Province du Chaco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chaco.
Province du Chaco
Provincia del Chaco
Blason de Province du Chaco
Héraldique
Drapeau de Province du Chaco
Drapeau
Localisation de la province du Chaco
Localisation de la province du Chaco
Administration
Pays Drapeau de l’Argentine Argentine
Capitale Resistencia
Gouverneur Jorge Capitanich (PJ)
ISO 3166-2 AR-H
Démographie
Gentilé Chaqueño/a
Population 1 053 466 hab. (2010)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Superficie 99 633 km2
Liens
Site web http://www.chaco.gov.ar

La province du Chaco est une subdivision de l'Argentine située au nord du pays. Elle est bordée à l'ouest par les provinces de Salta et de Santiago del Estero, au sud par celle de Santa Fe, au sud-est par celle de Corrientes et par le Paraguay et à l'est et au nord par la province de Formosa.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les peuples originels du Chaco s'établirent dans la région approximativement il y a six mille ans. Chaco est un mot Quechua qui signifie « terrain de chasse », ce qui était la ressource principale pour les tribus aborigènes habitant la région avant l'arrivée des Espagnols. Certaines de ces tribus (Guaranís, Tobas, Wichís et autres) ont persisté dans la région et ont toujours d'importantes communautés dans la province, comme dans celle de Formosa.

Le premier Espagnol fut Alejo García, qui traversa le Chaco à la recherche des gisements de Potosí. D'autres explorèrent également ces terres. Citons Sébastien Cabot, Juan de Ayolas, Domingo de Irala, Álvar Núñez Cabeza de Vaca, entre autres. La première fondation européenne dans les terres du Chaco fut réalisée par Alonso de Vera y Aragón le 14 avril 1585, sous le nom de Nuestra Señora de la Concepción, sur les rives du Río Bermejo. Avec cette fondation commença l'action missionnaire. Un franciscain se signala parmi ces prêtres, saint François Solano, renommé pour sa sainteté et son amour pour les indigènes. En 1585 arrivèrent les premiers missionnaires de la Compagnie de Jésus: les pères Alonzo de Barzana et Francisco de Angulo.

En 1590, arrivèrent les pères Pedro Añazco et Juan Font, qui joignirent leurs efforts en vue d'évangéliser les Indiens du Chaco.

Le territoire national du Gran Chaco avec pour capitale Villa Occidental fut créé le 31 janvier 1872 et avait Julio de Vedia pour gouverneur. C'était alors la présidence de Domingo Faustino Sarmiento. La première des campagnes de conquête du Gran Chaco, fut celle que le Colonel Napoleón Uriburu réalisa en 1870 et répéta en 1872, jusqu'au passage sur la rivière appelé La Cangayé, l'ancienne réduction jésuitique de Nuestra Señora de los Dolores, fondée en 1781 dans les environs du confluent des Río Teuco et Río Bermejo.

Géographie[modifier | modifier le code]

Province située au nord-est de l'Argentine, elle fait partie de la grande zone du Gran Chaco et s'étend sur un relief totalement plat, avec une inclinaison légère dans le sens NO-SE. Cette caractéristique se manifeste dans l'orientation du cours des rivières.

Climat[modifier | modifier le code]

Climogramme de Resistencia

La végétation reflète l'inégale répartition des pluies et se présente comme une forêt fermée à l'ouest (L'Impénétrable), un paysage de prairies au centre et des forêts en bosquets qui bordent les rivières à l'est. De par l'influence des vents humides qui viennent de l'Atlantique, le secteur oriental reçoit davantage de précipitations. Cette influence perd son humidité dans sa progression vers l'ouest où l'hiver est marqué par une saison sèche.

Population[modifier | modifier le code]

Tandis qu'en 1895 la province comptait 10 422 habitants, elle a largement dépassé de nos jours le million d'habitants (1 055 011 en 2003), parmi lesquels 50 000 appartiennent aux communautés toba, wichi et mocovi.

Démographie[modifier | modifier le code]

Depuis 1895, la population de la province a évolué comme suit :

1895 1914 1947 1960 1970 1980 1991 2001 2003
Province du
Chaco
10 422 46 274 430 555 543 331 566 613 701 392 839 677 984 446 1 055 011
Total Argentine 4 044 911 7 903 662 15 893 811 20 013 793 23 364 431 27 49 480 32 615 528 36 260 130 37 912 201

D'après l'INDEC (Institut argentin des statistiques et des recensements) , en 2003, la population était estimée à 1.055.011 habitants[1].

La croissance démographique a été très importante durant la première moitié du XXe siècle. En 1895, il y avait quelque dix mille habitants qui peuplaient cette province de taille équivalente à un peu plus de trois fois celle de la Belgique. Il est vrai que les Indios Bravos (Indiens non soumis) n'étaient pas inclus dans ce chiffre, mais ces derniers avaient été décimés par les récentes opérations militaires pour sécuriser la région et n'étaient plus qu'une petite poignée de milliers. En 1947, on comptait déjà pas moins de 430 000 habitants
Après 1947, la situation économique se dégradant progressivement, la province a démographiquement sous-performé par rapport à la totalité du pays.
Cependant, plus récemment, on remarque que la population de la province a gagné 25 % entre 1990 et 2004, et affiche ainsi un rythme d'accroissement nettement supérieur à la moyenne du pays.

Enfin la natalité élevée observée dans la province (24 540 naissances en 2000, et 25 543 en 2004, soit un taux de 25,1 pour mille, un des plus élevés du pays avec celui des provinces de Misiones et de Formosa) laisse entrevoir la poursuite d'une forte croissance démographique dans les prochaines décennies.


Article détaillé : Démographie de l'Argentine.

Économie[modifier | modifier le code]

Le développement du Chaco est lié à l'exploitation des forêts de quebracho colorado et blanco, ainsi qu'à la production de coton, qui représente 60 % de la production nationale. L'agriculture a recours aux cultures de la zone de la Pampa : soja, sorgho, maïs. Sont aussi cultivés la canne à sucre au sud, le riz et le tabac, avec une activité moindre cependant. L'élevage se fait dans des troupeaux d'animaux créoles et croisés avec des zébus, qui s'adaptent facilement aux températures élevées et au peu de pâturages disponibles.

Le Chaco est la province la plus pauvre d'Argentine avec 47 % de la population qui vit sous le seuil de pauvreté (23,4 % pour la moyenne nationale).

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La principale rivière est le Río Bermejo, qui prend sa source en Bolivie et fait office de frontière avec la province de Formosa. Les autres cours d'eau sont les rivières Río Tragadero, Río Negro et Río Salado, alimentés par les pluies abondantes, qui débouchent dans le Paraguay et surtout dans le Paraná.

Départements[modifier | modifier le code]

Principales Villes[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]