Lapacho

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Lapacho ou arbre sacré des Incas (Tabebuia impetiginosa) est un arbre important de l'Amérique du Sud appartenant à la famille des Bignoniaceae. Il pousse bien entre le Mexique et le Nord de l'Argentine, donc aux régions tropicales et subtropicales.

Synonyme : Tabebuia avellanedae

Description[modifier | modifier le code]

Sa taille maximale est de 35 m.

Sa floraison dure de mai à août. Ses nombreuses fleurs sont roses et en forme de cloche.

Pousse en zone USDA 9b à 11.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Son bois est précieux car il possède des vertus médicinales connues des populations précolombiennes du Pérou, de la Bolivie, du chili et du Paraguay qui le consommaient en décoction. Il est aujourd'hui utilisé en phytothérapie. Le lapacho contient du potassium, du calcium, du fer, du baryum, du strontium et de l'iode, mais pas de caféine. Il contient aussi un puissant antibiotique, le lapachon.

La tisane (en décoction) de lapacho à un goût boisé avec une touche de vanille et une légère amertume en fin de bouche, il ressemble un peu à celui du thé rouge (rooibos); ce qui le rend agréable à consommer et peut être sucré avec du miel.

Fleurs

Le Tabebuia Impetignosa ne serait pas le Lapacho original. Ce dernier serait produit par une autre ssp. (sous-espèce), genre Tabebuia ssp. avellanedae.

Le Lapacho des Incas et des Callawayas du Brésil ainsi que d'autres peuples sud-américains était considéré comme un remède universel; l'écorce secondaire nommée cambium, partie active la plus connue de nos contemporains est extraite du Tabebuia avellanedae. Le lapacho n'est pas cultivé : son écorce est récoltée toute l'année sur des arbres sauvages, en pleine forêt.

Autres principaux constituants: Quinone, flavonoïdes, lapachol, carnosol, indoles, coenzymes Q, alcaloïdes (técomine) et des saponines stéroïdiennes.

Autres principaux effets: Antibiotique, antifongique, stimulant immunitaire, anti-inflammatoire, antiseptique, tonifiant et aussi antitumoral reconnu [1].

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :