Cyrille Van Hauwaert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrille Van Hauwaert
Image illustrative de l'article Cyrille Van Hauwaert
Cyrille Van Hauwaert (1908)
Informations
Nom Cyrille Van Hauwaert
Date de naissance 16 décembre 1883
Date de décès 15 février 1974 (à 90 ans)
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Principales victoires
4 classiques

Milan-San Remo 1908
Paris-Roubaix 1908
Bordeaux-Paris 1907 et 1909
1 étape de grand tour
Tour de France (1 étape)
1 championnat national

MaillotBélgica.svg Champion de Belgique sur route 1909

Cyrille Van Hauwaert, né le 16 décembre 1883 à Moorslede et mort le 15 février 1974 à Zellik, est un cycliste belge. Il a notamment remporté Paris-Roubaix et Milan-San Remo en 1908, et Bordeaux-Paris à deux reprises (1907 et 1909). Surnommé « Ventre ouvert » par ses coéquipiers français, il est le premier champion cycliste belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cyrille Van Hauwaert naît le 16 décembre 1883, grandit et vit à Moorslede en Flandre-Occidentale, où il exerce le métier de valet de ferme.

En 1907, il quitte Moorslede et se présente au bureau de l'équipe La Française à Paris, deux jours avant Paris-Roubaix, muni d'une lettre de recommandation d'un agent de l'équipe à Ypres. Le directeur sportif Pierre Pierrard, qui le reçoit, souhaite satisfaire à la lettre qui lui est présentée. Cependant, Paris-Roubaix est disputé à l'époque derrière des entraîneurs et les deux coureurs de l'équipe La Française, les frères Émile et Léon Georget, disposent déjà d'un nombre suffisant d'entraîneurs. Pierrard décide par conséquent d'engager Van Hauwaert sur Paris-Roubaix sans entraîneur. Suite aux défaillances des frères Georget durant la course, Van Hauwaert bénéficie tout de même du service d'entraîneurs à partir d'Arras. Malgré une chute, il crée la surprise en prenant la deuxième place derrière Georges Passerieu. Considéré comme la révélation de la course, il part favori de Bordeaux-Paris, qui a lieu deux mois plus tard et qu'il remporte[1]. Il participe ensuite au Tour de France, qu'il abandonne à la 10e étape.

Van Hauwaert rejoint en 1908 l'équipe Alcyon. Il remporte la deuxième édition de Milan-San Remo. Deux semaines plus tard, il est le principal favori de Paris-Roubaix. Accusant deux minutes de retard sur François Faber en arrivant à Roubaix, il dépasse celui-ci, victime d'une chute en essayant d'éviter un enfant, peu avant l'entrée du vélodrome et remporte la course. Il déclare alors vouloir gagner le Tour de France. Il n'y parviendra pas, ni en 1908, ni les années suivantes. Durant l'année, il signe des deuxièmes places sur Paris-Bruxelles, Bordeaux-Paris et au championnat de Belgique[2]. Depuis 1908, seul l'Irlandais Seán Kelly est parvenu à remporter Paris-Roubaix et Milan-San Remo la même année, en 1986.

L'année suivante, Van Hauwaert se classe 4e de Milan-San Remo puis de Paris-Roubaix, en ayant été victime d'une chute dans les derniers kilomètres. Il remporte Bordeaux-Paris pour la deuxième fois, le championnat de Belgique et la première étape du Tour de France. Il prend la cinquième place du classement général de l'épreuve, derrière quatre autres coureurs Alcyon.

À l'exception de Paris-Menin en 1910, Van Hauwaert ne remporte plus de course sur route importante par la suite. Il termine deuxième de Paris-Roubaix cette année-là, troisième en 1911 après avoir été victime d'une crevaison, et sixième en 1914, pour sa dernière participation. Il gagne les Six jours de Bruxelles en 1914 et 1915.

Ses nombreux succès sur route et sa participation à des courses sur pistes à la fin de sa carrière associés à sa grande popularité participa à la renaissance du cyclisme sur route mais aussi à celle des vélodromes[3].

Après sa carrière de coureur, Cyrille Van Hauwaert a géré un commerce de cycles[4]. Il a créé sa propre marque de cycles, Van Hauwaert, et dirigé une équipe cycliste à son nom entre 1953 et 1955.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur le Tour de France[modifier | modifier le code]

  • 1907 : abandon (10e étape)
  • 1908 : abandon (6e étape)
  • 1909 : 5e du classement général et vainqueur de la 1re étape
  • 1910 : 4e du classement général

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pascal Sergent, Chronique d'une légende : Paris-Roubaix - tome 1, p.93-96
  2. Pascal Sergent, op. cit., p.98-103
  3. Vanysacker D., « Le cyclisme en Wallonie jusqu'à la Seconde Guerre mondiale : une histoire sociale comparable à celle des Flandriens (1860-1945) », dans Image et paysages mentaux des XIXème et XXème siècles, de la Wallonie à l'Outre-mer, s. dir. de L. Courtois, J.-P. Delville, F. Rosart (e.a.), Louvain-la-Neuve, Academia-Bruylant. Presses universitaires de Louvain, 2007, p. 158 (Coll. "Temps et Espaces, n°8).
  4. Pascal Sergent, De Paris à Roubaix, sur les traces d'un phénomène sportif, p.15.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :