Apilas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Soldats français en position de tir avec un Apilas.

L'APILAS (Armor-Piercing Infantry Light Arm System) est une arme anti-char fabriquée par Giat Industries aujourd'hui Nexter et en service depuis 1985 dans l'armée de terre française utilisée conjointement avec le LRAC F1 lors d'un besoin supérieur de puissance de feu.

Il s'agit d'une roquette anti-char de 112 mm à usage unique, "RAC 112" selon la dénomination militaire française, qui a été largement exporté : l’Arabie saoudite, la Belgique, la Corée du Sud, l’Espagne, la Finlande, l’Italie, la Jordanie et Taïwan se sont portés acquéreurs.

Après le tir, seule la lunette est réutilisable, le reste étant détruit lors du tir.[réf. nécessaire]

En 2006, plus de 120 000 unités avaient été produites.[réf. nécessaire]

Spécifications[modifier | modifier le code]

Un lance-roquette Apilas en 1988.
Une roquette pour Apilas en 1988.
  • Calibre : 112 mm
  • Dimension
    • Lanceur : 1,26 m
    • Projectile : 925 mm
  • Masse :
    • Total : 9 kg
    • Projectile : 4,3 kg
    • Lanceur : 4,7 kg
  • Portée : de 25 m à plus de 300 m (cible en mouvement) plus de 500 m (cible statique)
  • Vélocité : 293 m/s
  • Temps de vol pour 500 m : 1,9 s
  • Tête militaire : charge creuse de 1,5 kg capable de pénétrer 720 mm d'acier ou 2 m de béton.

Contraintes[modifier | modifier le code]

Le recul et le bruit lors du tir est très important. En Finlande, les Apilas sont classés comme arme traumatisante. Chaque tir est enregistré dans un carnet de suivi de la recrue. Passé un certain nombre de tir (3 ?), il ne peut être retiré qu'en situation de guerre[réf. nécessaire].

Annexes[modifier | modifier le code]

Armes comparables[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :