Province de San Luis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir San Luis.
Province de San Luis
Provincia de San Luis
Blason de Province de San Luis
Héraldique
Drapeau de Province de San Luis
Drapeau
Localisation de la province de San Luis
Localisation de la province de San Luis
Administration
Pays Drapeau de l’Argentine Argentine
Capitale San Luis
Gouverneur Claudio Poggi (PJ)
ISO 3166-2 AR-D
Démographie
Gentilé Sanluiseño/a
Population 431 588 hab. (2010)
Densité 5,6 hab./km2
Géographie
Superficie 76 748 km2
Liens
Site web http://www.sanluis.gov.ar
Vue du lac de barrage La Florida

La province de San Luis est une subdivision de l'Argentine située au centre-ouest du pays. Sa capitale est la ville de San Luis.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La province est limitée au nord par la province de La Rioja, à l'est par la province de province de Córdoba, au sud par la province de La Pampa, à l'ouest par la province de Mendoza et au nord-ouest par la province de San Juan.

Relief[modifier | modifier le code]

La province présente deux milieux naturels différents. Dans la moitié nord, le paysage montagneux prédomine, coïncidant avec les Sierras Pampéennes. Dans la moitié sud, le relief est plat.

La chaîne la plus importante est celle de San Luis, située au centre nord et formant la ligne de partage entre les bassins de diverses rivières qui y prennent naissance. À l'ouest se trouvent les montagnes de Guayaguas, Cantanal, Quijadas et Alto Pencoso. Entre les deux zones montagneuses se forme une dépression relative nommée Pampa de las Salinas, occupée dans sa partie centrale par une étendue saline.

Climat[modifier | modifier le code]

Dans la zone de montagnes, le climat est aride, bien que sur les versants occidentaux des montagnes se développe un climat montagnard tempéré, plus humide que celui des rebords occidentaux, puisque le flanc de la montagne se comporte comme un front de condensation pour le vent de l'Atlantique.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Les principales rivières de la zone des montagnes de San Luis sont le Río Comlara et le Río Quinto. Les rivières Río Desaguadero et Río Salado délimitent les frontières de la province du côté occidental. Au nord-ouest de la province, aux confins des provinces de San Juan et de Mendoza se trouvent les Lagunas de Guanacache, endroit de confluence des ríos San Juan et Mendoza, et point de départ du Río Desaguadero.

Le Desaguadero forme un système complexe (Le système du Desaguadero) qui, depuis la seconde moitié du XIXe siècle et spécialement tout au long du XXe siècle, a souffert d'une grave réduction des débits hydriques avec pour conséquence un dessèchement menaçant des Lagunas de Guanacache, et la transformation en saline de la laguna del Bebedero, ainsi que la dessiccation de la rivière homonyme (río El Bebedero).

Histoire[modifier | modifier le code]

La zone de la province actuelle de San Luis fut habitée par diverses ethnies indigènes : les Michilingües, les Calchaquís, les Ranquels, les Puelches et les Pehuenches.

En 1778, la province devint dépendante de l'Intendance de Córdoba, puis, en 1813, les territoires de Mendoza, San Juan et San Luis constituèrent la province de Cuyo, avec Mendoza pour capitale. Le 1er mars 1820, la province proclama son autonomie administrative, et en 1855 le gouverneur Justo Daract ratifia la nouvelle constitution provinciale.

Subdivisions[modifier | modifier le code]

La province est subdivisée en 9 départements :

Département Superficie
km²
Population
2001
Chef-lieu Carte des départements
Departamento Ayacucho (San Luis - Argentina).png Ayacucho 9 681 16 906 San Francisco del
Monte de Oro
San Luis province (Argentina), departments and capital.png
Departamento Belgrano (San Luis - Argentina).png Belgrano 6 626 3 881 Villa General Roca
Departamento Chacabuco (San Luis - Argentina).png Chacabuco 2 651 18 410 Concarán
Departamento Coronel Pringles (San Luis - Argentina).png Coronel Pringles 4 484 12 571 La Toma
Departamento General Pedernera (San Luis - Argentina).png General Pedernera 15 057 110 814 Villa Mercedes
Departamento Gobernador Dupuy (San Luis - Argentina).png Gobernador Dupuy 19 632 11 120 Buena Esperanza
Departamento Junín (San Luis - Argentina).png Junín 2 476 20 271 Santa Rosa de Conlara
Departamento La Capital (San Luis - Argentina).png La Capital 13 120 168 771 San Luis
Departamento Libertador General San Martín (San Luis - Argentina).png Libertador General San Martín 3 021 5 189 San Martín

Population[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Depuis 1838, la population de la province a évolué comme suit :

1838 1895 1914 1947 1960 1970 1980 1991 2001 2010
Province
de San Luis
28 000 81 450 116 266 165 546 174 316 183 460 214 416 286 458 367 933 431 588
Argentine 674 000 4 044 911 7 903 662 15 893 811 20 013 793 23 364 431 27 949 480 32 615 528 36 260 130 40 091 359

L'Institut argentin des statistiques et des recensements (INDEC) estimait la population de la province à 412 110 habitants en 2003[1].

