Musée Russe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée Russe
Le palais Michel, bâtiment principal du musée Russe.
Le palais Michel, bâtiment principal du musée Russe.
Informations géographiques
Pays Russie
Ville Saint-Pétersbourg
Coordonnées 59° 56′ 19″ N 30° 19′ 57″ E / 59.938681, 30.332386 ()59° 56′ 19″ Nord 30° 19′ 57″ Est / 59.938681, 30.332386 ()  
Informations générales
Date d’inauguration 1895
Collections Art russe du Xe au XXe siècles
Informations visiteurs
Site web www.rusmuseum.ru

Géolocalisation sur la carte : Saint-Pétersbourg (centre-ville)

(Voir situation sur carte : Saint-Pétersbourg (centre-ville))
Musée Russe

Géolocalisation sur la carte : Saint-Pétersbourg

(Voir situation sur carte : Saint-Pétersbourg)
Musée Russe

Le musée Russe de Saint-Pétersbourg (anciennement musée russe de S.M.I. Alexandre III) est le musée des beaux-Arts le plus important de Russie.

Historique[modifier | modifier le code]

Le musée est fondé le 13 avril 1895 sous le règne de Nicolas II en hommage à son père Alexandre III. La première collection est constituée d'une partie des œuvres d'art rassemblées par Alexandre au Palais Anitchkov à laquelle sont ajoutées des œuvres en provenance du Musée de l'Ermitage et de l'Académie impériale des beaux-arts. Après la Révolution russe de 1917, beaucoup de collections privées des familles de la noblesse et de la bourgeoisie russes furent confisquées et confiées au Musée Russe dont le célèbre Carré noir de Kazimir Malevitch.

Le musée occupe plusieurs palais reconvertis à cet usage. Le bâtiment principal, le Palais Michel, est situé près de la place des Arts au cœur de Saint-Pétersbourg, non loin de la perspective Nevski. Cette ancienne résidence du grand-duc Michel, de style néoclassique, fut construite entre 1819 à 1825 sur des plans de l'architecte italien Carlo Rossi et fut la demeure de sa veuve, la grande-duchesse Hélène, de ses enfants et petits-enfants dont le duc Georges-Alexandre de Mecklembourg-Strelitz (1859-1909).

Les autres bâtiments dépendant du musée sont le Palais d'Été de Pierre le Grand (1710-1714), le Palais de Marbre de Grigori Orlov (1768-1785), le Château Saint-Michel de Paul Ier (1797-1801) et le Palais Stroganov (1752-54) sur la perspective Nevski.

La collection comprend près de 400 000 œuvres d'art : peintures, sculptures et autres objets de décoration. Les plus remarquables sont une collection de 6 000 icônes russes remontant pour certaines au Xe siècle, 10 000 œuvres de peintres russes du XVIIIe au XXe siècle[1].

Collections du Musée Russe[modifier | modifier le code]

Le Musée Russe a pour ambition de présenter l'art russe depuis les origines de la Russie jusqu'à nos jours. Les collections du musée reflètent donc cette évolution chronologique et présentent des œuvres emblématiques de l'histoire de l'art russe.

Icônes[modifier | modifier le code]

La collection d'icônes du Musée Russe contient près de 6000 pièces dont les plus anciennes remontent au Xe siècle, et jusqu'au XVIIIe siècle.

La collection est présente depuis la création du musée, une grande part a été achetée avant la Révolution russe. Dans les années suivant la Révolution, elle a été augmentée par des acquisitions faites grâce aux fonds du Musée, mais également par des prises directes dans les églises et monastères, durant la période de lutte contre la religion. Entre les années 1950 et 1970, les collections ont été alimentées par des recherches spécifiques faites par des spécialistes et des restaurateurs[2].


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Arts décoratifs et appliqués[modifier | modifier le code]

La collection d'art décoratif a été construite sur la base des objets laissés dans le palais lorsqu'il a été transformé en musée à la fin du XIXe siècle. Des acquisitions ont eu lieu ensuite, durant les années 1920-1930. La collection est principalement formée de porcelaines, de verre, de mobilier, ainsi que de métaux précieux[3].

Peinture[modifier | modifier le code]

La collection de peinture compte près de 10 000 œuvres du XVIIIe au XXe siècle. Au départ, les tableaux provenaient de différents musées russes tels que l'Ermitage, mais également des collections personnelles d'Alexandre III. Au tout début du XXe siècle, le musée acquiert des œuvres directement dans les ateliers d'artistes russes. En 1926, le musée a hérité des collections avant-gardistes du Musée d'art et de culture qui fermait. Les entrées sont désormais le fait d'acquisitions, de dons d'artistes et de leurs familles ou de dons de collectionneurs[4].

Peinture du XVIIIe au milieu du XIXe siècle[modifier | modifier le code]

La peinture du XVIIIe au milieu du XIXe siècle exposée au Musée Russe est principalement composée de portraits de personnalités de l'époque, familles princières, militaires, politiques etc. Les peintres sont des peintres russes mais également des peintres étrangers ayant travaillé à l'époque en Russie[5].

Les principaux artistes représentés sont :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Peinture du milieu du XIXe siècle aux années 1920[modifier | modifier le code]

La peinture de la deuxième moitié du XIXe siècle aux années 1920 constitue l'âge d'or des maîtres russes et est amplement représentée dans le musée.

Héritant de la collection du prince Vladimir Argutinsky-Dolgoroukov en 1918, le musée a également acquis un grand nombre de toiles directement auprès des peintres, ou en provenance d'autres musées tels que la Galerie Tretiakov.

Les principaux peintres représentés sont Ilya Repine, Mikhaïl Vroubel, Vassili Sourikov, Isaac Levitan, Mikhaïl Nesterov.

Le musée a ouvert en 1926 une galerie d'art moderne et accueille alors les œuvres de Vassily Kandinsky, Kasimir Malevitch, Piotr Kontchalovski ou Marc Chagall.

Après la Seconde Guerre mondiale, le musée a ouvert une exposition permanente d'art soviétique. Ces salles exposent des œuvres des années 1940 aux années 1970, par les plus grands artistes de l'époque tels que Sergueï Guerassimov, Alexandre Deïneka, le trio Koukryniksy, Gely Korjev etc[6].

  • Léon Bakst
    • Le souper, 1902.
    • Portrait de Serge Diaghilev avec nurse, 1906.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Gravures, dessins et aquarelles[modifier | modifier le code]

Le Musée Russe possède une des plus grosses collections au monde de dessins et aquarelles avec près de cent mille pièces, pour la plupart issues des grandes collections de l'aristocratie russe.

La collection de gravures a été formée à partir de 1916 et compte environ quatre-vingt mille gravures couvrant toute l'histoire de la gravure russe.

Sculpture[modifier | modifier le code]

La collection de sculptures, qui compte plus de quatre mille œuvres, a été formée à l'origine par des œuvres provenant de l'Ermitage et de l'Académie des Arts de Saint-Pétersbourg. Les périodes représentées vont du XVIIIe au XXe siècle.

Autres collections[modifier | modifier le code]

Le Musée russe possède une riche collection d'Art populaire principalement alimentée par des expéditions d'ethnographes à partir de 1937, qui ont ramené de toute la Russie des objets d'art paysan ou populaire.

La numismatique est également représentée par un fonds de 70 000 pièces et billets.

Les arts décoratifs et appliqués concernent principalement la période du XVIIIe au XXe siècle.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Synthèse collections du musée Russe
  2. « Page « Icônes » du site officiel du Musée Russe », sur http://www.rusmuseum.ru (consulté le 15 mars 2012)
  3. « Page « Arts décoratifs et arts appliqués » du site officiel du Musée Russe », sur http://www.rusmuseum.ru (consulté le 15 mars 2012)
  4. « Page « Peintures » du site officiel du Musée Russe », sur http://www.rusmuseum.ru (consulté le 15 mars 2012)
  5. « Page « École russe de peinture XVIIIe-XIXe siècles » du site officiel du Musée Russe », sur http://www.rusmuseum.ru (consulté le 15 mars 2012)
  6. « Page « Ecole russe de peinture XIXe - XXe siècles » du site officiel du Musée Russe », sur http://www.rusmuseum.ru (consulté le 15 mars 2012)