Río Paraguay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Paraguay
Río Paraguay
Le Rio Paraguay près d'Asunción.
Le Rio Paraguay près d'Asunción.
Le cours du río Paraguay au sein du bassin du rio Paraná.
Le cours du río Paraguay au sein du bassin du rio Paraná.
Caractéristiques
Longueur 2 620 km
Bassin 1 095 000 km2
Bassin collecteur Bassin de la Plata
Débit moyen 4 300 m3/s (Paso de la Patria)
Cours
Se jette dans le rio Paraná
Géographie
Pays traversés Brésil, Paraguay, Argentine
et Bolivie

La rivière Río Paraguay (en portugais Rio Paraguai) est un important cours d'eau d'Amérique du Sud, constituant le principal affluent du Rio Paraná et coulant du nord au sud sur le territoire de quatre pays, le Brésil, la Bolivie, le Paraguay, et l'Argentine. Il est avec le Paraná la principale voie fluviale de la république du Paraguay. Son bassin a une superficie de 1 095 000 km2, soit deux fois celle de la France métropolitaine.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom est indiscutablement guaraní, le suffixe -y signifiant cours d'eau. L'origine de paragua est plus discutée, le plus probable étant une altération de « Payaguá », nom avec lequel les Guaranís appelaient les membres d'une ethnie d'origine pampide, du Chaco et de l'actuel Paraguay oriental, qui jusqu'au XVIe siècle habitaient la zone du confluent des cours d'eau appelés aujourd'hui Paraná et Paraguay. Ainsi le mot "Paraguay" signifierait « rivière des Payaguás » du nom de cette tribu amérindienne jadis redoutable.

Article détaillé : Payaguá.

Description[modifier | modifier le code]

Il prend naissance dans la région de Diamantino, dans le Mato Grosso au Brésil à proximité de la localité de Barra dos Bugres (qui constitue l'extrémité de son cours navigable), puis traverse les marais du Pantanal. Il fait très brièvement frontière avec la Bolivie, traverse le Paraguay où il baigne la capitale Asuncion et où une partie de son trajet fait frontière avec l'Argentine. Enfin il termine son cours en se jetant du côté droit dans le Rio Paraná à Paso de la Patria, peu avant la ville de Corrientes en Argentine. Il parcourt ainsi 2 620 km.

De ce total 1 308 km sont parcourus en territoire brésilien, 57 km font la frontière entre le Brésil et la Bolivie, 328 km entre le Brésil et le Paraguay, 537 km se trouvent exclusivement en territoire paraguayen et 390 km servent de frontière entre l'Argentine et le Paraguay.

Le réseau navigable toute l'année atteint 2 200 km. On divise le cours du Río Paraguay en quatre secteurs du point de vue de la navigation.

Cours inférieur[modifier | modifier le code]

Ce secteur s'étend sur 346 km et comprend le tronçon situé entre le confluent avec le Paraná et la ville d'Itá Pirú, point situé à 45 km au sud d'Asuncion. Dans ce secteur la rivière a une déclivité de 5 cm par km et subit un effet de stagnation de la part du Paraná lorsque ce dernier est en crue.

Des embarcations de deux mètres de tirant d'eau atteignent la ville d'Asunción durant toute l'année. Durant 75 % du temps, cette dernière est même accessible aux bateaux de 3 mètres (plus ou moins 1 500 tonnes).

Le port fluvial d'Asunción

Cours du Paraguay moyen[modifier | modifier le code]

Il s'étend depuis Itá Pirú jusqu'au Río Apa, à la frontière Brésil - Paraguay. La longueur de ce tronçon est de 581 km. Il présente une déclivité de 6 cm/km. Il est navigable pour un tirant d'eau de 2,40 m pendant 70 % de l'année.

C'est dans ce secteur que la navigation rencontre les plus gros inconvénients, comme des affleurements isolés, des bancs de sable, et des courbes très serrées, parfois tellement que des bateaux sont obligés de désarmer ce qui augmente les coûts.

Cours du haut Paraguay[modifier | modifier le code]

Ce secteur s'étend sur 1 323 km entre le río Apa et le port de Cáceres (au km 2 250 depuis son confluent). La pente moyenne n'est plus que de 3,1 cm/km et les profondeurs varient entre 4 et 10 mètres excepté dans les "bajos"" et passages où la profondeur tombe à 1,50 m. Dans la zone appelée « Fecho dos Morros », la pente de la rivière passe de 2,3 à 1,3 cm/km. La vitesse du courant ralentit considérablement. Entre le Río Apa et la localité de Descalvado, on trouve de bien meilleures conditions de navigation que dans la section supérieure du Paraguay moyen. Descalvado se trouve à 16° 45′ S 57° 45′ O / -16.75, -57.75 ()[1], à 189 km au sud de Cáceres.

Dans ce secteur il forme les plus grands marais d'Amérique: le Grand Pantanal ainsi que les « Bañados de Otuquis ». Le Brésil a fort heureusement constitué dans ce secteur le parc national du Pantanal Matogrossense, beaucoup trop exigu cependant.

Article détaillé : Pantanal.

Pour le Brésil le bief situé entre Corumbá et Cáceres, d'une longueur de 720 km, est de grande importance, car les autres moyens de transport ayant accès à la région de Cáceres ne peuvent entrer en compétition avec la navigation, et ce malgré les difficultés qu'elle rencontre.

Pont de chemin de fer Eurico Gaspar Dutra sur le Paraguay à Porto Esperança (municipe de Corumbá, Mato Grosso do Sul), lien entre Brésil et Bolivie
Un bateau sur le Paraguay près de la ville d'Asunción
Poste d'accostage sur berge

Cours du Paraguay supérieur[modifier | modifier le code]

Cette section s'étend au nord de Cáceres jusque Barra dos Bugres (au km 2620), sur 370 km. Il est navigable dans les premiers 30 km (confluent du Rio Sepotuba), durant pratiquement toute l'année pour des embarcations de 1,80 m de tirant d'eau. Au-delà de ce point il est navigable uniquement en période de crue ou pour des petites embarcations.

Las conditions d'accès au port de Cáceres sont maintenues par des dragages systématiques, malgré la faible demande de charges de ce port. Cependant l'expansion récente de l'agriculture au nord de l'État du Mato Grosso et dans celui du Rondônia génère une forte augmentation de la demande pour le transport fluvial, ce qui justifie les investissement consentis.

Affluents[modifier | modifier le code]

Ses principaux affluents dans le secteur du haut Paraguay sont le Rio Jaurú, qui l'alimente par la droite. Celui-ci fut la frontière entre le Brésil et la vice-royauté du Río de la Plata, et fut revendiqué comme frontière par l'état paraguayen jusqu'en 1870.

Vers la latitude de 17º 58' Sud, le Paraguay reçoit du côté gauche le Rio Cuiabá, abondante rivière navigable qui arrose la métropole de Cuiabá.

À 63 kilomètres en aval de Corumbá, il reçoit, toujours de gauche, le rio Taquari, venu de l'est, des confins de l'État de Goiás, aux environs de la petite ville de Coxim. Peu après, toujours en rive gauche, c'est le rio Miranda (ou Mbotetey), fort abondant lui aussi, qui lui apporte ses eaux.

Vers le parallèle 19º 57' sud, il reçoit à droite les eaux du Río Bambural (ou Tucava). Juste au 20° parallèle il forme un coude prononcé appelé Bahía Negra, puis après la ville paraguayenne de Fuerte Olimpo il reçoit à gauche les eaux du Rio Aquidabã et celles du Rio Branco.

À la limite de son cours moyen, il reçoit à gauche le Rio Apá constituant depuis 1870 l'actuelle frontière paraguayo-brésilienne. À partir de là, c'est le Paraguay moyen. Il reçoit depuis le Gran Chaco les eaux du Río Verde (connu aussi sous le nom de « Yavavery » ou « Fogones »). À la hauteur du Tropique du Capricorne le Paraguay atteint l'ancienne ville de Concepción qui se trouve immédiatement au nord du confluent (à droite) du Río Ypané.

Face aux villes d'Asuncion (capitale du Paraguay) et de Clorinda (Argentine) il reçoit à droite l'important Río Pilcomayo qui, venu de Bolivie, traverse tout le Gran Chaco en faisant la frontière entre l'Argentine et le Paraguay.

Il arrive ainsi dans son cours inférieur et passe face à la ville argentine de Formosa, capitale de la province de Formosa, puis il reçoit du côté gauche paraguayen le Río Tebicuary. Enfin, face à la ville de Pilar, il reçoit un de ses plus gros affluents, le Río Bermejo venu des Andes du nord-ouest argentin et de Bolivie, qui lui apporte plus ou moins 410 mètres cubes par seconde et beaucoup de sédiments, lesquels sont responsables de la coloration brunâtre de ses eaux. Enfin il débouche dans le Paraná au lieu-dit Paso de la Patria.

Les ports fluviaux du Río Paraguay[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Hidrovía Paraná-Paraguay.
Ville portuaire Kilométrage
depuis le confluent
Kilométrage
depuis Buenos Aires
Remarques
Formosa (Argentine) 207 1.447
Pilcomayo (Argentine) 374 1.614
Murtinho (Brésil) 992 2.232 port sur berge de rivière
Esperanza 1.389 2.629 9 amarreurs fixes
Manga 1.458 2.698 164 m de quai
Ladario 1.525 2.765 4 amarreurs fixes
Corumbá 1.530 2.770 200 m de quai
Puerto Suárez (Bolivie) 1.532 2.772
Cáceres 2.250 3.490 4 amarreurs fixes

Débit[modifier | modifier le code]

Asunción : vue sur le río Paraguay.

Sa très faible dénivellation (5 à 6 centimètres par kilomètre) et de nombreux méandres provoquent une extrême lenteur de son cours. Si bien que l'on a estimé qu'il faut près de 6 mois pour que l'eau coulant à Corumbá au Brésil atteigne le Río de la Plata.

Son régime est assez régulier, avec un débit moyen de 4 300 m3/s en fin de parcours. Il est donc un des grands contributeurs au débit du Río de la Plata.

Les débits mensuels à Porto Murtinho[modifier | modifier le code]

Le débit de la rivière a été observé pendant 20 ans (1964-1983) à Porto Murtinho, localité brésilienne du Mato Grosso do Sul située peu en amont de l'endroit où elle quitte le territoire de ce pays pour pénétrer au Paraguay[2].

À Porto Murtinho, le débit annuel moyen ou module observé sur cette période était de 2 299 m3/s pour une surface étudiée de 510 665 km2, soit un peu moins de la moitié de la totalité du bassin versant de la rivière.

Tant dans son cours supérieur que dans son cours moyen (traversée du Pantanal), la saison des pluies va de décembre à mai ; le niveau d'eau du Pantanal monte alors de plus de trois mètres. Par contre, la crue du río Paraguay à Porto Murtinho est maximale de mai à août, et se produit donc avec 4 à 5 mois de retard. En fait, l'eau stagne d'abord dans l'immense cuvette du Pantanal et le niveau de ce dernier monte lentement. Puis une fois atteinte la contenance maximale, les importantes masses d'eau stockées dans le Pantanal commencent à s'évacuer vers l'aval, mais lentement, car la déclivité est très faible.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Porto Murtinho
(Données calculées sur 20 ans)

Pêche[modifier | modifier le code]

Le río Paraguay à son passage par Mariano Roque Alonso

Dans le rio Paraguay et ses affluents, la pêche, durant les mois où elle est permise, est miraculeuse : le pintado ou surubi, le pacu et le bagre ou poisson-chat y abondent. Il faut dire que les piranhas y abondent aussi, et qu'enfin des milliers de jacarés, caïmans longs parfois de 2,40 mètres, règnent à la surface des eaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) John Bartholomew & Son Ltd, Bemrose & Sons Ltd, Derby, The Times Atlas of the world, Boston, Houghton Mifflin Company,‎ 1967, 271 p.
    Library of Congress catalog card number: Map 68-4
  2. Parana Basin - Station: Porto Murtinho

Articles connexes[modifier | modifier le code]