharma-Quick Step. Il détient trois titres de Champion du monde du contre-la-montre par équipes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sacré champion du monde espoirs à Stuttgart en 2007, il se met en lumière lors de la 17e étape du Tour de France 2008, celle qui verra Carlos Sastre voler vers le sacre final, en s'échappant, pendant toute l'étape, se faisant rejoindre sur les premières pentes de la montée finale vers L'Alpe d'Huez.

Il est alors connu pour être plutôt un puncheur, spécialiste des courses d'un jour, en atteste sa dixième place sur Milan-San Remo et la troisième sur la Classique de Saint-Sébastien en 2009 après le déclassement de Carlos Barredo[n 1].

En 2010, il remporte la première étape du Tour d'Espagne, un contre-la-montre par équipes avec la formation HTC-Columbia, ainsi que la dix-septième étape de cette même épreuve, un contre-la-montre individuel. Il finit deuxième de cette Vuelta, ce qui constitue à ce jour son meilleur résultat sur un grand tour et prouve qu'il a franchi un palier lui permettant d'être un sérieux candidat aux podiums sur les grands tours.

En 2011, Velits est longtemps blessé à la jambe au printemps, ce qui complique sa préparation pour le Tour de France[3]. Lors de la course, il se classe notamment quatre fois parmi les dix premiers d'étapes et prend la 18e place du classement général final[4],[5].

Début août, en fin de contrat avec l'équipe HTC-Highroad, il décide de signer avec son frère Martin Velits pour l'année 2012 dans l'équipe Omega Pharma-Quick Step. En début de saison, il remporte le Tour d'Oman. En juin, aux championnats de Slovaquie, il remporte le contre-la-montre et prend la deuxième place de la course en ligne, derrière Peter Sagan. Il termine à la 27e place du classement général en ayant obtenu plusieurs places d'honneur, dont la troisième place de la troisième étape à Boulogne-sur-Mer, et la quatrième de l'avant-dernière, un contre-la-montre. En septembre, il dispute les trois épreuves de ces championnats du monde. Il remporte le nouveau championnat du monde du contre-la-montre par équipes de marque avec ses coéquipiers de l'équipe Omega Pharma-Quick Step Sylvain Chavanel, Tony Martin, Tom Boonen, Kristof Vandewalle et Niki Terpstra, à une moyenne horaire de 50,534 km/h. Il prend ensuite la 34e place du contre-la-montre individuel et dispute la course en ligne, qu'il ne termine pas.

En 2013, il remporte deux nouveaux titres lors des Championnats de Slovaquie de contre-la-montre et des Championnats du monde du contre-la-montre par équipes.

En 2014, Peter Velits signe un contrat en faveur de BMC Racing. Grâce à la victoire qu'obtient sa formation sur le circuit tracé autour de la ville de Ponferrada en Espagne, il devient en fin de saison le premier coureur à s'adjuger trois victoires lors des Championnats du monde du contre-la-montre par équipes[6].

Palmarès et classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

6 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

1 participation

  • 2010 : 2e[7],[8], vainqueur des 1re (contre-la-montre par équipes) et 17e (contre-la-montre) étapes

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2014
UCI World Tour 131e[9]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carlos Barredo, initialement vainqueur de la Classique de Saint-Sébastien 2009, a été déclassé en juillet 2014 par l'UCI[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Team Milram », sur letour.fr (consulté le 18 février 2013)
  2. (en) « Menchov case an example of the UCI's "new way of communicating" on doping violations », sur cyclingnews.com,‎ 13 juillet 2014 (consulté le 15 juillet 2014)
  3. (en) « Velits looks to put injury woes behind him », sur cyclingnesw.com
  4. a et b Initialement 19e, il est reclassé 18e après le déclassement d'Alberto Contador en février 2012.
  5. a et b « Tour de France (FRA/UWT) - 02 Jul-24 Jul 2011 - General classification: Passage du Gois - Paris », sur uci.infostradasports.com (consulté le 23 février 2012)
  6. « Mondiaux CLM (H) - Velits seul coureur à faire le triplé », sur cyclismactu.fr,‎ 21 septembre 2014 (consulté le 21 septembre 2014)
  7. a et b Initialement troisième, Peter Velits est classé deuxième après déclassement d'Ezequiel Mosquera.
  8. a et b « Classement général du Tour d'Espagne 2010 », sur uci.ch (consulté le 26 mai 2013)
  9. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 17 octobre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :