Mosnac (Charente)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Mosnac (Charente-Maritime)
Mosnac
Mairie de Mosnac
Mairie de Mosnac
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Poitou-Charentes
Département Charente
Arrondissement Cognac
Canton Châteauneuf-sur-Charente
Intercommunalité Communauté de communes de la région de Châteauneuf
Maire
Mandat
Guy Dewèvre
2014-2020
Code postal 16120
Code commune 16233
Démographie
Gentilé Mosnacais
Population
municipale
464 hab. (2011)
Densité 73 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 37′ 11″ N 0° 01′ 04″ O / 45.6197, -0.0178 ()45° 37′ 11″ Nord 0° 01′ 04″ Ouest / 45.6197, -0.0178 ()  
Altitude Min. 17 m – Max. 67 m
Superficie 6,33 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Charente

Voir sur la carte administrative de Charente
City locator 14.svg
Mosnac

Géolocalisation sur la carte : Charente

Voir sur la carte topographique de Charente
City locator 14.svg
Mosnac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mosnac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mosnac

Mosnac est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Charente (région Poitou-Charentes).

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation et accès[modifier | modifier le code]

Mosnac est une commune située 3,5 km au nord-est de Châteauneuf-sur-Charente et 14 km à l'ouest d'Angoulême, sur la rive gauche de la Charente.

Elle est aussi à 6 km au sud d'Hiersac, 6 km à l'ouest de Nersac et 6 km au nord-ouest de Roullet et 14 km à l'est de Jarnac[1].

Aucune route importante ne passe sur le territoire de la commune. Le bourg est desservi par la D 423 et la D 422, qui franchit la Charente et relie Mosnac à Saint-Simeux. La D 699, route d'Angoulême à Châteauneuf et Jonzac, passe au sud de la commune à 2 km du bourg[2].

La commune est traversée par la ligne Angoulême-Saintes qui longe la Charente et passe au bourg. Mais la gare la plus proche est celle de Châteauneuf, desservie par des TER à destination d'Angoulême, Cognac, Saintes et Royan.

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Les hameaux les plus importants sont la Liège, la Voûte, les Sandons, les Touillets, et la commune compte aussi de nombreuses fermes[2].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Mosnac
Saint-Simeux Champmillon
Châteauneuf-sur-Charente Mosnac Sireuil
Roullet-Saint-Estèphe

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune est en bordure d'un plateau calcaire datant du Cénomanien (Crétacé) occupant l'intérieur d'une boucle de la Charente.

La vallée de la Charente est occupée par des alluvions datant du Quaternaire, qui sont récentes dans la partie inondable mais dont les anciennes atteignent une dizaine de mètres par endroits sur la rive convexe, et recouvrent parfois le plateau (aux Sandons)[3],[4],[5].

Article connexe : Géologie de la Charente.

Le relief de la commune est celui de l'intérieur d'un large méandre s'élevant progressivement vers le sud. Le point culminant est à une altitude de 67 m, situé en limite sud. Le point le plus bas est à 17 m, situé au confluent de la Vélude et de la Charente. Le bourg, situé au bord du fleuve, est à 23 m d'altitude[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Vue vers le sud sur la commune de Mosnac depuis Saint-Simeux

La commune de Mosnac occupe l'intérieur d'un méandre de la Charente, au sud et sur la rive gauche de celle-ci.

La Vélude, petit affluent venant de Saint-Estèphe, traverse la commune au sud jusqu'à son confluent. Le ruisseau des Fontaines, peut-être un ancien bras mort du fleuve, passe entre le bourg et le fleuve pour se jeter dans la Vélude. Deux étangs, anciennes sablières, occupent aussi la partie inondable de la vallée près du bourg[2].

Climat[modifier | modifier le code]

Comme dans les trois quarts sud et ouest du département, le climat est océanique aquitain.

Article connexe : Climat de la Charente.

Histoire[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2014 André Bernier SE Assureur retraité
2014 en cours Guy Dewèvre    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 464 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
382 371 387 444 481 432 467 440 445
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
406 382 438 456 390 385 388 396 404
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
420 403 403 375 356 345 340 378 371
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011 -
329 313 312 361 386 449 458 464 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Mosnac en 2007 en pourcentage[8].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,7 
8,3 
75 à 89 ans
6,5 
8,3 
60 à 74 ans
13,0 
23,7 
45 à 59 ans
20,0 
26,3 
30 à 44 ans
24,8 
15,4 
15 à 29 ans
13,5 
17,5 
0 à 14 ans
20,4 
Pyramide des âges du département de la Charente en 2007 en pourcentage[9].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
90  ans ou +
1,6 
8,2 
75 à 89 ans
11,8 
15,2 
60 à 74 ans
15,8 
22,3 
45 à 59 ans
21,5 
20,0 
30 à 44 ans
19,2 
16,7 
15 à 29 ans
14,7 
17,1 
0 à 14 ans
15,4 

Économie[modifier | modifier le code]

Équipements, services et vie locale[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école est un RPI entre Mosnac et Saint-Simeux, qui accueillent chacune une école élémentaire. L'école de Mosnac comporte une classe unique. Le secteur du collège est Châteauneuf[10].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

  • Le prieuré Notre-Dame a été fondé par l'abbaye Notre-Dame de La Couronne, de l'ordre augustinien vers 1200 sur une île de la Charente au lieu-dit la Liège. L'église et le logis prieural étaient en ruines en 1641, l'église été restaurée au XVIIe siècle et possède une piscine gothique[11],[12].
  • L'église paroissiale Saint-Symphorien a été construite au XIe siècle et rattachée au chapitre d'Angoulême en 1110. L'abside a été restaurée en 1608, et toute l'église au XIXe siècle[13].
L'église paroissiale

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

  • un lavoir au lieu-dit la Voûte
  • une dizaine de fermes du XIXe siècle recensées[14]
  • deux moulins à Malvy et à la Liège
  • une minoterie
  • un manoir datant du début du XVIe siècle pourrait être le logis du seigneur de Mosnac mentionné en 1655.
  • le logis de la Barrière daterait du XVIe siècle avec côté jardin une façade flanquée de deux tours circulaires et munie d'une échauguette toutes trois coiffées de poivrières couvertes d'ardoises en écailles. L'autre façade a été très remaniée au XIXe siècle[15].
  • le logis de la Descenderie construit au tout début du XVIIe siècle et qui a été remanié au XIXe siècle.
  • le logis de Blanchefleur existant en 1620 est dans le même cas tout comme celui de la Barrière.
  • le logis de la Voûte, peut-être antérieur à sa construction ou reconstruction au XIXe siècle.

Patrimoine environnemental[modifier | modifier le code]

Le GR 4 qui va de Royan à Grasse traverse la commune.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances orthodromiques prises sous ACME Mapper
  2. a, b, c et d Carte IGN sous Géoportail
  3. Visualisateur Infoterre, site du BRGM
  4. Carte du BRGM sous Géoportail
  5. [PDF] BRGM, « Notice de la feuille de Cognac », sur Infoterre (consulté le 20 novembre 2011)
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  8. « Evolution et structure de la population à Mosnac en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 31 juillet 2010)
  9. « Résultats du recensement de la population de la Charente en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 31 juillet 2010)
  10. Site de l'inspection académique de la Charente, « Annuaire des écoles » (consulté le 11 juillet 2012)
  11. « Ancien prieuré Notre-Dame », base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. Abbayes, prieurés et commanderies de l'ancienne France, Poitou Charentes Vendée, François Semur, 1984, pas d'ISBN
  13. « Église paroissiale », base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. « Mosnac », base Mérimée, ministère français de la Culture
  15. Châteaux, manoirs et logis : La Charente, éditions Patrimoine et Médias,‎ 1993, 499 p. (ISBN 2-910137-05-8)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Catillus Carol, « Mosnac »,‎ 1999 (consulté le 11 juillet 2012)