En 1838, il y avait 28 000 habitants qui peuplaient le territoire de la province, d'une superficie un peu plus vaste que celle du Benelux. Ceci représentait quelque 4 % de la population de l'Argentine. La croissance démographique a été nettement plus faible que celle de l'ensemble du pays jusqu'à la fin des années 1970. Plus récemment, on remarque que la population de la province a doublé en 30 ans, entre 1980 et 2004, et affiche de ce fait un rythme d'accroissement supérieur à la moyenne du pays.

Les projections de population effectuées par l'INDEC prévoyaient une population se montant à 456 000 habitants en 2010 et déjà 505 000 en 2015, soit un accroissement de près de 10 000 personnes annuellement[2],[3]. Les résultats provisoires du recensement de 2010 affichent une hausse un peu moindre que prévu, mais se montant cependant à quelque 17,5 % par rapport au recensement précédent effectué en 2001[4]. San Luis est ainsi l'une des provinces argentines qui progresse le plus en valeur relative (pourcentage d'augmentation par rapport à la population de 2001).

Cette croissance forte est liée certainement à la fécondité élevée de ses habitants, mais aussi à une certaine immigration. La vigueur de la natalité observée ces dernières années dans la province (8 099 naissances en 2000, et 8 751 en 2004, soit un taux de 21,9 pour mille) laisse entrevoir la poursuite d'une croissance démographique importante dans les prochaines décennies.

Article détaillé : Démographie de l'Argentine.

Villes[modifier | modifier le code]

Les principales villes de la province sont :

Les villes moins importantes sont :

  • Buena Esperanza
  • La Punta
  • El Volcán
  • Potrero de Los Funes
  • San Francisco del Monte de Oro
  • Los Cerrillos
  • Candelaria
  • Luján

Économie[modifier | modifier le code]

Le profil économique de la province changea à partir des politiques de promotion industrielle appliquées depuis la fin de 1982. Jusqu'alors, le secteur primaire (agriculture) était la base de la production provinciale.

Les établissements industriels qui s'installèrent après ces années montrèrent une grande diversification et se trouvent, principalement, dans deux centres urbains : la capitale et Villa Mercedes. Dans le secteur agro-industriel se distinguent les industries frigorifiques et les industries de tannerie. Ces dernières années, l'activité laitière grandit, ainsi que la production d'équipements électroménagers, plastique et les articles en papier et en carton. L'industrie minière se développe dans les montagnes de San Luis, du Gigante et de la Estanzuela, riches en granites et pierres plates, d'où on extrait le calcaire, le basalte et le marbre.

Axe Mercosur-Chili[modifier | modifier le code]

Les pays d'Amérique du Sud ont actuellement de grands projets de travaux d'infrastructure routière et de communication - certains déjà réalisés -, devant permettre de se relier entre eux, et de stimuler ainsi leurs économies, mais aussi de relier les deux rives atlantique et pacifique du continent pour stimuler et faciliter le commerce international, depuis la rive atlantique vers l'Asie surtout, mais aussi vers l'ouest de l'Amérique du Nord et l'Océanie.

Parmi ces projets, celui dénommé « Axe Mercosur-Chili » (Eje Mercosur-Chile) défini par l'IIRSA, doit permettre de relier le sud et l'est industrialisé du Brésil ainsi que le río de la Plata, aux zones industrialisées et développées du centre chilien (Santiago du Chili et Valparaíso), en traversant les Andes au niveau des provinces argentines de Mendoza et de San Juan. Les principales voies de communication structurant cette vaste zone peuplée de plus de 130 millions d'habitants se rejoignent au niveau de la province de San Luis peu avant d'aborder les Andes. Villa Mercedes devrait constituer un des grands carrefours internationaux. En effet, c'est là que doivent se rejoindre deux des principales composantes routières de l'axe, en provenance de l'est sud-américain et à destination du Chili et - plus loin - de l'Asie :

De gros investissements sont prévus en Argentine dans la province, mais surtout dans celles de Mendoza, de Santa Fe et d'Entre Ríos.

Le rôle de la province comme nœud stratégique de cette région géante explique le boom économique et démographique de la province constaté depuis les années 1990. L'Institut national argentin des statistiques et recensements (INDEC) prévoit pour les années 2001-2010 un accroissement de population de l'ordre de 20 % pour Villa Mercedes, et de pas moins de 30 % pour la capitale San Luis.

Source : Site de l'IIRSA [5].

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • Santa Rosa de Conlara
  • Parc national Sierra de las Quijadas
  • Sierra de Comechingones (à Merlo)
  • Reserva Provincial de Flora y Fauna
  • Embalse Potrero de los Funes
  • Valle de Conlara
  • Merlo
  • San José del Morro
  • La Toma
  • Quines
  • Lujan
  • San Francisco del Monte de Oro
  • Nogoli
  • Villa de La Quebrada
  • San Luis (Capitale)
  • El Volcán
  • La Florida
  • El Trapiche
  • Balde
  • Carpintería

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]