Missile M4

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir M4.
M4-A/M4-B
Image illustrative de l'article Missile M4
Présentation
Fonction MSBS
Constructeur aerospatiale
Déploiement 1er mai 1985
Caractéristiques
Moteur 3 étages à propergols solides
Masse au lancement 35 t
Longueur 11,05 m
Diamètre 1,93 m
Portée 4 000 à 5 000 km
Altitude de croisière 100 km
Charge 6 têtes TN 71 de 150 kt
Guidage Inertiel
Précision 330 m
Plateforme de lancement SNLE

Le missile M4 est un missile balistique français de type mer-sol-balistique-stratégique (MSBS) qui équipe les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) de la classe Le Redoutable de la Force océanique stratégique française (FOST). Il s'agit du premier missile mirvé français.

Historique[modifier | modifier le code]

L'Ingénieur du corps de l'armement Jacques Chevallier, alors directeur des applications militaires au Commissariat à l’énergie atomique[1], fait signer le lancement du programme du missile nucléaire à têtes multiples M4 en avril/mai 1974 par le président par intérim Alain Poher, entre la mort de Pompidou et la victoire de Valéry Giscard d'Estaing à l'élection présidentielle française de 1974[2].

Mis en service à partir du 1er mai 1985 sur les SNLE de la première génération (classe Le Redoutable) en remplacement des M-20, il a été progressivement remplacé par le M45 à partir d'octobre 1996.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Ce missile à trois étages, comme pour tous les systèmes de missiles balistiques de la force de dissuasion française, est développé par Aerospatiale, devenue ensuite EADS Space Transportation

Comparaison des systèmes d'armes : à gauche, SNLE équipé du M4. À droite, SNLE-NG équipé du M45, et le futur M51

Dans sa déclinaison M4-A, le missile embarque de 6 ogives TN 70 de 150 kt chacune et dispose d'une portée de 4 000 km qui sont conçues pour tomber en grappe dans un quadrilatère de 150 km de long sur 150 de large[3].

Dans sa déclinaison M4-B, amélioration de la version M4-A entrée en service en décembre 1987, le missile embarque de 6 ogives TN 71 de 150 kt chacune et dispose d'une portée de 5 000 km.

Le développement du missile M4 s'inscrit dans l'évolution de la force de dissuasion française, initiée par le missile M1 entrée en service en 1971. Le missile M4-A a été retiré du service en 2001, tandis que le missile M4-B a été progressivement remplacé par le missile M45 à partir d'octobre 1996, et retiré du service en 2005.

M-4A M-4B M-45
Déploiement Mai 1985 1987 Mars 1997
Masse au lancement 35 t 35 t 35 t
Longueur 11,05 m 11,05 m 11,05 m
Diamètre 1,93 m 1,93 m 1,93 m
Portée 4 000 km 5 000 km 6 000 km
Altitude 100 000 m 100 000 m 100 000 m
Charge 6 TN-70 de 150 kt 6 TN-71 de 150 kt 6 TN-75 de 110 kt
Guidage Inertiel Inertiel Inertiel
Plateforme SNLE SNLE SNLE-NG
Têtes actives (2002) 16 32
Têtes en réserve (2002) 96 192

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jacques Chevallier », sur Who's Who in France,‎ 2009 (consulté le 27 avril 2014)
  2. Jean Ghisnel, « Le budget de la défense en déclin depuis... soixante ans ! », sur Le Point,‎ 14 mars 2013 (consulté le 27 avril 2014)
  3. Jean Labayle-Couhat, Flottes de combat 1986, Édition maritimes & d'outre-mer,‎ 2 novembre 1985, 890 p. (ISBN 2-7373-2887-X), p. 2-3

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]